Alfano - Cyrano de Bergerac - Armiliato/Zambello - New York - 05/2017

Représentations
Avatar du membre
Stefano P
Basse
Basse
Messages : 3454
Enregistré le : 08 déc. 2013, 09:31
Contact :

Re: Alfano-Cyrano de Bergerac-Armiliato/Zambello-New York 05/17

Message par Stefano P » 07 mai 2017, 18:43

François Paul a écrit :
07 mai 2017, 16:46
Stefano P a écrit :
04 mai 2017, 08:56
En regardant les petits reportages que l'on peut trouver sur cette production, je remarque qu'Alagna a une partition de Ricordi qui indique sur la couverture : Franco Alfano, Cyrano de Bergerac, version Alagna. Je me demande à quoi correspond cette mention, quelqu'un peut-il nous donner des infos là-dessus (peut-être notre ami Muzzano s'il est dans les parages) ?

Je sais que le rôle de Cyrano est écrit originellement par Alfano dans un registre très tendu où les aigus sont constamment sollicités, ce qui peut évidemment être éprouvant pour le chanteur, et qu'il existe une adaptation sur une tonalité plus basse, qu'Alagna n'a jamais utilisée, mais pourquoi la partition originale serait-elle devenue officiellement une "version Alagna", ça j'avoue que ça m'échappe...
Alagna explique tout dans cet entretien avec Philippe Bilger: https://www.youtube.com/watch?v=85fNvNBQhu0, à partir de 31:06 :wink: .
Ah merci beaucoup, c'est très intéressant ! Effectivement, j'avais remarqué que dans certains livrets en italien, on attribue à Roxane plusieurs phrases de Cyrano, par exemple à la fin de la scène du balcon, dans le passage autour du baiser (Un bacio, ma tutto sommato... cos'è ? / Un baiser, mais à tout prendre... qu'est-ce ?) ; comme le dit Alagna, c'est complètement absurde du point de vue dramatique... Je comprends mieux les choses, et cet entretien est tout à fait passionnant !
"Bald, bald, Jüngling, oder nie !"

Avatar du membre
Adalbéron
Baryton
Baryton
Messages : 1567
Enregistré le : 01 mars 2015, 20:51

Re: Alfano - Cyrano de Bergerac - Armiliato/Zambello - New York - 05/2017

Message par Adalbéron » 07 mai 2017, 22:54

Stefano P a écrit :
07 mai 2017, 06:37
Pour te faire une idée plus précise, tu as sur YT la captation intégrale de la représentation donnée à Montpellier en 2003 ; c'est d'ailleurs sorti aussi en DVD. Fais simplement la recherche : cyrano bergerac alagna et c'est la première réponse que tu as.
J'ai trouvé ça, merci à toi ! :)
« Dans l'édifice de la pensée, je n'ai trouvé aucune catégorie sur laquelle reposer mon front. En revanche, quel oreiller que le Chaos ! » — Cioran

RV
Mezzo Soprano
Mezzo Soprano
Messages : 232
Enregistré le : 28 mars 2005, 23:00

Re: Alfano - Cyrano de Bergerac - Armiliato/Zambello - New York - 05/2017

Message par RV » 08 mai 2017, 10:16


elisav
Baryton
Baryton
Messages : 1536
Enregistré le : 18 juin 2012, 23:00

Re: Alfano-Cyrano de Bergerac-Armiliato/Zambello-New York 05/17

Message par elisav » 08 mai 2017, 16:51

Stefano P a écrit :
03 mai 2017, 20:22
En tout cas, j'ai vu les saluts d'hier soir, elle bat largement Jaho sur le plan lacrymal !
HS (Stefano appréciera :mrgreen: ).

Jaho chante actuellement le rôle de Butterfly à l'Opéra de Washington (ses débuts dans cette maison, si je ne m'abuse) et elle a été très bien accueillie par la critique et le public. La saison prochaine elle fera ses débuts dans le même rôle au Met. Voici ce que dit un critique au sujet de Jaho aux saluts: :lol:

" The drama continued after the stage went dark, as she reappeared, utterly drained, to take an immediate bow, sinking to the stage and using the edge of the curtain for support."

Avatar du membre
zigfrid
Baryton
Baryton
Messages : 1163
Enregistré le : 14 janv. 2009, 00:00
Contact :

Re: Alfano - Cyrano de Bergerac - Armiliato/Zambello - New York - 05/2017

Message par zigfrid » 09 mai 2017, 09:49

Je ne sais pas si le webstream qui avait des défauts, mais il m'a semblé entendre deux couacs monumentaux sur deux aigus d'alagna? ceci dit, sa prestation était magnifique; concernant Rowley, j'avais vraiment l'impression d'entendre Tomowa-Sintow, pas vous? (dans le timbre, l'émission, et la facon d'amener certains aigus)

Avatar du membre
Stefano P
Basse
Basse
Messages : 3454
Enregistré le : 08 déc. 2013, 09:31
Contact :

Re: Alfano - Cyrano de Bergerac - Armiliato/Zambello - New York - 05/2017

Message par Stefano P » 09 mai 2017, 12:09

zigfrid a écrit :
09 mai 2017, 09:49
Je ne sais pas si le webstream qui avait des défauts, mais il m'a semblé entendre deux couacs monumentaux sur deux aigus d'alagna?
J'ai remarqué un craquage (enrouement ?) au troisième acte dans le passage Nous allons au blason de Gascogne joindre un chevron de sang, sur l'aigu de "allons", en effet assez périlleux ! Mais bon, sur l'ensemble magnifique de sa prestation, c'était une broutille... :wink:
"Bald, bald, Jüngling, oder nie !"

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 12204
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Alfano - Cyrano de Bergerac - Armiliato/Zambello - New York - 05/2017

Message par PlacidoCarrerotti » 09 mai 2017, 12:18

Stefano P a écrit :
09 mai 2017, 12:09
zigfrid a écrit :
09 mai 2017, 09:49
Je ne sais pas si le webstream qui avait des défauts, mais il m'a semblé entendre deux couacs monumentaux sur deux aigus d'alagna?
J'ai remarqué en effet un craquage (enrouement ?) au troisième acte dans le passage Nous allons au blason de Gascogne joindre un chevron de sang, sur l'aigu de "allons", en effet assez périlleux ! Mais bon, sur l'ensemble magnifique de sa prestation, c'était une broutille... :wink:
Effectivement. Dans la salle, ça passait quasiment inaperçu.
“Plus on ira, moins il y aura de centenaires qui auront connu Napoléon 1er.” Alphonse Allais.

Avatar du membre
Bernard C
Basse
Basse
Messages : 8515
Enregistré le : 04 mai 2011, 23:00
Localisation : Grand-Ouest

Re: Alfano - Cyrano de Bergerac - Armiliato/Zambello - New York - 05/2017

Message par Bernard C » 09 mai 2017, 14:13

Oui un glaviaud au fond du gosier éphémère , et rapidement éliminé , pas du tout un crack des cordes.

Bernard
«Or les traits de ma peinture ne fourvoient point, quoi qu’ils se changent et diversifient. Le monde n’est qu’une branloire pérenne : toutes choses y branlent sans cesse (), et du branle public, et du leur. La constance même n’est autre chose qu’un branle plus languissant.»
Montaigne Essais III,2

Avatar du membre
raph13
Modérateur ODB
Modérateur ODB
Messages : 2767
Enregistré le : 03 déc. 2005, 00:00
Localisation : Paris

Re: Alfano - Cyrano de Bergerac - Armiliato/Zambello - New York - 05/2017

Message par raph13 » 09 mai 2017, 16:25

quetzal a écrit :
09 mai 2017, 14:13
Oui un glaviaud au fond du gosier éphémère , et rapidement éliminé , pas du tout un crack des cordes.

Bernard
Glaviot non? :)
« L’opéra est comme l’amour : on s’y ennuie mais on y retourne » (Flaubert)

Avatar du membre
Bernard C
Basse
Basse
Messages : 8515
Enregistré le : 04 mai 2011, 23:00
Localisation : Grand-Ouest

Re: Alfano - Cyrano de Bergerac - Armiliato/Zambello - New York - 05/2017

Message par Bernard C » 09 mai 2017, 16:46

raph13 a écrit :
09 mai 2017, 16:25
quetzal a écrit :
09 mai 2017, 14:13
Oui un glaviaud au fond du gosier éphémère , et rapidement éliminé , pas du tout un crack des cordes.

Bernard
Glaviot non? :)
Oui sûrement...mais je ne suis pas trop en état de soigner mes posts.
Désolé pour l' honorable assemblée mais je suis entre les gares les aéroports les trains et les avions.
:D

Bref je rentre au pays.

Bernard
«Or les traits de ma peinture ne fourvoient point, quoi qu’ils se changent et diversifient. Le monde n’est qu’une branloire pérenne : toutes choses y branlent sans cesse (), et du branle public, et du leur. La constance même n’est autre chose qu’un branle plus languissant.»
Montaigne Essais III,2

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 32 invités