Mozart - La Clemenza di Tito - Ettinger/Decker - ONP - 11-12/2017

Représentations
Avatar du membre
Snobinart
Baryton
Baryton
Messages : 1925
Enregistré le : 29 août 2007, 23:00
Localisation : Paris 19
Contact :

Re: Mozart - La Clemenza di Tito - Ettinger/Decker - ONP - 11-12/2017

Message par Snobinart » 21 nov. 2017, 12:41

Celui que l'ONP teste dans Boris ( l'orchestre va pouvoir s'en donner à cœur joie)

Avatar du membre
HELENE ADAM
Basse
Basse
Messages : 9013
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris
Contact :

Re: Mozart - La Clemenza di Tito - Ettinger/Decker - ONP - 11-12/2017

Message par HELENE ADAM » 21 nov. 2017, 12:42

fomalhaut a écrit :
21 nov. 2017, 12:36
Quel Jurowski ? Le père ou le fils ? Dimitri ou Vladimir ?

fomalhaut
Ils sont frères non ?
(je parlais de Dmitri personnellement).

PS : le père est Mikhail et a 71 ans....
Lui : Que sous mes pieds se déchire la terre ! que sur mon front éclate le tonnerre,je t'aime, Élisabeth ! Le monde est oublié !
Elle : Eh bien ! donc, frappez votre père ! venez, de son meurtre souillé, traîner à l'autel votre mère

Mon blog :
https://passionoperaheleneadam.blogspot.fr

Avatar du membre
HELENE ADAM
Basse
Basse
Messages : 9013
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris
Contact :

Re: Mozart - La Clemenza di Tito - Ettinger/Decker - ONP - 11-12/2017

Message par HELENE ADAM » 21 nov. 2017, 12:46

Snobinart a écrit :
21 nov. 2017, 12:41
Celui que l'ONP teste dans Boris ( l'orchestre va pouvoir s'en donner à cœur joie)
Alors c'est Vladimir mais les deux frères sont exceptionnels dans le répertoire Russe notamment....
Lui : Que sous mes pieds se déchire la terre ! que sur mon front éclate le tonnerre,je t'aime, Élisabeth ! Le monde est oublié !
Elle : Eh bien ! donc, frappez votre père ! venez, de son meurtre souillé, traîner à l'autel votre mère

Mon blog :
https://passionoperaheleneadam.blogspot.fr

paco
Basse
Basse
Messages : 7830
Enregistré le : 23 mars 2006, 00:00

Re: Mozart - La Clemenza di Tito - Ettinger/Decker - ONP - 11-12/2017

Message par paco » 21 nov. 2017, 13:14

Snobinart a écrit :
21 nov. 2017, 11:53
PlacidoCarrerotti a écrit :
21 nov. 2017, 10:18
paco a écrit :
21 nov. 2017, 10:02
PlacidoCarrerotti a écrit :
21 nov. 2017, 08:15
Direction alerte d'Ettinger (un chef assez constamment intéressant finalement AMHA).
Justement, je me demandais ce qu'il donnerait dans Mozart (il excelle dans Puccini, mais c'est un tout autre univers). Merci de l'info, du coup je vais peut-être craquer et casser ma tirelire avant la fin de cette reprise...
Ce n'est pas Rousset, Minkowski ou Fasiolis non plus, mais pour l'ONP c'est bien ;-)
Son nom circulerait de plus en plus pour la direction musicale
Ah zut, j'espérais qu'il serait sur les rangs pour succéder à Pappano au ROH...

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 12393
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Mozart - La Clemenza di Tito - Ettinger/Decker - ONP - 11-12/2017

Message par PlacidoCarrerotti » 21 nov. 2017, 13:33

paco a écrit :
21 nov. 2017, 13:14
Snobinart a écrit :
21 nov. 2017, 11:53
PlacidoCarrerotti a écrit :
21 nov. 2017, 10:18
paco a écrit :
21 nov. 2017, 10:02
PlacidoCarrerotti a écrit :
21 nov. 2017, 08:15
Direction alerte d'Ettinger (un chef assez constamment intéressant finalement AMHA).
Justement, je me demandais ce qu'il donnerait dans Mozart (il excelle dans Puccini, mais c'est un tout autre univers). Merci de l'info, du coup je vais peut-être craquer et casser ma tirelire avant la fin de cette reprise...
Ce n'est pas Rousset, Minkowski ou Fasiolis non plus, mais pour l'ONP c'est bien ;-)
Son nom circulerait de plus en plus pour la direction musicale
Ah zut, j'espérais qu'il serait sur les rangs pour succéder à Pappano au ROH...
Ettinger est-il assez paillettes pour Lissner ? J'en doute.
“Plus on ira, moins il y aura de centenaires qui auront connu Napoléon 1er.” Alphonse Allais.

Avatar du membre
Bernard C
Basse
Basse
Messages : 8718
Enregistré le : 04 mai 2011, 23:00
Localisation : Grand-Ouest

Re: Mozart - La Clemenza di Tito - Ettinger/Decker - ONP - 11-12/2017

Message par Bernard C » 21 nov. 2017, 13:43

PlacidoCarrerotti a écrit :
21 nov. 2017, 13:33
paco a écrit :
21 nov. 2017, 13:14
Snobinart a écrit :
21 nov. 2017, 11:53
PlacidoCarrerotti a écrit :
21 nov. 2017, 10:18
paco a écrit :
21 nov. 2017, 10:02
PlacidoCarrerotti a écrit :
21 nov. 2017, 08:15
Direction alerte d'Ettinger (un chef assez constamment intéressant finalement AMHA).
Justement, je me demandais ce qu'il donnerait dans Mozart (il excelle dans Puccini, mais c'est un tout autre univers). Merci de l'info, du coup je vais peut-être craquer et casser ma tirelire avant la fin de cette reprise...
Ce n'est pas Rousset, Minkowski ou Fasiolis non plus, mais pour l'ONP c'est bien ;-)
Son nom circulerait de plus en plus pour la direction musicale
Ah zut, j'espérais qu'il serait sur les rangs pour succéder à Pappano au ROH...
Ettinger est-il assez paillettes pour Lissner ? J'en doute.
Ettinger ?
Il est imprévisible, il peut m'enthousiasmer aussi souvent qu'il peut plomber un Verdi.

Parfois il semble avoir la baguette paresseuse.
Parfois c'est épatant.

Bernard
"L'amour infini, sans autre aliment qu'un objet à peine entrevu dont mon âme était remplie , je le trouvais exprimé par ce long ruban d'eau qui ruisselle au soleil entre deux rives vertes, par ces lignes de peupliers qui parent de leurs dentelles mobiles ce val d'amour..."

Avatar du membre
Snobinart
Baryton
Baryton
Messages : 1925
Enregistré le : 29 août 2007, 23:00
Localisation : Paris 19
Contact :

Re: Mozart - La Clemenza di Tito - Ettinger/Decker - ONP - 11-12/2017

Message par Snobinart » 21 nov. 2017, 15:09

Bernard C a écrit :
21 nov. 2017, 13:43
Ettinger ?
Il est imprévisible, il peut m'enthousiasmer aussi souvent qu'il peut plomber un Verdi.

Parfois il semble avoir la baguette paresseuse.
Parfois c'est épatant.

Bernard
En comparaison de Jordan je prends de suite. Au moins il fait du théâtre :wink:

paco
Basse
Basse
Messages : 7830
Enregistré le : 23 mars 2006, 00:00

Re: Mozart - La Clemenza di Tito - Ettinger/Decker - ONP - 11-12/2017

Message par paco » 21 nov. 2017, 15:16

Snobinart a écrit :
21 nov. 2017, 15:09
Bernard C a écrit :
21 nov. 2017, 13:43
Ettinger ?
Il est imprévisible, il peut m'enthousiasmer aussi souvent qu'il peut plomber un Verdi.

Parfois il semble avoir la baguette paresseuse.
Parfois c'est épatant.

Bernard
En comparaison de Jordan je prends de suite. Au moins il fait du théâtre :wink:
Je suis d'accord avec Bernard que Ettinger est irrégulier, capable de l'enthousiasmant comme du banal, mais c'est justement parce qu'il est un véritable artiste, avec ses hauts et ses bas, ses spleens et ses jours "avec", bref c'est ce qui en fait presque un "Grand". Tout comme Snobinart et Placido, comparé à un Jordan, et même à d'autres excellents chefs comme par exemple Luisi, je prends Ettinger sans hésiter !

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 12393
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Mozart - La Clemenza di Tito - Ettinger/Decker - ONP - 11-12/2017

Message par PlacidoCarrerotti » 21 nov. 2017, 15:30

paco a écrit :
21 nov. 2017, 15:16
Snobinart a écrit :
21 nov. 2017, 15:09
Bernard C a écrit :
21 nov. 2017, 13:43
Ettinger ?
Il est imprévisible, il peut m'enthousiasmer aussi souvent qu'il peut plomber un Verdi.

Parfois il semble avoir la baguette paresseuse.
Parfois c'est épatant.

Bernard
En comparaison de Jordan je prends de suite. Au moins il fait du théâtre :wink:
Je suis d'accord avec Bernard que Ettinger est irrégulier, capable de l'enthousiasmant comme du banal, mais c'est justement parce qu'il est un véritable artiste, avec ses hauts et ses bas, ses spleens et ses jours "avec", bref c'est ce qui en fait presque un "Grand". Tout comme Snobinart et Placido, comparé à un Jordan, et même à d'autres excellents chefs comme par exemple Luisi, je prends Ettinger sans hésiter !
Malheureusement, ce n'est pas son répertoire actuel qui fera bander Stéfanou. Si au moins il avait dirigé Ffdgvvfghbjhn de Gbhgnk au Festival de Kklk, dans une relecture de Gégé Zhjfhbjfbhdc...
Vladimir Jurowski, ou n'importe quel Jurowski du reste, est bien davantage lissnero-compatible.
“Plus on ira, moins il y aura de centenaires qui auront connu Napoléon 1er.” Alphonse Allais.

Avatar du membre
Snobinart
Baryton
Baryton
Messages : 1925
Enregistré le : 29 août 2007, 23:00
Localisation : Paris 19
Contact :

Re: Mozart - La Clemenza di Tito - Ettinger/Decker - ONP - 11-12/2017

Message par Snobinart » 21 nov. 2017, 15:55

PlacidoCarrerotti a écrit :
21 nov. 2017, 15:30
paco a écrit :
21 nov. 2017, 15:16
Snobinart a écrit :
21 nov. 2017, 15:09
Bernard C a écrit :
21 nov. 2017, 13:43
Ettinger ?
Il est imprévisible, il peut m'enthousiasmer aussi souvent qu'il peut plomber un Verdi.

Parfois il semble avoir la baguette paresseuse.
Parfois c'est épatant.

Bernard
En comparaison de Jordan je prends de suite. Au moins il fait du théâtre :wink:
Je suis d'accord avec Bernard que Ettinger est irrégulier, capable de l'enthousiasmant comme du banal, mais c'est justement parce qu'il est un véritable artiste, avec ses hauts et ses bas, ses spleens et ses jours "avec", bref c'est ce qui en fait presque un "Grand". Tout comme Snobinart et Placido, comparé à un Jordan, et même à d'autres excellents chefs comme par exemple Luisi, je prends Ettinger sans hésiter !
Malheureusement, ce n'est pas son répertoire actuel qui fera bander Stéfanou. Si au moins il avait dirigé Ffdgvvfghbjhn de Gbhgnk au Festival de Kklk, dans une relecture de Gégé Zhjfhbjfbhdc...
Vladimir Jurowski, ou n'importe quel Jurowski du reste, est bien davantage lissnero-compatible.
Et c'est aussi bien excitant comme chef. On sait qu'on sera surpris quasi à chaque fois.

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 43 invités