Mozart - Die Zauberflöte - Edusei/Andrade & Kosky - OC - 11/2017

Représentations
Avatar du membre
Bernard C
Basse
Basse
Messages : 8693
Enregistré le : 04 mai 2011, 23:00
Localisation : Grand-Ouest

Re: Mozart -Die Zauberflöte- Edusei / Andrade & Kosky- OC -11/2017

Message par Bernard C » 10 nov. 2017, 14:00

EdeB a écrit :
10 nov. 2017, 13:56
Bernard C a écrit :
09 nov. 2017, 23:05
Emmanuelle , merci pour le CR .
Vérifie la date de création . Ce n'est pas 2015 , comme je l'ai déjà lu quelque part .
Cela s'appelle une "faute de frappe", le 5 étant au dessus-du 2 sur mon pavé numérique à moi... :?
Merci à JdeB d'avoir corrigé...
Pas de souci , tu n'es pas la seule à avoir fait cette faute de frappe , je l'ai lu dans d'autre critique sur d'autre site étranger à ODB ...

bernard
"L'amour infini, sans autre aliment qu'un objet à peine entrevu dont mon âme était remplie , je le trouvais exprimé par ce long ruban d'eau qui ruisselle au soleil entre deux rives vertes, par ces lignes de peupliers qui parent de leurs dentelles mobiles ce val d'amour..."

Avatar du membre
EdeB
Dossiers ODB
Messages : 3134
Enregistré le : 08 mars 2003, 00:00
Localisation : Ubi est JdeB ...

Re: Mozart -Die Zauberflöte- Edusei / Andrade & Kosky- OC -11/2017

Message par EdeB » 10 nov. 2017, 14:12

JdeB a écrit :
10 nov. 2017, 09:57
HELENE ADAM a écrit :
10 nov. 2017, 09:46
JdeB a écrit :
10 nov. 2017, 09:18
HELENE ADAM a écrit :
07 nov. 2017, 07:52
L'exposé d'Agnès Terrier rappelait par ailleurs que les premières représentations de la Flûte à Paris, début 18ème,
Début XVIII ième pour un ouvrage de 1791 ? :Jumpy:
Paris avait vraiment de l'avance en ce temps-là :lol:
Coquille corrigée (merci pour ta vigilance :wink: )
Paris était plutôt très en retard en l'occurrence....et pas très respectueux des oeuvres. Mais cette notion n'avait pas grand sens...
Très en retard pour la Flute ?
oui, après une cinquantaine de villes allemandes, Prague (1794) et Moscou (1801, en russe) mais avant beaucoup d'autres capitales si l'on veut...

En France, la création des Nozze di Figaro dans l'original italien c'est Aix en...1952 !
cherchons pour la Flûte
21 mai 1829, Salle Favart.
Bon, comme je suis gentille, je vous mets même une des références...
https://books.google.fr/books?id=XneSGAun7ZcC&pg=PA263
Une monstrueuse aberration fait croire aux hommes que le langage est né pour faciliter leurs relations mutuelles. - M. Leiris
Mon blog, CMSDT-Spectacles Ch'io mi scordi di te : http://cmsdt-spectacles.blogspot.fr/
Mon blog consacré à Nancy Storace : http://annselinanancystorace.blogspot.fr/

Avatar du membre
EdeB
Dossiers ODB
Messages : 3134
Enregistré le : 08 mars 2003, 00:00
Localisation : Ubi est JdeB ...

Re: Mozart -Die Zauberflöte- Edusei / Andrade & Kosky- OC -11/2017

Message par EdeB » 10 nov. 2017, 14:14

JdeB a écrit :
10 nov. 2017, 09:36
Adalbéron a écrit :
07 nov. 2017, 00:20
J'espère que ceux qui hurlent à la profanation devant le travail de Sellars/Currentzis pour leur "Clémence" traiteront avec la même rigueur cette "Flûte" :mrgreen:.

Mise en scène très chouette.
Distribution honorable. J'ai bien aimé Pamina contrairement à Asvo, c'est même celle qui, avec Sarastro, pour moi s'en sort le mieux.
Je n'aurais pas cru mais la distribution de la représentation à laquelle j'étais hier à Limoges était bien meilleure.
Ne t"inquiète pas !
EdeB a même parlé de maltraitance.
Oui, je vais finir par fonder l' Association Pour la Défense des Récitatifs Mozartiens, après celle de Défense de l'Opera Seria-Canal Historique !

En ce qui concerne les Mozart dirigés par CR, y'a pas photo, comme on disait dans ma jeunesse...
Une monstrueuse aberration fait croire aux hommes que le langage est né pour faciliter leurs relations mutuelles. - M. Leiris
Mon blog, CMSDT-Spectacles Ch'io mi scordi di te : http://cmsdt-spectacles.blogspot.fr/
Mon blog consacré à Nancy Storace : http://annselinanancystorace.blogspot.fr/

Avatar du membre
Bernard C
Basse
Basse
Messages : 8693
Enregistré le : 04 mai 2011, 23:00
Localisation : Grand-Ouest

Re: Mozart - Die Zauberflöte - Edusei/Andrade & Kosky - OC - 11/2017

Message par Bernard C » 10 nov. 2017, 14:39

EdeB a écrit :
10 nov. 2017, 13:57
Bernard C a écrit :
09 nov. 2017, 23:27
Post post scriptum ; le piano voulu par les réalisateurs , n'est pas un piano d'accompagnement de film muet comme j'ai pu le lire plus haut.
Ils ont expressément choisi pour l'interprétation de la K 475 et la K397 un piano forte du XVIII ème siècle , avec le souci "de garder même dans les dialogues , ici transformés et condensés en intertitres" , le " timing " qui "always came from the music...gives a consistent rythm"

Bernard
Ben, non, j'ai bien précisé que c'était un pianoforte... mais j'en ai entendu de plus beaux spécimen...
Je ne parlais pas de toi Emmanuelle .
Dans l'interview donnée en Californie en 2013 , il y a une volonté de Kosky à se dégager de la seule image du piano de salle de cinéma muet .
( c'est l'ambiguité de la chose qui est intéressante à noter ) .
Comment garder le rythme de l'animation dans les phases parlées ...que l'on transforme en écriture ( intertitrage ) , si ce n'est en utilisant la musique , et la musique de Mozart , nous explique-t-il , et pour rester au plus près de cette musique , d'utiliser un instrument du XVIII è siècle ( ce qui est loin du bastringue de la salle de projection du début du XX è )
Voilà simplement ce qui était précisé sur les intentions esthétiques des réalisateurs tels qu'ils les avaient développées .

Il y a autre chose qui me trouble , c'est ce qu'a rapporté Hélène et qui se trouve sur le site de l'Opéra Comique , cette phrase énigmatique : "Le tout avec les couleurs et le charme du cinéma en 1927 !"

Or en 1927 ( si on prend la référence 1927 de The Jazz Singer , qui introduit pour la première fois des séquences sonores) , c'est un film intégralement en noir et blanc et pas en couleur .
Le travail de Andrade et Barritt est pour l'essentiel coloré , et vivement coloré ,et parfois fort loin des années 20's qui sont pourtant les ponts esthétiques essentiels de leurs références .
Ils affirmaient d'ailleurs très clairement ne pas vouloir rester figés dans une aire esthétique unique , mais emprunter à des influences très diverses : " from the coper engravings of the 18th century as well as in comics of today" ( des gravures sur cuivre du XVIII jusqu'aux comics d'aujourd'hui) , prenant l'exemple de l'aria "Ein Mädchen oder Weibchen" de Papageno ..au lieu du vin ...ce sont des éléphants roses qui s'envolent du verre à cocktail géant comme autant de Dumbo des années 40's ...
"Cette flute enchantée est un voyage à travers différents mondes de fantaisie " mais avec l'impératif de ne pas s'éparpiller et de constituer un tout .

Je ne vois donc pas du tout ce que veut dire la phrase de présentation de l'Opéra Comique .

Un autre challenge qui joue est que Andrade ne veut absolument pas utiliser la vidéo dans le théatre , "ajouter de la vidéo dans le théatre", et pas faire non plus un film dans lequel on introduit l'action .
Elle dit "Everything goes hand in hand " (chaque chose doit aller de pair) , évoquer rêve et cauchemar .

Et je pensais à ce que quelqu'un soulignait comme difficulté pour la reine de la nuit , figée comme tête d'araignée , à interpréter ses airs et son personnage.
Je ne sais pas ce que ça a donné Salle Favart , avec Miklosa au temps culminant de ses Königin ( elle en avait tout de même chantées environ 400 sur toutes les scènes du monde ) , une seule bouche suffisait à faire une Reine , alors avec les prolongations des montreuses pattes façon Maman , c'était incroyablement violent .

Il faut que tout ça "goes hand in hand" pour que la mayonnaise prenne et que Placido ne s'endorme pas sur son fauteuil :lol:

Bernard
"L'amour infini, sans autre aliment qu'un objet à peine entrevu dont mon âme était remplie , je le trouvais exprimé par ce long ruban d'eau qui ruisselle au soleil entre deux rives vertes, par ces lignes de peupliers qui parent de leurs dentelles mobiles ce val d'amour..."

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 12360
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Mozart - Die Zauberflöte - Edusei/Andrade & Kosky - OC - 11/2017

Message par PlacidoCarrerotti » 10 nov. 2017, 16:44

Je sais que je me suis endormi car je n'ai pas vu ma voisine s'éclipser au cours de l'acte II.
“Plus on ira, moins il y aura de centenaires qui auront connu Napoléon 1er.” Alphonse Allais.

houppelande
Alto
Alto
Messages : 490
Enregistré le : 01 juil. 2011, 23:00

Re: Mozart -Die Zauberflöte- Edusei / Andrade & Kosky- OC -11/2017

Message par houppelande » 10 nov. 2017, 20:26

EdeB a écrit :
10 nov. 2017, 14:12
21 mai 1829, Salle Favart.
Bon, comme je suis gentille, je vous mets même une des références...
Et ici la recension de la presse de l'époque :
http://agora.qc.ca/documents/representa ... is_en_1829

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 12360
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Mozart -Die Zauberflöte- Edusei / Andrade & Kosky- OC -11/2017

Message par PlacidoCarrerotti » 10 nov. 2017, 20:49

houppelande a écrit :
10 nov. 2017, 20:26
EdeB a écrit :
10 nov. 2017, 14:12
21 mai 1829, Salle Favart.
Bon, comme je suis gentille, je vous mets même une des références...
Et ici la recension de la presse de l'époque :
http://agora.qc.ca/documents/representa ... is_en_1829
Au troisième acte, on lui a redemandé un air de l'Enlèvement du Sérail qui se trouve intercalé dans la Flûte magique, et il l'a chanté de nouveau avec un goût parfait. :mrgreen:

L'éphémère Théâtre allemand ne concurrença pas longtemps les Italiens :wink:
“Plus on ira, moins il y aura de centenaires qui auront connu Napoléon 1er.” Alphonse Allais.

Avatar du membre
Bernard C
Basse
Basse
Messages : 8693
Enregistré le : 04 mai 2011, 23:00
Localisation : Grand-Ouest

Re: Mozart - Die Zauberflöte - Edusei/Andrade & Kosky - OC - 11/2017

Message par Bernard C » 10 nov. 2017, 21:10

PlacidoCarrerotti a écrit :
10 nov. 2017, 16:44
Je sais que je me suis endormi car je n'ai pas vu ma voisine s'éclipser au cours de l'acte II.
Il aurait peut être fallu suivre ce conseil ?
"Dans l'intérêt des plaisirs du public, il faut faire subir à la Flûte enchantée de nombreuses coupures..."
"Les deux premiers actes marchent rapidement, qu'on les laisse tels qu'ils sont ; qu'on fasse des coupures dans le troisième, qu'on supprime les deux tiers du quatrième, surtout la scène insignifiante de la grotte, et on évitera au public une mortelle heure d'ennui"
( mai 1829)
:mrgreen:

Bernard
merci houppelande
"L'amour infini, sans autre aliment qu'un objet à peine entrevu dont mon âme était remplie , je le trouvais exprimé par ce long ruban d'eau qui ruisselle au soleil entre deux rives vertes, par ces lignes de peupliers qui parent de leurs dentelles mobiles ce val d'amour..."

Avatar du membre
EdeB
Dossiers ODB
Messages : 3134
Enregistré le : 08 mars 2003, 00:00
Localisation : Ubi est JdeB ...

Re: Mozart -Die Zauberflöte- Edusei / Andrade & Kosky- OC -11/2017

Message par EdeB » 12 nov. 2017, 14:57

PlacidoCarrerotti a écrit :
10 nov. 2017, 20:49
houppelande a écrit :
10 nov. 2017, 20:26
EdeB a écrit :
10 nov. 2017, 14:12
21 mai 1829, Salle Favart.
Bon, comme je suis gentille, je vous mets même une des références...
Et ici la recension de la presse de l'époque :
http://agora.qc.ca/documents/representa ... is_en_1829
Au troisième acte, on lui a redemandé un air de l'Enlèvement du Sérail qui se trouve intercalé dans la Flûte magique, et il l'a chanté de nouveau avec un goût parfait. :mrgreen:

L'éphémère Théâtre allemand ne concurrença pas longtemps les Italiens :wink:
Il aurait sans doute pu influer, à la longue, sur la fortune artistique des opéras de Mozart en France. Dommage.
Merci à houppelande pour ces extraits critiques, assez délicieux...
Une monstrueuse aberration fait croire aux hommes que le langage est né pour faciliter leurs relations mutuelles. - M. Leiris
Mon blog, CMSDT-Spectacles Ch'io mi scordi di te : http://cmsdt-spectacles.blogspot.fr/
Mon blog consacré à Nancy Storace : http://annselinanancystorace.blogspot.fr/

Avatar du membre
lionrougeetblanc
Alto
Alto
Messages : 397
Enregistré le : 05 janv. 2017, 12:18
Localisation : Paris - Savoie

Re: Mozart - Die Zauberflöte - Edusei/Andrade & Kosky - OC - 11/2017

Message par lionrougeetblanc » 15 nov. 2017, 10:09

J'y étais hier soir pour la dernière. Je me retrouve dans la plupart des commentaires du fil: un mélange de séduction au regard de la poésie de l'idée et de sa mise en images et de légère lassitude au fil du temps ; la curiosité de repérer les diverses sources d'inspiration qui ont guidé les choix de mise en scène (en plus des remarques déjà faites j'ai souvent. pensé à Betty Boop aussi) ; le regret d'une distribution inégale (Tamina sort quand même du lot) ; la perplexité devant le manque d'articulation convaincante entre les passages orchestraux et le piano forte.
Pas mal de départs à l'entracte. Applaudissements nourris mais pas de ferveur.
Une soirée que je ne regrette pas même si je n'en suis pas sortie totalement convaincue.

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 38 invités