Récital S.Keenlyside/M.Martineau - ONP - 17/09/2017

Représentations
Répondre
Avatar du membre
MariaStuarda
Basse
Basse
Messages : 6461
Enregistré le : 13 févr. 2013, 14:33
Localisation : Paris
Contact :

Récital S.Keenlyside/M.Martineau - ONP - 17/09/2017

Message par MariaStuarda » 18 sept. 2017, 11:20

Suite au récital d'hier à Garnier, je fais un copié-collé de ce qui figure dans le fil artiste :
HELENE ADAM a écrit :
17 sept. 2017, 21:45
Efemere a écrit :
10 juin 2017, 15:43
Le programme du récital du 17 septembre 2017 à 20h00 au Palais Garnier :

Baryton | Simon Keenlyside
Piano | Malcolm Martineau

Jean Sibelius
Kaiutar/Echo Op. 72/4
Illalle/To evening Op. 17/6
Romeo Op.61/4
Im Feld ein Mädchen singt Op. 50/3
Die stille Stadt Op. 50/5


Franz Schubert
Liebesbotschaft
Kriegers Ahnung
Ständchen
Die Stadt
Der Wanderer (D. 649 Schlegel “Wie deutlich des Mondes Licht”)
Das Fischermädchen
Abschied


Vaughan Williams
The Vagabond
Youth and Love
The Infinite Shining Heavens


Arthur Somervell
There Pass the Careless People

Peter Warlock
My Own Country
Piggesnie
The Night


Percy Grainger
The Sprig of Thyme

Francis Poulenc
Tel jour, telle nuit
Bonne journée
Une ruine coquille vide
Le front comme un drapeau perdu
Une roulotte couverte en tuiles
À toutes brides
Une herbe pauvre
Je n’ai envie que de t’aimer
Figure de force brûlante et farouche
Nous avons fait la nuit
Bis : 3 Schubert

Un merveilleux récital avec un Keenlyside en pleine forme vocale, l'un des meilleurs dans l'interprétation subtile et vivante du Lied, superlatif dans Schubert, excellent dans tous les airs en anglais et surprenant dans Poulenc avec un français tout simplement parfait. Un peu plus à la peine (mais tout est relatif) dans le difficile Sibelius qui ouvre la soirée.
Une soirée sympathique et chaleureuse. :D
Martineau est l'un des meilleurs accompagnateurs qui soit mais ce n'est pas nouveau.

PS : Rencontré Cyrille Dubois et échangé avec lui.
paco a écrit :
17 sept. 2017, 23:02
A Londres aussi c'est Sibelius qui lui convenait le moins. Ca donne quand même envie d'aller voir Cav & Pag au ROH malgré Sartori. Avec une telle forme vocale son Tonio promet d'être saisissant...

Avatar du membre
MariaStuarda
Basse
Basse
Messages : 6461
Enregistré le : 13 févr. 2013, 14:33
Localisation : Paris
Contact :

Re: Récital S.Keenlyside/M.Martineau - ONP - 17/09/2017

Message par MariaStuarda » 18 sept. 2017, 12:04

J’étais hier soir à Garnier et je ne pouvais pas rater ça car les récitals de Keenslyside (d’autant plus quand ils sont accompagnés par Malcolm Martineau) sont un bonheur heureusement souvent renouvelé.

Je crois néanmoins que je ne l’avais pas entendu dans cet exercice depuis ses problèmes de santé. Et c’est un Simon Keenlyside très en forme que nous avons retrouvé.

C’est vrai, comme le souligne Hélène, que le début a été un peu difficile, que le premier air était un peu vert voire fâché avec la justesse, que lui-même était bien était raide et tout cela pas encourageant pour la suite ; c’est d’ailleurs curieux que Keenlyside commence avec Sibelius alors que commencer par Schubert l’aurait probablement mieux mis en situation et en confiance.

J’ai également eu l’impression qu’il avait le trac en début de représentation et qu’il s’est libéré progressivement. Je me suis rappelé, à l’occasion, que Keenlyside qui semble être un homme plutôt timide a tendance à chanter pour le parquet devant lui avec un visage souvent tourné plus vers le sol que vers le public.

Ceci étant dit, j’ai vite trouvé les Sibelius très beaux ; ne perdons pas de vue que c’est un chant naturellement plus âpre, plus rude, que celui qu’il adopte ensuite avec Schubert dont les morceaux ont été un véritable morceau de bonheur ; c’est clairement avec ce compositeur qu’il est le plus en symbiose ; d’ailleurs, lors des bis (3 Schubert) il a dit « bon maintenant, je retourne à la maison (après Poulenc) avec Schubert ».

Ces 6 morceaux du compositeur allemand, n'ont pas été, comme certains artistes l’interprètent, des morceaux de beauté pure, mais ont montré un chant habité, plus soucieux de vivre les petites histoires racontées que de produire du beau son. C’est un chant sans emphase, sans maniérisme ; du chant brut pour un compositeur qu’il adore et avec lequel il fait corps. Du grand art !

Une autre caractéristique de ce récital a été de le construire autour de compositeurs de 4 nationalités (5 en fait) différentes, de ne pas se limiter à l’allemand traditionnel, de montrer les merveilles existantes aussi chez le Finlandais Sibelius, chez les 3 anglais, l'australien et le français Poulenc. Car ce qui compte aussi chez Keenlyside, c’est l’art de la prononciation ; je ne peux juger de celle de l’allemand, encore moins de celle du finlandais, étant totalement inculte dans ses deux langues ; en revanche, pour l’anglais et bien évidemment le français, j’ai pu libérer mon regard des sous-titres pour apprécier ce souci constant de la langue au service du récit.

Des 4 parties, je serai donc en peine de dire ce que j’ai préféré tant chacune montrait une facette du lied aux 4 coins de l’Europe si je puis dire (et même d’Australie puisque Grainger est né aux antipodes quoi que je pense que le morceau concerné a dû être composé aux Etats-Unis).
Bien sûr, la partie consacrée à Poulenc a été un bonheur.

Enfin, avec Malcolm Martineau, on a non seulement un pianiste d’un talent immense dans l’art du lied mais, on sent, également, la belle complicité qui unit les deux artistes et qui fait aussi de ce récital, une entreprise fraternelle entre deux artistes qui peuvent, sans hypocrisie, se tenir par la main à la fin de la soirée car ce travail est bien le fruit de leur partage.

Voilà ! S’il fallait donner un conseil pour finir, le Palais Garnier était loin d’être plein et la prochaine fois plutôt de se scruter avidement le futur passage de telle ou telle star, filez voir le Simon K., il est toujours l’un des grands barytons, professionnel, exigeant, avec ce chant intériorisé, parfois sans concession mais toujours généreux.

Avatar du membre
HELENE ADAM
Basse
Basse
Messages : 8661
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris
Contact :

Re: Récital S.Keenlyside/M.Martineau - ONP - 17/09/2017

Message par HELENE ADAM » 18 sept. 2017, 18:35

MariaStuarda a écrit :
18 sept. 2017, 12:04
Voilà ! S’il fallait donner un conseil pour finir, le Palais Garnier était loin d’être plein et la prochaine fois plutôt de se scruter avidement le futur passage de telle ou telle star, filez voir le Simon K., il est toujours l’un des grands barytons, professionnel, exigeant, avec ce chant intériorisé, parfois sans concession mais toujours généreux.
Je souscris entièrement au CR de MariaStuarda que je ne reprends pas.
Pour moi Simon K. est une star depuis longtemps.
C'est un surdoué de l'interprétation de tous les points de vue. Et comme tous les grands chanteurs (pour moi) il pratique admirablement l'art du Lied.



PS : à noter que Gérald Finley a enregistré un CD entier de chants de Sibelius (in the stream of life) dont je pense avoir dit deux mots enthousiastes dans la rubrique CD.
On n'a quand même pas pris la Bastille pour en faire un opéra (Desproges).

Mon blog :
https://passionoperaheleneadam.blogspot.fr

paco
Basse
Basse
Messages : 7645
Enregistré le : 23 mars 2006, 00:00

Re: Récital S.Keenlyside/M.Martineau - ONP - 17/09/2017

Message par paco » 18 sept. 2017, 19:51

HELENE ADAM a écrit :
18 sept. 2017, 18:35
Pour moi Simon K. est une star depuis longtemps
+1
Mon meilleur Macbeth des 10 dernières années, et aussi mon meilleur Hamlet

Avatar du membre
JdeB
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 20374
Enregistré le : 02 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Récital S.Keenlyside/M.Martineau - ONP - 17/09/2017

Message par JdeB » 23 sept. 2017, 10:40

Que Simon Keenlyside soit un grand chanteur, c'est incontestable
Qu''il soit une star, il est évident que non. Du moins à Paris car on n'a que très rarement autant bradé à Garnier (20 euros en catégorie 2 !!!)
Franchement, je n'ai pas le souvenir de tels rabais pour cette salle...
Il y avait un repas de presse 2 jours après et aucun des 12 collègues réunis n'y étaient allés et très peu savaient qu'il avait donné ce récital à Garnier...
"Si tu travailles avec un marteau-piqueur pendant un tremblement de terre, désynchronise-toi, sinon tu travailles pour rien." J-C Van Damme.
Odb-opéra

paco
Basse
Basse
Messages : 7645
Enregistré le : 23 mars 2006, 00:00

Re: Récital S.Keenlyside/M.Martineau - ONP - 17/09/2017

Message par paco » 23 sept. 2017, 20:37

Oui bien sûr, je ne parlais pas de "star" au sens de la définition que l'on en a donné sur un autre fil (consacré justement à la définition du mot "star"). je voulais dire un très grand.

Pour ce qui est du remplissage, de toute façon les tarifs de l'ONP pour ce type de "Liederabend" sont absolument absurdes ! Le même concert, on pouvait le voir pour 60% moins cher à Londres et j'imagine que pour le reste de la tournée en Europe c'est pareil.

tuano
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 10670
Enregistré le : 30 mars 2003, 23:00
Localisation : Paris
Contact :

Re: Récital S.Keenlyside/M.Martineau - ONP - 17/09/2017

Message par tuano » 26 sept. 2017, 18:36

La braderie à 20€ a été très courte et réservée à des happy fews. Par ailleurs le site web de l'ONP n'a jamais mis en valeur ce récital. Pourquoi ne pas le mettre sur la page d'accueil du site durant le week-end où le récital avait lieu ? Ce n'est pas étonnant que personne ne soit au courant s'il faut fouiller dans les limbes du site pour trouver l'info ! On remarquera que les mêmes récitals de la série ne se vendent pas non plus (même pas celui d'Angela Gheorghiu : est-elle une star ?).
La première saison, presque tout (Fleming, Dessay...) avait été vendu en abonnement. Dès la saison suivante, l'ONP a cru sentir le bon filon et les places ont presque doublé de prix : 120€ pour de mauvaises places trop proches, c'est de l'arnaque. 25€ pour un strapontin au dernier étage, c'est exagéré aussi. 40€ pour un second rang de loge en hauteur, ça ne donne pas envie non plus.

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 45 invités