Donizetti - Lucia di Lammermoor - Mariotti/Mitchell - ROH - 11/2017

Représentations
Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 12409
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Donizetti - Lucia di Lammermoor - Mariotti / Mitchell - ROH - 11/2017

Message par PlacidoCarrerotti » 06 nov. 2017, 18:27

paco a écrit :
06 nov. 2017, 17:48
PlacidoCarrerotti a écrit :
06 nov. 2017, 13:27
Et le 25 : Semiramide !
Je croyais que tu ne supportais pas Di Donato dans un rôle de soprano ? :mrgreen:
Je veux en être définitivement convaincu !
“Plus on ira, moins il y aura de centenaires qui auront connu Napoléon 1er.” Alphonse Allais.

Avatar du membre
MariaStuarda
Basse
Basse
Messages : 6744
Enregistré le : 13 févr. 2013, 14:33
Localisation : Paris
Contact :

Re: Donizetti - Lucia di Lammermoor - Mariotti/Mitchell - ROH - 11/2017

Message par MariaStuarda » 12 nov. 2017, 14:04

Mon compte-rendu figure en tête du fil

Avatar du membre
Loïs
Basse
Basse
Messages : 2804
Enregistré le : 06 févr. 2013, 11:04
Localisation : sans opera fixe

Re: Donizetti - Lucia di Lammermoor - Mariotti/Mitchell - ROH - 11/2017

Message par Loïs » 12 nov. 2017, 14:37

MariaStuarda a écrit :
12 nov. 2017, 14:04
Mon compte-rendu figure en tête du fil
Ah me voilà rassuré! La mise en scène et le ténor n'ont pas été touchés par la Grâce comme certains commentaires essayaient de le faire croire :mrgreen:
Et te plains pas , toi tu auras eu un vrai chef d'orchestre!

paco
Basse
Basse
Messages : 7863
Enregistré le : 23 mars 2006, 00:00

Re: Donizetti - Lucia di Lammermoor - Mariotti/Mitchell - ROH - 11/2017

Message par paco » 12 nov. 2017, 14:47

MariaStuarda a écrit :
03 nov. 2017, 12:24
Lisette Oropesa (...) ce chant n’est pas au service de l’émotion. La performance vocale est certes un plaisir pour l’oreille. Mais lorsque cela réduit la sublime scène de la folie à un exercice parfait de trilles, de pianis et d’aigus sans que jamais cela n’arrive à nous transporter, cela rend une Lucia, ce chef d’œuvre dont l’axe tourne autour ce cette scène, bien transparent et bien fade.
C'était exactement pareil pour Damrau. A l'époque j'en avais incriminé et Damrau et Oren, mais en te lisant je me demande si le problème n'est pas tout bêtement la production qui les conduit à tant de froideur ?

Avatar du membre
Loïs
Basse
Basse
Messages : 2804
Enregistré le : 06 févr. 2013, 11:04
Localisation : sans opera fixe

Re: Donizetti - Lucia di Lammermoor - Mariotti/Mitchell - ROH - 11/2017

Message par Loïs » 12 nov. 2017, 15:04

paco a écrit :
12 nov. 2017, 14:47
MariaStuarda a écrit :
03 nov. 2017, 12:24
Lisette Oropesa (...) ce chant n’est pas au service de l’émotion. La performance vocale est certes un plaisir pour l’oreille. Mais lorsque cela réduit la sublime scène de la folie à un exercice parfait de trilles, de pianis et d’aigus sans que jamais cela n’arrive à nous transporter, cela rend une Lucia, ce chef d’œuvre dont l’axe tourne autour ce cette scène, bien transparent et bien fade.
C'était exactement pareil pour Damrau. A l'époque j'en avais incriminé et Damrau et Oren, mais en te lisant je me demande si le problème n'est pas tout bêtement la production qui les conduit à tant de froideur ?
Je ne peux que parler de Damrau mais à l'époque j'ai parlé de la schizophrénie à faire scéniquement de Lucia une femme forte et vocalement une victime.
Si Mitchell savait lire une partition et avait abandonné la lecture du livret au prisme de son militantisme, elle aurait vu le hiatus

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 42 invités