Verdi - Attila - Rustioni - vc - Lyon/TCE - 11/2017

Représentations
Répondre
Avatar du membre
JdeB
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 20703
Enregistré le : 02 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Verdi- Attila - Rustioni - vc - Lyon/TCE - 11/2017

Message par JdeB » 20 nov. 2017, 10:38

Verdiprati a écrit :
20 nov. 2017, 06:18
JdeB a écrit :
18 nov. 2017, 10:48
philopera a écrit :
18 nov. 2017, 10:35
Peleo a écrit :
17 nov. 2017, 18:17
Linda Roark Strummer (inconnue pour moi) fait non seulement un aigu bien tranchant comme il faut dans l'air d'entrée mais se paie le luxe d'ajouter des variations, comme si ce n'était pas déjà assez difficile.
Effectivement très impressionnante même si je ne suis pas emballé par le timbre de sa voix. A ce titre le "Liberamente piangi" est un peu pénible à écouter d'ailleurs
Ce fut justement ma première Odabella dans les Arènes de Nîmes en juillet 1988 !
Un grand souvenir ce spectacle de PL Pizzi avec l"incroyable Paata Burchuladze et JP Lafont et le génial chef d'orchestre trop tôt disparu Emil Tchakarov :D

(moi je n'ai plus du tout envie de me déplacer pour "une bonne soirée tout de même"...Même invité, etc, je veux de l’exceptionnel comme le concert de Florez ou découvrir un ouvrage...sinon rien)
Oui, bon souvenir de Tchakarov inoubliable, Burchuladze, Lafont et surtout Pizzi, véritable génie d'agencement spacial qui a réalisé la subtilité esthétique et dramatique dans cet espace vaste sans jamais tomber dans le grand spectacle malgé la présence des vrais chevaux.
Et Roark Strummer, spécialiste de plein air, a vaillamment vibré la soirée d'été...

Il paraît que je suis seul qui n'ai pas apprécié du tout la première partie consacrée à Mozart du récital de Florez du dimanche et qui n'étais guère emballé par son Hoffmann...
Comment savoir si tu étais vraiment le seul ? il y a eu un sondage sortie de salle ?

Tout à fait d'accord sur tes impressions d'Attila à Nîmes
"Si tu travailles avec un marteau-piqueur pendant un tremblement de terre, désynchronise-toi, sinon tu travailles pour rien." J-C Van Damme.
Odb-opéra

Avatar du membre
JdeB
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 20703
Enregistré le : 02 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Verdi- Attila - Rustioni - vc - Lyon/TCE - 11/2017

Message par JdeB » 20 nov. 2017, 10:40

fomalhaut a écrit :
19 nov. 2017, 13:55
Il prezzo a écrit :
18 nov. 2017, 16:27
Epsilon a écrit :
18 nov. 2017, 13:26
De toutes façons, méfions-nous de nos souvenirs « exceptionnels ». A 30 ans d’intervalle, ils se sont beaucoup embellis et nous, nous sommes devenus beaucoup plus critiques!
Embellis ou pas...j'étais dans ces mêmes arènes de Nîmes en 86 pour Il Corsaro, avec Sylvia Sass...et n'en ai aucun souvenir, ni bon ni mauvais 8-O
Surprise...Je me souviens très bien de ce Corsaro !
Un opera de Verdi que j'ai toujours trouvé, à la fois, très insipide et plutôt agréable a voir et à entendre...
Une chanteuse, assez insipide également (à mes oreilles) et dont je n'ai jamais compris l'enthousiasme qu'elle suscitait !

fomalhaut
Précisons qu'Il Corsaro n'avait jamais été donné en France (et n'y a pas été redonné depuis) et que Sass y était vraiment en fin de carrière
"Si tu travailles avec un marteau-piqueur pendant un tremblement de terre, désynchronise-toi, sinon tu travailles pour rien." J-C Van Damme.
Odb-opéra

Avatar du membre
JdeB
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 20703
Enregistré le : 02 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Verdi- Attila - Rustioni - vc - Lyon/TCE - 11/2017

Message par JdeB » 20 nov. 2017, 10:43

Epsilon a écrit :
18 nov. 2017, 16:18
JdeB a écrit :
18 nov. 2017, 13:27
mais le récital de JDF ce n'était pas il y a 30 ans mais il y a 6 jours :lol:

J'ai évoqué un très beau souvenir d'un Attila d'il y a presque 30 ans (mon premier in vivo) mais je ne suis pas passéiste.
Depuis j'ai revu cet opéra à Montpellier, Bastille et Liège avec grand plaisir.

Je sais que je gène en disant que je m'efforce de voir beaucoup moins de choses dans une communauté où la grande majorité crève d'envie d'en voir toujours plus, mais tant pis... :mrgreen:
HS 😟
JDF n’a pas effleuré ma pensée sur ce coup-là, mais je t’accorde qu’il est assez exceptionnel, ses récitals marseillais étaient de vrais moments de plaisir: de plaisir mais pas d’émotion.
Le plaisir n'est pas une émotion ????

Je parlais du concert avec orchestre d'il y a 8 jours au TCE pas de ses récitals à Marseille (je n'ai vu que le premier là-bas, et oui, c'était très agréable sans plus, il est moins extraordinaire avec un piano en règle générale...)
"Si tu travailles avec un marteau-piqueur pendant un tremblement de terre, désynchronise-toi, sinon tu travailles pour rien." J-C Van Damme.
Odb-opéra

DelBosco
Alto
Alto
Messages : 362
Enregistré le : 04 déc. 2005, 00:00
Localisation : Essonne

Re: Verdi- Attila - Rustioni - vc - Lyon/TCE - 11/2017

Message par DelBosco » 20 nov. 2017, 16:52

JdeB a écrit :
20 nov. 2017, 10:40
fomalhaut a écrit :
19 nov. 2017, 13:55
Il prezzo a écrit :
18 nov. 2017, 16:27
Embellis ou pas...j'étais dans ces mêmes arènes de Nîmes en 86 pour Il Corsaro, avec Sylvia Sass...et n'en ai aucun souvenir, ni bon ni mauvais 8-O
Surprise...Je me souviens très bien de ce Corsaro !
Un opera de Verdi que j'ai toujours trouvé, à la fois, très insipide et plutôt agréable a voir et à entendre...
Une chanteuse, assez insipide également (à mes oreilles) et dont je n'ai jamais compris l'enthousiasme qu'elle suscitait !
fomalhaut
Précisons qu'Il Corsaro n'avait jamais été donné en France (et n'y a pas été redonné depuis) et que Sass y était vraiment en fin de carrière
Une carrière de météore pour le coup : 1986, c'était seulement 10 ans après sa "révélation" dans la Traviata à Aix, et elle devait avoir moins de 40 ans ...

Avatar du membre
JdeB
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 20703
Enregistré le : 02 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Verdi- Attila - Rustioni - vc - Lyon/TCE - 11/2017

Message par JdeB » 20 nov. 2017, 17:23

DelBosco a écrit :
20 nov. 2017, 16:52
JdeB a écrit :
20 nov. 2017, 10:40
fomalhaut a écrit :
19 nov. 2017, 13:55
Il prezzo a écrit :
18 nov. 2017, 16:27
Embellis ou pas...j'étais dans ces mêmes arènes de Nîmes en 86 pour Il Corsaro, avec Sylvia Sass...et n'en ai aucun souvenir, ni bon ni mauvais 8-O
Surprise...Je me souviens très bien de ce Corsaro !
Un opera de Verdi que j'ai toujours trouvé, à la fois, très insipide et plutôt agréable a voir et à entendre...
Une chanteuse, assez insipide également (à mes oreilles) et dont je n'ai jamais compris l'enthousiasme qu'elle suscitait !
fomalhaut
Précisons qu'Il Corsaro n'avait jamais été donné en France (et n'y a pas été redonné depuis) et que Sass y était vraiment en fin de carrière
Une carrière de météore pour le coup : 1986, c'était seulement 10 ans après sa "révélation" dans la Traviata à Aix, et elle devait avoir moins de 40 ans ...
et oui. Elle a débuté à Budapest en 1971.
oui, elle avait 35 ans
"Si tu travailles avec un marteau-piqueur pendant un tremblement de terre, désynchronise-toi, sinon tu travailles pour rien." J-C Van Damme.
Odb-opéra

Avatar du membre
raph13
Modérateur ODB
Modérateur ODB
Messages : 2786
Enregistré le : 03 déc. 2005, 00:00
Localisation : Paris

Re: Verdi - Attila - Rustioni - vc - Lyon/TCE - 11/2017

Message par raph13 » 20 nov. 2017, 18:06

Je reviens un peu tard sur cette soirée.
J'ai pour ma part beaucoup apprécié Tatiana Serjan, malgré un extrême aigu effectivement moins bien projeté que le reste de la tessiture.
Mais son aplomb, sa gestion habile d'une partition meurtrière et son aisance aussi bien dans la fureur de sa scène d'entrée que dans l'élégie de sa romance nuancée du 1er acte m'ont séduit.
Et j'aime également beaucoup son timbre, malgré quelques raucités qui ne m'ont pas gêné pour ce rôle de femme vengeresse.
J'entendais pour la 1ère fois Erwin Schrott et je suis resté scotché par sa puissance et la richesse de son timbre.
Dommage que sa tenue en scène soit un peu débraillée mais le personnage est magnifique.
Alexey Markov fait le job honnêtement mais sans éclat ni génie particulier. On applaudit tout de même une belle aisance vocale, avec un aigu percutant.
Massimo Giordano, à force de rôles trop lourds, n'a plus qu'à offrir un chant étriqué, sans couleurs et à l'aigu serré et poussé, faisant craindre l'accident à plusieurs reprises. Dommage !
Daniele Rustioni dirige avec son emphase et son énergie habituelles mais on aimerait un peu plus de finesse dans cette partition aux accents déjà très martiaux. Il devrait s'inspirer de Muti qui ne confondait jamais vitalité et bruit...
Cet opéra me laisse en tout cas perplexe, de par son livret d'une grande faiblesse, ainsi que pour sa musique à l'inspiration très inégale.
« L’opéra est comme l’amour : on s’y ennuie mais on y retourne » (Flaubert)

Avatar du membre
MariaStuarda
Basse
Basse
Messages : 6692
Enregistré le : 13 févr. 2013, 14:33
Localisation : Paris
Contact :

Re: Verdi - Attila - Rustioni - vc - Lyon/TCE - 11/2017

Message par MariaStuarda » 20 nov. 2017, 18:40

raph13 a écrit :
20 nov. 2017, 18:06
Je reviens un peu tard sur cette soirée.
J'ai pour ma part beaucoup apprécié Tatiana Serjan, malgré un extrême aigu effectivement moins bien projeté que le reste de la tessiture.
Mais son aplomb, sa gestion habile d'une partition meurtrière et son aisance aussi bien dans la fureur de sa scène d'entrée que dans l'élégie de sa romance nuancée du 1er acte m'ont séduit.
Et j'aime également beaucoup son timbre, malgré quelques raucités qui ne m'ont pas gêné pour ce rôle de femme vengeresse.
J'entendais pour la 1ère fois Erwin Schrott et je suis resté scotché par sa puissance et la richesse de son timbre.
Dommage que sa tenue en scène soit un peu débraillée mais le personnage est magnifique.
Alexey Markov fait le job honnêtement mais sans éclat ni génie particulier. On applaudit tout de même une belle aisance vocale, avec un aigu percutant.
Massimo Giordano, à force de rôles trop lourds, n'a plus qu'à offrir un chant étriqué, sans couleurs et à l'aigu serré et poussé, faisant craindre l'accident à plusieurs reprises. Dommage !
Daniele Rustioni dirige avec son emphase et son énergie habituelles mais on aimerait un peu plus de finesse dans cette partition aux accents déjà très martiaux. Il devrait s'inspirer de Muti qui ne confondait jamais vitalité et bruit...
Cet opéra me laisse en tout cas perplexe, de par son livret d'une grande faiblesse, ainsi que pour sa musique à l'inspiration très inégale.
En phase avec toi.

Avatar du membre
Epsilon
Mezzo Soprano
Mezzo Soprano
Messages : 104
Enregistré le : 05 avr. 2017, 11:56
Localisation : Lyon/Marseille

Re: Verdi- Attila - Rustioni - vc - Lyon/TCE - 11/2017

Message par Epsilon » 20 nov. 2017, 18:57

JdeB a écrit :
20 nov. 2017, 10:43
Epsilon a écrit :
18 nov. 2017, 16:18
JdeB a écrit :
18 nov. 2017, 13:27

HS 😟
JDF n’a pas effleuré ma pensée sur ce coup-là, mais je t’accorde qu’il est assez exceptionnel, ses récitals marseillais étaient de vrais moments de plaisir: de plaisir mais pas d’émotion.
Le plaisir n'est pas une émotion ????

Je parlais du concert avec orchestre d'il y a 8 jours au TCE pas de ses récitals à Marseille (je n'ai vu que le premier là-bas, et oui, c'était très agréable sans plus, il est moins extraordinaire avec un piano en règle générale...)
Plaisir et émotion ne sont pas du tout comparables à l’opéra, à mon humble avis: le premier fait jubiler, l’autre met au bord des larmes.

Avatar du membre
dge
Basse
Basse
Messages : 2464
Enregistré le : 20 sept. 2004, 23:00
Localisation : lyon
Contact :

Re: Verdi - Attila - Rustioni - vc - Lyon/TCE - 11/2017

Message par dge » 28 nov. 2017, 23:04

Diffusion sur France Musique le 3 décembre à 20h et non le 31 comme FM me l'avait dit en réponse à un courriel que je leur avais envoyé

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 40 invités