Tchaikovski - Eugène Onéguine - Gardner/Decker - ONP - 05-06/2017

Représentations
Avatar du membre
Adalbéron
Ténor
Ténor
Messages : 757
Enregistré le : 01 mars 2015, 20:51
Localisation : Paris

Re: Tchaikovski - Eugène Onéguine - Gardner/Decker - ONP - 05-06/2017

Message par Adalbéron » 18 mai 2017, 18:58

abfab a écrit :
18 mai 2017, 18:53
Adalbéron a écrit :
18 mai 2017, 18:23
j'ai du mal à comprendre comment on peut laisser sur scène un chanteur faire semblant de gribouiller une lettre en grands gestes sans même un semblant de plume... :wink:).
De loin on ne peut sans doute pas le voir, mais elle a évidemment un crayon...
Je ne parlais pas que de Netrebko. C'était aussi le cas pour Mattei et Černov. J'étais au 15e rang, j'ai d'abord été circonspect puis j'ai cherché pour voir si j'en voyais un dans leurs mains. Je n'en ai pas vu, mais je peux me tromper évidemment.
Tu étais prêt de la scène toi, tu en as vu des crayons ? :wink: C'est un détail, mais ça peut beaucoup en dire sur la finition de la mise en scène (le décor de cette mise en scène n'est pas réaliste, mais les costumes et les accessoires le sont, il n'y a donc pas de raison que les personnages et les chanteurs fassent semblant d'écrire.)

Edit : j'ai répondu avant que tu ne mettes la photo. Effectivement oui, il y a un crayon :lol:. Mais est-ce la fin de l'enquête ? Ces photos ont-elles étaient prises mardi ? Le crayon a-t-il été ajouté en post-production ? Dois-je me faire refaire des lunettes ?
"Songe bien, oui, songe en combattant qu'un oeil noir te regarde, et que l'amour t'attend."Carmen

abfab
Alto
Alto
Messages : 286
Enregistré le : 09 janv. 2008, 00:00

Re: Tchaikovski - Eugène Onéguine - Gardner/Decker - ONP - 05-06/2017

Message par abfab » 18 mai 2017, 19:02

J'ai corrigé mon post précédent avec une photo de la production où on voit le crayon (contrairement à ce que la position semble indiquer, il ne s'agit pas du final de Maria Stuarda version Leiser et Caurier, mais bien de Tatiana).

Avatar du membre
HELENE ADAM
Basse
Basse
Messages : 7959
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris

Re: Tchaikovski - Eugène Onéguine - Gardner/Decker - ONP - 05-06/2017

Message par HELENE ADAM » 19 mai 2017, 16:08

A titre de comparaison, concernant uniquement la direction musicale et d'une manière générale, l'exécution des différentes parties notamment celles qui comprennent des "ensembles" de plusieurs chanteurs chantant ensemble des airs différents, je vous conseille la réécoute de l'Eugène Onéguine du MET, performance du 22 avril. Sans être parfait, il respecte la beauté de la partition de Tchaikovsky lors du fameux ensemble qui ouvre l'opéra : voix des jeunes filles entendues au loin se mêlant à celles d'autres chanteurs, et au premier plan, nettement détachés, le dialogue qui s'entremêle entre Madame Larina et Niania. C'est tout à fait autre chose que l'à-peu-près très brouillon de la Première à Bastille qui sentait l'absence de répétitions (nécessairement longues pour mettre en place un "ensemble" entre artistes solistes). Espérons que les séances suivantes seront mieux "calées" de ce point de vue.
On peut réécouter ici
http://www.rte.ie/lyricfm/opera-night/p ... 87#2466487

PS : et Peter Mattei y est bien plus en forme :D
Regarde spectateur, remontée à bloc, de telle sorte que le ressort se déroule avec lenteur tout le long d’une vie humaine, une des plus parfaites machines construites par les dieux infernaux pour l’anéantissement mathématique d’un mortel.

Avatar du membre
MariaStuarda
Basse
Basse
Messages : 5654
Enregistré le : 13 févr. 2013, 14:33
Localisation : Paris

Re: Tchaikovski - Eugène Onéguine - Gardner/Decker - ONP - 05-06/2017

Message par MariaStuarda » 19 mai 2017, 16:14

HELENE ADAM a écrit :
19 mai 2017, 16:08
Espérons que les séances suivantes seront mieux "calées" de ce point de vue.
J'ai l'impression que j'ai bien fait de prendre la dernière ...

muriel
Basse
Basse
Messages : 2571
Enregistré le : 17 nov. 2003, 00:00
Localisation : Arles

Re: Tchaikovski - Eugène Onéguine - Gardner/Decker - ONP - 05-06/2017

Message par muriel » 19 mai 2017, 22:39

les cors ne sont pas encore prêts
sinon très belle représentation ce soir
archi comble au parterre et premier balcon

Avatar du membre
HELENE ADAM
Basse
Basse
Messages : 7959
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris

Re: Tchaikovski - Eugène Onéguine - Gardner/Decker - ONP - 05-06/2017

Message par HELENE ADAM » 19 mai 2017, 22:44

muriel a écrit :
19 mai 2017, 22:39
les cors ne sont pas encore prêts
:lol:

Ce sera bon pour la troisième !
Regarde spectateur, remontée à bloc, de telle sorte que le ressort se déroule avec lenteur tout le long d’une vie humaine, une des plus parfaites machines construites par les dieux infernaux pour l’anéantissement mathématique d’un mortel.

Avatar du membre
David-Opera
Basse
Basse
Messages : 3300
Enregistré le : 06 févr. 2004, 00:00
Localisation : Boulogne Billancourt
Contact :

Re: Tchaikovski - Eugène Onéguine - Gardner/Decker - ONP - 05-06/2017

Message par David-Opera » 20 mai 2017, 00:50

Oui, très belle représentation qui comble les lacunes de la première. L'orchestre ne manque ni d'énergie ni de couleurs, cette fois, et Peter Mattei retrouve de la profondeur, ce qui permet de rendre le duo final poignant.
Duo d'Olga et de Tatiana bien mieux synchronisé, Varduhi Abrahamyan moins soubrette, français de Raul Gimenez plus soigné, Hanna Schwarz (30 ans qu'elle n'était plus venue à l'Opéra de Paris) très applaudie, pourvu qu'ils tiennent tous la ligne jusqu'au bout!

Salle comble pour la seconde soirée.

Avatar du membre
Loïs
Baryton
Baryton
Messages : 1731
Enregistré le : 06 févr. 2013, 11:04
Localisation : sans opera fixe

Re: Tchaikovski - Eugène Onéguine - Gardner/Decker - ONP - 05-06/2017

Message par Loïs » 20 mai 2017, 10:16

David-Opera a écrit :
20 mai 2017, 00:50
Oui, très belle représentation qui comble les lacunes de la première. L'orchestre ne manque ni d'énergie ni de couleurs, cette fois, et Peter Mattei retrouve de la profondeur, ce qui permet de rendre le duo final poignant.
Duo d'Olga et de Tatiana bien mieux synchronisé, Varduhi Abrahamyan moins soubrette, français de Raul Gimenez plus soigné, Hanna Schwarz (30 ans qu'elle n'était plus venue à l'Opéra de Paris) très applaudie, pourvu qu'ils tiennent tous la ligne jusqu'au bout!
Salle comble pour la seconde soirée.
Très belle soirée avec Netrebko en émission haute dès la seconde phrase ce qui rend sa Tatiana intensément juvénile avec une vraie voix , qui correspond à la force de caractère du personnage et qui en finit avec les acidités de pucelle de certaines soprani montées en graine. Mattei ne s'effondre pas au dernier acte comme l'an dernier à Vienne et participe à l'intensité du duo même si il y atteint toujours ses limites. Il faut vraiment une direction d'acteur pour maîtriser ce grand corps dégingandé comme ce fut le cas à Vienne et utiliser son élégance glacée et hautaine, sa démarche détachée.
Beaux moments d'émotion avec Pavel Černoch (même si Bastille un peu prématuré le contraint à ouvrir démesurément des voyelles lors de la déclaration du I), une belle promesse d'avenir, et un Prince Grémine d'Alexander Tsymbalyuk particulièrement sincère.
Les trois mezzos à leur place même si Zaremba confirme que le jeu scènique n'a jamais été sa force et Schwarz vraiment usée.
Orchestre convaincant mais pas historique.
Mention spéciale comme toujours pour Jimenez

Avatar du membre
Adalbéron
Ténor
Ténor
Messages : 757
Enregistré le : 01 mars 2015, 20:51
Localisation : Paris

Re: Tchaikovski - Eugène Onéguine - Gardner/Decker - ONP - 05-06/2017

Message par Adalbéron » 20 mai 2017, 10:29

Qu'est-ce que c'est qu'être en émission haute ? :eyes:
"Songe bien, oui, songe en combattant qu'un oeil noir te regarde, et que l'amour t'attend."Carmen

Avatar du membre
Oylandoy
Modérateur ODB
Modérateur ODB
Messages : 615
Enregistré le : 15 sept. 2012, 23:00
Localisation : Angers
Contact :

Re: Tchaikovski - Eugène Onéguine - Gardner/Decker - ONP - 05-06/2017

Message par Oylandoy » 20 mai 2017, 10:34

David-Opera a écrit :
20 mai 2017, 00:50
Oui, très belle représentation qui comble les lacunes de la première. L'orchestre ne manque ni d'énergie ni de couleurs, cette fois, et Peter Mattei retrouve de la profondeur, ce qui permet de rendre le duo final poignant.
Duo d'Olga et de Tatiana bien mieux synchronisé, Varduhi Abrahamyan moins soubrette, français de Raul Gimenez plus soigné, Hanna Schwarz (30 ans qu'elle n'était plus venue à l'Opéra de Paris) très applaudie, pourvu qu'ils tiennent tous la ligne jusqu'au bout!

Salle comble pour la seconde soirée.
Tout à fait d'accord.
Représentation d'ailleurs saluée par des applaudissements plus fournis, plus longs et plus enthousiastes que mardi, alors que, à la fin de la lettre, l'ovation a été moindre
la mélodie est immorale
Nietzsche

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 34 invités