Alfano - Cyrano de Bergerac - Armiliato/Zambello - New York - 05/2017

Représentations
Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 12044
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Alfano - Cyrano de Bergerac - Armiliato/Zambello - New York - 05/2017

Message par PlacidoCarrerotti » 09 mai 2017, 16:57

quetzal a écrit :
09 mai 2017, 16:46
raph13 a écrit :
09 mai 2017, 16:25
quetzal a écrit :
09 mai 2017, 14:13
Oui un glaviaud au fond du gosier éphémère , et rapidement éliminé , pas du tout un crack des cordes.

Bernard
Glaviot non? :)
Oui sûrement...mais je ne suis pas trop en état de soigner mes posts.
Désolé pour l' honorable assemblée mais je suis entre les gares les aéroports les trains et les avions.
:D

Bref je rentre au pays.

Bernard
JFK - Orly : 6h
Orly - Porte de Saint-Cloud : 1h
:lol:
“Plus on ira, moins il y aura de centenaires qui auront connu Napoléon 1er.” Alphonse Allais.

Avatar du membre
Bernard C
Basse
Basse
Messages : 8284
Enregistré le : 04 mai 2011, 23:00
Localisation : Grand-Ouest

Re: Alfano - Cyrano de Bergerac - Armiliato/Zambello - New York - 05/2017

Message par Bernard C » 09 mai 2017, 17:50

PlacidoCarrerotti a écrit :
09 mai 2017, 16:57
quetzal a écrit :
09 mai 2017, 16:46
raph13 a écrit :
09 mai 2017, 16:25
quetzal a écrit :
09 mai 2017, 14:13
Oui un glaviaud au fond du gosier éphémère , et rapidement éliminé , pas du tout un crack des cordes.

Bernard
Glaviot non? :)
Oui sûrement...mais je ne suis pas trop en état de soigner mes posts.
Désolé pour l' honorable assemblée mais je suis entre les gares les aéroports les trains et les avions.
:D

Bref je rentre au pays.

Bernard
JFK - Orly : 6h
Orly - Porte de Saint-Cloud : 1h
:lol:
Certes , probable qu'avec un vaisseau en moins tu n'aurais pas galviaudé le glaviot d' Alagna. :wink:

Bernard
«Or les traits de ma peinture ne fourvoient point, quoi qu’ils se changent et diversifient. Le monde n’est qu’une branloire pérenne : toutes choses y branlent sans cesse (), et du branle public, et du leur. La constance même n’est autre chose qu’un branle plus languissant. »
Montaigne III, 2

philipppe
Ténor
Ténor
Messages : 878
Enregistré le : 17 févr. 2005, 00:00

Re: Alfano - Cyrano de Bergerac - Armiliato/Zambello - New York - 05/2017

Message par philipppe » 14 mai 2017, 15:18

Malgré une production très soignée, belle, et un Alagna dans une très belle forme vocale, avec sa belle diction et sa voix claire, j ai trouvé cette œuvre (que je découvrais) peu attrayante, ennuyeuse, et la musique beaucoup plus bruyante qu'autre chose. Une déception pour moi.
Grosse ovation pour RA (avec pluie de confettis) et pour la soprano bien manièrée au rideau !

Avatar du membre
Bernard C
Basse
Basse
Messages : 8284
Enregistré le : 04 mai 2011, 23:00
Localisation : Grand-Ouest

Re: Alfano - Cyrano de Bergerac - Armiliato/Zambello - New York - 05/2017

Message par Bernard C » 14 mai 2017, 16:32

philipppe a écrit :
14 mai 2017, 15:18
Malgré une production très soignée, belle, et un Alagna dans une très belle forme vocale, avec sa belle diction et sa voix claire, j ai trouvé cette œuvre (que je découvrais) peu attrayante, ennuyeuse, et la musique beaucoup plus bruyante qu'autre chose. Une déception pour moi.
Grosse ovation pour RA (avec pluie de confettis) et pour la soprano bien manièrée au rideau !
Oui Philippe, je crois que je comprends.
Ce n'est pas une musique "immédiate" ; comme la Rondine de Puccini ne l'est pas non plus par exemple.
Il faut persévérer je crois un peu et on se met à aimer.

Bernard
Dans mon large WE New yorkais ce fut un must, avec le Gala et le Vaisseau, bien plus intéressant que le Chevalier en salle, relativement moyen, ce qui n'est pas l'impression de ceux qui l'ont vu en retransmission
«Or les traits de ma peinture ne fourvoient point, quoi qu’ils se changent et diversifient. Le monde n’est qu’une branloire pérenne : toutes choses y branlent sans cesse (), et du branle public, et du leur. La constance même n’est autre chose qu’un branle plus languissant. »
Montaigne III, 2

skipy
Mezzo Soprano
Mezzo Soprano
Messages : 128
Enregistré le : 15 oct. 2009, 23:00
Contact :

Re: Alfano - Cyrano de Bergerac - Armiliato/Zambello - New York - 05/2017

Message par skipy » 14 mai 2017, 17:54

Lorsque j'ai réécouté l'opéra avant d'assister à la représentation du 10 mai, (j'en avais entendu une version il y a quelques années à Karlsruhe avec la troupe locale, souvenir assez vague, mais plutôt positif), je me suis demandé ce qui m'avait pris de prendre une place : quel ennui! Une espèce d'infame parlando en continu avec un fond musical plus ou moins réussi. Et puis l'autre soir, au Met : la révélation.

Chaque intervention de Roberto Alagna m'a fait frissonner, je n'ai prêté attention qu'à lui. Son air final accompagné par la clarinette est sublime. Et puis les quelques gags assez poilants, les décors agréables à regarder font que j'ai passé au final une excellente soirée. Mais sans Roberto, ça aurait été sans doute un peu plus difficile !

Avatar du membre
Stefano P
Basse
Basse
Messages : 3455
Enregistré le : 08 déc. 2013, 09:31
Contact :

Re: Alfano - Cyrano de Bergerac - Armiliato/Zambello - New York - 05/2017

Message par Stefano P » 14 mai 2017, 18:04

skipy a écrit :
14 mai 2017, 17:54
Chaque intervention de Roberto Alagna m'a fait frissonner, je n'ai prêté attention qu'à lui. Son air final accompagné par la clarinette est sublime. Et puis les quelques gags assez poilants, les décors agréables à regarder font j'ai passé au final une excellente soirée. Mais sans Roberto, ça aurait été sans doute un peu plus difficile !
Je dois dire que j'ai ressenti la même chose : sans Alagna, cet opéra devient d'un ennui profond ; avec lui, c'est un vrai régal ! :P
"Bald, bald, Jüngling, oder nie !"

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 12044
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Alfano - Cyrano de Bergerac - Armiliato/Zambello - New York - 05/2017

Message par PlacidoCarrerotti » 14 mai 2017, 18:53

Stefano P a écrit :
14 mai 2017, 18:04
skipy a écrit :
14 mai 2017, 17:54
Chaque intervention de Roberto Alagna m'a fait frissonner, je n'ai prêté attention qu'à lui. Son air final accompagné par la clarinette est sublime. Et puis les quelques gags assez poilants, les décors agréables à regarder font j'ai passé au final une excellente soirée. Mais sans Roberto, ça aurait été sans doute un peu plus difficile !
Je dois dire que j'ai ressenti la même chose : sans Alagna, cet opéra devient d'un ennui profond ; avec lui, c'est un vrai régal ! :P
C'était également très bien avec Domingo au Châtelet il y a quelques années. Mais Placido ne chantait pas toutes les notes que donne Alagna.
Il faut une personnalité et une mise en scène théâtrale pour que ça marche.
“Plus on ira, moins il y aura de centenaires qui auront connu Napoléon 1er.” Alphonse Allais.

houppelande
Alto
Alto
Messages : 473
Enregistré le : 01 juil. 2011, 23:00

Re: Alfano - Cyrano de Bergerac - Armiliato/Zambello - New York - 05/2017

Message par houppelande » 14 mai 2017, 20:02

PlacidoCarrerotti a écrit :
14 mai 2017, 18:53
C'était également très bien avec Domingo au Châtelet il y a quelques années. Mais Placido ne chantait pas toutes les notes que donne Alagna.
Il ne prononçait pas les mêmes paroles non plus ! On ne comprenait quasiment rien à ce qu'il chantait.

philipppe
Ténor
Ténor
Messages : 878
Enregistré le : 17 févr. 2005, 00:00

Re: Alfano - Cyrano de Bergerac - Armiliato/Zambello - New York - 05/2017

Message par philipppe » 14 mai 2017, 20:17

quetzal a écrit :
14 mai 2017, 16:32
philipppe a écrit :
14 mai 2017, 15:18
Malgré une production très soignée, belle, et un Alagna dans une très belle forme vocale, avec sa belle diction et sa voix claire, j ai trouvé cette œuvre (que je découvrais) peu attrayante, ennuyeuse, et la musique beaucoup plus bruyante qu'autre chose. Une déception pour moi.
Grosse ovation pour RA (avec pluie de confettis) et pour la soprano bien manièrée au rideau !
Oui Philippe, je crois que je comprends.
Ce n'est pas une musique "immédiate" ; comme la Rondine de Puccini ne l'est pas non plus par exemple.
Il faut persévérer je crois un peu et on se met à aimer.

Bernard
Dans mon large WE New yorkais ce fut un must, avec le Gala et le Vaisseau, bien plus intéressant que le Chevalier en salle, relativement moyen, ce qui n'est pas l'impression de ceux qui l'ont vu en retransmission
En ce qui concerne le Vaisseau oui, je suis d'accord, j'ai trouvé la représentation exceptionnel , menée par un orchestre superbe. Peut être ma plus belle version "in vivo".

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 37 invités