Meyerbeer - Le Prophète - Mazzola/Py - Berlin - 11-12/2017

Représentations
Répondre
Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 12611
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Meyerbeer - Le Prophète - Mazzola/Py - Berlin - 11-12/2017

Message par PlacidoCarrerotti » 08 déc. 2017, 18:13

jean-didier a écrit :
08 déc. 2017, 17:50
Je dois être influencé par mes références, mais Tsallagova m'a laissé une impression de platitude vocale et dramatique. Les ut dièse et la# tenus dans le trio du suicide étaient sur des œufs et pas tenus le 30/11. Loukianetz à Vienne malgré ses défauts et sa légèreté avait un tout autre impact (le chef avait même du la calmer aux répétitions pour qu'elle ne rajoute pas de suraigus, notamment dans l'air d'entrée !). Scotto avec ses stridences inécoutables donne la chair de poule dans le studio.
Pour l'esthétique, je ne suis pas sûr que 3 mecs en slip, une voiture brûlée et un ange en carton-pâte rentrent en résonance avec l'esthétique de Meyerbeer. Tant mieux pour eux si ça en a réjouit certains !
D'accord à 1000%.

Souvenir de Vienne : le duo Baltsa/Loukianetz avait été un moment fabuleux, le plus applaudi de la soirée. Pour la mise en scène, nous avions échappé à Domingo sodomisant un cochon (je ne sais plus lequel des deux avait refusé), mais il y avait quand même le ballet des infirmières, vidant en mesure leur seringue.
“Plus on ira, moins il y aura de centenaires qui auront connu Napoléon 1er.” Alphonse Allais.

Avatar du membre
MariaStuarda
Basse
Basse
Messages : 6872
Enregistré le : 13 févr. 2013, 14:33
Localisation : Paris
Contact :

Re: Meyerbeer - Le Prophète - Mazzola/Py - Berlin - 11-12/2017

Message par MariaStuarda » 08 déc. 2017, 19:36

PlacidoCarrerotti a écrit :
08 déc. 2017, 18:13
Souvenir de Vienne : le duo Baltsa/Loukianetz avait été un moment fabuleux, le plus applaudi de la soirée. Pour la mise en scène, nous avions échappé à Domingo sodomisant un cochon (je ne sais plus lequel des deux avait refusé), mais il y avait quand même le ballet des infirmières, vidant en mesure leur seringue.[/size]
C’etait un épisode des “cochons dans l’espace ” (Seuls les gens ayant connu les années 80 comprendront) mis en scène par Claus Guth ?

Avatar du membre
HELENE ADAM
Basse
Basse
Messages : 9255
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris
Contact :

Re: Meyerbeer - Le Prophète - Mazzola/Py - Berlin - 11-12/2017

Message par HELENE ADAM » 09 déc. 2017, 01:20

jean-didier a écrit :
08 déc. 2017, 17:50
Pour l'esthétique, je ne suis pas sûr que 3 mecs en slip, une voiture brûlée et un ange en carton-pâte rentrent en résonance avec l'esthétique de Meyerbeer. Tant mieux pour eux si ça en a réjouit certains !
En fait il faut sortir de ce genre de vision complètement subjective ; trois mecs en slips dis-tu, et le Christ dans l'imagerie catholique, il est en quoi à ton avis ? Py, bon catholique, ne fait que représenter d'une manière soft (il aurait pu les mettre à poil, il est probable que les exécutions des prophètes considérés comme blasphématoires ne donnaient pas dans la dentelle, beaucoup moins que ce que les puritains en ont fait ensuite...),la figure de l'exécution christique. Quant à l'ange en carton pâte, il est en chair et en os en l'occurrence justement puisque c'est un danseur et il évoque l'ange du film de Wim Wenders errant dans Berlin détruit. L'esthétique de Meyerbeer, je ne sais pas comment tu te la représentes, mais le livret qu'il a mis en musique est extrêmement violent comme celui d'Halevy dans la Juive. Les situations sont violentes, les attitudes, les paroles, les dénouements aussi.
Py ne met pas de sang dans sa mise en scène, tout est suggéré et mimé. Meyerbeer si. Il fait même chanter à la foule "du sang, du sang !". C'est un livret d'une extrême violence...
Lui : Que sous mes pieds se déchire la terre ! que sur mon front éclate le tonnerre, je t'aime, Élisabeth ! Le monde est oublié !
Elle : Eh bien ! donc, frappez votre père ! venez, de son meurtre souillé, traîner à l'autel votre mère

Mon blog :
https://passionoperaheleneadam.blogspot.fr

Avatar du membre
Hiero von Stierkopf
Baryton
Baryton
Messages : 1301
Enregistré le : 10 avr. 2016, 16:47
Localisation : Gross-Paris

Re: Meyerbeer - Le Prophète - Mazzola/Py - Berlin - 11-12/2017

Message par Hiero von Stierkopf » 09 déc. 2017, 09:41

Excellente critique extra-muros de Placido qui m’ouvre l’appétit pour la production et pour Kunde en particulier.
Comment ça, merde alors ?! But alors you are French ?

Avatar du membre
JdeB
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 21128
Enregistré le : 02 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Meyerbeer - Le Prophète - Mazzola/Py - Berlin - 11-12/2017

Message par JdeB » 09 déc. 2017, 09:46

Hiero von Stierkopf a écrit :
09 déc. 2017, 09:41
Excellente critique extra-muros de Placido
:lol:
:mrgreen: :eyes: :roll: :D

j'adore ta formule pour évoquer subtilement le FO dans une belle dialectique Centre/Périphérie !
"Si tu travailles avec un marteau-piqueur pendant un tremblement de terre, désynchronise-toi, sinon tu travailles pour rien." J-C Van Damme.
Odb-opéra

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 12611
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Meyerbeer - Le Prophète - Mazzola/Py - Berlin - 11-12/2017

Message par PlacidoCarrerotti » 09 déc. 2017, 11:43

HELENE ADAM a écrit :
09 déc. 2017, 01:20
Il est probable que les exécutions des prophètes considérés comme blasphématoires ne donnaient pas dans la dentelle
Ils ne donnaient pas dans le slip non plus.
Slips et treillis qu'on retrouve à l'identique dans Aida, opéra maçonnique comme chacun sait puisqu'il y a des pyramides :lol:
Py fait dans le développement durable : toutes ses idées sont recyclées.
“Plus on ira, moins il y aura de centenaires qui auront connu Napoléon 1er.” Alphonse Allais.

Avatar du membre
HELENE ADAM
Basse
Basse
Messages : 9255
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris
Contact :

Re: Meyerbeer - Le Prophète - Mazzola/Py - Berlin - 11-12/2017

Message par HELENE ADAM » 09 déc. 2017, 11:52

PlacidoCarrerotti a écrit :
09 déc. 2017, 11:43
HELENE ADAM a écrit :
09 déc. 2017, 01:20
Il est probable que les exécutions des prophètes considérés comme blasphématoires ne donnaient pas dans la dentelle
Ils ne donnaient pas dans le slip non plus.
Slips et treillis qu'on retrouve à l'identique dans Aida, opéra maçonnique comme chacun sait puisqu'il y a des pyramides :lol:
Py fait dans le développement durable : toutes ses idées sont recyclées.
Oui enfin on peut aussi dire l'inverse : Py est un metteur en scène qui imprime sa marque de fabrique comme tous les bons artistes originaux qui se distingue du lot. C'est également le propre de Meyerbeer comme compositeur.
Py aime montrer l'emprise de la religion et de l'armée sur les consciences et les destins, et il se trouve que nombre d'oeuvres font exactement la même chose, le Prophète en particulier (mais aussi le Trouvère pour prendre une mise en scène de Py qui est celle qui, à mon sens, ressemble le plus à celle qu'il propose pour le Prophète). Décors sombres en nuances de gris avec couleur rouge éclatante (ce que j'appelle à la Bilal) et carrousel des décors qui tourne en rythme avec la musique sont ses deux autres marques de fabrique...

Quant à mes références sur l'exécution du Christ, je voulais juste souligner que la représentation de Jésus sur la croix est celle d'un homme dénudé, conforme à la probable réalité (voire avec un cache sexe qui n'existait peut être même pas lors des exécutions à l'époque). Pourquoi serait-ce plus choquant que, actualisation oblige, les condamnés à mort soient nus en slip ?
Lui : Que sous mes pieds se déchire la terre ! que sur mon front éclate le tonnerre, je t'aime, Élisabeth ! Le monde est oublié !
Elle : Eh bien ! donc, frappez votre père ! venez, de son meurtre souillé, traîner à l'autel votre mère

Mon blog :
https://passionoperaheleneadam.blogspot.fr

Avatar du membre
Hiero von Stierkopf
Baryton
Baryton
Messages : 1301
Enregistré le : 10 avr. 2016, 16:47
Localisation : Gross-Paris

Re: Meyerbeer - Le Prophète - Mazzola/Py - Berlin - 11-12/2017

Message par Hiero von Stierkopf » 09 déc. 2017, 11:59

Cette fête du slip permanente imposée au public mâle hétérosexuel est hautement discriminatoire.
Je veux du string, du tanga, du nichon et de la schnecke à tire-larigot et pas les sempiternels moule-bites de Py.

Je m’étais déjà fait la réflexion dans sa Salomé avec son ange de la mort qui exhibait sa zigounette toute la soirée.
Comment ça, merde alors ?! But alors you are French ?

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 12611
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Meyerbeer - Le Prophète - Mazzola/Py - Berlin - 11-12/2017

Message par PlacidoCarrerotti » 09 déc. 2017, 12:02

Hiero von Stierkopf a écrit :
09 déc. 2017, 11:59

Je m’étais déjà fait la réflexion dans sa Salomé avec son ange de la mort qui exhibait sa zigounette toute la soirée.
Tu réfléchis donc sur le sexe des anges... :wink:
“Plus on ira, moins il y aura de centenaires qui auront connu Napoléon 1er.” Alphonse Allais.

Avatar du membre
MariaStuarda
Basse
Basse
Messages : 6872
Enregistré le : 13 févr. 2013, 14:33
Localisation : Paris
Contact :

Re: Meyerbeer - Le Prophète - Mazzola/Py - Berlin - 11-12/2017

Message par MariaStuarda » 09 déc. 2017, 12:10

Hiero von Stierkopf a écrit :
09 déc. 2017, 11:59
Cette fête du slip permanente imposée au public mâle hétérosexuel est hautement discriminatoire.
Je veux du string, du tanga, du nichon et de la schnecke à tire-larigot et pas les sempiternels moule-bites de Py.

Je m’étais déjà fait la réflexion dans sa Salomé avec son ange de la mort qui exhibait sa zigounette toute la soirée.
:lol:
Ceci étant chez Py, il y en a pour tous les gouts (sauf nous disait un ODBien pour les amateurs de poilus)

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 30 invités