Une nuit à Broadway - R.Trehearn/D.Labrecque/L.Blank - Toulon - 16/09/2017

Représentations
Répondre
Torquemada
Soprano
Soprano
Messages : 65
Enregistré le : 09 avr. 2007, 23:00
Localisation : Toulon
Contact :

Une nuit à Broadway - R.Trehearn/D.Labrecque/L.Blank - Toulon - 16/09/2017

Message par Torquemada » 18 sept. 2017, 20:49

« Une nuit à Broadway »

Extraits de comédies musicales
Jerome Kern, Show Boat
Irving Berlin, Call Me Madam, Annie Get Your Gun
Cole Porter, Anything Goes, Red, Hot and Blues
Richard Rodgers, Oklahoma !, South Pacific, Carousel, The King And I, The Sound Of Music
George Gershwin, Swanee, Girl Crazy, Porgy And Bess, Lady Be Good
Frederick Loewe, Brigadoon
Leonard Bernstein, On The Town
Larry Blank, Broadway Fantasy Overture

Rebecca Trehearn, soprano
Doug Labrecque, ténor

Orchestre symphonique et Chœur de l’Opéra de Toulon
Larry Blank

Concert du 16/09/2017

Cette année, Claude-Henri Bonnet a décidé de placer la nouvelle saison de l’Opéra de Toulon sous l’étoile de Broadway, qu’il poursuit avec constance depuis de nombreuses années. Le concert de rentrée était donc tout entier consacré à la comédie musicale américaine. Les trois interprètes réunis pour l’occasion, la soprano Rebecca Trehearn, le ténor Doug Labrecque et le chef d’orchestre Larry Blank, ont ainsi enchaîné de nombreux extraits des « big five » (Jerome Kern, Irving Berlin, Cole Porter, Richard Rodgers et George Gershwin), auxquels ont été ajoutés deux hors-d’œuvre : le premier de Frederick Loewe et le second de Leonard Bernstein, avant-goût de la présentation de Wonderful town à Toulon fin janvier. Patrick Niedo se glisse entre chaque chanson pour partager sa passion de la comédie musicale en quelques commentaires vifs et pertinents – ses interventions sur le même sujet dans l’émission de Renaud Machart sont encore écoutables sur le site de France musique.
Du copieux programme concocté pour cette occasion festive émergent surtout (à mes oreilles) les scintillements spirituels de Cole Porter (véritable virtuose de la rime) et la mélancolie raffinée de Gershwin – dont Bernstein sait se souvenir dans « Some other time » de On the town. J’avoue être moins sensible à la sensibilité quelque peu naïve de Kern (« Bill ») comme à l’optimisme ingénu de Rodgers (« You’ll never walk alone » – mouais…). Rebecca Trehearn et le ténor Doug Labrecque chantent en vrais professionnels du genre, joignant le geste à la parole – « There’s no business like show business » fredonne-t-on justement pour clore la soirée… – tandis que l’intrépide Larry Blank les accompagne à la tête d’un orchestre à qui la comédie musicale va décidément bien – le chœur, quant à lui, erre quelque peu dans une langue incertaine. Dommage que la sonorisation n’ait apparemment pas reçu tous les soins nécessaires (le micro de Doug Labrecque joue les intermittents tout au long de la soirée, au point d’obérer la moitié de « You’ll never walk alone », et l’effet Larsen s’invite inopportunément dans plusieurs échanges des deux protagonistes). Bienveillante et joyeuse, la salle comble de l’opéra de Toulon fait en tout cas un triomphe aux artistes qui en paraissent presque surpris !
"Totor est de Torquemada le diminutif plein de charme!"

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Igguk et 38 invités