Bellini - Norma - Rizzi/McVicar - New York - 09-10/2017

Représentations
Avatar du membre
HELENE ADAM
Basse
Basse
Messages : 8661
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris
Contact :

Re: Bellini - Norma - Rizzi/McVicar - New York - 09-10/2017

Message par HELENE ADAM » 09 oct. 2017, 21:08

Leyla a écrit :
09 oct. 2017, 20:02
Je suis étonné que personne ou presque ne mentionne les dramatiques difficultés qu'a eues Sondra Radvanovsky durant tout le premier acte, et notamment dans Casta Diva, (le -va ayant été carrément craqué). Pour ma part, j'ai cru qu'elle n'arriverait pas au bout de la représentation tant elle était à la peine. Ses raclements de gorge incessants, très audibles malheureusement,
J'ai noté ce problème qui a nettement handicapé son "Casta diva" que j'avais trouvé cent fois plus "pur" et émouvant il y a trois ans à Munich. Mais j'ai trouvé que dans la suite de l'acte 1 c'était déjà meilleur et en effet, excellent dans l'acte 2.

La basse n'était pas à la hauteur en effet, surtout dans l'acte 1.
Mais c'est surtout le chef et sa lenteur désespérante qui m'ont gênée d'un bout à l'autre de l'opéra.
Avis mitigé également sur une mise en scène qui accentue grossièrement le manichéisme des situations dans les scènes de foule.
Calleja vraiment très bien.

http://passionoperaheleneadam.blogspot. ... e-new.html
On n'a quand même pas pris la Bastille pour en faire un opéra (Desproges).

Mon blog :
https://passionoperaheleneadam.blogspot.fr

Avatar du membre
jerome
Basse
Basse
Messages : 7980
Enregistré le : 03 mars 2003, 00:00
Localisation : NANCY

Re: Bellini - Norma - Rizzi/McVicar - New York - 09-10/2017

Message par jerome » 10 oct. 2017, 22:08

je viens de le regarder
Belle production scénique, belle direction orchestrale! Non Rizzi ne va pas trop lentement! Attention, malheureusement certaines oreilles ont pris l'habitude de directions sèches, cassantes et je trouve que c'est fort dommage. Rizzi laisse respirer la musique, soigne le phrasé et en même temps sait être nerveux quand il le faut! Je regrette mais c'est lui qui a raison.
Au niveau du chant, c'est plutôt bien mais c'est pas impeccable! En raison d'un timbre trop clairet pour le rôle, Calleja n'est quand même pas le ténor di forza requis pour Pollione mais c'est très bien chanté avec la puissance requise (on est avec lui 3 étages au dessus d'un Osborn). Di Donato, plutôt bien et elle qui est plus dotée en moyens vocaux qu'une Bartoli, je salue sa sagesse à rester à sa place contrairement à sa consoeur italienne ... Dans le détail, elle arrange un peu ce qui lui est le plus difficile ... Radvanovsky, c'est globalement bien mais je regrette effectivement les petits raclements de gorge du début. Elle me semblait plus en forme à Barcelone.

Avatar du membre
Bernard C
Basse
Basse
Messages : 8313
Enregistré le : 04 mai 2011, 23:00
Localisation : Grand-Ouest

Re: Bellini - Norma - Rizzi/McVicar - New York - 09-10/2017

Message par Bernard C » 17 oct. 2017, 20:57

Si on réécoute tout ça , que d'imperfections divines ! Que de voix enrayées , que de détimbrages , que de fragilités ici , là , et que d'infinis frissons .
Que les artistes sont grands , que l'opéra est magique , que le Beau surgit toujours de quelque chose du monstrueux sublime .

Que l'expérience est puissante , cosmique , de replonger dans ce Kairos où se sont conjuguées , où il y a eu conjuration des émotions en une plénitude que la musique seule avec l'amour peut nous donner.

merci

Bernard
«Or les traits de ma peinture ne fourvoient point, quoi qu’ils se changent et diversifient. Le monde n’est qu’une branloire pérenne : toutes choses y branlent sans cesse (), et du branle public, et du leur. La constance même n’est autre chose qu’un branle plus languissant.»
Montaigne Essais III,2

Avatar du membre
MariaStuarda
Basse
Basse
Messages : 6462
Enregistré le : 13 févr. 2013, 14:33
Localisation : Paris
Contact :

Re: Bellini - Norma - Rizzi/McVicar - New York - 09-10/2017

Message par MariaStuarda » 17 oct. 2017, 23:13

Bernard C a écrit :
17 oct. 2017, 20:57
Si on réécoute tout ça , que d'imperfections divines ! Que de voix enrayées , que de détimbrages , que de fragilités ici , là , et que d'infinis frissons .
Que les artistes sont grands , que l'opéra est magique , que le Beau surgit toujours de quelque chose du monstrueux sublime .

Que l'expérience est puissante , cosmique , de replonger dans ce Kairos où se sont conjuguées , où il y a eu conjuration des émotions en une plénitude que la musique seule avec l'amour peut nous donner.

merci

Bernard
C’est beau !
On dirait du Bernard !

Avatar du membre
Adalbéron
Baryton
Baryton
Messages : 1485
Enregistré le : 01 mars 2015, 20:51

Re: Bellini - Norma - Rizzi/McVicar - New York - 09-10/2017

Message par Adalbéron » 17 oct. 2017, 23:26

:lol:
« Dans l'édifice de la pensée, je n'ai trouvé aucune catégorie sur laquelle reposer mon front. En revanche, quel oreiller que le Chaos ! » — Cioran

Avatar du membre
Bernard C
Basse
Basse
Messages : 8313
Enregistré le : 04 mai 2011, 23:00
Localisation : Grand-Ouest

Re: Bellini - Norma - Rizzi/McVicar - New York - 09-10/2017

Message par Bernard C » 17 oct. 2017, 23:35

C'est malin !
:no2:
«Or les traits de ma peinture ne fourvoient point, quoi qu’ils se changent et diversifient. Le monde n’est qu’une branloire pérenne : toutes choses y branlent sans cesse (), et du branle public, et du leur. La constance même n’est autre chose qu’un branle plus languissant.»
Montaigne Essais III,2

Avatar du membre
zigfrid
Baryton
Baryton
Messages : 1150
Enregistré le : 14 janv. 2009, 00:00
Contact :

Re: Bellini - Norma - Rizzi/McVicar - New York - 09-10/2017

Message par zigfrid » 18 oct. 2017, 13:51

Bernard C a écrit :
17 oct. 2017, 20:57
Si on réécoute tout ça , que d'imperfections divines ! Que de voix enrayées , que de détimbrages , que de fragilités ici , là , et que d'infinis frissons .
Que les artistes sont grands , que l'opéra est magique , que le Beau surgit toujours de quelque chose du monstrueux sublime .

Que l'expérience est puissante , cosmique , de replonger dans ce Kairos où se sont conjuguées , où il y a eu conjuration des émotions en une plénitude que la musique seule avec l'amour peut nous donner.

merci

Bernard

cette prose me parait bien grandiloquente au regard de prestations somme toute parfaitement anodines. En d'autres termes, le job est relativement fait (quoique malhonnete par moment, (Adalgisa); pas de quoi s'extasier et de prendre des poses alla Garbo dans "Marguerite Gautier"...

Avatar du membre
Bernard C
Basse
Basse
Messages : 8313
Enregistré le : 04 mai 2011, 23:00
Localisation : Grand-Ouest

Re: Bellini - Norma - Rizzi/McVicar - New York - 09-10/2017

Message par Bernard C » 18 oct. 2017, 14:13

zigfrid a écrit :
18 oct. 2017, 13:51
Bernard C a écrit :
17 oct. 2017, 20:57
Si on réécoute tout ça , que d'imperfections divines ! Que de voix enrayées , que de détimbrages , que de fragilités ici , là , et que d'infinis frissons .
Que les artistes sont grands , que l'opéra est magique , que le Beau surgit toujours de quelque chose du monstrueux sublime .

Que l'expérience est puissante , cosmique , de replonger dans ce Kairos où se sont conjuguées , où il y a eu conjuration des émotions en une plénitude que la musique seule avec l'amour peut nous donner.

merci

Bernard

cette prose me parait bien grandiloquente au regard de prestations somme toute parfaitement anodines. En d'autres termes, le job est relativement fait (quoique malhonnete par moment, (Adalgisa); pas de quoi s'extasier et de prendre des poses alla Garbo dans "Marguerite Gautier"...
Ah Garbo !
S'il advenait un jour que le désir me prenne de me travestir c'est bien en la Divine que je le ferais !

Bernard
«Or les traits de ma peinture ne fourvoient point, quoi qu’ils se changent et diversifient. Le monde n’est qu’une branloire pérenne : toutes choses y branlent sans cesse (), et du branle public, et du leur. La constance même n’est autre chose qu’un branle plus languissant.»
Montaigne Essais III,2

Avatar du membre
zigfrid
Baryton
Baryton
Messages : 1150
Enregistré le : 14 janv. 2009, 00:00
Contact :

Re: Bellini - Norma - Rizzi/McVicar - New York - 09-10/2017

Message par zigfrid » 18 oct. 2017, 14:19

(hs je la déteste...)

Avatar du membre
Bernard C
Basse
Basse
Messages : 8313
Enregistré le : 04 mai 2011, 23:00
Localisation : Grand-Ouest

Re: Bellini - Norma - Rizzi/McVicar - New York - 09-10/2017

Message par Bernard C » 18 oct. 2017, 14:26

zigfrid a écrit :
18 oct. 2017, 14:19
(hs je la déteste...)
Je L' ADORE autant que Radvanovsky

Image

Bernard
«Or les traits de ma peinture ne fourvoient point, quoi qu’ils se changent et diversifient. Le monde n’est qu’une branloire pérenne : toutes choses y branlent sans cesse (), et du branle public, et du leur. La constance même n’est autre chose qu’un branle plus languissant.»
Montaigne Essais III,2

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 39 invités