Mozart - La Clemenza di Tito - Ettinger/Decker - ONP - 11-12/2017

Représentations
srourours
Soprano
Soprano
Messages : 97
Enregistré le : 17 nov. 2016, 08:52

Re: Mozart - La Clemenza di Tito - Ettinger/Decker - ONP - 11-12/2017

Message par srourours » 21 nov. 2017, 22:42

Snobinart a écrit :
21 nov. 2017, 20:04
Oui enfin Ettinger se frotte à tout le répertoire germaniste à Mannheim. Je suis pas allé l'écouter in loco, mais Mannheim est plutot dynamique ces dernières années. C'est un peu comme Sagripanti qu'on étiquette "jeune chef très bien pour le répertoire léger" alors qu'il est formé en Allemagne et a une approche intellectuelle qui n'a rien à envier à ces pairs.

Enfin Petrenko comme Jordan partagent ce point commun d'avoir dirigé dans un répertoire assez restreint avant leur nomination. Petrenko dans Mozart c'est d'ailleurs très très discutable...
Petrenko dans Mozart à l'opéra ? Il a déjà dirigé un Mozart à Munich ? Sinon je garde un grand souvenir de la Haffner donnée en mars dernier à Berlin...

Avatar du membre
Snobinart
Baryton
Baryton
Messages : 1927
Enregistré le : 29 août 2007, 23:00
Localisation : Paris 19
Contact :

Re: Mozart - La Clemenza di Tito - Ettinger/Decker - ONP - 11-12/2017

Message par Snobinart » 21 nov. 2017, 22:48

Une Clémence de Titus justement. Comme ça on a boulcé la boucle et fin du HS

Avatar du membre
fomalhaut
Ténor
Ténor
Messages : 563
Enregistré le : 20 mai 2005, 23:00
Localisation : Levallois-Perret
Contact :

Re: Mozart - La Clemenza di Tito - Ettinger/Decker - ONP - 11-12/2017

Message par fomalhaut » 22 nov. 2017, 08:38

paco a écrit :
21 nov. 2017, 22:05
HELENE ADAM a écrit :
21 nov. 2017, 17:58
Jurowski (si la question se pose) pour Munich ou en mercato avec Pappano pour Londres ? (après tout il dirige l'orchestre philharmonique de Londres....).
Pour la succession de Pappano je commence à penser que le choix sera tout simplement britannique, car après le Brexit cela va être très compliqué pour une institution comme le ROH d'avoir un chef en résidence qui ne soit pas britannique, les permis de travail quels qu'ils soient vont, dans un premier temps, se gérer dans le chaos (l'administration n'est tout simplement pas prête, il y a des milliers de lois à détricoter avant de stabiliser la pays dans un univers post-Brexit). Déjà comme ça, Kasper Holten n'avait jamais réussi à ouvrir un compte en banque en Angleterre (yes !), alors après le Brexit je ne vous raconte pas...

Un signal qui va dans ce sens, c'est que le successeur de Holten est britannique, tiens-tiens comme par hasard. Un illustre débutant dans le métier (en dehors de la direction d'une toute petite institution en province, rien à voir avec le calibre d'opéras comme Strasbourg ou Lyon, non lui c'était vraiment une petite institution), mais un britannique.

Du coup, comme chef d'orchestre britannique disponible aux alentours de 2020, je ne vois qu'Edward Gardner (libre en 2021, mais bon).
Un directeur musical britannique ?
Peut-être mais n'y a-t-il pas eu quelques non britanniques (Kubelik, Solti à ses débuts) avant l'épisode UK dans l'UE ?

fomalhaut

Avatar du membre
HELENE ADAM
Basse
Basse
Messages : 9046
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris
Contact :

Re: Mozart - La Clemenza di Tito - Ettinger/Decker - ONP - 11-12/2017

Message par HELENE ADAM » 23 nov. 2017, 23:39

Soirée en demi-teinte pour moi avec la "première" de la deuxième distribution et notamment Michael Spyres en Titus, Marianne Crebassa en Sesto et Angela Brower en Annio. Par contre pas d'alternance pour le rôle de Vittelia, encore tenu ce soir par Amanda Majeski suite à l'annulation d'Alexandra Kurzak, souffrante.
Michael Spyres confirme qu'il chante bien Mozart, mais ce rôle d'empereur trahi et généreux, ne le valorise pas particulièrement. Rien à voir avec son brillant Mitridate confronté à quelques prouesses vocales. Là il reste dans un cadre confortable de ténor, le timbre est magnifique mais l'incarnation reste superficielle et il suscite des rires discrets parmi ces insolents de l'amphithéâtre quand il s'exclame "je pardonne à un traitre et j'en découvre un autre".
Marianne Crebassa habille avec beaucoup plus de conviction un Sesto qu'elle connait bien et sert magnifiquement. Mais là aussi on reste un peu sur sa faim par rapport à son récent Sesto sous la baguette de Currentzis et sous la direction d'acteur de Sellars à Salzbourg cet été. Elle soulevait une intense émotion. Là c'est du beau chant, subtil et intelligent mais il manque un petit grain de folie et d'abandon qu'elle avait su trouver dans un cadre musicalement beaucoup plus iconoclaste.
Angela Brower est un Annio tout à fait honnête sans plus et Amanda Majeski se défend bien mais elle manque un peu d'éclat pour un rôle très exigeant sur ce plan tout comme Valentina Naforniţă en Servila manque un peu de projection (mais elle est charmante et forme un très joli couple avec Annio). Très beau Mimica dans le seul rôle grave de la partition.
La mise en scène ne casse pas des briques mais on la connait, on connait Decker, ses cercles et ses hauts murs arrondis, ses symboles à répétition : là les sculptures du buste de Tito, un bouquet de roses et la couronne de l'empereur. Par contre la direction d'acteur est assez inexistante et Crebassa est la seule, AMHA, à tirer son épingle du jeu.
Mais c'est surtout Ettinger qui m'a laissée dubitative : c'est inégal, parfois très, trop lent, parfois dans le ton et les couleurs, il ne dirige pas vraiment Mozart.
Public jeune, en partie celui du souper de l'AROP qui suivait, qui applaudit peu après les airs, et pas tellement davantage à la fin. Quelques minutes et puis c'est tout.

PS : j'essaie de me glisser entre deux rallonges du fil Don Carlos mais c'est pas joué.... :wink:
PS2 : la salle n'était pas remplie et l'amphi est toujours scandaleusement inconfortable. :cry:


Spyres n'avait pas l'air très assuré en descendant de là haut hier soir... :wink:
Image
Lui : Que sous mes pieds se déchire la terre ! que sur mon front éclate le tonnerre,je t'aime, Élisabeth ! Le monde est oublié !
Elle : Eh bien ! donc, frappez votre père ! venez, de son meurtre souillé, traîner à l'autel votre mère

Mon blog :
https://passionoperaheleneadam.blogspot.fr

Avatar du membre
Franz Muzzano
Ténor
Ténor
Messages : 858
Enregistré le : 30 oct. 2014, 02:19

Re: Mozart - La Clemenza di Tito - Ettinger/Decker - ONP - 11-12/2017

Message par Franz Muzzano » 24 nov. 2017, 01:47

HELENE ADAM a écrit :
23 nov. 2017, 23:39

PS : j'essaie de me glisser entre deux rallonges du fil Don Carlos mais c'est pas joué.... :wink:
Retour à un HS (encore que...) : La soirée a-t-elle été dédiée à Dima, ou bien l'ONP a-t-il fait comme pour Kraus en 1999, refusant l'hommage demandé par l'orchestre et le choeur, prétextant "qu'il n'était pas représentatif de la maison" ? Comme Hélène n'en parle pas, j'ai comme un mauvais pressentiment :evil:
(L'Adriana de Monte Carlo lui a été dédiée...)
Nous n'avons pas besoin d'artistes, nous avons besoin de gens qui ont besoin d'artistes...

Avatar du membre
HELENE ADAM
Basse
Basse
Messages : 9046
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris
Contact :

Re: Mozart - La Clemenza di Tito - Ettinger/Decker - ONP - 11-12/2017

Message par HELENE ADAM » 24 nov. 2017, 07:26

Franz Muzzano a écrit :
24 nov. 2017, 01:47
HELENE ADAM a écrit :
23 nov. 2017, 23:39

PS : j'essaie de me glisser entre deux rallonges du fil Don Carlos mais c'est pas joué.... :wink:
Retour à un HS (encore que...) : La soirée a-t-elle été dédiée à Dima, ou bien l'ONP a-t-il fait comme pour Kraus en 1999, refusant l'hommage demandé par l'orchestre et le choeur, prétextant "qu'il n'était pas représentatif de la maison" ? Comme Hélène n'en parle pas, j'ai comme un mauvais pressentiment :evil:
(L'Adriana de Monte Carlo lui a été dédiée...)
Non pas un mot...quand le MET lui a dédié immédiatement ce qu'il avait sous la main si je puis dire, à savoir la générale du Requiem de Verdi....C'est d'ailleurs le seul site FB d'opéra d'importance qui n'a même pas trouvé à rendre un hommage en ligne ni immédiatement, ni plus tard...

Par ailleurs : gros dysfonctionnement à signaler sur le site de l'ONP : les billets réduits pour DLMDM et le château de BB (de BB) du black friday se sont avérés inaccessibles et ont rendu la billetterie inaccessible par la même occasion. Je n'ai reçu l'avis de changement de distribution dans la Clémence pour hier soir 23 novembre que le 24 à 1h20 du matin. :mrgreen:
Lui : Que sous mes pieds se déchire la terre ! que sur mon front éclate le tonnerre,je t'aime, Élisabeth ! Le monde est oublié !
Elle : Eh bien ! donc, frappez votre père ! venez, de son meurtre souillé, traîner à l'autel votre mère

Mon blog :
https://passionoperaheleneadam.blogspot.fr

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 12408
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Mozart - La Clemenza di Tito - Ettinger/Decker - ONP - 11-12/2017

Message par PlacidoCarrerotti » 24 nov. 2017, 08:49

HELENE ADAM a écrit :
24 nov. 2017, 07:26
Franz Muzzano a écrit :
24 nov. 2017, 01:47
HELENE ADAM a écrit :
23 nov. 2017, 23:39

PS : j'essaie de me glisser entre deux rallonges du fil Don Carlos mais c'est pas joué.... :wink:
Retour à un HS (encore que...) : La soirée a-t-elle été dédiée à Dima, ou bien l'ONP a-t-il fait comme pour Kraus en 1999, refusant l'hommage demandé par l'orchestre et le choeur, prétextant "qu'il n'était pas représentatif de la maison" ? Comme Hélène n'en parle pas, j'ai comme un mauvais pressentiment :evil:
(L'Adriana de Monte Carlo lui a été dédiée...)

Non pas un mot...quand le MET lui a dédié immédiatement ce qu'il avait sous la main si je puis dire, à savoir la générale du Requiem de Verdi....C'est d'ailleurs le seul site FB d'opéra d'importance qui n'a même pas trouvé à rendre un hommage en ligne ni immédiatement, ni plus tard...
Lamentables ...
HELENE ADAM a écrit :
24 nov. 2017, 07:26
Par ailleurs : gros dysfonctionnement à signaler sur le site de l'ONP : les billets réduits pour DLMDM et le château de BB (de BB) du black friday se sont avérés inaccessibles et ont rendu la billetterie inaccessible par la même occasion. Je n'ai reçu l'avis de changement de distribution dans la Clémence pour hier soir 23 novembre que le 24 à 1h20 du matin. :mrgreen:
Rien ne marchait hier en fin de journée : Black Friday comme tarif normal. Et aucun moyen de leur remonter le bug.
“Plus on ira, moins il y aura de centenaires qui auront connu Napoléon 1er.” Alphonse Allais.

Avatar du membre
HELENE ADAM
Basse
Basse
Messages : 9046
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris
Contact :

Re: Mozart - La Clemenza di Tito - Ettinger/Decker - ONP - 11-12/2017

Message par HELENE ADAM » 24 nov. 2017, 10:05

PlacidoCarrerotti a écrit :
24 nov. 2017, 08:49

Rien ne marchait hier en fin de journée : Black Friday comme tarif normal. Et aucun moyen de leur remonter le bug.
C'est OK maintenant :D
Lui : Que sous mes pieds se déchire la terre ! que sur mon front éclate le tonnerre,je t'aime, Élisabeth ! Le monde est oublié !
Elle : Eh bien ! donc, frappez votre père ! venez, de son meurtre souillé, traîner à l'autel votre mère

Mon blog :
https://passionoperaheleneadam.blogspot.fr

Avatar du membre
Hiero von Stierkopf
Baryton
Baryton
Messages : 1270
Enregistré le : 10 avr. 2016, 16:47
Localisation : Parīze

Re: Mozart - La Clemenza di Tito - Ettinger/Decker - ONP - 11-12/2017

Message par Hiero von Stierkopf » 29 nov. 2017, 00:36

J'étais à la représentation de ce soir (cast A) et j'ai plutôt passé une bonne soirée.
J'ai vu cette production un grand nombre de fois depuis sa création et je la trouve toujours aussi efficace.

Je ne dirais pas que j'y allais à reculons mais le cast B m'intéresse beaucoup plus sur le papier. Je connais bien le Sesto de Stéphanie d'Oustrac pour l'avoir entendue plusieurs fois dans le rôle et j'avais quelques doutes sur le Tito de Vargas.

Agréablement surpris par Vargas.
C'est pas hallucinant mais j'ai trouvé qu'il assurait bien, notamment dans son air redoutable au II avec les vocalises périlleuses. C'était pas mal du tout.

Je ne découvrais pas le Sesto de Stéphanie d'Oustrac et je l'apprécie. Chant nuancé et magnifique voix chaude. Elle connaît par ailleurs très bien le rôle et la production et ça se voit scéniquement.

Très bonne surprise aussi avec Amanda Majeski en Vitellia. C'est pour moi le rôle le plus intéressant de l'œuvre.
Elle se tire très bien des difficultés et j'ai trouvé le Non piu di fiori bien assuré avec des graves sonores et des aigus percutants. Par ailleurs, elle parvient bien à faire vivre scéniquement ce personnage toujours un peu extérieur aux autres.

Bon Annio de Dennefeld.

Servilla est canon, je suspecte des jambes superbes mais on ne voyait rien avec sa robe de nunuche. J'ai aimé sa voix, je suis curieux de l'entendre chanter autre chose.

Déception en revanche pour Mimica à la voix engorgée et pas belle du tout.

J'ai apprécié la direction de Dan Ettinger.
J'ai noté que le clarinettiste s'est déplacé pour s'installer à l'extrémité de la fosse côté jardin pendant le Parto de Sesto.

Public pas très enthousiaste aux saluts.
Je suis pour ma part sorti plus satisfait que ce que j'avais imaginé.
Comment ça, merde alors ?! But alors you are French ?

Dale Cooper
Messages : 10
Enregistré le : 03 déc. 2017, 22:05

Re: Mozart - La Clemenza di Tito - Ettinger/Decker - ONP - 11-12/2017

Message par Dale Cooper » 03 déc. 2017, 22:11

Ce dimanche 3 décembre, Marianne Crebassa , souffrante, a été remplacée par Stéphanie d'Oustrac

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 38 invités