Cavalli - Erismena - Garcia Alarcon/Bellorini - Aix/Versailles - 07 et 12/2017

Représentations
Avatar du membre
HELENE ADAM
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 10289
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris
Contact :

Cavalli - Erismena - Garcia Alarcon/Bellorini - Aix/Versailles - 07 et 12/2017

Message par HELENE ADAM » 19 juil. 2017, 20:00

Erismena

de Francesco Cavalli
Livret de : Aurelio Aurai
Venise, 1655

Francesca Aspromonte (soprano), Erismena
Carlo Vistoli (contre-ténor), Idraspe
Susanna Hurrel (mezzo-soprano), Aldimira
Jakub Jozef Orlinski (contre-ténor), Orimeno
Alexander Miminoshvili (baryton), Erimante
Léa Desandre (mezzo-soprano), Argippo
Stuart Jackson (ténor), Alcesta
Jonathan Abemethy (ténor), Diarte
Tai Oney (contre-ténor), Clerio Moro


Capella Mediterranea
Leonardo Garcia Alarcon, direction

Festival d'Aix en Provence, juillet 2017.

Retransmission de la séance du 12 juillet sur Cutlure Box par ce lien
http://culturebox.francetvinfo.fr/opera ... nce-258623

petit Cr rapide après la vision par retransmission

C'est une oeuvre que je découvrais, passionnante et foisonnante de rebondissements dramatiques (mais la fin est heureuse) et rocambolesques, avec un bel équilibre des voix de toutes sortes de tessitures et d'un orchestre baroque discret mais très musical.
Pas toujours évident de suivre les méandres d'une intrigue complexe, vous remarquerez d'ailleurs que les personnages ont des noms à consonance voisine et ne sont pas ce qu'ils (elles) paraissent être, ce qui fait qu'il vaut mieux lire l'histoire avant d'aborder l'oeuvre.
Beaucoup d'audaces dans le livret où les références à l'amour, au désir et aux passions est assez direct presque envahissant tandis que les couples, et les identités se nouent et se dénouent.
La mis en scène de Bellorini est assez simple, contemporaine mais à la manière de ce que produirait une troupe de théâtre n'ayant pas les moyens de se payer un vrai décor et des vrais costumes. Alors cela ressemble au résultat d'une pioche dans un grand grenier, de nippes plus ou moins évocatrices, genre : tiens, toi prends toi ce truc qui brille, ça fera ta cote de maille...
Cela tient un peu de la cour des miracles mais on marche.
D'abord et avant tout du fait de la troupe qui fonctionne très bien.
L'ensemble de la représentations est en effet magnifiquement servie par une troupe de ces jeunes talents qui m'avaient déjà fait forte impression à la simple écoute et se révèlent en plus excellents acteurs.
Mention spéciale à la composition splendide de Francesca Aspromonte qui sous sa perruque blonde m'évoquait la regrettée Mireille Delunsch (allez savoir pourquoi ?), et au contre-ténor à la voix extraordinaire de Carlo Vistoli, le contraste entre ces deux voix qui ont beaucoup de duos, étant d'une beauté à vous donner des frissons immédiats de jouissance. Mais il faut aussi souligner l'étonnant (et très beau) contre-ténor Jakub Jozef Orlinski qui vous emmène dans un rêve éveillé, une voix d'une douceur et d'une beauté qui n'a d'égale que la beauté de son allure juvénile splendide.
Mais il faudrait les citer tous : les deux mezzo, le ténor, le baryton (ah ce roi et sa couronne des Rois), le troisième contre ténor, ils sont tous drôles, émouvants, chantent et jouent bien.
Et féliciter l'orchestre (qui a parfois bien du mal à accorder ses instruments) mais qui sert aussi bien qu'il le peut la musique de Cavalli.
Ovation très bruyante à la fin.
Mais je laisse la primeur d'un CR plus complet à Stefano qui était sur place .

Deux petites photos du site du festival d'Aix.
Image

Image
Lui : Que sous mes pieds se déchire la terre ! que sur mon front éclate le tonnerre, je t'aime, Élisabeth ! Le monde est oublié !
Elle : Eh bien ! donc, frappez votre père ! venez, de son meurtre souillé, traîner à l'autel votre mère

Mon blog :
https://passionoperaheleneadam.blogspot.fr

Avatar du membre
JdeB
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 19400
Enregistré le : 02 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Cavalli - Erismena - Garcia Alarcon/Bellorini - Aix - 07/17

Message par JdeB » 20 juil. 2017, 08:23

Je doute fort que les photos soient d'Olyrix mais plutôt du photographe du Festival
"Si tu travailles avec un marteau-piqueur pendant un tremblement de terre, désynchronise-toi, sinon tu travailles pour rien." J-C Van Damme.
Odb-opéra

Avatar du membre
HELENE ADAM
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 10289
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris
Contact :

Re: Cavalli - Erismena - Garcia Alarcon/Bellorini - Aix - 07/17

Message par HELENE ADAM » 20 juil. 2017, 09:41

JdeB a écrit :
20 juil. 2017, 08:23
Je doute fort que les photos soient d'Olyrix mais plutôt du photographe du Festival
Effectivement, je rectifie.
Lui : Que sous mes pieds se déchire la terre ! que sur mon front éclate le tonnerre, je t'aime, Élisabeth ! Le monde est oublié !
Elle : Eh bien ! donc, frappez votre père ! venez, de son meurtre souillé, traîner à l'autel votre mère

Mon blog :
https://passionoperaheleneadam.blogspot.fr

Stefano P

Re: Cavalli - Erismena - Garcia Alarcon/Bellorini - Aix - 07/17

Message par Stefano P » 20 juil. 2017, 10:00

Quelques mots sur le spectacle : d'abord le très joli cadre du petit théâtre du Jeu de Paume se prête très bien à ce répertoire qui demande un effectif orchestral réduit (douze musiciens) ; ça crée une très grande proximité avec les artistes et ça installe un climat d'empathie qu'évidemment on percevra moins dans une retransmission.

On retrouve dans cette œuvre les caractéristiques de l'opéra vénitien à l'époque de Cavalli : un mélange du comique et du tragique qui se côtoient sans solution de continuité, un brouillage des identités à travers le recours au travestissement, des intrigues multiples basées sur l'ambiguïté des situations et les quiproquos. Musicalement, on remarque une utilisation très dynamique du recitar cantando, avec également des arias de toute beauté, par exemple la scène de la prison avec l'air d'Erismena O fiere tempeste, ou le lamento magnifique d'Erineo à la fin de l'acte deux : Uscite dai miei occhi lagrime amare. Mais on pourrait en citer beaucoup d'autres !

La mise en scène de Jean Bellorini est minimaliste, mais elle a le mérite de rendre fluide et tout à fait compréhensible une action souvent compliquée (et Erismena, ce n'est pas Le Trouvère, la quasi-totalité des spectateurs devaient voir l'œuvre pour la première fois !). Les décors n'ont pas dû coûter cher : la cage de scène est nue et toujours visible, avec les techniciens sur la gauche, qui opèrent sous les regards des spectateurs, un peu comme ce que faisait McBurney pour sa Flûte qui sera d'ailleurs reprise à Aix l'année prochaine. Sur la droite, des ventilateurs qui seront actionnés par les personnages eux-mêmes pour simuler une tempête ; seuls autres accessoires des chaises de jardin usagées, une grille mobile sur laquelle vont se jucher les chanteurs à plusieurs moments et des ampoules de diverses dimensions pour figurer les vaghe stelle ; elles explosent à la fin pour accompagner les nombreuses "révélations" qui sont autant de coups de théâtre. C'est peu, mais cet aspect arte povera fonctionne très bien ! Les costumes de Macha Makeieff ont un côté "Les Deschiens chez les Mèdes" qui peut ne pas plaire, mais dans le contexte général, ça passe très bien.

Le spectacle vit surtout grâce à une troupe de jeunes chanteurs très impliqués et qui ont visiblement su créer entre eux une belle harmonie ; on sent qu'ils ont du plaisir à jouer et à chanter ensemble et c'est vraiment communicatif !

Séduisante Erismena de Francesca Aspromonte, avec une très belle voix et une belle présence. Les deux rôles des jeunes guerriers amoureux sont tenus par des contre-ténors : l'un est plutôt élégiaque dans le style de Jaroussky, c'est le polonais Jakub Orlinski, très bon chanteur au physique avantageux, mais ausi danseur étonnant : il se lance à son entrée en scène dans une démonstration de hip hop qui laisse les spectateurs médusés... L'autre contre-ténor est davantage dans le style Fagioli, avec une voix plus puissante et très ductile : c'est le prometteur Carlo Vistoli.

A signaler aussi la prestation incroyable de Stuart Jackson, un très bon ténor, dans le rôle de la nourrice : en tailleur Chanel de contrebande, il fait un numéro digne de Fouchécourt dans Arnalta ! Et comme physiquement, c'est un sosie de John Goodman, l'un des acteurs fétiches des frères Coen, on imagine ce que cela peut donner en force comique : il vole carrément le show à plusieurs reprises !

Très beau travail dans la fosse d'Alarcon et de tous les musiciens : c'est rythmé, coloré, subtil et plein d'enthousiasme là aussi très communicatif.

Bref, une très belle découverte ! :P

Sinon, Hélène, tu m'as un peu inquiété avec l'expression "la regrettée Mireille Delunsch" ; j'ai cru un moment qu'elle n'était plus avec nous, mais heureusement, il n'en est rien (c'est d'ailleurs au Jeu de Paume qu'on avait vu sa belle prestation dans Le Tour d'écrou)... :wink:

Avatar du membre
HELENE ADAM
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 10289
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris
Contact :

Re: Cavalli - Erismena - Garcia Alarcon/Bellorini - Aix - 07/17

Message par HELENE ADAM » 20 juil. 2017, 23:16

Stefano P a écrit :
20 juil. 2017, 10:00
Sinon, Hélène, tu m'as un peu inquiété avec l'expression "la regrettée Mireille Delunsch" ; j'ai cru un moment qu'elle n'était plus avec nous, mais heureusement, il n'en est rien (c'est d'ailleurs au Jeu de Paume qu'on avait vu sa belle prestation dans "Le Tour d'écrou")... :wink:
Hélas, on ne la voit plus guère d'où mon expression (pardon à elle... :wink: ). Je ne sais pas pourquoi (allure générale et manière de se tenir en scène et manière de chanter aussi je crois), je n'ai pas cessé de penser à elle en regardant la représentation. :wink:
Lui : Que sous mes pieds se déchire la terre ! que sur mon front éclate le tonnerre, je t'aime, Élisabeth ! Le monde est oublié !
Elle : Eh bien ! donc, frappez votre père ! venez, de son meurtre souillé, traîner à l'autel votre mère

Mon blog :
https://passionoperaheleneadam.blogspot.fr

Avatar du membre
Piero1809
Ténor
Ténor
Messages : 762
Enregistré le : 14 avr. 2009, 23:00
Localisation : Strasbourg
Contact :

Re: Cavalli - Erismena - Garcia Alarcon/Bellorini - Aix - 07/2017

Message par Piero1809 » 21 juil. 2017, 09:21

Merci pour vos comptes rendus.
Je me réjouis de visionner le spectacle ce soir sur culturebox car Cavalli est un de mes compositeurs favoris du moment et la distribution est vraiment vibrante.

Avatar du membre
Piero1809
Ténor
Ténor
Messages : 762
Enregistré le : 14 avr. 2009, 23:00
Localisation : Strasbourg
Contact :

Re: Cavalli - Erismena - Garcia Alarcon/Bellorini - Aix - 07/2017

Message par Piero1809 » 24 juil. 2017, 20:30

La retransmission sur CultureBox de ce spectacle se maintient dans une pénombre gênante. D'accord les étoiles y jouent un grand rôle mais à l'époque de Cavalli, l'unité de temps n'existant pas dans l'opéra à ma connaissance, ce procédé m'a paru assez artificiel. Etait-ce le cas pour le spectacle live?

Je n'ajouterai rien à ce qui a été dit sur la mise en scène. Je n'ai pas été enthousiasmé par les costumes, loin de là! Pour un sujet aussi baroque, il me fallait des costumes baroques, des soldats en cuirasse, des armes étincelantes, des boucliers, des perruques. On a eu droit au destockage des surplus des plus vieilles nippes trouvées dans un grenier.

Musique admirable et chanteuses et chanteurs d'exception.
La fin de l'oeuvre est étonnamment mélancolique: alors qu'on s'attend à des réjouissances générales, les quatre protagonistes principaux (Erismena, Idraspe, Aldimira et Orimeno) entonnent une sorte de madrigal sublime au caractère presque religieux. On pense à un passage du finale du quatrième acte des Noces de Figaro! Cette fin est magique.

Francesca Aspromonte qu'on avait applaudie dans l'Orfeo de Luigi Rossi, a remarquablement chanté dans le rôle titre. Son engagement était total malgré un travestissement peu convaincant. Incidemment je n'ai pas du tout pensé à Mireille Delunsch malgré un tempérament dramatique digne de l'interprète d'Armide.
Dans un style plus léger mais tout aussi efficace, Susanna Hurrell m'a beaucoup plu dans le rôle d'Aldimira. Son duetto avec Erismena: Occhi belli était admirable.
Lea Desandre est très à l'aise dans le rôle de Flerida. Elle chante avec beaucoup de vivacité deux très beaux airs à caractère populaire et dansant et montre d'impressionnantes qualités vocales. Son duetto avec le baryton Andrea Bonsignore (Argippo) était remarquable de sensualité.
Je n'ai rien à ajouter à ce qui a été dit sur les hommes tous excellents avec toutefois une mention particulière à Carlo Vistosi, magnifique dans le rôle d'Idraspe.
Le petit orchestre de la Capella Mediterranea, sous la baguette de Leonardo Garcia Alarcon, sonnait admirablement dans les tutti avec de beaux cornets qui soulignaient la ligne de chant sans être criards. Dans les récitatifs, le continuo mettait en valeur les affects exprimés par les voix. Le(a) théorbiste qui jouait parfois en solo avec son merveilleux instrument était vibrant(e).

muriel
Basse
Basse
Messages : 2694
Enregistré le : 17 nov. 2003, 00:00
Localisation : Arles

Re: Cavalli - Erismena - Garcia Alarcon/Bellorini - Aix - 07/2017

Message par muriel » 24 juil. 2017, 21:33

spectacle un peu ennuyeux pour moi dans une chaleur étouffante et un inconfort total
2è partie bien meilleure
Francesca Aspromonte et Carlo Vistosi, 2 noms à retenir

enrico75
Ténor
Ténor
Messages : 665
Enregistré le : 30 janv. 2012, 00:00

Re: Cavalli - Erismena - Garcia Alarcon/Bellorini - Aix - 07/2017

Message par enrico75 » 04 déc. 2017, 10:55

reprise de cette production à l'opéra royal de versailles ce weekend avec pratiquement la même distribution qu'à Aix à quelques exceptions prés.
cette production est parfaitement adaptée au cadre intime de l'opéra royal surtout pour l'orchestre réduit a une dizaine d’exécutants.
de même la mise en scène assez minimaliste fonctionne assez bien dans ce cadre.
Du coup la direction soignée et colorée de la cappella mediterranea par Garcia Alarcon est parfaitement adaptée et audible dans ce lieu.
Coté distibution on retrouve une belle prestation de Francesca Aspromonte,ardente ,emportée dans le rôle d'Erismena et l'irésistible Stuart Jackson en nourrice .
le contre ténor Carlo Vistoli au timbre assez acide ne réussit à convaincre que dans son aria dans le rôle de Idraspe .
le jeune contre ténor polonais Jacub Jozef Orlinski est une véritable révélation dans le rôle de Orimeno par son timbre riche et sa voix puissante bien projetée,il est à mon avis promis à un bel avenir et il se livre au début de l'oeuvre à un numéro de street dance assez phénoménal!
moi qui ne suis pas fan de ce genre de musique ,je sui sorti ravi de ce magnifique spectacle qui a recueilli un gros succès.

Avatar du membre
HELENE ADAM
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 10289
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris
Contact :

Re: Cavalli - Erismena - Garcia Alarcon/Bellorini - Aix - 07/2017

Message par HELENE ADAM » 05 déc. 2017, 09:47

enrico75 a écrit :
04 déc. 2017, 10:55
le jeune contre ténor polonais Jacub Jozef Orlinski est une véritable révélation dans le rôle de Orimeno par son timbre riche et sa voix puissante bien projetée,il est à mon avis promis à un bel avenir et il se livre au début de l'oeuvre à un numéro de street dance assez phénoménal!
.
+1

Il donne un récital dans le cadre des "Grandes Voix" salle Gaveau à Paris le 24 janvier avec Il Pomo d'Oro
Le programme
L'art des castrats : Vivaldi, Porpora, Händel : airs d’opéras et cantates


Image
Lui : Que sous mes pieds se déchire la terre ! que sur mon front éclate le tonnerre, je t'aime, Élisabeth ! Le monde est oublié !
Elle : Eh bien ! donc, frappez votre père ! venez, de son meurtre souillé, traîner à l'autel votre mère

Mon blog :
https://passionoperaheleneadam.blogspot.fr

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Google [Bot] et 3 invités