Cilea - Adriana Lecouvreur - Benini/Livermore – Monte-Carlo - 11/2017

Représentations
Avatar du membre
MariaStuarda
Basse
Basse
Messages : 6704
Enregistré le : 13 févr. 2013, 14:33
Localisation : Paris
Contact :

Cilea - Adriana Lecouvreur - Benini/Livermore – Monte-Carlo - 11/2017

Message par MariaStuarda » 18 nov. 2017, 00:04

Francesco Cilea
Adrienne Lecouvreur


Chef d'orchestre : Maurizio Benini
Mise en scène : David Livermore
Décors : David Livermore & Gio Forma
Costumes : Gianluca Falaschi
Lumières : Nicolas Bovey
Chorégraphie : Eugénie Andrin
Chef de chœur : Stefano Visconti

Maurizio, Comte de Saxe : Roberto Alagna
Michonnet, régisseur de la Comédie française : Alberto Mastromarino
Adriana Lecouvreur, de la Comédie française : Barbara Fritolli
La Princesse de Bouillon : Marianne Cornetti
Le Prince de Bouillon : Alessandro Spina
L’abbé de Chazeuil : Luca Casalin
Quinault, de la Comédie française : Antoine Garcin
Poisson, de la Comédie française : Enrico Casari
Mlle Jouvenot, de la Comédie française : Diletta Scandiuzzi
Mlle Dangeville, de la Comédie française : Loriana Castellano

Image
Image
Image
crédits : opera de monte-carlo

Représentation du dimanche 26 novembre 2017

2 semaines après la Adrienne de Vienne dominée par la fantastique et presque surnaturelle Anna Netrebko, on retrouvait cet opéra dans un format, sur le papier, dirons nous, à priori plus normal et plus homogène.

La mise en scène de Davide Livermore prend le parti de déplacer l’action pendant la 1ère guerre mondiale pour y côtoyer Sarah Bernhardt et le cinéma muet de Gloria Swanson. Un choix parfois artificiel qui tire délibérément l’histoire vers le noir et impose une ambiance mortifère pas forcément nécessaire pour une œuvre déjà très chargée dramatiquement. Pour autant, cela fonctionne parfaitement tant les scènes sont efficaces et les acteurs impeccables, tant la distribution est idoine et homogène, tant la tension orchestrale ne faiblit jamais, contrastée sans jamais sombrer dans le pompiérisme que nous infligeait Pido à Vienne.
Chez McVicar on était enrobé dans un décor riche et confortable, écrin pour les stars qui s’y distinguent; chez Livermore on est happé dans une mise en scène sûrement plus lisible et finalement tout aussi efficace. On est là pour un drame très théâtral et le jeu très théâtralisé (comme je l’ai dit “façon cinéma muet”) évolue dans un contexte très signifiant dramatiquement.

Maurizio Benini, familier de cet opéra depuis bien longtemps, ménage ses chanteurs, fait admirablement sonner les cuivres du Philharmonique de Monte-Carlo et pleurer ses violons quand il le faut. Il fait résonner la musique de façon “dramatique” et cela colle parfaitement à l’ensemble.

Alberto Mastromarino a une belle voix mais probablement plus bouffe que propice aux déchirements amoureux de Michonnet.

Marianne Cornetti est l’archétype de la Princesse de Bouillon que j’aime, flirtant avec le vulgaire, gueulant dès le début ses contrariétés amoureuses, brutalisant Adrienne et ceux qui sont sur son chemin; un cyclone qui n’a de princesse que le titre. Les graves sont là, le volume est là et peu importe le vibrato, elle déboule, nous secoue comme il faut, peste et maudit, et cette véritable brute “en robe” nous donne bien du plaisir.

Barbara Frittoli est une habituée du rôle; il lui est totalement familier et elle maîtrise les ressorts de la comédienne-chanteuse et notamment les moments parlés combinés à ses explosions lyriques si typiques de Adrienne Lecouvreur. Malgré le temps qui passe, la chanteuse continue à imposer cette interprétation tellement “italienne” qui colle si bien aux traditions des théâtres de la botte. Parfois un peu en retrait par rapport à ses deux compères dans les premières parties, elle prend sa revanche de manière exemplaire dans la scène finale qui vous prend à la gorge.

Enfin, Roberto Alagna compose un Maurizio plus soldat que Comte (mais nous sommes en pleine guerre), plus frustre que noble dans l’attitude mais tellement racé dans cette prononciation et ce chant si clairs, si délicieusement italiens. Par moments, comme on en prend l’habitude avec Roberto, les aigus se detimbrent et s’ouvrent. Peu importe car cet enjôleur, ce charmeur, cet esthète du chant sait nous séduire, surtout lorsqu’il décide, pour notre plaisir, de revisiter un rôle aussi beau que Maurizio.

Au final, bien que tellement différente de celle de Vienne, voilà une représentation qui, en quelques jours, a doublé notre plaisir d’écouter cette si belle partition de Cilea. Que demander de plus ?

PF

Avatar du membre
Martine
Basse
Basse
Messages : 4623
Enregistré le : 03 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Cilea - Adriana Lecouvreur - Benini/Livermore – Monte-Carlo - 11/2017

Message par Martine » 18 nov. 2017, 19:16

MariaStuarda a écrit :
18 nov. 2017, 00:04

J'y serai le dimanche 26 novembre
Moi aussi :) :) :)

Avatar du membre
MariaStuarda
Basse
Basse
Messages : 6704
Enregistré le : 13 févr. 2013, 14:33
Localisation : Paris
Contact :

Re: Cilea - Adriana Lecouvreur - Benini/Livermore – Monte-Carlo - 11/2017

Message par MariaStuarda » 19 nov. 2017, 01:19

Martine a écrit :
18 nov. 2017, 19:16
MariaStuarda a écrit :
18 nov. 2017, 00:04

J'y serai le dimanche 26 novembre
Moi aussi :) :) :)
Voila une bonne nouvelle !
Rdv au bar avec Romance :)

Avatar du membre
Christopher
Basse
Basse
Messages : 2437
Enregistré le : 10 janv. 2004, 00:00
Localisation : 92

Re: Cilea - Adriana Lecouvreur - Benini/Livermore – Monte-Carlo - 11/2017

Message par Christopher » 19 nov. 2017, 13:47

Moi aussi je serai là

Avatar du membre
MariaStuarda
Basse
Basse
Messages : 6704
Enregistré le : 13 févr. 2013, 14:33
Localisation : Paris
Contact :

Re: Cilea - Adriana Lecouvreur - Benini/Livermore – Monte-Carlo - 11/2017

Message par MariaStuarda » 19 nov. 2017, 13:57

Alors tous au bar à l’entracte !!!

Avatar du membre
MariaStuarda
Basse
Basse
Messages : 6704
Enregistré le : 13 févr. 2013, 14:33
Localisation : Paris
Contact :

Re: Cilea - Adriana Lecouvreur - Benini/Livermore – Monte-Carlo - 11/2017

Message par MariaStuarda » 26 nov. 2017, 20:12

Très belle Adrienne Lecouvreur ! CR à suivre :)

romance
Ténor
Ténor
Messages : 689
Enregistré le : 25 mars 2010, 00:00
Contact :

Re: Cilea - Adriana Lecouvreur - Benini/Livermore – Monte-Carlo - 11/2017

Message par romance » 26 nov. 2017, 20:44

Quel investissement ! Vite, ton CR ! :-D

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 12405
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Cilea - Adriana Lecouvreur - Benini/Livermore – Monte-Carlo - 11/2017

Message par PlacidoCarrerotti » 26 nov. 2017, 23:19

MariaStuarda a écrit :
26 nov. 2017, 20:12
Très belle Adrienne Lecouvreur ! CR à suivre :)
J'ai lu que Roberto était malade ?!?
“Plus on ira, moins il y aura de centenaires qui auront connu Napoléon 1er.” Alphonse Allais.

Avatar du membre
MariaStuarda
Basse
Basse
Messages : 6704
Enregistré le : 13 févr. 2013, 14:33
Localisation : Paris
Contact :

Re: Cilea - Adriana Lecouvreur - Benini/Livermore – Monte-Carlo - 11/2017

Message par MariaStuarda » 26 nov. 2017, 23:23

PlacidoCarrerotti a écrit :
26 nov. 2017, 23:19
MariaStuarda a écrit :
26 nov. 2017, 20:12
Très belle Adrienne Lecouvreur ! CR à suivre :)
J'ai lu que Roberto était malade ?!?
Un malade plutôt bien portant !

romance
Ténor
Ténor
Messages : 689
Enregistré le : 25 mars 2010, 00:00
Contact :

Re: Cilea - Adriana Lecouvreur - Benini/Livermore – Monte-Carlo - 11/2017

Message par romance » 26 nov. 2017, 23:26

J’ai entendu hier qu’il avait eu des pbm mais je ne sais pas à quelle représentation. Aujourd’hui, ce qui est sûr, c’est qu’il n’en avait pas.
— édité
Il aurait eu une trachéite.

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 69 invités