Verdi - Don Carlos - Jordan/Warlikowski - ONP - 10-11/2017

Représentations
Avatar du membre
Bernard C
Basse
Basse
Messages : 8524
Enregistré le : 04 mai 2011, 23:00
Localisation : Grand-Ouest

Re: Verdi - Don Carlos - Jordan/Warlikowski - ONP - 10-11/2017

Message par Bernard C » 18 oct. 2017, 21:36

Adalbéron a écrit :
18 oct. 2017, 21:17
Bernard C a écrit :
18 oct. 2017, 19:38
Adalbéron a écrit :
18 oct. 2017, 19:09
Bernard C a écrit :
18 oct. 2017, 12:55
Par exemple Adalbéron, je m'interrogeais avec une grande circonspection :
Qu'est ce que l'œil écoute chez Clément quand il suit le fil blanc tracé sur la scène de Warlikowski et que son cerveau tente de le teindre en rouge.
Qu'est ce qui reste de Don Carlos de Verdi (autre qu'une "impression") alors.
:wink:

Bernard
Eh bien il en reste des impressions fortes (car sinon par où passe l'émotion ?), surtout celle d'avoir vu se dérouler sous ses yeux un drame torturant sublimé par la musique et les gestes des corps. Son oeil n'écoute qu'au musée ou dans les textes. À l'opéra, il veut qu'on lui crève les yeux comme les oreilles. Il veut la vie des oeuvres et leurs miroitements. Il veut qu'on lui montre ce qu'il n'attendait pas, ce qu'il n'avait pas vu. Il veut être ému par tous les sens, déréglé. Sinon, il écoute la partition ou regarde un enregistrement de studio — et là son cerveau image ce qu'il veut devant lui.
Tu ne réponds pas à la question , cher Adal , ou alors je me fais mal comprendre .

:bowdown:
Je crois qu'on s'égarerait Bernard. Tu n'as pas encore vu cette mise en scène et je crois pouvoir dire qu'elle n'est vraiment en rien hermétique. On pourra en reparler si ce fil blanc t'aura vraiment perturbé :wink:
Oui peut être , Clément , mais aujourd'hui je ne pourrai plus éviter de chercher un fil rouge ( c'est le charme des discussions) :wink: même si j'aurais peut être eu tendance comme un intervenant précédent à ne rien voir d'autre que les voix pénétrantes ( assez fous comme nous pouvons l'être , mais pas au point de me faire "crever les yeux et les oreilles" , ça non :D )

Bernard
"L'amour infini, sans autre aliment qu'un objet à peine entrevu dont mon âme était remplie , je le trouvais exprimé par ce long ruban d'eau qui ruisselle au soleil entre deux rives vertes, par ces lignes de peupliers qui parent de leurs dentelles mobiles ce val d'amour..."

Avatar du membre
Loïs
Basse
Basse
Messages : 2721
Enregistré le : 06 févr. 2013, 11:04
Localisation : sans opera fixe

Re: Verdi - Don Carlos - Jordan/Warlikowski - ONP - 10-11/2017

Message par Loïs » 18 oct. 2017, 22:18

MariaStuarda a écrit :
18 oct. 2017, 19:22
Loïs a écrit :
18 oct. 2017, 17:03
PlacidoCarrerotti a écrit :
18 oct. 2017, 13:55
J'ai tout lu pour essayer d'être moins con face à la mise en scène mais ça n'a pas marché.
même ça ?
(aie je viens de me prendre un coup de diademe de Stuarda)
Ton catalogue tu vas t'en servir pour te laver la bouche au savon ! :lol:
Impossible je suis allergique aux bases
Image
et de tout façon ma mère m'a appris à ne pas mettre n'importe quoi dans ma bouche

Avatar du membre
Loïs
Basse
Basse
Messages : 2721
Enregistré le : 06 févr. 2013, 11:04
Localisation : sans opera fixe

Re: Verdi - Don Carlos - Jordan/Warlikowski - ONP - 10-11/2017

Message par Loïs » 18 oct. 2017, 22:23

lionrougeetblanc a écrit :
18 oct. 2017, 18:42
Pas mal ! Avec une antienne de ce type le metteur en scène est sûr de se prendre un râteau. :lol:
non je suis sérieux, une mise en scène doit être lisible et cela n'a rien à voir avec l'approche : qu'elle respecte benoitement les didascalies (bonjour pour faire comprendre Boccanegra) ou pas.
Pour rester dans Warli, son Don Carlos, sa voix humaine et son Château de Barbe bleue sont extrêmement lisibles, on aime ou on n'aime pas, c'est autre chose.
Pour Iphigénie je reconnais avoir adoré le second acte mais pour les vieilles, leur bouillie et les lavabos du premier acte.........

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 12222
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Verdi - Don Carlos - Jordan/Warlikowski - ONP - 10-11/2017

Message par PlacidoCarrerotti » 18 oct. 2017, 22:56

Loïs a écrit :
18 oct. 2017, 22:23
lionrougeetblanc a écrit :
18 oct. 2017, 18:42
Pas mal ! Avec une antienne de ce type le metteur en scène est sûr de se prendre un râteau. :lol:
non je suis sérieux, une mise en scène doit être lisible et cela n'a rien à voir avec l'approche : qu'elle respecte benoitement les didascalies (bonjour pour faire comprendre Boccanegra) ou pas.
Pour rester dans Warli, son Don Carlos, sa voix humaine et son Château de Barbe bleue sont extrêmement lisibles, on aime ou on n'aime pas, c'est autre chose.
Pour Iphigénie je reconnais avoir adoré le second acte mais pour les vieilles, leur bouillie et les lavabos du premier acte.........
Le DC de Warli est lisible. D'une grande platitude même. C'est ça qui est intrigant. On se dit qu'on a dû louper quelque chose.
“Plus on ira, moins il y aura de centenaires qui auront connu Napoléon 1er.” Alphonse Allais.

Avatar du membre
lionrougeetblanc
Alto
Alto
Messages : 349
Enregistré le : 05 janv. 2017, 12:18
Localisation : Paris - Savoie

Re: Verdi - Don Carlos - Jordan/Warlikowski - ONP - 10-11/2017

Message par lionrougeetblanc » 19 oct. 2017, 06:53

PlacidoCarrerotti a écrit :
18 oct. 2017, 22:56
Loïs a écrit :
18 oct. 2017, 22:23
lionrougeetblanc a écrit :
18 oct. 2017, 18:42
Pas mal ! Avec une antienne de ce type le metteur en scène est sûr de se prendre un râteau. :lol:
non je suis sérieux, une mise en scène doit être lisible et cela n'a rien à voir avec l'approche : qu'elle respecte benoitement les didascalies (bonjour pour faire comprendre Boccanegra) ou pas.
Pour rester dans Warli, son Don Carlos, sa voix humaine et son Château de Barbe bleue sont extrêmement lisibles, on aime ou on n'aime pas, c'est autre chose.
Pour Iphigénie je reconnais avoir adoré le second acte mais pour les vieilles, leur bouillie et les lavabos du premier acte.........
Le DC de Warli est lisible. D'une grande platitude même. C'est ça qui est intrigant. On se dit qu'on a dû louper quelque chose.
Oui, du coup on cherche ce qu'on a pu laisser passer, la subtilité inaperçue qui éclairerait davantage le propos central de la m-e-s.

Avatar du membre
lionrougeetblanc
Alto
Alto
Messages : 349
Enregistré le : 05 janv. 2017, 12:18
Localisation : Paris - Savoie

Re: Verdi - Don Carlos - Jordan/Warlikowski - ONP - 10-11/2017

Message par lionrougeetblanc » 19 oct. 2017, 06:57

Loïs a écrit :
18 oct. 2017, 22:23
lionrougeetblanc a écrit :
18 oct. 2017, 18:42
Pas mal ! Avec une antienne de ce type le metteur en scène est sûr de se prendre un râteau. :lol:
non je suis sérieux, une mise en scène doit être lisible et cela n'a rien à voir avec l'approche : qu'elle respecte benoitement les didascalies (bonjour pour faire comprendre Boccanegra) ou pas.
Pour rester dans Warli, son Don Carlos, sa voix humaine et son Château de Barbe bleue sont extrêmement lisibles, on aime ou on n'aime pas, c'est autre chose.
Pour Iphigénie je reconnais avoir adoré le second acte mais pour les vieilles, leur bouillie et les lavabos du premier acte.........
Je répondais évidemment sur la forme plus que sur le fond ; je n'ai pas pu résister. "Jeu de mots, je précise" aurait dit maître Capello :mrgreen: . Mais sur le fond je partage ton propos.

Avatar du membre
JdeB
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 20566
Enregistré le : 02 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Verdi - Don Carlos - Jordan/Warlikowski - ONP - 10-11/2017

Message par JdeB » 19 oct. 2017, 08:58

MariaStuarda a écrit :
18 oct. 2017, 21:07
Il n’a en effet besoin ni d’un tuteur ni d’un interrogateur.
J’au cru comprendre qu’il avait passé les concours avec succès.
Tu as mal compris. (mais c'est normal vu la formulation de son communiqué de victoire)

Et Adal n'a nul besoin d'un avocat non plus, ni d'un "parrain de guerre" sur ODB
"Si tu travailles avec un marteau-piqueur pendant un tremblement de terre, désynchronise-toi, sinon tu travailles pour rien." J-C Van Damme.
Odb-opéra

Avatar du membre
JdeB
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 20566
Enregistré le : 02 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Verdi - Don Carlos - Jordan/Warlikowski - ONP - 10-11/2017

Message par JdeB » 19 oct. 2017, 09:02

PlacidoCarrerotti a écrit :
18 oct. 2017, 22:56
Loïs a écrit :
18 oct. 2017, 22:23
lionrougeetblanc a écrit :
18 oct. 2017, 18:42
Pas mal ! Avec une antienne de ce type le metteur en scène est sûr de se prendre un râteau. :lol:
non je suis sérieux, une mise en scène doit être lisible et cela n'a rien à voir avec l'approche : qu'elle respecte benoitement les didascalies (bonjour pour faire comprendre Boccanegra) ou pas.
Pour rester dans Warli, son Don Carlos, sa voix humaine et son Château de Barbe bleue sont extrêmement lisibles, on aime ou on n'aime pas, c'est autre chose.
Pour Iphigénie je reconnais avoir adoré le second acte mais pour les vieilles, leur bouillie et les lavabos du premier acte.........
Le DC de Warli est lisible. D'une grande platitude même. C'est ça qui est intrigant. On se dit qu'on a dû louper quelque chose.
Ce qu'on a loupé, c'est que le rythme de travail de Warli s'est intensifié (il a pondu un Pelléas fort peu de temps avant ce DC) et qu'avec l'âge, ce qu'il fait est beaucoup moins corrosif et inventif. Il est peut-être même devenu une marque.
Bref, c'est une évolution très classique
"Si tu travailles avec un marteau-piqueur pendant un tremblement de terre, désynchronise-toi, sinon tu travailles pour rien." J-C Van Damme.
Odb-opéra

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 12222
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Verdi - Don Carlos - Jordan/Warlikowski - ONP - 10-11/2017

Message par PlacidoCarrerotti » 19 oct. 2017, 09:35

JdeB a écrit :
19 oct. 2017, 09:02
PlacidoCarrerotti a écrit :
18 oct. 2017, 22:56
Loïs a écrit :
18 oct. 2017, 22:23
lionrougeetblanc a écrit :
18 oct. 2017, 18:42
Pas mal ! Avec une antienne de ce type le metteur en scène est sûr de se prendre un râteau. :lol:
non je suis sérieux, une mise en scène doit être lisible et cela n'a rien à voir avec l'approche : qu'elle respecte benoitement les didascalies (bonjour pour faire comprendre Boccanegra) ou pas.
Pour rester dans Warli, son Don Carlos, sa voix humaine et son Château de Barbe bleue sont extrêmement lisibles, on aime ou on n'aime pas, c'est autre chose.
Pour Iphigénie je reconnais avoir adoré le second acte mais pour les vieilles, leur bouillie et les lavabos du premier acte.........
Le DC de Warli est lisible. D'une grande platitude même. C'est ça qui est intrigant. On se dit qu'on a dû louper quelque chose.
Ce qu'on a loupé, c'est que le rythme de travail de Warli s'est intensifié (il a pondu un Pelléas fort peu de temps avant ce DC) et qu'avec l'âge, ce qu'il fait est beaucoup moins corrosif et inventif. Il est peut-être même devenu une marque.
Bref, c'est une évolution très classique
Remarque très juste : vivement que Tcherniakov y passe aussi !
“Plus on ira, moins il y aura de centenaires qui auront connu Napoléon 1er.” Alphonse Allais.

Avatar du membre
Lucas
Baryton
Baryton
Messages : 1797
Enregistré le : 07 janv. 2005, 00:00
Contact :

Re: Verdi - Don Carlos - Jordan/Warlikowski - ONP - 10-11/2017

Message par Lucas » 19 oct. 2017, 09:41

Oups, je rentre de vacances et tombe sur vos commentaires enthousiastes qui me font très envie.

Alors, si une âme charitable avait une place à revendre (je suis prêt à monter jusqu'à 150 euros pour voir cette représentation dans de bonnes conditions), je suis preneur.

Désolé pour ce petit hors sujet mais j'ai peur que ce post inscrit à la rubrique "petites affaires entre amis" ne passe inaperçu.

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 45 invités