Bellini - Norma - Rizzi/McVicar - New York - 09-10/2017

Représentations
Répondre
Avatar du membre
Bernard C
Basse
Basse
Messages : 8852
Enregistré le : 04 mai 2011, 23:00
Localisation : Grand-Ouest

Re: Bellini - Norma - Rizzi/McVicar - New York - 09-10/2017

Message par Bernard C » 18 oct. 2017, 23:13

zigfrid a écrit :
18 oct. 2017, 13:51
Bernard C a écrit :
17 oct. 2017, 20:57
Si on réécoute tout ça , que d'imperfections divines ! Que de voix enrayées , que de détimbrages , que de fragilités ici , là , et que d'infinis frissons .
Que les artistes sont grands , que l'opéra est magique , que le Beau surgit toujours de quelque chose du monstrueux sublime .

Que l'expérience est puissante , cosmique , de replonger dans ce Kairos où se sont conjuguées , où il y a eu conjuration des émotions en une plénitude que la musique seule avec l'amour peut nous donner.

merci

Bernard

cette prose me parait bien grandiloquente au regard de prestations somme toute parfaitement anodines. En d'autres termes, le job est relativement fait (quoique malhonnete par moment, (Adalgisa); pas de quoi s'extasier et de prendre des poses alla Garbo dans "Marguerite Gautier"...
La prose est "Grandéloquente" , j'avoue :lol:
Ceci dit j'écoute la nuit , mon smartphone sur l'oreiller et réécoute la bande de la Première et ce second acte ! Les voix ont de nombreuses altérations , ça craque, ça détonne , ça transpose , mais je vis que ça me submerge , je le constate , impuissant à en juger.
Et des Norma ...j'ai des heures de vol .
Je ne crois pas avoir jamais été pris avec cette intensité ; c'est pas la mise en scène , c'est pas la perfection vocale loin de là .
C'est la conjonction des tempéraments de ces trois chanteurs ayant une assimilation profonde de l'esprit de cet art et l’emmêlement de leurs timbres si singuliers , si personnels .

Non ce n'est pas anodin !
Oui ce n'est pas une référence vocale cet enregistrement , mais ça vibre de part en part et pour une fois , j'attends comme rarement un enregistrement vidéo que je garderai précieusement , jusqu'au jour où je ne pourrai plus bouger et il me restera encore ça .

Bernard
"L'amour infini, sans autre aliment qu'un objet à peine entrevu dont mon âme était remplie , je le trouvais exprimé par ce long ruban d'eau qui ruisselle au soleil entre deux rives vertes, par ces lignes de peupliers qui parent de leurs dentelles mobiles ce val d'amour..."

Avatar du membre
zigfrid
Baryton
Baryton
Messages : 1185
Enregistré le : 14 janv. 2009, 00:00
Contact :

Re: Bellini - Norma - Rizzi/McVicar - New York - 09-10/2017

Message par zigfrid » 19 oct. 2017, 09:25

mais non tu devais somnoler et du coup tu as entendu tout ca dans un nuage de suavité qui n'a rien à voir avec la réalité :baby:

wababelooba
Ténor
Ténor
Messages : 951
Enregistré le : 30 déc. 2009, 00:00
Contact :

Re: Bellini - Norma - Rizzi/McVicar - New York - 09-10/2017

Message par wababelooba » 08 nov. 2017, 01:22

J'ai vu hier soir au Gaumont Opéra une rediff.
J'ai failli sortir dans les 30 premières minutes tellement je trouvais ça moche et médiocrement chanté.
Et puis ,c'est vrai qu'il s'est opéré un miracle . Malgré ces décors super kitsch , et ces danseurs censés montrer au public new yorkais combien ces peuplades étaient barbares, j'ai retrouvé peu à peu le professionnalisme de Mc Vicar, et SR m'a complètement subjugué, même -et c'est très curieux - au cours de son Casta Diva si difficilement exécuté. JDD en faisait des tonnes dans le jeu et a truqué ,c'est vrai, mais j'ai frémi et pleuré aux superbes duos.
Et Calleja , que j'ai trouvé bien faux dans son air d'entrée , a fini magnifiquement.
Superbe soirée , même si , en matière de forêt, je préfère un milliard de fois celle- splendide- de Tcherniakov pour la Fille de Neige.

Bellini est décidément irrésistible. Pourquoi cet imbécile est-il mort si jeune ??? En nous laissant si peu d'oeuvres ???
( Et pourquoi le quartier qui porte son nom, juste après le pont de Neuilly , est-il si moche ??? ... Vaste question ...)

Au fait , quelqu'un a-t-il vu une fois dans sa vie une mise en scène vraiment réussie de Norma ?

Avatar du membre
Bernard C
Basse
Basse
Messages : 8852
Enregistré le : 04 mai 2011, 23:00
Localisation : Grand-Ouest

Re: Bellini - Norma - Rizzi/McVicar - New York - 09-10/2017

Message par Bernard C » 08 nov. 2017, 06:13

Pour toi , une représentation du maître napolitain , sur la place dédiée de la ville où il a appris la musique et été éduqué à tout ce qui fait les racines de son art.
BelliniNapoli1117.jpg
BelliniNapoli1117.jpg (55.72 Kio) Vu 589 fois
Bernard
"L'amour infini, sans autre aliment qu'un objet à peine entrevu dont mon âme était remplie , je le trouvais exprimé par ce long ruban d'eau qui ruisselle au soleil entre deux rives vertes, par ces lignes de peupliers qui parent de leurs dentelles mobiles ce val d'amour..."

Avatar du membre
HELENE ADAM
Basse
Basse
Messages : 9257
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris
Contact :

Re: Bellini - Norma - Rizzi/McVicar - New York - 09-10/2017

Message par HELENE ADAM » 19 déc. 2017, 10:49

Le même Norma a été enregistré au MET avec la deuxième distribution des rôles de Norma et d'Adalgisa (et un autre chef)

Norma ..... Angela Meade (soprano)
Adalgisa ..... Jamie Barton (soprano)
Pollione ..... Joseph Calleja (tenor)
Oroveso ..... Matthew Rose (bass)

Metropolitan Opera House Chorus and Orchestra
Joseph Colaneri (conductor).

Réécoute disponible sur BBC3. Intéressant...

http://www.bbc.co.uk/programmes/b09jby5k

Angela Meade as Bellini's Norma Photo Marty Sohl, Metropolitan Opera
Image
Lui : Que sous mes pieds se déchire la terre ! que sur mon front éclate le tonnerre, je t'aime, Élisabeth ! Le monde est oublié !
Elle : Eh bien ! donc, frappez votre père ! venez, de son meurtre souillé, traîner à l'autel votre mère

Mon blog :
https://passionoperaheleneadam.blogspot.fr

Avatar du membre
fomalhaut
Ténor
Ténor
Messages : 584
Enregistré le : 20 mai 2005, 23:00
Localisation : Levallois-Perret
Contact :

Re: Bellini - Norma - Rizzi/McVicar - New York - 09-10/2017

Message par fomalhaut » 19 déc. 2017, 11:45

Sentiments mitigés...Angela Meade en deça de Sondra Radvanovsky, Jamie Barton au delà de Joyce DiDonato, Calleja égal à lui même...
Il est, bien sûr, délicat voire injuste de comparer le cinema et l'audio seul. Disons que je n'ai pas retrouvé, de façon général, l'enthousiasme que j'avais éprouvé en octobre dernier.

fomalhaut

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 44 invités