Récital N. Dessay/P. Cassard - Saint-Etienne - 08/11/2017

Représentations
Répondre
petitchoeur
Mezzo Soprano
Mezzo Soprano
Messages : 154
Enregistré le : 19 sept. 2009, 23:00

Récital N. Dessay/P. Cassard - Saint-Etienne - 08/11/2017

Message par petitchoeur » 15 nov. 2017, 11:52

Portraits de Femmes

Récital Natalie Dessay accompagnée par Philippe Cassard au piano

Wolfgang A. Mozart
Le Nozze di Figaro K.492, Récitatif et air de Suzanne
« Giunse alfin il momento... Deh vieni non tardar »

Franz Schubert
Geheimes D719 (Goethe)
Die Junge Nonne D828 (Craigher)
Lied der Mignon D877 (Goethe)
Suleika D720 (Goethe)
Gretchen am Spinnrade D118 (Goethe)

Wolfgang A. Mozart
Die Zauberflöte K.620, Air de Pamina « Ach, ich fühl's »

Hans Pfitzner
Alte Weisen op.33, poèmes de Gottfried Keller
- Mir glänzen die Augen,
- Ich fürcht' nit Gespenster,
- Du milchjunger Knabe, - Wandl' ich in dem Morgentau,
- Singt mein Schatz wie ein Fink,
- Röschen biß den Apfel an,
- Tretet ein, hoher Krieger,
- Wie glänzt der helle Mo
nd

Ernest Chausson
Chanson Perpétuelle (Charles Cros)

Georges Bizet
Adieux de l'Hôtesse Arabe (Victor Hugo)

Claude Debussy
Préludes, livre I
La fille aux cheveux de lin
Préludes, livre II
Ondine
Regret (Paul Bourget)
Coquetterie posthume (Théophile Gautier)

Charles Gounod
Faust, Air de Marguerite, « Air des Bijoux »

Au Grand Théâtre Massenet à Saint-Etienne le 8 novembre 2017.

La mélodie française, le lied ou l’opéra sont de merveilleux moyens pour les femmes d’exprimer leurs sentiments. Les joies de l’amour, le drame de l’abandon par l’être aimé, la peur du vieillissement ou la moquerie pour l’homme non-désiré ont inspiré tous les compositeurs. Dans le programme de ce soir Natalie Dessay et Philippe Cassard nous proposent toutes ces gammes de sentiments depuis Mozart jusqu’à Hans Pfitzner (compositeur allemand mort en 1949).
Natalie Dessay est toujours aussi impressionnante pour son intelligence des textes et des rôles qu’elle interprète. Avec elle pas un moment d’ennui ! Tour à tour malicieuse et désespérée dans Mozart. Admirative d’elle-même dans le miroir de Marguerite (air des bijoux de Faust). Intime dans les lieder de Schubert sur des textes de Goethe ou de Craigher. Descriptive au scalpel dans les portraits de femmes mis en musique par Hans Pfitzner en 1923 (Alte Weisen op.33, un cycle court où tout est dit en quelques mesures) sur des textes de Gottfried Keller, poète suisse et dédiés à la soprano Ilse Günther, professeur de chant d’Elisabeth Schwarzkopf et de Rita Streich. Emouvante dans la femme abandonnée d’Ernest Chausson. Coquette ou pleine de retenue dans les mélodies de Debussy.
Philippe Cassard est plus qu’un accompagnateur parfait (et un soliste au toucher impressionniste dans les Préludes de Debussy). C’est un complice au jeu d’une finesse et d’une intelligence elle aussi admirable. Le duo Dessay/Cassard est un double-mixte musical aux services toujours précis et mercveilleusement accordés aux poèmes, aux amorties d’une grave douceur, aux smaches puissants soulignant les intonations des textes et des musiques et aux lobs vocalisés aériens. Une connivence jusque dans l’humour.
Immense succès et trois bis. De Richard Strauss : Breit über mein Haupt . Un air de Lakmé : tu m’as donné le plus doux rêve. Et un air de Pelléas et Mélisande.
Pierre Tricou

Avatar du membre
JdeB
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 19501
Enregistré le : 02 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Récital N.Dessay /Ph.Cassard- Saint-Etienne 8/11/2017

Message par JdeB » 17 nov. 2017, 09:08

C'est une variante du programme donné au TCE en mai dernier et que j'avais aussi beaucoup apprécié:
http://odb-opera.com/viewtopic.php?f=6& ... rd#p314471

On retrouvera le tandem début mai à Nîmes pour deux soirs
"Si tu travailles avec un marteau-piqueur pendant un tremblement de terre, désynchronise-toi, sinon tu travailles pour rien." J-C Van Damme.
Odb-opéra

Avatar du membre
JdeB
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 19501
Enregistré le : 02 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Récital N. Dessay/P. Cassard - Saint-Etienne - 08/11/2017

Message par JdeB » 03 mai 2018, 17:47

22 ans après des Lakmé surnaturelles et bouleversantes (dans la production de G. Blin vue salle Favart), Natalie est revenue à Nîmes pour nous présenter ce même programme et je rejoins tout à fait l'enthousiasme de Pierre même si elle était moins en voix qu'au TCE l'an dernier (version non mozartienne mais avec le Pâtre sur le Rocher) et ne nous a accordé qu"un seul bis (une mélodie de Rachmaninov...)
Le concert a commencé à un horaire assez inhabituel, 19h...
A un moment donné, elle s'est exclamée "Mon dieu ! j'ai perdu une épingle !!" et j'ai cru que cela préfigurait l'air de Barberine en bis...Que nenni ! des employés du Théâtre ont passé l'entracte à tourner autour du Steinway, torche à la main...mais en vain !
"Si tu travailles avec un marteau-piqueur pendant un tremblement de terre, désynchronise-toi, sinon tu travailles pour rien." J-C Van Damme.
Odb-opéra

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 36 invités