Récital "Grand Opéra" - D. Damrau/L. Borowicz/Orch. National de Lille - Philharmonie - 03/10/2017

Représentations
Avatar du membre
MariaStuarda
Basse
Basse
Messages : 6564
Enregistré le : 13 févr. 2013, 14:33
Localisation : Paris
Contact :

Récital "Grand Opéra" - D. Damrau/L. Borowicz/Orch. National de Lille - Philharmonie - 03/10/2017

Message par MariaStuarda » 03 oct. 2017, 22:24

Vincenzo Bellini: Ouverture de la Norma
Giacomo Meyerbeer : Les Huguenots « Nobles seigneurs, salut »
Gioacchino Rossini : Pas de six
Giacomo Meyerbeer : Dinorah ou Le pardon de Ploërmel, Ombre Légère
Georges Bizet : Djamileh / Ouverture
Jules Massenet : Extrait de Manon / / "Suis-je gentille ainsi ?...Je marche sur tous les chemins...Profitons bien de la jeunesse"
Entracte
Giacomo Meyerbeer : Extrait de Emma di Resburgo, Sulla rupe, triste, sola“
Ferdinand Hérold : Zampa / Ouverture
Giacomo Meyerbeer : Ein Feldlager in Schlesien, Act 3 : "Oh Schwester, find' ich dich!... Lebe wohl, geliebte...
Giuseppe Verdi : Un giorno di regno
Extrait de I Vespri siciliani / Mercè dilette amiche
Emmanuel Chabrier : Extrait de la Suite pastorale / Idylle
Giacomo Meyerbeer : Extrait de Robert le Diable / acte 4 / Robert, toi que j'aime

Bis : Giacomo Meyerbeer : l'Africaine "adieu, doux rivages"

Diana Damrau, Soprano
Orchestre National de Lille
Lukasz Borowicz, direction

Quelques mots pour résumer le concert Chant, danse, drames et pirouettes :wink:

Nombreuses impressions à venir si j’en juge au nombre d'ODBiens présents ce soir

Avatar du membre
HELENE ADAM
Basse
Basse
Messages : 8850
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris
Contact :

Re: Récital Diana Damrau - Philharmonie de Paris - 03/10/2017

Message par HELENE ADAM » 03 oct. 2017, 23:09

Bernard C a écrit :
03 oct. 2017, 21:18
Concert à la Philharmonie de Paris ce soir
Je n'y suis pas mais un de mes meilleurs amis me fait partager ceci :

"Bratwurst, knödel, struddel aux fruits secs. Damrau en a été nourrie à satiété. Son chant est riche, comme ce qu'elle mange. Mais les mimiques, les pas de danse, la gestuelle sont intraduisibles. Comment te dire? Même au temps du cinéma muet, aucun acteur n'aurait osé. Elle a réussi à me faire rire, malgré elle. Malgré moi. Son enthousiasme reste intact. Mais il faut quand même se tartiner ses excès. INCROYABLE ."

:wink:
Aux fruits confits je dirai (le struddel)... mais sinon c'est bien vu pour ce soir à la Philhar
Elle déborde d'énergie et de fantaisie. :D
Par contre les interludes orchestraux étaient très en dessous....et trop nombreux.

A noter : la salle n'était pas vraiment remplie... un problèmes de rentrée pour tous les récitals semble-t-il. Il reste aussi pas mal de places pour le 12 novembre au TCE pour JDF et les places sont déjà bradées pour celui de Koch à Garnier....

http://passionoperaheleneadam.blogspot. ... -2017.html
Lui : Que sous mes pieds se déchire la terre ! que sur mon front éclate le tonnerre,je t'aime, Élisabeth ! Le monde est oublié !
Elle : Eh bien ! donc, frappez votre père ! venez, de son meurtre souillé, traîner à l'autel votre mère

Mon blog :
https://passionoperaheleneadam.blogspot.fr

Avatar du membre
MariaStuarda
Basse
Basse
Messages : 6564
Enregistré le : 13 févr. 2013, 14:33
Localisation : Paris
Contact :

Re: Récital Diana Damrau - Philharmonie de Paris - 03/10/2017

Message par MariaStuarda » 03 oct. 2017, 23:14

Damrau ou le comique involontaire
Ou
Ceux qui aiment la sobriété s’enfuiront à tire d’aile.

Ceci étant, comme dit l’ami de Bernard, c’était un beau concert.

Avatar du membre
Snobinart
Baryton
Baryton
Messages : 1897
Enregistré le : 29 août 2007, 23:00
Localisation : Paris 19
Contact :

Re: Récital Diana Damrau - Philharmonie de Paris - 03/10/2017

Message par Snobinart » 04 oct. 2017, 08:22

Oui c'est une show-woman qui a moins le mérite de s'éclater et de pas être super stressée alors qu'elle va s'envoyer morceau de bravoure sur morceau de bravoure. Le Robert de fin du concert est un bijou, l'évolution entre les styles singspiel, rossinien et grand opera français est parfaitement rendu. L'album était super, là je n'attends que les Huguenots l'an prochain à Bastille.
(C'est le premier recital que je fais à la Philhar et j'ai trouvé la voix étrangement présente... même si je sais que Damrau n'est pas un petit pistolet)

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 12228
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Récital Diana Damrau - Philharmonie de Paris - 03/10/2017

Message par PlacidoCarrerotti » 04 oct. 2017, 08:35

Au delà de l'aspect amusant de certaines prestations (mais ce n'était rien comparé à la Lucia du TCE), ce concert a eu sa part de moments exceptionnels. Le Robert-le-Diable était magnifiquement chanté et avec une progression dramatique parfaitement maîtrisée, d'une rare intelligence (car, si on regarde bien, Isabelle chante la même chose d'un bout à l'autre : les variations sont à faire sur le texte et la couleur, ce qui était parfait hier soir). Très intéressante Manon : la reprise songeuse, intériorisée "Profitons bien de la jeunesse, Bien court est le printemps !" était une évidence (on peut la rendre plus subtile, mais c'est bien mieux que de chanter les deux couplets à l'identique). L'air du page était espiègle à souhait, L'Africaine un moment de grâce. A ce sujet, elle s'est trompée en disant que l'air était toujours coupé alors que c'est le second qui l'est, pas celui-ci.
J'aurais effectivement préféré une Dinorah plus intériorisé : là on était dans la comédie. Et il est dommage d'avoir chanté les Vêpres siciliennes en italien !
Très bon chef qui a fait ressortir beaucoup de détails d'orchestration à maintes reprises (typiquement, dans le Pas de six). Les pages orchestrales étaient pour une fois originales et en situation par rapport au programme vocal.
Une excellente soirée en ce qui me concerne.
“Plus on ira, moins il y aura de centenaires qui auront connu Napoléon 1er.” Alphonse Allais.

Avatar du membre
raph13
Modérateur ODB
Modérateur ODB
Messages : 2769
Enregistré le : 03 déc. 2005, 00:00
Localisation : Paris

Re: Récital Diana Damrau - Philharmonie de Paris - 03/10/2017

Message par raph13 » 04 oct. 2017, 09:32

Le problème avec Diana Damrau est qu'elle est persuadée d'être une grande actrice alors qu'elle joue comme une pantoufle.
Je n'ai rien contre les chanteuses qui "vivent" les rôles en récital, au contraire. Mais la première partie était grotesque, avec des minauderies et mimiques à n'en plus finir, mais qui semblaient beaucoup amuser le public.
Mais est-ce vraiment le but de faire rire avec l'air de Dinorah, alors que celle-ci est folle ?
J'aurais préféré le grand air de Marguerite des Huguenots plutôt que l'air du Cours-la-Reine de Manon, qui n'avait pas grand chose à voir avec le reste du programme, et que la soprano a miaulé comme une Gruberova des mauvais jours, avec des contres-ré proches du cri.
Il convient de remarquer que le timbre de la chanteuse s'est beaucoup durci dans l'aigu, mais la voix conserve une grande richesse et une belle projection, ainsi qu'une souplesse appréciable dans la virtuosité.
J'ai préféré la seconde partie, plus sobre et dans laquelle le chant s'épanouissait du coup bien mieux.
Les deux airs rares de Meyerbeer étaient superbes, et le concert s'est conclu magnifiquement avec le grand air d'Isabelle, à la progression dramatique magistrale et d'une intensité exaltante.
L'air d'Inès en bis était un beau moment suspendu, avec des piani envoûtants et une maîtrise du souffle remarquable.
Orchestre et chef un peu trop "cavalerie" à mon goût, mais qui ont le mérite de proposer des interludes originaux et hors des sentiers battus.
« L’opéra est comme l’amour : on s’y ennuie mais on y retourne » (Flaubert)

Avatar du membre
raph13
Modérateur ODB
Modérateur ODB
Messages : 2769
Enregistré le : 03 déc. 2005, 00:00
Localisation : Paris

Re: Récital "Grand Opéra" - D. Damrau/L. Borowicz/Orch. National de Lille - Philharmonie - 03/10/2017

Message par raph13 » 04 oct. 2017, 09:36

lionrougeetblanc a écrit :
03 oct. 2017, 22:23
J'y étais ce soir. Soirée énergisante, avec une DD très en voix et en gestes, fort expressive, qui joue avec un public rapidement complice, qui s'amuse de ses mimiques et de sa prestation plutôt engagée.
Applaudissements très nourris.
« L’opéra est comme l’amour : on s’y ennuie mais on y retourne » (Flaubert)

Avatar du membre
MariaStuarda
Basse
Basse
Messages : 6564
Enregistré le : 13 févr. 2013, 14:33
Localisation : Paris
Contact :

Re: Récital "Grand Opéra" - D. Damrau/L. Borowicz/Orch. National de Lille - Philharmonie - 03/10/2017

Message par MariaStuarda » 04 oct. 2017, 20:35

Je suis globalement en phase avec Snobinart, Placido et Raph.
Si j'avoue avoir apprécié le choix la variété des pages orchestrales et surtout leur rareté dans un concert de ce genre, je n'ai pas toujours été convaincu par la finesse de l'orchestre ni de son chef.
Pour les airs de Damrau, effectivement, c'était une excellente idée de montrer la variété de la carrière de Meyerbeer avec des oeuvres allant de 1819 (le très rossinien Emma di Resburgo) à 1859 avec Dinorah. Après pas mal d'errances, on dirait que DD a enfin trouvé le compositeur avec lequel elle a des réels affinités et peut vraiment apporter quelque chose. D'autant plus, ça n'a pas été dit, que son français est excellent. Comme dit Snoby, vivement les huguenots !
Hormis ça, je rejoins Placido sur la drôle d'idée d'avoir choisi l'air des vêpres en italien alors que le programme insiste sur le grand opéra français dont Meyerbeer est le compositeur symbole.
Et je rejoins Raph (qui pourtant a réussi à placer Gruberova dans son CR, belle performance LOL) sur les aigus qu'elle n'ose d'ailleurs pratiquement jamais. Sage décision (peu gruberovesque, pour le coup, diront certains) !
Pour revenir sur l'incarnation et les outrances de jeu de la dame, je finis par me dire que je dois m'habituer avec le temps; il est vrai qu'après les désopilants Contes à Munich, il était difficile de battre de tels niveaux de burlesque pour elle et de fous rires refrénés pour moi. Et pour le coup, le concert lui réussit plutôt bien car, coincée entre les instruments et le chef, elle a une marge de manoeuvre pour les cascades acrobatiques relativement faible.
Reste le visage et ça, ça reste le point faible.
Il a été relevé que l'air de Robert était magnifique; vocalement c'est vrai. Mais franchement, autant dans les pages comiques les simagrées pouvaient passer, autant dans le registre dramatique, ça gâchait sérieusement le plaisir. Et dans Robert, on a été servi.
Diana, STP, fais SOBRE la prochaine fois et ça sera carrément PARFAIT !!!!!

Avatar du membre
Peleo
Ténor
Ténor
Messages : 850
Enregistré le : 06 févr. 2007, 00:00

Re: Récital "Grand Opéra" - D. Damrau/L. Borowicz/Orch. National de Lille - Philharmonie - 03/10/2017

Message par Peleo » 04 oct. 2017, 20:58

J'ignorait qu'Ombre légère et l'air du Cours la Reine était des pages comiques.
Personnellement c'est en première partie que son jeu m'a gêné. Comme quoi...

Avatar du membre
MariaStuarda
Basse
Basse
Messages : 6564
Enregistré le : 13 févr. 2013, 14:33
Localisation : Paris
Contact :

Re: Récital "Grand Opéra" - D. Damrau/L. Borowicz/Orch. National de Lille - Philharmonie - 03/10/2017

Message par MariaStuarda » 04 oct. 2017, 21:02

Peleo a écrit :
04 oct. 2017, 20:58
J'ignorait qu'Ombre légère et l'air du Cours la Reine était des pages comiques.
Personnellement c'est en première partie que son jeu m'a gêné. Comme quoi...
En effet, sûrement pas comiques; mais légères sans conteste (quoi que pour Manon, elle a en effet modulé de manière intéressante). Que Diana passe allègrement de l'un à l'autre n'est pas le moindre de ses talents :wink:

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 37 invités