Rossini - Semiramide - Hindoyan/Raab - Nancy - 05/2017

Représentations
Avatar du membre
jerome
Basse
Basse
Messages : 7639
Enregistré le : 03 mars 2003, 00:00
Localisation : NANCY

Re: Rossini - Semiramide - Hindoyan / Raab - Nancy - 05/2017

Message par jerome » 07 mai 2017, 23:55

Immense succès au rideau final!
Mise en scène esthétique avec de très belles idées et un fil directeur intéressant qui ne trahit jamais l'oeuvre.
Excellente direction orchestrale de Hindoyan qui sait saisir pleinement la pulsation de l'écriture rossinienne.
Jicia compose une Semiramide très intéressante de timbre et largement mieux que scolaire dans l'agilité (faut quand même pas exagérer! lol)
Suis d'accord en revanche pour Di Pierro et pour Grills.
Passionnante incarnation de Fagioli en Arzace. Absolument génial.
Précision: l'Opéra National de Lorraine à Nancy n'est pas une petite salle! C'est une salle de taille normale (1000 places) ni grande ni petite et qui a une excellente acoustique.
La plupart des élèves ont aimé (sauf 4 qui ont trouvé ça trop long ...) lol

Avatar du membre
offenbach
Baryton
Baryton
Messages : 1204
Enregistré le : 10 août 2004, 23:00
Contact :

Re: Rossini - Semiramide - Hindoyan / Raab - Nancy - 05/2017

Message par offenbach » 08 mai 2017, 00:17

Jicia m'a fait la même impression que dans Elena à Pesaro l'été dernier : des moyens mais pas passionnant ni spectaculaire, simplement propre et efficace (c'est déjà pas mal, mais ça manque cruellement de démesure). Je trouve qu'elle a été un peu catapultée rossinienne à Pesaro alors qu'elle ne l'est pas vraiment (ou pas encore).
Comparé au TCE, la salle de Nancy n'est quand même pas grande et du coup avantage Fagioli (et c'est tant mieux pour lui et pour nous).

Avatar du membre
Adalbéron
Baryton
Baryton
Messages : 1082
Enregistré le : 01 mars 2015, 20:51
Localisation : Paris

Re: Rossini - Semiramide - Hindoyan / Raab - Nancy - 05/2017

Message par Adalbéron » 08 mai 2017, 00:39

J'ai entendu Fagioli au TCE et à Garnier (deux salles de 1 900 places). À Garnier dans Eliogabalo, on ne l'entendait pas confortablement. Au TCE par contre, pour le concert Rossini, de là où j'étais placé, c'était parfait. Une salle de 1 000 places, ça me semble idéal pour sa voix.

J'ai hâte de voir la retransmission.
« L'opéra est à la musique ce qu'un lupanar est à l'amour. » — Berlioz

valery
Ténor
Ténor
Messages : 763
Enregistré le : 13 mars 2003, 00:00

Re: Rossini - Semiramide - Hindoyan / Raab - Nancy - 05/2017

Message par valery » 08 mai 2017, 06:36

J'ai bien aimé les clés de fa.
J'ai un peu de mal avec Fagioli. C'est éblouissant pour la virtuosité, les variations, la caractérisation, mais il y a trois voix. Les graves, il les chante en voix d'homme, de poitrine, ils sont sonores et sortent grossis par rapport au reste. Le médium de sa voix (en contre-ténor) est moins puissant mais passe, à condition que l'orchestre ne joue pas forte et que les chœurs ne chantent pas. Et la quarte aiguë, pour des raisons physiologiques, crée un décalage. Là où une voix de femme gagnerait en projection, c'est ici l'inverse. La trame devient petite, s'effiloche. Il a d'ailleurs voulu forcer un si bémol aigu dans son air avec les choeurs et, comme il ne peut pas, la note était problématique. Mais je répète qu'il n'a pas de rival dans sa tessiture pour Arsace... et pour cause !

Avatar du membre
HELENE ADAM
Basse
Basse
Messages : 8373
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris
Contact :

Re: Rossini - Semiramide - Hindoyan / Raab - Nancy - 05/2017

Message par HELENE ADAM » 08 mai 2017, 07:41

Adalbéron a écrit :
08 mai 2017, 00:39
J'ai entendu Fagioli au TCE et à Garnier (deux salles de 1 900 places). À Garnier dans Eliogabalo, on ne l'entendait pas confortablement. Au TCE par contre, pour le concert Rossini, de là où j'étais placé, c'était parfait. Une salle de 1 000 places, ça me semble idéal pour sa voix.

J'ai hâte de voir la retransmission.
Même constatation que toi pour ces deux expériences faites également et même un autre récital au TCE l'année d'avant.
Mais j'ai des amis qui l'entendaient parfaitement à Garnier et j'en ai déduit que le positionnement avait son importance : j'étais de côté et il m'a semblé que le rayonnement de sa projection était plus limité que celui des autres chanteurs et que sa voix n'allait que dans une direction, devant lui.
Au TCE, les deux fois j'étais au parterre dans les 15 premiers rangs.
Regarde spectateur, remontée à bloc, de telle sorte que le ressort se déroule avec lenteur tout le long d’une vie humaine, une des plus parfaites machines construites par les dieux infernaux pour l’anéantissement mathématique d’un mortel.
https://passionoperaheleneadam.blogspot.fr

Avatar du membre
Peleo
Ténor
Ténor
Messages : 739
Enregistré le : 06 févr. 2007, 00:00

Re: Rossini - Semiramide - Hindoyan / Raab - Nancy - 05/2017

Message par Peleo » 08 mai 2017, 09:59

Je l'ai presque toujours trouvé parfaitement audible; Versailles, TCE, Opéra de Lille, Gaveau, Garnier. Il n'y a qu'à la Philharmonie2 dans Orfeo que j'ai du tendre l'oreille.

sopranolove
Alto
Alto
Messages : 449
Enregistré le : 16 avr. 2014, 14:17

Re: Rossini - Semiramide - Hindoyan / Raab - Nancy - 05/2017

Message par sopranolove » 08 mai 2017, 12:56

Je n'ai pas de chance ! Je suis partie de chez moi, pour arriver tôt pour la présentation de l'oeuvre à heures, à 13 heures. Je n'ai pu donc lire votre réponse, Offenbach ! Et à la fin, à l'entrée des artistes, je n'ai pas vu d'ODBIens ! Autrement, quelle représentation !
Moi, j'ai beaucoup aimé Jicia. C'était une Semiramide très dramatique. Bien sûr, ce n'est pas Sutherland, mais quand même : elle est plutôt du côté de Iano Tamar, et elle peut s'orienter vers des rôles de coloratura dramatique de caractère (bon, l'appellation n'existe pas, mais c'est une manière de décrire des rôles comme l'Elisabeth I de Roberto Devereux et les grands rôles de Leyla Gencer ou alors la Maria de Rudenz... )
Chez les messieurs, j'ai aussi beaucoup apprécié Oroe (cette voix splendide. Ah si vous l'aviez vu au concert de vendredi) et le si beau timbre d'Assur (il est peut être un peu léger, mais il peut vous surprendre dans Mozart : d'ailleurs il a été un touchant et charmant Masetto tout récemment). J'ai appris de lui qu'il a des ascendances mapuches (des Indiens d'Argentine) et que son prénom signifie ; tigre. Cela va bien pour se mettre dans la peau d'Assur !
Et enfin, Fagioli, je ne l'avais jamais entendu (à part une video YT hier matin) et j'ai été carrément cueillie, scotchée, par ce qu'il a donné dans ce rôle. Au début, avant l'air d'entrée sa voix ne me plaisais pas trop, mais sitôt l'air entamé ces réserves sont tombées et j'ai vécu des moments exaltants.J'ai crié mon enthousiasme très fort à la fin du morceau. Et ses duos avec Semiramide qui était à son unisson, et son jeu poignant. Et comme on l'a écrit plus haut, il a une grâce de danseur très touchante. Moi qui connais peu cette voix, et qui pensait ne pas trop les aimer, finalement, il y en a quatre que j'aime vraiment : le regretté Henri Ledroit (vu dans Serse), Jaroussky (dans Caravaggio), Di Falco (Oberon du Songe) et maintenant Fagioli. Un chanteur en état de grâce !
La mise en scène était très belle avec en plus des costumes superbes et ce grand miroir... Comme je regrette que l'on ne trouve de beaux décors et costumes d'époque pratiquement que dans les oeuvres baroques...

Avatar du membre
offenbach
Baryton
Baryton
Messages : 1204
Enregistré le : 10 août 2004, 23:00
Contact :

Re: Rossini - Semiramide - Hindoyan / Raab - Nancy - 05/2017

Message par offenbach » 08 mai 2017, 13:08

Pour clarifier mon avis au sujet de Jicia, j'ai pensé toute la soirée à Roberto Devereux en l'écoutant.
Disons que c'est dans les passages moins ornés qu'elle m'a plu, ses imprécations, et surtout son arrivée au dernier tableau dans sa robe blanche, où elle m'est enfin apparue comme une grande artiste. Mais décidément, je ne la sens pas rossinienne.
Notre Oroe, qu'a-t-il chanté au concert de vendredi?

sopranolove
Alto
Alto
Messages : 449
Enregistré le : 16 avr. 2014, 14:17

Re: Rossini - Semiramide - Hindoyan / Raab - Nancy - 05/2017

Message par sopranolove » 09 mai 2017, 09:51

Son récital était entièrement mozartien ! Des airs de concert entourant le deuxième air de Figaro, celui du Catalogue et pour finir l'air du Comte. Un seul bis, Non andrai farfallone amoroso ! Sa voix résonnait beaucoup, une superbe ampleur, et comme je l'ai dit un futur de basse prometteur. En dehors de Mozart, il se consacre surtout au bel canto et aux répertoires classiques, comme le Geronimo du Mariage secret dont on peut voir des extraits sur YT. C'est un choix de répertoire très avisé : après tout Fabrizio Beggi est très jeune, et sa voix murira et s'amplifiera tout en s'affinant. Il peut donc attendre pour les grands rôles. Il est vraiment trop jeune pour les barbons et les rois vieillissants !

Avatar du membre
Stefano P
Basse
Basse
Messages : 3468
Enregistré le : 08 déc. 2013, 09:31

Re: Rossini - Semiramide - Hindoyan / Raab - Nancy - 05/2017

Message par Stefano P » 09 mai 2017, 21:47

jerome a écrit :
07 mai 2017, 23:55
Passionnante incarnation de Fagioli en Arzace. Absolument génial.
Bon, tant mieux ! Je m'étonne quand même un peu que toi qui es (à juste titre, d'ailleurs) si pointilleux sur le fait d'attribuer un rôle à une voix qui en a la capacité intrinsèque, la largeur, la puissance et le "format" adéquats (et qui argumente souvent sur un plan historique en faisant référence aux formats vocaux des créateurs des rôles, en montrant qu'ils ne correspondaient en rien à ceux de certains interprètes modernes imprudents ou trop présomptueux) ne soit pas plus interpellé par le fait qu'on attribue un rôle de contralto à un contre-ténor, et tout particulièrement un rôle aussi lourd et exigeant que celui d'Arsace, où l'expressivité compte beaucoup, au-delà d'une virtuosité dont certainement Fagioli n'est pas dépourvu. Personnellement, je m'étonne beaucoup plus que Fagioli se lance sur scène dans ce genre de challenge improbable que du fait que Scotto ait pu au disque se risquer dans Abigaïlle (pour faire allusion à un autre fil) ; l'une n'y a pas mis en péril sa carrière, et j'espère (sans en être aussi sûr) que ce sera aussi le cas pour l'autre... 8)
"Bald, bald, Jüngling, oder nie !"

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 35 invités