Debussy - Pelléas et Mélisande - Langrée/ Ruf - TCE - 05/2017

Représentations
DelBosco
Alto
Alto
Messages : 317
Enregistré le : 04 déc. 2005, 00:00
Localisation : Essonne

Re: Debussy - Pelléas et Mélisande - Langrée/ Ruf - TCE - 05/2017

Message par DelBosco » 12 mai 2017, 17:35

JdeB a écrit :
12 mai 2017, 10:12
Nous en somme à la 5ième production vue à Paris depuis 25 ans : Stein, Wilson, Martinoty, Braunschwieg, Ruf ! + des versions de concert
Et Médecin à Favart dont tu as parlé plus haut

Avatar du membre
Adalbéron
Ténor
Ténor
Messages : 788
Enregistré le : 01 mars 2015, 20:51
Localisation : Paris

Re: Debussy - Pelléas et Mélisande - Langrée/ Ruf - TCE - 05/2017

Message par Adalbéron » 12 mai 2017, 19:02

elisav a écrit :
12 mai 2017, 17:16
Tout lyricomane qui se respecte peut affirmer sans broncher son admiration pour Pelléas et Les Troyens, au même titre que les grands Verdi ou Wagner; par contre, un penchant pour Les Pêcheurs de perles, Faust, Robert le Diable, Lakmé, etc...est perçu (dans la plupart des cas par les intéressés eux-mêmes) comme un péché mignon. :mrgreen:
Ça ne me semble pas aussi systématique.
Il y a quelque temps, je n'aurais pas affirmer sans broncher mon admiration pour Verdi... Pas sûr que Verdi ait un fort « snob appeal ». Comme Strauss aussi d'ailleurs, ça n'est pas toujours bien perçu. J'ai toujours du mal à dire que c'est un de mes compositeurs favoris, car il a soit une réputation de bourgeois cupide, histrionique ou artificiellement raffiné.
Enfin tout dépend de quels « snobs » on parle : une admiration pour Mozart peut sembler pour certains tellement évidente, et tellement commune, que ça se transforme en poncif mal vu.
Enfin tu parlais de « tout lyricomane qui se respecte », je ne sais plus.
"Songe bien, oui, songe en combattant qu'un oeil noir te regarde, et que l'amour t'attend."Carmen

Avatar du membre
micaela
Baryton
Baryton
Messages : 1886
Enregistré le : 16 juil. 2015, 17:24
Localisation : paris

Re: Debussy - Pelléas et Mélisande - Langrée/ Ruf - TCE - 05/2017

Message par micaela » 12 mai 2017, 19:11

Je ne comprends pas trop non plus le concept de "snob appeal" selon elisav. L'œuvre qu'il est de bon ton de déclarer aimer (ou du moins avoir vue) pour paraître "dans le coup" ou ne pas avoir l'air d'un ignorant ? Possible, mais ça peut tellement varier suivant ceux à qui on s'adresse (et suivant les modes)...
Par ailleurs, l'œuvre (ou le compositeur) dont on n'ose pas dire que ça nous passionne (ou peu s'en faut), j'appellerais ça un "plaisir coupable" plus qu'un "péché mignon"...
Et Pelléas, j'ai essayé, je n'accroche pas du tout. Et pourtant, j'ai vu la pièce, et j'ai bien aimé.
S'il n'y a pas de solutions, c'est qu'il n'y a pas de problème Proverbe shadok

Verdiprati
Alto
Alto
Messages : 457
Enregistré le : 09 août 2004, 23:00

Re: Debussy - Pelléas et Mélisande - Langrée/ Ruf - TCE - 05/2017

Message par Verdiprati » 13 mai 2017, 00:22

JdeB a écrit :
12 mai 2017, 10:12
Nous en somme à la 5ième production vue à Paris depuis 25 ans : Stein, Wilson, Martinoty, Braunschwieg, Ruf ! + des versions de concert
+ Pierre Médecin en 98 à l'OC !

Avatar du membre
JdeB
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 19523
Enregistré le : 02 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Debussy - Pelléas et Mélisande - Langrée/ Ruf - TCE - 05/2017

Message par JdeB » 13 mai 2017, 08:52

Verdiprati a écrit :
13 mai 2017, 00:22
JdeB a écrit :
12 mai 2017, 10:12
Nous en somme à la 5ième production vue à Paris depuis 25 ans : Stein, Wilson, Martinoty, Braunschwieg, Ruf ! + des versions de concert
+ Pierre Médecin en 98 à l'OC !
oui, j'en ai moi-même donné les détails plus haut mais oublié d'inclure cette production dans ma liste.

Réflexion faite, seule la Flûte a fait jeu égal avec 4 productions à l'ONP (Wilson, Besson, Fura, Carsen), 1 au Châtelet (celle de Scarpitta) et une au TCE je crois (et cet automne une autre à Favart)
"Si tu travailles avec un marteau-piqueur pendant un tremblement de terre, désynchronise-toi, sinon tu travailles pour rien." J-C Van Damme.
Odb-opéra

Avatar du membre
HELENE ADAM
Basse
Basse
Messages : 7978
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris

Re: Debussy - Pelléas et Mélisande - Langrée/ Ruf - TCE - 05/2017

Message par HELENE ADAM » 13 mai 2017, 10:01

JdeB a écrit :
13 mai 2017, 08:52
Verdiprati a écrit :
13 mai 2017, 00:22
JdeB a écrit :
12 mai 2017, 10:12
Nous en somme à la 5ième production vue à Paris depuis 25 ans : Stein, Wilson, Martinoty, Braunschwieg, Ruf ! + des versions de concert
+ Pierre Médecin en 98 à l'OC !
oui, j'en ai moi-même donné les détails plus haut mais oublié d'inclure cette production dans ma liste.

Réflexion faite, seule la Flûte a fait jeu égal avec 4 productions à l'ONP (Wilson, Besson, Fura, Carsen), 1 au Châtelet (celle de Scarpitta) et une au TCE je crois (et cet automne une autre à Favart)
Il y a eu une Flûte mise en scène par William Kentridge au TCE en 2011 en effet, pas terrible d'ailleurs... :wink: (avec Spinosi et sa formation)
Regarde spectateur, remontée à bloc, de telle sorte que le ressort se déroule avec lenteur tout le long d’une vie humaine, une des plus parfaites machines construites par les dieux infernaux pour l’anéantissement mathématique d’un mortel.

muriel
Basse
Basse
Messages : 2571
Enregistré le : 17 nov. 2003, 00:00
Localisation : Arles

Re: Debussy - Pelléas et Mélisande - Langrée/ Ruf - TCE - 05/2017

Message par muriel » 13 mai 2017, 22:55

soiree magnifique
orchestre splendide de couleurs,de densitè dramatique
coup de coeur pour l'incroyable Golaud
Bou insuffisant dans les aigus, difficile de passer après Degout...
Petibon superbe, douce, fragile
Public debile qui rigole, du jamais vu dans Pelleas

Avatar du membre
Hiero von Stierkopf
Ténor
Ténor
Messages : 967
Enregistré le : 10 avr. 2016, 16:47
Localisation : Parīze

Re: Debussy - Pelléas et Mélisande - Langrée/ Ruf - TCE - 05/2017

Message par Hiero von Stierkopf » 13 mai 2017, 23:06

En ligne avec muriel, très bonne soirée pour moi aussi.

Ketelsen très impressionnant, superbe voix, diction française impeccable et jeu scénique très convaincant.
De loin le meilleur élément du plateau.

Effectivement, une partie du public se marrait à plusieurs reprises notamment quand Golaud demande au petit Yniold s'il voit le lit dans la chambre.
Grosse poilade également avec les cheveux de Mélisande, bref.
Ce ricanement permanent du public dans les salles parisiennes me laisse perplexe.

Chaleur écrasante dans le théâtre ce soir, encore pire qu'hier.
Comment ça, merde alors ?! But alors you are French ?

houppelande
Alto
Alto
Messages : 438
Enregistré le : 01 juil. 2011, 23:00

Re: Debussy - Pelléas et Mélisande - Langrée/ Ruf - TCE - 05/2017

Message par houppelande » 14 mai 2017, 07:29

Hiero von Stierkopf a écrit :
13 mai 2017, 23:06
Effectivement, une partie du public se marrait à plusieurs reprises notamment quand Golaud demande au petit Yniold s'il voit le lit dans la chambre.
Grosse poilade également avec les cheveux de Mélisande, bref.
Ce ricanement permanent du public dans les salles parisiennes me laisse perplexe.
Hélas, on sentait poindre déjà ces ricanements lors de la première. J'avoue que ça me gêne énormément.

Avatar du membre
Hiero von Stierkopf
Ténor
Ténor
Messages : 967
Enregistré le : 10 avr. 2016, 16:47
Localisation : Parīze

Re: Debussy - Pelléas et Mélisande - Langrée/ Ruf - TCE - 05/2017

Message par Hiero von Stierkopf » 14 mai 2017, 11:23

houppelande a écrit :
14 mai 2017, 07:29
Hiero von Stierkopf a écrit :
13 mai 2017, 23:06
Effectivement, une partie du public se marrait à plusieurs reprises notamment quand Golaud demande au petit Yniold s'il voit le lit dans la chambre.
Grosse poilade également avec les cheveux de Mélisande, bref.
Ce ricanement permanent du public dans les salles parisiennes me laisse perplexe.
Hélas, on sentait poindre déjà ces ricanements lors de la première. J'avoue que ça me gêne énormément.
Il arrive que le public ricane à cause du metteur en scène, ce qui m'énerve tout autant mais au moins on sait pourquoi.
Hier soir ce n'était pas du tout ça, une partie du public riait clairement de l'œuvre et de certaines situations.

C'est fou.

D'ailleurs la mise en scène m'a semblée adéquate à ce que j'attends pour cette œuvre : obscurité, noirceur, ambiance froide (en décalage avec la température de la salle !), atmosphère aqueuse. Peut-être un poil trop démonstrative pour les hommes.
Mais en tout cas, rien qui ne prêtait à sourire.
Comment ça, merde alors ?! But alors you are French ?

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 30 invités