Delibes - Lakmé - Tuohy/Baur - Marseille - 05/2017

Représentations
Avatar du membre
Epsilon
Messages : 34
Enregistré le : 05 avr. 2017, 11:56
Localisation : Lyon/Marseille

Delibes - Lakmé - Tuohy/Baur - Marseille - 05/2017

Message par Epsilon » 09 mai 2017, 13:34

Direction musicale Robert TUOHY
Mise en scène Lilo BAUR
Scénographie Caroline GINET
Costumes Hanna SJÖDIN
Lumières Gilles GENTNER
Chorégraphie Olia LYDAKI

Lakmé Sabine DEVIEILHE
Mallika Majdouline ZERARI
Mistress Benson Cécile GALOIS
Ellen Anaïs CONSTANS
Rose Emmanuelle ZOLDAN
Nilakantha Nicolas CAVALLIER
Gérald Julien DRAN
Hadji Loïc FÉLIX
Frédéric Marc SCOFFONI
Orchestre et Chœur de l’Opéra de Marseille


Personne n’a ouvert le fil, je me lance donc !
Etonnant mais vrai, c’est mon tout premier Lakmé. Cet opéra français, avec soprano colorature et air des clochettes, qui a fait les beaux jours de Mady Mesplé, paraissait un peu ringard à mes yeux, et je pensais qu’on pouvait se contenter des extraits avec Andrée Doria, Alain Vanzo et Adrien Legros, en soupirant sur les minauderies de la cantatrice.… Et bien, j’avais tort ! ce n’est pas un chef d’œuvre, quelques tunnels (ah, les petites scénettes avec les fiancées et leur gouvernante!) mais tout de même de très beaux moments, des airs et des duos magnifiques qui amènent, bien chantés, une grande émotion.
Et pour être bien chantés, on peut dire qu’ils l’ont été, par des interprètes, tous parfaitement crédibles scéniquement, ce qui ne gâte rien!
Glissons sur les seconds rôles, tous très bien tenus pour en venir d’abord au Frédéric de Marc Scoffoni, jolie voix sonore et bien chantante dans une partie somme toute assez facile. Malika ensuite, Majdouline Zerari qui se contente quasiment d’un duo, mais quel duo, celui des fleurs, si important et si connu : sa voix se marie délicieusement à celle de l’héroïne. Nicolas Cavalier est Nilakantha, son timbre est un peu nasal pour une basse, mais la technique est sans faille, le souffle est là. Julien Dran succède à des générations de beaux ténors et surtout à Alain Vanzo. Héritage difficile, le timbre est joli, la technique aussi, mais la voix manque de projection et de puissance, on le perd un peu dans les ensembles. Néanmoins, il ne démérite pas dans les duos, où on aurait pu craindre un écart plus important avec sa partenaire. Et c’est vrai que Sabine Devieilhe plane très au-dessus : des vocalises superbes, le souffle maitrisé, le timbre rond, on est loin de l’acidité et du médium plus ténu de certaines de ses devancières.
Et puis, tous ont un physique parfait, dans une mise en scène un peu laborieuse : une termitière géante au premier acte met en péril les chanteurs qui n’arrêtent pas de la gravir ou de la descendre, c’est assez vain. Le marché est sans intérêt, seul le dernier acte où des fils descendus des cintres figurent un grand arbre et la cabane de Lakmé est agréable à regarder. Julien Dran est parfois un peu handicapé par sa grande taille, il ne sait pas toujours quoi faire de ses bras et jambes, mais le couple formé avec Sabine Devieilhe est néanmoins délicieux.
Un dernier mot sur l’orchestre et les chœurs, un peu en décalage au tout début, mais parfaits ensuite, rendant à Delibes une passion et une modernité étonnante. Encore une superbe matinée à Marseille, on attend maintenant l’apothéose avec Don Carlos…

muriel
Basse
Basse
Messages : 2602
Enregistré le : 17 nov. 2003, 00:00
Localisation : Arles

Re: Delibes - Lakmé - Tuohy/Baur - Marseille - 05/2017

Message par muriel » 09 mai 2017, 15:51

c'est la 4è fois que je vois Lakmé avec Sabine Devieilhe dans la même mise en scène (ras le bol :evil: ):
Opéra comique , Toulon, Avignon et Marseille.

Elle le chante de mieux en mieux (est-ce possible...) et surtout le joue d'une manière très touchante, le maîtrise parfaitement sans l'ombre d'une appréhension.
La technique est toujours époustouflante. Une musicalité exceptionnelle qui nous émeut dès la première note. La voix est un peu plus large et chaude. Des nuances incroyables dans les aigus que ne faisait pas Natalie Dessay. Une diction exemplaire. Bref elle est phénoménale :cupidon:

Nicolas Cavallier toujours bon, surtout à la fin, très impressionnant.

Julien Dran s'en sort honorablement. Moins à l'aise que dans I Capuleti le mois dernier.

Très bon quintette des "anglais", ce qui est rare, notamment Cécile Galois excellente et Marc Scoffoni.

Diction parfaite pour tous.

Orchestre moins bon aussi que dans Bellini, avec ce hautbois solo qui sonne comme une cornemuse (est-ce voulu ??).
Choeur très bon. Chorégraphie interéssante et jolie.

Un immmmmmmense triomphe pour Sabine en cette matinée joyeuse.

Avatar du membre
Loïs
Basse
Basse
Messages : 2029
Enregistré le : 06 févr. 2013, 11:04
Localisation : sans opera fixe

Re: Delibes - Lakmé - Tuohy/Baur - Marseille - 05/2017

Message par Loïs » 09 mai 2017, 18:43

muriel a écrit :
09 mai 2017, 15:51
c'est la 4è fois que je vois Lakmé avec Sabine Devieilhe dans la même mise en scène (ras le bol :evil: ):
Opéra comique , Toulon, Avignon et Marseille.

Tu parles de la publicité pour les casseroles?
Cela m'a malheureusement refroidi (même si on peut ouvrir les yeux au dernier acte)

RV
Mezzo Soprano
Mezzo Soprano
Messages : 218
Enregistré le : 28 mars 2005, 23:00

Re: Delibes - Lakmé - Tuohy/Baur - Marseille - 05/2017

Message par RV » 09 mai 2017, 19:32

Ce n'est que la deuxième fois que je vois Lakmé mais la première était il y a si longtemps! Oh temps retiens ton vol! Les décors ne m'ont pas déplu même si étant au deuxième rang d'orchestre et que le tas de... je ne sais pas quoi a gravement limité mon champs de vision. La direction d'acteur m'a bien plu. Concernant les chanteurs, je rejoins tout ce qui a été écrit au sujet de Sabine Devielhe, Julien Dran (un cran au dessous sa prestation d'I Capuletti) et de Nicolas Cavallier. Je n'ai que des compliments à faire aux seconds rôles et plus particulièrement à Madjouline Zerari et Loïc Felix que je souhaiterai revoir dans de plus grands rôles. Je n'ai également que des compliments à faire au chef, à l'orchestre qu'il dirigeait et au choeur mais je n'assistais pas à la même représentation que Muriel. J'y étais le 7 mai.
Pour la petite histoire, Sabine Devieilhe a déjà chanté l'air des clochettes à Marseille pendant la saison 2014-2015 au moment où elle jouait dans Falstaff à l'occasion d'un gala de bienfaisance organisé au bénéfice de La Maison qui est une unité de soins palliatifs de l'agglomération marseillaise. Tous les chanteurs y avaient participé y compris Nicola Alaimo, Patrizia Ciofi, Enea Scala, Jean-François Lapointe...

Avatar du membre
Adalbéron
Ténor
Ténor
Messages : 944
Enregistré le : 01 mars 2015, 20:51
Localisation : Paris

Re: Delibes - Lakmé - Tuohy/Baur - Marseille - 05/2017

Message par Adalbéron » 09 mai 2017, 20:57

muriel a écrit :
09 mai 2017, 15:51
Elle le chante de mieux en mieux (est-ce possible...) et surtout le joue d'une manière très touchante, le maîtrise parfaitement sans l'ombre d'une appréhension.
La technique est toujours époustouflante. Une musicalité exceptionnelle qui nous émeut dès la première note. La voix est un peu plus large et chaude. Des nuances incroyables dans les aigus que ne faisait pas Natalie Dessay. Une diction exemplaire. Bref elle est phénoménale :cupidon:

Un immmmmmmense triomphe pour Sabine en cette matinée joyeuse.
Malheureux de ne pas avoir pu y être...
:coeur2: :cry:
« L'opéra est à la musique ce qu'un lupanar est à l'amour. » — Berlioz

Avatar du membre
Loïs
Basse
Basse
Messages : 2029
Enregistré le : 06 févr. 2013, 11:04
Localisation : sans opera fixe

Re: Delibes - Lakmé - Tuohy/Baur - Marseille - 05/2017

Message par Loïs » 09 mai 2017, 21:06

Adalbéron a écrit :
09 mai 2017, 20:57
Malheureux de ne pas avoir pu y être...
:coeur2: :cry:
Tu pourras te rattraper vendredi avec les Pecheurs

Avatar du membre
JdeB
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 19677
Enregistré le : 02 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Delibes - Lakmé - Tuohy/Baur - Marseille - 05/2017

Message par JdeB » 10 mai 2017, 07:35

Non, c'est Julie Fuchs dans les pêcheurs
"Si tu travailles avec un marteau-piqueur pendant un tremblement de terre, désynchronise-toi, sinon tu travailles pour rien." J-C Van Damme.
Odb-opéra

Avatar du membre
JdeB
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 19677
Enregistré le : 02 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Delibes - Lakmé - Tuohy/Baur - Marseille - 05/2017

Message par JdeB » 10 mai 2017, 07:42

muriel a écrit :
09 mai 2017, 15:51
c'est la 4è fois que je vois Lakmé avec Sabine Devieilhe dans la même mise en scène (ras le bol :evil: ):
Opéra comique , Toulon, Avignon et Marseille.

Elle le chante de mieux en mieux (est-ce possible...) et surtout le joue d'une manière très touchante, le maîtrise parfaitement sans l'ombre d'une appréhension.
oui, ce qui m'a le plus frappé dans l"évolution de SD en Lakmé, pour avoir applaudi sa prise de rôle à Montpellier puis ses représentations de Favart et d'Avignon, ce sont les progrès constants qu'elle y réalise en peu de temps; c'est très rare à ce point et en partant de si haut !
"Si tu travailles avec un marteau-piqueur pendant un tremblement de terre, désynchronise-toi, sinon tu travailles pour rien." J-C Van Damme.
Odb-opéra

Avatar du membre
Loïs
Basse
Basse
Messages : 2029
Enregistré le : 06 févr. 2013, 11:04
Localisation : sans opera fixe

Re: Delibes - Lakmé - Tuohy/Baur - Marseille - 05/2017

Message par Loïs » 10 mai 2017, 07:44

JdeB a écrit :
10 mai 2017, 07:35
Non, c'est Julie Fuchs dans les pêcheurs
non mais quel c...!

corinne
Baryton
Baryton
Messages : 1113
Enregistré le : 27 nov. 2005, 00:00

Re: Delibes - Lakmé - Tuohy/Baur - Marseille - 05/2017

Message par corinne » 10 mai 2017, 07:57

muriel a écrit :
09 mai 2017, 15:51
Julien Dran s'en sort honorablement. Moins à l'aise que dans I Capuleti le mois dernier.
Hier soir il a assuré un rôle qui est visiblement trop lourd pour sa voix. Je m'explique : oui il a une bonne technique, oui le timbre est agréable, mais pourquoi sa gorge se resserre-t-elle dès qu'il doit monter dans l'aigu ? Il semble se crisper pour atteindre des notes qui pourraient être à sa portée mais il se crispe et les notes restent au fond de son gosier. D'autre part, son volume sonore est quand même très limité, surtout dans une salle comme la notre.

Pour le reste rien à redire de négatif (au contraire en ce qui concerne les prestations vocales de tous les autres interprètes) si ce n'est que je trouve (et ceci n'engage que moi) que cet ouvrage a terriblement vieilli. Certains dialogues sont plus que dépassés de même que certaines situations.
Orchestre dirigé d'une manière très ordinaire, sans véritablement investissement.

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Bing [Bot] et 42 invités