Concert J.D. Florez/J. Weilerstein - TCE - 12/11/2017

Représentations
Avatar du membre
Bernard C
Basse
Basse
Messages : 8718
Enregistré le : 04 mai 2011, 23:00
Localisation : Grand-Ouest

Re: Concert JD Florez / J. Weilerstein -TCE-12/11/2017

Message par Bernard C » 13 nov. 2017, 16:45

Il prezzo a écrit :
13 nov. 2017, 16:39
Bernard C a écrit :
13 nov. 2017, 16:17
jdftce.jpg

Bernard
C'est drôle, le (fameux) costume m'avait paru beaucoup plus seyant, hier :D
Oui c'est le cas mais " vu d'en bas" ça crée des artéfacts....
:D

Bernard
"L'amour infini, sans autre aliment qu'un objet à peine entrevu dont mon âme était remplie , je le trouvais exprimé par ce long ruban d'eau qui ruisselle au soleil entre deux rives vertes, par ces lignes de peupliers qui parent de leurs dentelles mobiles ce val d'amour..."

Avatar du membre
Adalbéron
Baryton
Baryton
Messages : 1681
Enregistré le : 01 mars 2015, 20:51

Re: Concert JD Florez / J. Weilerstein -TCE-12/11/2017

Message par Adalbéron » 13 nov. 2017, 17:15

Mais le francais de Florez est exceptionnel !! Pour moi comparable à celui d'Alagna et à celui de Van Dam. Du deuxieme, il a aussi cette proximité avec le texte, toujours attentivement articulé à la phrase musicale, ce qui est pour moi la plus grande qualité d'un chanteur lyrique.

Une soirée exceptionnelle. Oserais-je dire que le "Cucurrucú Paloma" fut la plus belle partie du concert ? :wink:
Avec son Tamino d'une grande sensualité et son Hoffmann d'un style formidable.

Personne ne parle de l'orchestre et du chef. mais c'était vraiment d'un très bon niveau et les morceaux orchestraux étaient aussi des moments de grand plaisir.
« Life’s but a walking shadow, a poor player / That struts and frets his hour upon the stage / And then is heard no more. It is a tale / Told by an idiot, full of sound and fury, / Signifying nothing.
»
— Shakespeare, Macbeth

Avatar du membre
JdeB
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 20742
Enregistré le : 02 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Concert JD Florez / J. Weilerstein -TCE-12/11/2017

Message par JdeB » 13 nov. 2017, 17:25

Mais je vais en parler longuement dans ma critique à paraître demain de l'orchestre et du chef
Je n'ai jamais entendu mieux dans la série des Grandes Voix !
"Si tu travailles avec un marteau-piqueur pendant un tremblement de terre, désynchronise-toi, sinon tu travailles pour rien." J-C Van Damme.
Odb-opéra

Avatar du membre
Adalbéron
Baryton
Baryton
Messages : 1681
Enregistré le : 01 mars 2015, 20:51

Re: Concert JD Florez / J. Weilerstein -TCE-12/11/2017

Message par Adalbéron » 13 nov. 2017, 17:26

Ah super :D
« Life’s but a walking shadow, a poor player / That struts and frets his hour upon the stage / And then is heard no more. It is a tale / Told by an idiot, full of sound and fury, / Signifying nothing.
»
— Shakespeare, Macbeth

Avatar du membre
HELENE ADAM
Basse
Basse
Messages : 9013
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris
Contact :

Re: Concert JD Florez / J. Weilerstein -TCE-12/11/2017

Message par HELENE ADAM » 13 nov. 2017, 17:28

JdeB a écrit :
13 nov. 2017, 17:25
Mais je vais en parler longuement dans ma critique à paraître demain de l'orchestre et du chef
Je n'ai jamais entendu mieux dans la série des Grandes Voix !
C'est assez rare en effet. Et une très agréable découverte (la méditation de Thais a eu un très gros succès à l'applaudimètre à juste titre, très beau soliste que le premier violon, tout ému suite à sa prestation....)
Lui : Que sous mes pieds se déchire la terre ! que sur mon front éclate le tonnerre,je t'aime, Élisabeth ! Le monde est oublié !
Elle : Eh bien ! donc, frappez votre père ! venez, de son meurtre souillé, traîner à l'autel votre mère

Mon blog :
https://passionoperaheleneadam.blogspot.fr

Avatar du membre
JdeB
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 20742
Enregistré le : 02 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Concert JD Florez / J. Weilerstein -TCE-12/11/2017

Message par JdeB » 13 nov. 2017, 17:35

Bernard C a écrit :
13 nov. 2017, 12:44
HELENE ADAM a écrit :
13 nov. 2017, 12:15

Quant à son Hoffmann, premier air comme deuxième, la diction était parfaite en première partie et assez incompréhensible en deuxième.
Je ne sais pas où tu étais placée pour dire ça, mais j'ai été frappé de je crois n'avoir jamais entendu une deuxième strophe du Kleinzach aussi clairement et distinctement chantée , chaque syllabe portée par la musique , un sens du texte français bluffant et ces vers "Et comme notre char emportait sans secousse Nos coeurs et nos amours" et celui ci. "
Il fallait voir flotter les deux pans de son frac, Comme des herbes dans un lac"
imprononçables pour une immense majorité de ténors , admirablement articulés.

Dire que la diction et l'art de la phrase française n'ont pas été exceptionnels hier soir est inexact.

Bernard
Moi non plus jamais !
Tout à fait d'accord avec toi Bernard

J'étais à l'orchestre central rang H
"Si tu travailles avec un marteau-piqueur pendant un tremblement de terre, désynchronise-toi, sinon tu travailles pour rien." J-C Van Damme.
Odb-opéra

Avatar du membre
jerome
Basse
Basse
Messages : 8032
Enregistré le : 03 mars 2003, 00:00
Localisation : NANCY

Re: Concert JD Florez / J. Weilerstein -TCE-12/11/2017

Message par jerome » 13 nov. 2017, 17:50

PlacidoCarrerotti a écrit :
13 nov. 2017, 11:28
Personnellement, j'adore cette façon de chanter Mozart, à l'opposé de ces émissions avec des sons couverts en mixte-nasal, généralement tendus dès le haut medium.
et qui ne sont en rien la règle pour chanter Mozart! Florez nous devait ses interprétations mozartiennes et ce, depuis bien longtemps! Son album est absolument magnifique et en termes d'émission et de franchise vocale, il se rapproche considérablement de Fritz Wunderlich, le plus fabuleux et le plus ensoleillé des mozartiens à ce jour. Et si Florez a été dans ce concert à la hauteur de son album Mozart, alors il faut jeter aux orties de l'incompétence crasse le dialogue des 2 snobs entendu lors de l'entracte et rapporté un peu plus haut!
Moi je dis haut et fort que Florez n'a absolument rien de verdien tant dans ses moyens vocaux que dans son chant alors qu'il a absolument tout pour s'installer chez Mozart!

Avatar du membre
JdeB
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 20742
Enregistré le : 02 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Concert JD Florez / J. Weilerstein -TCE-12/11/2017

Message par JdeB » 13 nov. 2017, 17:53

oui, mais justement hier il manquait un peu du moelleux et du soleil nécessaire dans Mozart

et je te rassure, personne ne l'a confondu avec Corelli, Pavarotti, Di Stefano, Bergonzi, Del Monaco etc dans Verdi
"Si tu travailles avec un marteau-piqueur pendant un tremblement de terre, désynchronise-toi, sinon tu travailles pour rien." J-C Van Damme.
Odb-opéra

Avatar du membre
Il prezzo
Mezzo Soprano
Mezzo Soprano
Messages : 239
Enregistré le : 17 mars 2013, 08:12

Re: Concert JD Florez / J. Weilerstein -TCE-12/11/2017

Message par Il prezzo » 13 nov. 2017, 18:46

Adalbéron a écrit :
13 nov. 2017, 17:15
Mais le francais de Florez est exceptionnel !! Pour moi comparable à celui d'Alagna et à celui de Van Dam. Du deuxieme, il a aussi cette proximité avec le texte, toujours attentivement articulé à la phrase musicale, ce qui est pour moi la plus grande qualité d'un chanteur lyrique.

Une soirée exceptionnelle. Oserais-je dire que le "Cucurrucú Paloma" fut la plus belle partie du concert ? :wink:
Avec son Tamino d'une grande sensualité et son Hoffmann d'un style formidable.

Personne ne parle de l'orchestre et du chef. mais c'était vraiment d'un très bon niveau et les morceaux orchestraux étaient aussi des moments de grand plaisir.
Hoffmann, Tamino et cucurrucucu, c'était aussi mon tiercé, comme je l'ai indiqué plus haut.
Aurions-nous les mêmes goûts :?:

Avatar du membre
Bernard C
Basse
Basse
Messages : 8718
Enregistré le : 04 mai 2011, 23:00
Localisation : Grand-Ouest

Re: Concert JD Florez / J. Weilerstein -TCE-12/11/2017

Message par Bernard C » 13 nov. 2017, 19:11

Vous êtes de jeunes romantiques :wink:

Bernard
"L'amour infini, sans autre aliment qu'un objet à peine entrevu dont mon âme était remplie , je le trouvais exprimé par ce long ruban d'eau qui ruisselle au soleil entre deux rives vertes, par ces lignes de peupliers qui parent de leurs dentelles mobiles ce val d'amour..."

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 35 invités