Concert J.D. Florez/J. Weilerstein - TCE - 12/11/2017

Représentations
Avatar du membre
HELENE ADAM
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 10673
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris
Contact :

Re: Concert JD Florez / J. Weilerstein -TCE-12/11/2017

Message par HELENE ADAM » 13 nov. 2017, 19:42

jerome a écrit :
13 nov. 2017, 17:50
Moi je dis haut et fort que Florez n'a absolument rien de verdien tant dans ses moyens vocaux que dans son chant alors qu'il a absolument tout pour s'installer chez Mozart!
D'accord sur Verdi (et Puccini... encore plus sans doute). Mais, quitte à être totalement à contre-courant, je ne suis pas totalement convaincue par son interprétation de Mozart. Je ne vais pas me répéter, mais dans la flûte et dans l'enlèvement, on est loin de Fritz Wunderlich, puisque tu le cites (qui est également ma référence)..
L'émotion n'est pas franchement au rendez-vous dans ces deux airs. Pour moi.
Il manque effectivement le moelleux dans le déroulé de la phrase musicale, une certaine musique des mots, et surtout, des nuances. Car Florez semble avoir du mal avec les piani, les diminuendi etc...
En italien (dont il maitrise mieux le sens de la langue je pense) c'est beaucoup plus intéressant.

Par contre, j'ai vraiment aimé son Hoffmann mais cela n'a rien à voir avec Mozart :roll: et ses bis étaient formidables (même remarque...)


PS (@bernard): Perfection de la diction dans Hoffmann : tout comme Spyres et Osborn (entendus dans l'ensemble du rôle).
Deuxième partie de Kleinzach (et pas seconde): Quant aux traits de sa figure... etc (quand la partition change de tonalité).

NB : restaient quelques bonnes places au parterre qui ont permis à mon mari de se replacer rang H du strapontin au siège du milieu.... :wink:
Lui : Que sous mes pieds se déchire la terre ! que sur mon front éclate le tonnerre, je t'aime, Élisabeth ! Le monde est oublié !
Elle : Eh bien ! donc, frappez votre père ! venez, de son meurtre souillé, traîner à l'autel votre mère

Mon blog :
https://passionoperaheleneadam.blogspot.fr

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 12650
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Concert JD Florez / J. Weilerstein -TCE-12/11/2017

Message par PlacidoCarrerotti » 13 nov. 2017, 19:51

jean-didier a écrit :
13 nov. 2017, 15:16
Les uts (note la plus aiguë de sa tessiture depuis quelques temps) qui sont écrits déjà après un saut importants sonnent déconnectés de la phrase.
Euh .. Ut dièse (ou ré bémol) à la fin de Kleinzach (copyright Alfredo Kraus).
« L’essentiel est d’être bien avec soi-même et de regarder le public comme des chiens qui tantôt nous mordent et tantôt nous lèchent » Voltaire, lettre au duc de Richelieu.

Avatar du membre
Adalbéron
Basse
Basse
Messages : 2337
Enregistré le : 01 mars 2015, 20:51

Re: Concert JD Florez / J. Weilerstein -TCE-12/11/2017

Message par Adalbéron » 13 nov. 2017, 21:19

Il prezzo a écrit :
13 nov. 2017, 18:46
Adalbéron a écrit :
13 nov. 2017, 17:15
Mais le francais de Florez est exceptionnel !! Pour moi comparable à celui d'Alagna et à celui de Van Dam. Du deuxieme, il a aussi cette proximité avec le texte, toujours attentivement articulé à la phrase musicale, ce qui est pour moi la plus grande qualité d'un chanteur lyrique.

Une soirée exceptionnelle. Oserais-je dire que le "Cucurrucú Paloma" fut la plus belle partie du concert ? :wink:
Avec son Tamino d'une grande sensualité et son Hoffmann d'un style formidable.

Personne ne parle de l'orchestre et du chef. mais c'était vraiment d'un très bon niveau et les morceaux orchestraux étaient aussi des moments de grand plaisir.
Hoffmann, Tamino et cucurrucucu, c'était aussi mon tiercé, comme je l'ai indiqué plus haut.
Aurions-nous les mêmes goûts :?:
Est-ce que tu aimes Zampieri ? :lol:
« Life’s but a walking shadow, a poor player / That struts and frets his hour upon the stage / And then is heard no more. It is a tale / Told by an idiot, full of sound and fury, / Signifying nothing. »
— Shakespeare, Macbeth

Avatar du membre
raph13
Basse
Basse
Messages : 2674
Enregistré le : 03 déc. 2005, 00:00
Localisation : Paris

Re: Concert JD Florez / J. Weilerstein -TCE-12/11/2017

Message par raph13 » 13 nov. 2017, 22:52

PlacidoCarrerotti a écrit :
13 nov. 2017, 19:51
jean-didier a écrit :
13 nov. 2017, 15:16
Les uts (note la plus aiguë de sa tessiture depuis quelques temps) qui sont écrits déjà après un saut importants sonnent déconnectés de la phrase.
Euh .. Ut dièse (ou ré bémol) à la fin de Kleinzach (copyright Alfredo Kraus).
Il me semble qu’Osborn le donnait aussi a Lyon en décembre 2013.
« L’opéra est comme l’amour : on s’y ennuie mais on y retourne » (Flaubert)

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 12650
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Concert JD Florez / J. Weilerstein -TCE-12/11/2017

Message par PlacidoCarrerotti » 13 nov. 2017, 23:16

raph13 a écrit :
13 nov. 2017, 22:52
PlacidoCarrerotti a écrit :
13 nov. 2017, 19:51
jean-didier a écrit :
13 nov. 2017, 15:16
Les uts (note la plus aiguë de sa tessiture depuis quelques temps) qui sont écrits déjà après un saut importants sonnent déconnectés de la phrase.
Euh .. Ut dièse (ou ré bémol) à la fin de Kleinzach (copyright Alfredo Kraus).
Il me semble qu’Osborn le donnait aussi a Lyon en décembre 2013.
J'ai un doute pour Pleyel : dans l'air ou pas ? A la toute fin, c'est sûr.
« L’essentiel est d’être bien avec soi-même et de regarder le public comme des chiens qui tantôt nous mordent et tantôt nous lèchent » Voltaire, lettre au duc de Richelieu.

Avatar du membre
Asvo
Ténor
Ténor
Messages : 803
Enregistré le : 05 févr. 2011, 00:00
Contact :

Re: Concert JD Florez / J. Weilerstein -TCE-12/11/2017

Message par Asvo » 14 nov. 2017, 00:02

PlacidoCarrerotti a écrit :
13 nov. 2017, 23:16
raph13 a écrit :
13 nov. 2017, 22:52
PlacidoCarrerotti a écrit :
13 nov. 2017, 19:51
jean-didier a écrit :
13 nov. 2017, 15:16
Les uts (note la plus aiguë de sa tessiture depuis quelques temps) qui sont écrits déjà après un saut importants sonnent déconnectés de la phrase.
Euh .. Ut dièse (ou ré bémol) à la fin de Kleinzach (copyright Alfredo Kraus).
Il me semble qu’Osborn le donnait aussi a Lyon en décembre 2013.
J'ai un doute pour Pleyel : dans l'air ou pas ? A la toute fin, c'est sûr.
Non, pas dans l'air (en tout cas dans l'enregistrement de FM, i.e. la deuxième soirée) : 1er couplet La grave / 2eme couplet La aigu / 3ème couplet : Ut. Par contre c'est en La mineur, donc c'est juste un Ut.

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 12650
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Concert JD Florez / J. Weilerstein -TCE-12/11/2017

Message par PlacidoCarrerotti » 14 nov. 2017, 08:32

Asvo a écrit :
14 nov. 2017, 00:02
PlacidoCarrerotti a écrit :
13 nov. 2017, 23:16
raph13 a écrit :
13 nov. 2017, 22:52
PlacidoCarrerotti a écrit :
13 nov. 2017, 19:51
jean-didier a écrit :
13 nov. 2017, 15:16
Les uts (note la plus aiguë de sa tessiture depuis quelques temps) qui sont écrits déjà après un saut importants sonnent déconnectés de la phrase.
Euh .. Ut dièse (ou ré bémol) à la fin de Kleinzach (copyright Alfredo Kraus).
Il me semble qu’Osborn le donnait aussi a Lyon en décembre 2013.
J'ai un doute pour Pleyel : dans l'air ou pas ? A la toute fin, c'est sûr.
Non, pas dans l'air (en tout cas dans l'enregistrement de FM, i.e. la deuxième soirée) : 1er couplet La grave / 2eme couplet La aigu / 3ème couplet : Ut. Par contre c'est en La mineur, donc c'est juste un Ut.
Ut dièse. Tape Alfredo Kraus + Kleinsach et tu verras.
« L’essentiel est d’être bien avec soi-même et de regarder le public comme des chiens qui tantôt nous mordent et tantôt nous lèchent » Voltaire, lettre au duc de Richelieu.

paul
Alto
Alto
Messages : 409
Enregistré le : 23 nov. 2004, 00:00
Localisation : Igny (91)
Contact :

Re: Concert JD Florez / J. Weilerstein -TCE-12/11/2017

Message par paul » 14 nov. 2017, 09:16

HELENE ADAM a écrit :
13 nov. 2017, 19:42
[
D'accord sur Verdi (et Puccini... encore plus sans doute). Mais, quitte à être totalement à contre-courant, je ne suis pas totalement convaincue par son interprétation de Mozart. Je ne vais pas me répéter, mais dans la flûte et dans l'enlèvement, on est loin de Fritz Wunderlich, puisque tu le cites (qui est également ma référence)..
L'émotion n'est pas franchement au rendez-vous dans ces deux airs. Pour moi.
+1

Mon dieu, je suis d'accord avec Hélène au sujet d'un ténor :Jumpy:
Je n'étais pas au concert, mais son disque Mozart ne m'a pas convaincu, de belles variations dans les airs (flûte et DG par ex), mais que viennent-elles faire là? et absence d'émotion tout le temps...

paul
Alto
Alto
Messages : 409
Enregistré le : 23 nov. 2004, 00:00
Localisation : Igny (91)
Contact :

Re: Concert JD Florez / J. Weilerstein -TCE-12/11/2017

Message par paul » 14 nov. 2017, 09:24

PlacidoCarrerotti a écrit :
14 nov. 2017, 08:32


Ut dièse. Tape Alfredo Kraus + Kleinsach et tu verras.
Choudens ne permet pas le dièse (sauf transposition suicidaire pour le reste de l'air), on s'arrêtera au contre-ut (et c'est mon souvenir de Kraus...)

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 12650
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Concert JD Florez / J. Weilerstein -TCE-12/11/2017

Message par PlacidoCarrerotti » 14 nov. 2017, 09:26

paul a écrit :
14 nov. 2017, 09:24
PlacidoCarrerotti a écrit :
14 nov. 2017, 08:32


Ut dièse. Tape Alfredo Kraus + Kleinsach et tu verras.
Choudens ne permet pas le dièse (sauf transposition suicidaire pour le reste de l'air), on s'arrêtera au contre-ut (et c'est mon souvenir de Kraus...)
Il suffit d'écouter et de taper sur un piano accordé...
« L’essentiel est d’être bien avec soi-même et de regarder le public comme des chiens qui tantôt nous mordent et tantôt nous lèchent » Voltaire, lettre au duc de Richelieu.

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 44 invités