Alagna - Le dernier jour d'un condamné - Ossonce/Duffaut – Marseille - 09-10/2017

Représentations
jpb30
Mezzo Soprano
Mezzo Soprano
Messages : 148
Enregistré le : 17 avr. 2009, 23:00
Contact :

Alagna - Le dernier jour d'un condamné - Ossonce/Duffaut – Marseille - 09-10/2017

Message par jpb30 » 30 sept. 2017, 16:46

Drame en 2 actes et 1 intermezzo de David Alagna
Livret de Roberto, David et Frederico Alagna
D’après le roman éponyme de Victor Hugo

Direction musicale : Jean-Yves Ossonce
Mise en scène : Nadine Duffaut
Décors : Emmanuelle Favre
Costumes : Katia Duflot
Lumières : Philippe Grosperrin

La condamnée à mort : Adina Aaron
Le condamné à mort : Roberto Alagna
Le bourreau : Luc Bertin-Hugault
L’huissier de justice : Jean-Marie Delpas
Le geôlier : Philippe Ermelier
Le prêtre : Francis Dudziak
Le guichetier de garde : Carl Ghazarossian
Le friauche : Cyril Rovery
Le directeur : Yann Toussaint
L’aumônier : Eric Martin-Bonnet
Récitante : Catherine Alcove
r

Orchestre et Chœur de l’Opéra de Marseille

Production Opéra Grand Avignon


Crée à Paris au TCE en juillet 2007 en version concertante, puis à l'Opéra de Debrecen (Hongrie) en 2009 en version scénique, cet opéra fut donné à Avignon en mars 2014 ; voici le lien vers le fil de l'époque : http://odb-opera.com/viewtopic.php?f=6& ... on+03%2F14

jpb30
Mezzo Soprano
Mezzo Soprano
Messages : 148
Enregistré le : 17 avr. 2009, 23:00
Contact :

Re: Alagna - Le dernier jour d'un condamné - Ossonce/Duffaut – Marseille - 09-10/2017

Message par jpb30 » 05 oct. 2017, 07:00

Représentation du 1/10/2017
En référence ci-dessus lien vers le compte rendu que j’avais écrit en 2014 après avoir vu la première scénique de cet opéra à Avignon.
Outre la direction confiée à Jean Yves Ossonce, peu de changements notables à part quelques seconds rôles, la mise en scène est identique, l’intensité dramatique l’est tout autant. Adina Aaron reste magnifique et semble même être plus pénétrée par son personnage, elle traduit merveilleusement son angoisse, son désespoir, son impuissance face à l’irrémédiable tant par son expression vocale que par son jeu scénique. Magnifique ! La lettre qu’elle écrit à sa fille où elle exprime son amour et son remord est poignante.
Roberto Alagna n’a pas été aussi séduisant qu’à Avignon. Bien entendu il reste et restera toujours une « Bête de scène » mais vocalement ce n’est plus tout à fait le même : beaucoup de vibratos et surtout, il n’accroche pas ses aigus directement, il va les chercher dans les graves pour enfin atterrir à la note.
Jean Louis Ossonce a saisi la dramaturgie du livret et de son expression musicale qu’il a su faire partager à l’orchestre.
Je reste toujours surpris par la présentation de cet opéra où il est dit « livret de Roberto, David et Frederico Alagna » mais il n’y a aucune référence au compositeur… pourquoi ?

houppelande
Alto
Alto
Messages : 477
Enregistré le : 01 juil. 2011, 23:00

Re: Alagna - Le dernier jour d'un condamné - Ossonce/Duffaut – Marseille - 09-10/2017

Message par houppelande » 05 oct. 2017, 08:07

N'est-ce pas David Alagna, comme indiqué à la première ligne ?

jpb30
Mezzo Soprano
Mezzo Soprano
Messages : 148
Enregistré le : 17 avr. 2009, 23:00
Contact :

Re: Alagna - Le dernier jour d'un condamné - Ossonce/Duffaut – Marseille - 09-10/2017

Message par jpb30 » 05 oct. 2017, 09:34

sur le fascicule distribué à Avignon en 2014 il y avait "Musique de David Alagna-éditions musicales Symetrie"
sur le fascicule distribué à Marseille, il n'y a aucune référence au compositeur. Je ne pense pas que ce soit un oubli.
JPB30

houppelande
Alto
Alto
Messages : 477
Enregistré le : 01 juil. 2011, 23:00

Re: Alagna - Le dernier jour d'un condamné - Ossonce/Duffaut – Marseille - 09-10/2017

Message par houppelande » 05 oct. 2017, 13:51

En tout cas, sur le site de l'opéra de Marseille, le compositeur est mentionné clairement à plusieurs endroits sur la même page :
http://opera.marseille.fr/programmation ... condamne-0
Image
Image

Avatar du membre
Epsilon
Soprano
Soprano
Messages : 87
Enregistré le : 05 avr. 2017, 11:56
Localisation : Lyon/Marseille

Re: Alagna - Le dernier jour d'un condamné - Ossonce/Duffaut – Marseille - 09-10/2017

Message par Epsilon » 05 oct. 2017, 14:40

Merci pour le CR. C’était une première pour moi, et j’ai trouvé l’intention louable, la musique quelconque ( mais pas plus que certaines autres dans l’opéra contemporain), la mise en scène fonctionnelle, l’orchestre et les chœurs bien en place, et enfin R Alagna et A Aaron très investis et bien chantants, avec un peu de vibrato dans la voix du ténor, mais une diction toujours aussi nette.

Des moments d’émotion, bien sûr, par le texte de Hugo (applaudissements après sa lecture) et l’engagement des deux chanteurs, fortement applaudis aussi: finalement, ce sera une représentation marquante, et d’autant plus marquante qu’on apprend en sortant les tristes événements qui se sont produits à la gare Saint-Charles.

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 12060
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Alagna - Le dernier jour d'un condamné - Ossonce/Duffaut – Marseille - 09-10/2017

Message par PlacidoCarrerotti » 05 oct. 2017, 15:11

Epsilon a écrit :
05 oct. 2017, 14:40
Merci pour le CR. C’était une première pour moi, et j’ai trouvé l’intention louable, la musique quelconque ( mais pas plus que certaines autres dans l’opéra contemporain), la mise en scène fonctionnelle, l’orchestre et les chœurs bien en place, et enfin R Alagna et A Aaron très investis et bien chantants, avec un peu de vibrato dans la voix du ténor, mais une diction toujours aussi nette.

Des moments d’émotion, bien sûr, par le texte de Hugo (applaudissements après sa lecture) et l’engagement des deux chanteurs, fortement applaudis aussi: finalement, ce sera une représentation marquante, et d’autant plus marquante qu’on apprend en sortant les tristes événements qui se sont produits à la gare Saint-Charles.
Je trouve que c'est un ouvrage tout à fait écoutable. Comme toutes nouvelles partitions, il faut sans doute l'écouter plusieurs fois avant que ça ne rentre :wink:
Je me rappelle qu'à la création en 2007, il n'y avait eu quasiment aucune recension. Au parterre, je devais être le seul à avoir payé ma place !
“Plus on ira, moins il y aura de centenaires qui auront connu Napoléon 1er.” Alphonse Allais.

sopranolove
Alto
Alto
Messages : 476
Enregistré le : 16 avr. 2014, 14:17

Re: Alagna - Le dernier jour d'un condamné - Ossonce/Duffaut – Marseille - 09-10/2017

Message par sopranolove » 05 oct. 2017, 15:15

C'est un étrange opéra ! Pas pour la musique (je l'avais vu à la télé cet été et j'avais beaucoup aimé, étant prise par cette musique si belle et par la présente bouleversante des deux chanteurs, ainsi que leur rencontre finale à la travers le temps, au moment de mourir... Belle idée qui unit deux malheureux au delà du temps, victimes de la même barbarie.... Quand le Condamné parle d'avance de qui l'attend, par exemple. Ou quand il pense à sa famille... Alagna est toujours magnifique et quelle belle soprano que Adina Aaron !

Non, ce que je trouve étrange, c'est que l'on ne sait pas ce qui les a amené tous les deux à la mort. Est-ce pour que le public fasse marcher son imagination ? Et on ne connait pas leurs noms ! On sait juste qu'ils ont une famille mais après ?

En tout cas, la musique est belle, un peu dans la lignée Poulenc Menotti Weill, un peu comme l'Opéra d'Aran ou tel ou tel opéra contemporain écrit pour Fleming ou Di Donato. Donc ceux qui n'aiment que l'avant garde en matière lyrique peuvent ne pas aimer, les autres, je veux parler de ceux qui ne sont pas venus, ont vraiment tort. Enfin, un opéra moderne où on peut vibrer pour un personnage comme pour un Puccini ou un Verdi, c'est rare et cela fait du bien.
Non, ce qui est étrange, c'est

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 12060
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Alagna - Le dernier jour d'un condamné - Ossonce/Duffaut – Marseille - 09-10/2017

Message par PlacidoCarrerotti » 05 oct. 2017, 15:22

sopranolove a écrit :
05 oct. 2017, 15:15
Non, ce qui est étrange, c'est
On ne connaîtra jamais la fin ...
“Plus on ira, moins il y aura de centenaires qui auront connu Napoléon 1er.” Alphonse Allais.

Avatar du membre
micaela
Basse
Basse
Messages : 2232
Enregistré le : 16 juil. 2015, 17:24
Localisation : paris

Re: Alagna - Le dernier jour d'un condamné - Ossonce/Duffaut – Marseille - 09-10/2017

Message par micaela » 05 oct. 2017, 15:32

Ca n'a rien d'étrange. C'est fidèle à l'œuvre de Victor Hugo (un roman à thèse contre la peine de mort), qui se présente' comme un écrit rédigé par le condamné durant ses dernières vingt-quatre heures. C'est un récit à la première personne dont le narrateur reste anonyme (procédé dont Victor Hugo n'est pas le seul utilisateur), et dans lequel celui-ci ne s'attarde pas sur son passé.
S'il n'y a pas de solutions, c'est qu'il n'y a pas de problème Proverbe shadok

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 40 invités