Bizet - Carmen - Heras-Casado/Tcherniakov - Aix en Provence - 07/2017

Représentations
Avatar du membre
HELENE ADAM
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 10297
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris
Contact :

Re: Bizet - Carmen - Heras-Casado/Tcherniakov - Aix en Provence - 07/2017

Message par HELENE ADAM » 19 juil. 2017, 11:19

David-Opera a écrit :
18 juil. 2017, 19:44
En fait, le problème est que Dmitri Tcherniakov est trop intelligent au regard du QI moyen de l'amateur d'Opéra.
Il pose d'emblée, avec le langage d'aujourd'hui, le constat clair que la relation entre Micaëla et Don José est sans vie, annihilée.
Carmen n'est là que pour le leur prouver. Et c'est ce qu'il montre.
Mais je suppose que c'est de l'humour non ? :lol:
Je me demande comment définir le "QI moyen de l'amateur d'opéra" de manière un peu sérieuse.
Mais une chose est sûre : un type d'une intelligence supérieure qui est metteur en scène de théâtre ou d'opéra, se propose a priori de "communiquer" avec le public. Si personne ne peut comprendre son langage, c'est qu'il a raté son coup et partant de là, qu'il manque de sérieuses pierres dans la construction de son intelligence (ce qui n'est pas forcément ce que je pense de Tcherniakov que j'estime plutôt même si je n'ai pas aimé ce Carmen mais c'est ce qui ressort du brillant -et comique- trait de David.)
Lui : Que sous mes pieds se déchire la terre ! que sur mon front éclate le tonnerre, je t'aime, Élisabeth ! Le monde est oublié !
Elle : Eh bien ! donc, frappez votre père ! venez, de son meurtre souillé, traîner à l'autel votre mère

Mon blog :
https://passionoperaheleneadam.blogspot.fr

Avatar du membre
Loïs
Basse
Basse
Messages : 3428
Enregistré le : 06 févr. 2013, 11:04
Localisation : sans opera fixe

Re: Bizet - Carmen - Heras-Casado/Tcherniakov - Aix en Provence - 07/2017

Message par Loïs » 19 juil. 2017, 11:29

HELENE ADAM a écrit :
19 juil. 2017, 11:19
Mais je suppose que c'est de l'humour non ? :lol:
Oui je l'ai pris pour de l'humour aussi mais ce qu'il fait dire à Tcherniakov est pour moi en ligne avec ce que pense ce dernier

Stefano P

Re: Bizet - Carmen - Heras-Casado/Tcherniakov - Aix en Provence - 07/2017

Message par Stefano P » 19 juil. 2017, 11:54

Loïs a écrit :
19 juil. 2017, 11:29
HELENE ADAM a écrit :
19 juil. 2017, 11:19
Mais je suppose que c'est de l'humour non ? :lol:
Oui je l'ai pris pour de l'humour aussi mais ce qu'il fait dire à Tcherniakov est pour moi en ligne avec ce que pense ce dernier
De l'humour ? Vous êtes tous très optimistes ; à mon avis, il était tout à fait sérieux ! Mais bon, on ne le saura probablement jamais car il n'aime pas le "suivi" dans la discussion : il énonce ses maximes définitives, mais pas question d'en discuter ; il est largement au dessus de ça...

Avatar du membre
micaela
Basse
Basse
Messages : 3304
Enregistré le : 16 juil. 2015, 17:24
Localisation : paris

Re: Bizet - Carmen - Heras-Casado/Tcherniakov - Aix en Provence - 07/2017

Message par micaela » 19 juil. 2017, 12:00

J'y ai pensé aussi , sans en être convaincue. Si c'est une blague, elle n'est pas drôle.
S'il n'y a pas de solutions, c'est qu'il n'y a pas de problème Proverbe shadok

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 12442
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Bizet - Carmen - Heras-Casado/Tcherniakov - Aix en Provence - 07/2017

Message par PlacidoCarrerotti » 19 juil. 2017, 12:04

Stefano P a écrit :
19 juil. 2017, 11:54
Loïs a écrit :
19 juil. 2017, 11:29
HELENE ADAM a écrit :
19 juil. 2017, 11:19
Mais je suppose que c'est de l'humour non ? :lol:
Oui je l'ai pris pour de l'humour aussi mais ce qu'il fait dire à Tcherniakov est pour moi en ligne avec ce que pense ce dernier
De l'humour ? Vous êtes tous très optimistes ; à mon avis, il était tout à fait sérieux ! Mais bon, on ne le saura probablement jamais car il n'aime pas le "suivi" dans la discussion : il énonce ses maximes définitives, mais pas question d'en discuter ; il est largement au dessus de ça...
Je ne pense pas que ce soit de l'humour. Notre ami David (qui a d'immenses qualités dont une grande culture) a au moins un défaut : la tendance à péter les plombs et à clore sa participation au débat en expliquant que son contradicteur est un imbécile. C'est déjà arrivé plusieurs fois par le passé.
Mais il y revient toujours, le bougre !
« L’essentiel est d’être bien avec soi-même et de regarder le public comme des chiens qui tantôt nous mordent et tantôt nous lèchent » Voltaire, lettre au duc de Richelieu.

Avatar du membre
HELENE ADAM
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 10297
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris
Contact :

Re: Bizet - Carmen - Heras-Casado/Tcherniakov - Aix en Provence - 07/2017

Message par HELENE ADAM » 19 juil. 2017, 12:06

PlacidoCarrerotti a écrit :
19 juil. 2017, 12:04
Stefano P a écrit :
19 juil. 2017, 11:54
Loïs a écrit :
19 juil. 2017, 11:29
HELENE ADAM a écrit :
19 juil. 2017, 11:19
Mais je suppose que c'est de l'humour non ? :lol:
Oui je l'ai pris pour de l'humour aussi mais ce qu'il fait dire à Tcherniakov est pour moi en ligne avec ce que pense ce dernier
De l'humour ? Vous êtes tous très optimistes ; à mon avis, il était tout à fait sérieux ! Mais bon, on ne le saura probablement jamais car il n'aime pas le "suivi" dans la discussion : il énonce ses maximes définitives, mais pas question d'en discuter ; il est largement au dessus de ça...
Je ne pense pas que ce soit de l'humour. Notre ami David (qui a d'immenses qualités dont une grande culture) a au moins un défaut : la tendance à péter les plombs et à clore sa participation au débat en expliquant que son contradicteur est un imbécile. C'est déjà arrivé plusieurs fois par le passé.
Mais il y revient toujours, le bougre !
C'est mon incorrigible optimisme à l'égard du genre humain (et ma grande complaisance à l'égard de David...mais bon, je prends acte... :D )
Lui : Que sous mes pieds se déchire la terre ! que sur mon front éclate le tonnerre, je t'aime, Élisabeth ! Le monde est oublié !
Elle : Eh bien ! donc, frappez votre père ! venez, de son meurtre souillé, traîner à l'autel votre mère

Mon blog :
https://passionoperaheleneadam.blogspot.fr

Stefano P

Re: Bizet - Carmen - Heras-Casado/Tcherniakov - Aix en Provence - 07/2017

Message par Stefano P » 19 juil. 2017, 12:20

En même temps, si l'on considère le fond de son propos, c'est-à-dire que dans l'opéra de Bizet, Carmen est un élément perturbateur qui va faire éclater les conventions sociales et mettre en crise les relations sentimentales plus conformistes, comme celle entre Don José et Micaela, c'est d'une telle évidence proche du truisme qu'il n'y a pas là de quoi ouvrir une discussion...

Avatar du membre
micaela
Basse
Basse
Messages : 3304
Enregistré le : 16 juil. 2015, 17:24
Localisation : paris

Re: Bizet - Carmen - Heras-Casado/Tcherniakov - Aix en Provence - 07/2017

Message par micaela » 19 juil. 2017, 12:29

Pas faux. Sauf que la relation entre José et Micaëla existe à peine, elle n'est pas en bout de course comme le suggère David. C'est dans les dialogues du début : Micaëla est une orpheline recueillie (et élevée ?) par la mère de José (et cette dernière avait peut-être en vue d'en faire sa belle-fille). La relation a évolué en amour du côté de Micaëla, pas du côté de José. Ce qui intéresse José quand elle débarque, ce sont les nouvelles de sa mère. C'est un personnage qui a surtout pour but d'offrir un rôle à un soprano et de faire contraste avec le personnage sulfureux (surtout en 1875) de Carmen. Il n'existe tout simplement pas dans la nouvelle de Mérimée, où José explique qu'avant de rencontrer Carmen , il ne connaissait rien aux femmes.
Le naïf ou peu expérimenté et la femme fatale, ou celle qui fait éclater les conventions , c'est un classique du drame passionnel (et aussi du film ou roman noir).
S'il n'y a pas de solutions, c'est qu'il n'y a pas de problème Proverbe shadok

Avatar du membre
lionrougeetblanc
Ténor
Ténor
Messages : 541
Enregistré le : 05 janv. 2017, 12:18
Localisation : Paris - Savoie

Re: Bizet - Carmen - Heras-Casado/Tcherniakov - Aix en Provence - 07/2017

Message par lionrougeetblanc » 19 juil. 2017, 12:41

Stefano P a écrit :
19 juil. 2017, 11:54
Loïs a écrit :
19 juil. 2017, 11:29
HELENE ADAM a écrit :
19 juil. 2017, 11:19
Mais je suppose que c'est de l'humour non ? :lol:
Oui je l'ai pris pour de l'humour aussi mais ce qu'il fait dire à Tcherniakov est pour moi en ligne avec ce que pense ce dernier
De l'humour ? Vous êtes tous très optimistes ; à mon avis, il était tout à fait sérieux ! Mais bon, on ne le saura probablement jamais car il n'aime pas le "suivi" dans la discussion : il énonce ses maximes définitives, mais pas question d'en discuter ; il est largement au dessus de ça...
Stratégie bien identifiée. David ou les aventures musicales du Père Emptoire (consternant, je sais :arrow: ).

paul
Alto
Alto
Messages : 409
Enregistré le : 23 nov. 2004, 00:00
Localisation : Igny (91)
Contact :

Re: Bizet - Carmen - Heras-Casado/Tcherniakov - Aix en Provence - 07/2017

Message par paul » 19 juil. 2017, 12:48

micaela a écrit :
19 juil. 2017, 12:29
Sauf que la relation entre José et Micaëla existe à peine, elle n'est pas en bout de course comme le suggère David.
NON, non, non!!!!! Chez Bizet, cette relation est extrêmement importante et personnifie à travers Micaela la figure de la bienpensance sociale, sexuellement castratrice (image de la mère) pour un "ado" faible...
Que Tcherniakov (j'ai beaucoup aimé la mes), fasse de Micaela la femme légitime dans, semble-t-il un carcan social fort (et renouvelable à l'infini come l'indique le "nouveau DJ de la fin) est une analyse sociale particulièrement intéressante...

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités