Concert Pergolèse/Vivaldi/Bach - Le Banquet Céleste/C.Scheen/D.Guillon - Vézelay - 25/08/2017

Représentations
Répondre
petitchoeur
Mezzo Soprano
Mezzo Soprano
Messages : 123
Enregistré le : 19 sept. 2009, 23:00

Concert Pergolèse/Vivaldi/Bach - Le Banquet Céleste/C.Scheen/D.Guillon - Vézelay - 25/08/2017

Message par petitchoeur » 10 sept. 2017, 20:28

Bach et l’Italie

Jean-Baptiste Pergolèse (1710-1736) : Salve Regina
Antonio Vivaldi (1678-1741) : Nisi Dominus RV. 608
Jean-Sébastien Bach (1685-1750) : Psaume 51 « Tilge, Höchster, meine Sünden » BWV 1083 (d’après le Stabat Mater de Pergolèse)

Le Banquet Céleste :
Joanna Huscza, Marieke Bouche, violons
Michel Renard, alto
Julien Barre, violoncelle
Elodie Peudepièce, contrebasse
André Henrich, luth
Kevin Manent-Navratil, clavecin, orgue

Céline Scheen, soprano
Damien Guillon, contre-ténor et direction


Collégiale Saint-Lazare à Avallon le 25 août 2017

Les Rencontres Musicales de Vézelay se déroulent sur trois jours avec trois concerts d’après-midi « décentralisés » dans les églises voisines d’Asquins (voir mon compte-rendu d’Un Egyptien à Venise sur ODB), d’Avallon et de Saint-Père. Et trois concerts du soir dans la basilique Sainte-Marie-Madeleine de Vézelay. Cette après-midi Damien Guillon, le Banquet Céleste et Céline Scheen vont enthousiasmer les auditeurs de la collégiale Saint Lazare d’Avallon.
Naples, Venise, Leipzig : trois hauts lieux de la musique de la première moitié du XVIIIème siècle et trois compositeurs illustres : Vivaldi, Pergolèse et Bach. Damien Guillon et son ensemble Le Banquet Céleste, par le programme de ce soir, veut montrer les liens unissant ces musiques et les influences des uns sur les autres particulièrement des Italiens sur le cantor. Bach n’a pas besoin de se rendre en Italie pour faire connaissance de la musique napolitaine ou vénitienne. Les partitions voyagent rapidement partout jusqu’en Allemagne et Pergolèse comme Vivaldi connaissent rapidement de grands succès dans toute l’Europe. Le Stabat Mater de Pergolèse est composé en 1736 et dès 1740 Bach réutilise cette musique pour son psaume 51. L’habitude des compositeurs de s’approprier les musiques des confrères et de les adapter, les modifier légèrement, de mettre d’autres textes sur des mélodies d’autres compositeurs (ou sur ses propres musiques) est pratique courante. Pensons aux seize concertos de Bach d’après Vivaldi et d’autres compositeurs !
Au texte latin du Stabat, Bach substitue une paraphrase en allemand, selon l’habitude luthérienne, du psaume 51 « O Dieu efface mes péchés » (Tilge, Höchster, meine Sünden…). Bach adapte la musique à la prosodie allemande, intervertit certains mouvements, fait jouer un rôle important à l’alto et termine son psaume par un Amen en majeur. Mais il conserve une grande partie de l’écriture de Pergolèse, ses dissonances et son expressivité qui permettaient au Napolitain de souligner la douleur de la Vierge au pied de la Croix. Tandis que Bach fait chanter au contre-ténor : « Seigneur, ouvre mes lèvres, ma bouche et mon âme, que je proclame ta gloire qui n’appartient qu’à Toi » (Offne Lippen…).
Magnifique interprétation de ce psaume de Bach/Pergolèse par la soprano belge Céline Scheen, à la voix cristalline, aux aigus d’une grande pureté, à la technique parfaite qu’elle nous fait oublier par des vocalises au phrasé délicat. Damien Guillon dirige son ensemble Le Banquet Céleste avec grandes précision et retenue. Il chante la partie d’alto avec son timbre de contre-ténor chaleureux magnifié par un vibrato d’une grande finesse. En ouverture du concert, Céline Scheen nous avait déjà séduit dans le Salve Regina de Pergolèse, composé très peu de temps avant le Stabat et l’annonçant par des rythmes, des envolées lyriques jouant sur les louanges, les soupirs, les gémissements de l’humanité à la Vierge. Vivaldi, lui aussi connu de Bach, transforme l’écriture concertante héritée de Corelli en faisant émerger dans l’orchestre un ou des solistes. Le Nisi Dominus RV 608 donné ce soir est un allegro dont le soliste est la voix : celle de Damien Guillon. Voix qui dialogue avec un Banquet Céleste très à l’aise dont tous les membres sont à citer. Damien Guillon nous offre une interprétation dynamique accentuant les contrastes (splendide partie centrale) et terminant par un Amen divin.
Deux bis sont offerts au public conquis : une partie du Stabat, cette fois dans la version Pergolèse, et la reprise de l’Amen final de la version Bach. Vous pouvez vous procurer le CD du Bach/Pergolèse et du Vivaldi de ce soir dans un enregistrement réalisé par les mêmes interprètes dans l’Abbaye aux Dames de Saintes en 2015 et paru sous le label Glossa en 2016 (FFFF dans Télérama).
Pierre Tricou

Avatar du membre
Asvo
Ténor
Ténor
Messages : 865
Enregistré le : 05 févr. 2011, 00:00
Contact :

Re: Pergolèse-Vivaldi-Bach/Banquet Céleste-C.Scheen-D.Guillon/ Vézelay 08/2017

Message par Asvo » 10 sept. 2017, 22:03

Merci pour le CR !

Il y avait un "à pleine voix" très sympa sur Damien Guillon et cet enregistrement du Psaume 51 : https://www.francemusique.fr/emissions/ ... llon-10241

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 33 invités