Récital N. Dessay-P. Cassard-TCE-14/05/2017

Représentations
Répondre
Avatar du membre
JdeB
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 20387
Enregistré le : 02 mars 2003, 00:00
Contact :

Récital N. Dessay-P. Cassard-TCE-14/05/2017

Message par JdeB » 12 mai 2017, 09:04

Schubert Geheimes D. 719 (Goethe), Die Junge Nonne D.828 (Craigher), Lied der Mignon D.877 (Goethe), Suleika D.720 (Goethe), Gretchen am Spinnrade D.118 (Goethe)
Der Hirt auf dem Felsen D.945 (Le Pâtre sur le rocher, Müller/Chezy) avec Thomas Savy, clarinette

Pfitzner Alte Weisen op. 33

Chausson Chanson perpétuelle (Charles Cros)

Bizet Adieu de l’hôtesse arabe

Debussy : Deux Préludes pour piano (La fille aux cheveux de lin, Ondine) et deux Mélodies Regrets (Bourget), Coquetterie posthume (Gautier)

Gounod « Air des Bijoux » extrait de Faust

Bis
Les Filles de Cadix de Delibes
Breit über mein Haupt de R. Strauss
« Tu m'as donné le plus doux rêve » (Lakmé)

Natalie Dessay, soprano
Philippe Cassard, piano

Paris, Théâtre des Champs-Elysées, le 14 mai 2017

C'est sous la vêture d'"une noble orpheline", personnage fort anecdotique du Rosenkavalier, que Natalie Dessay a fait ses débuts dans ce théâtre, la première grande scène de sa carrière, début octobre 1989. Depuis, elle est restée fidèle à ce Théâtre des Champs-Elysées qui n"a jamais monté de production scénique pour elle mais où elle a interprété deux opéras en concert (La Somnambula en novembre 2006 et Pelléas et Mélisande en avril 2010) et donné de grands concerts en soliste tout en participant à de nombreux galas de charité.
De mémoire d’admirateur,"canal historique", presque jamais l'anti-diva, qui a longtemps vécu ses apparitions publiques comme on va au front, n'est apparue aussi détendue, aussi heureuse d'être là, aussi soucieuse de dialogue avec ses partenaires et avec la salle. Elle a d’ailleurs pris le micro à plusieurs reprises, pour nous présenter le cycle "féministe" de Pfitzner, saluer la mémoire de son mentor dans cet univers du lied et de la mélodie française, Ruben Lifschitz, justifier le choix de l'air des bijoux "comme pendant" au Gretchen am Spinnrade de Schubert en début de programme. Ce goût pour les pendants nous incite d'ailleurs à mettre le concert de ce soir dans le lointain sillage d'un autre récital donné le 9 juin 1991. C'est là, dans cette abbaye de Royaumont où elle venait de rencontrer un autre chanteur débutant, Laurent Naouri, que la jeune Natalie avait interprété un programme Delibes, Strauss et déjà Pfitzner avec au piano, justement, Ruben Lifschitz.
Les lieder de Schubert ont été ce soir superbement mis en valeur avec un talent de diseuse rare et force nuances par notre licenciée d'allemand qui a toujours entretenu des affinités électives avec la langue de Goethe. Saluons, pour accompagner Le Pâtre sur le Rocher, le brio du clarinettiste Thomas Savy.

Natalie Dessay mit en gestes et en théâtre miniature avec autant de sensibilité que de musicalité le rare cycle de Pfitzner (1869-1949) sur des poèmes du Suisse Gottfried Keller aux atmosphères si variées, tour à tour forte, espiègle, tendre, enjouée, angoissée, femme insoumise et dominatrice aussi, envoûtée par des êtres fantastiques ou les figures divines du Paradis.
Un peu mois convaincante dans la Chanson perpétuelle où la précision doit être irréprochable, elle retrouve son panache dans les Adieux de l'hôtesse arabe, ondoyants à souhait, et beaucoup de poésie pour les deux mélodies de Debussy qu'on a guère l'habitude de voir abordées de manière si extravertie et si poignante, aux confins du désespoir ultime. (Coquetterie posthume)
Et, en première mondiale, un demi-ton plus haut que l'original, elle conclue en apothéose ce superbe récital de la fraîcheur retrouvée, celle de la voix et celle de l'âme, avec un irrésistible Air des bijoux rendu à sa première sève, tout d'allant et d'éblouissement coquet, à la clarté de diction absolue.

En bis, Les Filles de Cadix bis nous transportent dans des senteurs et des sortilèges d'outre-monts et les adieux de Lakmé, malgré d'infimes problèmes de legato, nous touchent toujours autant.

A l'unisson de l"immense talent de Philippe Cassard, au toucher aussi puissant que délicat, toujours en osmose et avec l'esprit des musiciens et avec celui de sa chanteuse et amie.

Bref, un sommet dans la carrière d'une Natalie Dessay solaire, le sourire dans la voix et radieuse. Enfin !

Jérôme Pesqué
"Si tu travailles avec un marteau-piqueur pendant un tremblement de terre, désynchronise-toi, sinon tu travailles pour rien." J-C Van Damme.
Odb-opéra

Avatar du membre
jean-didier
Modérateur ODB
Modérateur ODB
Messages : 3369
Enregistré le : 02 août 2006, 23:00
Localisation : Asnières

Re: Récital N. Dessay-P. Cassard-TCE-14/05/2017

Message par jean-didier » 15 mai 2017, 09:46

Très belle soirée et très bonne surprise pour ma part. Natalia ritrovata ! Je n'avais pas vu Natalie Dessay depuis la Fille du régiment à Bastille et je l'ai complètement perdue de vue suite à ses nouvelles orientations.
Quel bonheur de la retrouver en pleine forme, avec son humour légendaire qui fait mouche et ... ses défauts également.
Les Schubert m'ont scotché d'intelligence, de finesse, de vie, d'émotions et de couleurs. Le Gretchen par son intensité m'a donné la chair de poule. Le pâtre un grand moment de bonheur comme d'habitude.
Très belle découverte avec le cycle "féministe" de Pfitzner défendu avec passion et sincérité. La variété de la palette de sentiments est magnifiquement soutenue par un allemand impeccable (en tous cas que j'ai très bien compris !).
L'émotion se prolonge dans la mélodie française avec un Chausson passionné qui la rend encore plus femme et des adieux de l'hôtesse arabe toute en émotion retenue, la voix se dérobant parfois (quelques trous de sons ce qui a contribué au sentiment de fébrilité de la jeune orientale abandonnée avec son sentiment amoureux inassouvi).
Merci infiniment pour les clins d'oeil à la carrière avec les Filles de Cadix et surtout la mort de Lakmé, symbole poignant et nostalgique d'un renoncement.
Natalie, je t'aiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiime !!!

Avatar du membre
JdeB
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 20387
Enregistré le : 02 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Récital N. Dessay-P. Cassard-TCE-14/05/2017

Message par JdeB » 15 mai 2017, 15:25

On retrouvera Natalie Dessay dans ce formidable programme (moins le Pâtre au rocher, plus deux airs de Mozart) dans le cadre du Festival d'Auvers sur Oise le 6 juillet prochain.
"Si tu travailles avec un marteau-piqueur pendant un tremblement de terre, désynchronise-toi, sinon tu travailles pour rien." J-C Van Damme.
Odb-opéra

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 40 invités