Concert Ensemble Aedes/M.Romano - Vézelay - 24/08/2017

Représentations
Répondre
petitchoeur
Mezzo Soprano
Mezzo Soprano
Messages : 114
Enregistré le : 19 sept. 2009, 23:00

Concert Ensemble Aedes/M.Romano - Vézelay - 24/08/2017

Message par petitchoeur » 10 sept. 2017, 15:52

Chant du soir

Felix Mendelssohn-Bartholdy (1809-1847) : Mitten wir im Leben sind op.23
Max Reger (1873-1916) : premier des Acht Marienlieder, pour chœur a cappella
Anton Bruckner (1824-1896) : Virga Jesse
Max Reger : Unser Lieben Frauen Traum (extrait de l'op.138)
Anton Bruckner : Ave Maria
Johannes Brahms (1833-1897) : choral Herzlich tut mich verlangen (orgue seul)
Felix Mendelssohn-Bartholdy : Ave Maria op.23 n°2 pour chœur et orgue
Philippe Hersant (1948) : Les Vêpres à la Vierge Marie (arrangement pour chœur et orgue)

Ensemble Aedes
Les Petits Chanteurs de de Lyon (Thibaut Louppe, chef des chœurs)
Louis Bestion de Camboulas, orgue
Mathieu Romano, directio
n

Basilique Sainte-Marie-Madeleine à Vézelay le 24 août 2017.

Foule des grands soirs pour ce premier concert des Rencontres Musicales 2017 donné dans la magnifique basilique Sainte-Marie-Madeleine de Vézelay.
Un programme dédié aux prières adressées par les chrétiens, qu’ils soient luthériens ou catholiques, à la Vierge Marie pour qu’elle leur serve d’intercesseur entre eux et Dieu ou pour la louer d’avoir enfanté l’enfant-Dieu. Concert se terminant par une apothéose : Les Vêpres de la Vierge Marie composées par Philippe Hersant et créées à Notre-Dame de Paris en décembre 2013.
La première partie est consacrée à quelques pièces de musique religieuse allemande romantique. Mitten wir im Lieben op.23 de Mendelssohn est la seule œuvre donnée ce soir qui n’est pas dédiée à la Vierge Marie : c’est un long Kyrie, Christe eleison entrecoupé de demande de pardon et de miséricorde à la manière luthérienne. Mathieu Romano dirige son Ensemble Aedes avec la fougue et la foi nécessaires à cette supplication. Puis se succèdent des chants à la Vierge de Max Reger (un austère Acht Marienlieder), d’Anton Bruckner (un lumineux Virga Jesse et un émouvant Ave Maria) et enfin un filial Ave Maria de Mendelssohn.
Les Vêpres de la Vierge Marie de Philippe Hersant ont été composées pour célébrer le Jubilé (850ème anniversaire) de Notre-Dame de Paris et données le 10 décembre 2013. Œuvre de grande ampleur pour deux orgues, triple chœur mixte et solistes, chœur d’enfants, cornets et sacqueboutes, jeu de cloches. Œuvre difficile à monter et donc réduite par Hersant lui-même pour chœurs (d’adultes et d’enfants) et orgue. Certaines parties ont été supprimées : le psaume 126 (n°5) ainsi que le cantique aux Ephésiens (n°6). Les psaumes sont chantés en français tandis que les hymnes traditionnelles Ave Maris Stella et le Magnificat le sont en latin. Philippe Hersant s’inspire du passé en utilisant des thèmes grégoriens ou intégrant des ritournelles de Monteverdi ou de Gesualdo dans le Magnificat. Hersant, très marqué par la lecture de L’Annonciation Italienne de l’historien d’art Daniel Arasse (décédé prématurément) qui démontre que la technique de la perspective mise au point en Italie à la Renaissance a permis aux peintres de représenter au mieux le mystère de l’Annonciation. « Il m’a semblé important de donner un rôle important (sic) à l’espace en tenant compte des données acoustiques de la cathédrale » (Philippe Hersant dans le livret de l’enregistrement réalisé à Notre-Dame de Paris lors de la création en 2013). D’où de fréquents jeux de réponses entre les choeurs d’adultes et d’enfants dans l’Ave Maris Stella, le psaume 121 et le Magnificat et les déplacements du chœur d’enfants dans l’ensemble de la basilique de Vézelay qui se prête à des effets spatialisés étonnants. Un souffle puissant transporte l’auditeur tout au long de l’œuvre qui se termine par un Amen répété inlassablement à vous couper le souffle dans des colorations inattendues avec une intensité qui vous étreint totalement et vous laisse rayonnant.
Mathieu Romano est un grand chef de chœurs, au geste souple et précis. Son Ensemble Choral Aedes (fort de son succès dans Carmen d’Aix cette année) fait preuve d’une grande affinité avec les romantiques allemands et se coule dans la musique d’Hersant avec délectation. Les solistes du chœur (ténor, baryton, soprani) sont excellents (et malheureusement anonymes). Les Petits Chanteurs de Lyon (il s’agit en fait de la Maîtrise de la Primatiale Saint Jean-Baptiste de Lyon, créée en 799 !), dirigés discrètement dans la basilique par leur chef Thibaut Louppe font preuve d’une qualité de timbre et de justesse remarquables malgré leurs nombreux déplacements voulus par Hersant dans l’espace de la basilique.
Si Philippe Hersant, l’Ensemble Aedes, les Petits Chanteurs de Lyon et Mathieu Romano sont programmés près de chez vous : précipitez-vous !
Pierre Tricou

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Epsilon, Igguk et 57 invités