Strauss - Der Rosenkavalier - Weigle/Carsen - New York - 04-05/2017

Représentations
Avatar du membre
MariaStuarda
Basse
Basse
Messages : 6331
Enregistré le : 13 févr. 2013, 14:33
Localisation : Paris

Re: Strauss-Der Rosenkavalier-Weigle/ Carsen-Met- 04-05/2017

Message par MariaStuarda » 23 avr. 2017, 21:24

quetzal a écrit :
23 avr. 2017, 18:15
MariaStuarda a écrit :
23 avr. 2017, 16:02
quetzal a écrit :
23 avr. 2017, 12:56
skipy a écrit :
22 avr. 2017, 15:13
(...) Moi je n'ai jamais compris comment le sobriquet "Quinquin" avait pu atterrir dans le livret de Hofmannsthal ! :mrgreen:
(...)
Ce n'est nullement un sobriquet ,c'est un diminutif amoureux qui répond en miroir exactement à " Bichette "

Dans ce premier acte Octavian est son "baby" ( son chéri ), son Kindchen francisé * (" Quinquin") comme Marie-Thérèse est la petite Biche du Chevalier , "Bichette" ...(comme mon amoureux est "mon petit Loulou ").

* Nous sommes dans une société viennoise qui francise dans l'intimité .
C'est tout .

Bernard
Finalement Octavian est un peu le petit scarabée de la Maréchale ....
Certainement pas.
La Maréchale n'est pas Maître Po du Chevalier.
Je le répète , Quinquin et Bichette sont des diminutifs amoureux en miroir utilisés par les amants dans l'intimité.

Bernard
Je suis très déçu :roll:

Avatar du membre
Bernard C
Basse
Basse
Messages : 8158
Enregistré le : 04 mai 2011, 23:00

Re: Strauss-Der Rosenkavalier-Weigle/ Carsen-Met- 04-05/2017

Message par Bernard C » 24 avr. 2017, 00:51

MariaStuarda a écrit :
23 avr. 2017, 21:24
quetzal a écrit :
23 avr. 2017, 18:15
MariaStuarda a écrit :
23 avr. 2017, 16:02
quetzal a écrit :
23 avr. 2017, 12:56
skipy a écrit :
22 avr. 2017, 15:13
(...) Moi je n'ai jamais compris comment le sobriquet "Quinquin" avait pu atterrir dans le livret de Hofmannsthal ! :mrgreen:
(...)
Ce n'est nullement un sobriquet ,c'est un diminutif amoureux qui répond en miroir exactement à " Bichette "

Dans ce premier acte Octavian est son "baby" ( son chéri ), son Kindchen francisé * (" Quinquin") comme Marie-Thérèse est la petite Biche du Chevalier , "Bichette" ...(comme mon amoureux est "mon petit Loulou ").

* Nous sommes dans une société viennoise qui francise dans l'intimité .
C'est tout .

Bernard
Finalement Octavian est un peu le petit scarabée de la Maréchale ....
Certainement pas.
La Maréchale n'est pas Maître Po du Chevalier.
Je le répète , Quinquin et Bichette sont des diminutifs amoureux en miroir utilisés par les amants dans l'intimité.

Bernard
Je suis très déçu :roll:
Pas moi :D

Bernard
L'axe normal de la rêverie cosmique est celui le long duquel l'univers sensible est transformé en un univers de beauté.
Gaston Bachelard

skipy
Mezzo Soprano
Mezzo Soprano
Messages : 128
Enregistré le : 15 oct. 2009, 23:00
Contact :

Re: Strauss-Der Rosenkavalier-Weigle/ Carsen-Met- 04-05/2017

Message par skipy » 24 avr. 2017, 17:44

Ah non les canaillous, ne commencez pas à vous disputer ! :evil:

Oui, Bernard, mon lapinou, j'avais bien compris que "Quinquin" était un petit surnom amoureux.
Le terme "sobriquet" n'était sans doute pas approprié, ne nous fachons pas pour si peu. :kissing:

Avatar du membre
HELENE ADAM
Basse
Basse
Messages : 8602
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris
Contact :

Re: Strauss - Der Rosenkavalier - Weigle/Carsen - New York - 04-05/2017

Message par HELENE ADAM » 28 avr. 2017, 17:03

Deux possibilités pour ceux qui ne seront pas "in situ"

- Retransmission au cinéma en direct du MET, samedi 13 mai
- Retransmission sur France Musique, également samedi 13 mai, avec émission sur Renée Fleming avant.
https://www.francemusique.fr/evenements ... ce-musique
Leb wohl! Mir zürnt der Gral, wenn ich noch bleib!
Leb wohl, leb wohl!


Mon blog :
https://passionoperaheleneadam.blogspot.fr

Avatar du membre
Bernard C
Basse
Basse
Messages : 8158
Enregistré le : 04 mai 2011, 23:00

Re: Strauss - Der Rosenkavalier - Weigle/Carsen - New York - 04-05/2017

Message par Bernard C » 28 avr. 2017, 19:10

Quelques secondes du trio des dames

https://youtu.be/FWoXyXH4KPE

et du Duo du III


https://www.youtube.com/watch?v=waSk776rZEo

à fondre .

Bernard

et une évocation du II :
https://www.youtube.com/watch?v=0bbzTQ-lDuo

tout ça en répétition ...
L'axe normal de la rêverie cosmique est celui le long duquel l'univers sensible est transformé en un univers de beauté.
Gaston Bachelard

Avatar du membre
Bernard C
Basse
Basse
Messages : 8158
Enregistré le : 04 mai 2011, 23:00

Re: Strauss - Der Rosenkavalier - Weigle/Carsen - New York - 04-05/2017

Message par Bernard C » 06 mai 2017, 01:28

Représentation du 05 mai 17
Fin premier acte

Impression mitigée , direction indigente , mise en scène sans inspiration .

Seul le duo des dames transporte.
Renée parce que c'est Fleming telle qu'en elle même avec son art.
Garanca est décidément un Chevalier unique.
Pour les autres ....bof.

Bernard
L'axe normal de la rêverie cosmique est celui le long duquel l'univers sensible est transformé en un univers de beauté.
Gaston Bachelard

Avatar du membre
Bernard C
Basse
Basse
Messages : 8158
Enregistré le : 04 mai 2011, 23:00

Re: Strauss - Der Rosenkavalier - Weigle/Carsen - New York - 04-05/2017

Message par Bernard C » 06 mai 2017, 03:00

Le second acte chez le marchand d'armes Faninal , en noir et blanc.

Morley en grande forme , encore un beau duos de dames.
Pas vraiment de coup de foudre à la "présentation de la rose".

Un Ochs honorable sans plus qui en fait des tonnes mais qui ne descend jamais un grave sans un appui....

Bernard
L'axe normal de la rêverie cosmique est celui le long duquel l'univers sensible est transformé en un univers de beauté.
Gaston Bachelard

Avatar du membre
Bernard C
Basse
Basse
Messages : 8158
Enregistré le : 04 mai 2011, 23:00

Re: Strauss - Der Rosenkavalier - Weigle/Carsen - New York - 04-05/2017

Message par Bernard C » 06 mai 2017, 04:56

Intéressant dernier acte .
Carsen a beaucoup travaillé le personnage du baron Ochs.
Amusante scène dans un lupanar avec vitrines anversoises hallucinogènes et tenancier en drag.
finale : sublime trio puis grosses berthas pointees sur le public .
La Maréchale quitte au bras du baron....

Morts au champ de bataille (?)

Bernard​
L'axe normal de la rêverie cosmique est celui le long duquel l'univers sensible est transformé en un univers de beauté.
Gaston Bachelard

Avatar du membre
MariaStuarda
Basse
Basse
Messages : 6331
Enregistré le : 13 févr. 2013, 14:33
Localisation : Paris

Re: Strauss - Der Rosenkavalier - Weigle/Carsen - New York - 04-05/2017

Message par MariaStuarda » 06 mai 2017, 15:03

En phase avec Bernard après cette représentation d'hier soir et une bonne nuit pour atténuer les outrages du décalage.
J'ai pris du plaisir mais on n'a pas affaire à un Chevalier qui comptera dans le paysage de l'œuvre.
La mise en scène de Carsen est enlevé, amuse souvent (ça a beaucoup gloussé hier soir) mais manque franchement de poésie (notamment au moment de la présentation de la rose et au trio final) et sombre plus que nécessaire dans une vulgarité inutile.
La direction d'orchestre manque complètement de finesse. On est dans l'efficacité mais Vienne est bien loin.
Côté distribution, c'est Garanca qui vocalement mène la danse suivie évidemment par l'inaltérable Maréchale pleine de classe de Fleming qui souffre néanmoins d'un écrin à sa hauteur.
Les autres sont efficaces (Morley, Groissböck) sans être exceptionnels.
Heureusement que la musique sublime de Strauss, même dirigée de manière brouillonne, m'emporte à tous les coups.

Suite du périple New-Yorkais ce soir avec Don Giovanni.

Avatar du membre
Bernard C
Basse
Basse
Messages : 8158
Enregistré le : 04 mai 2011, 23:00

Re: Strauss - Der Rosenkavalier - Weigle/Carsen - New York - 04-05/2017

Message par Bernard C » 06 mai 2017, 15:10

Tu vois mon Polo qu'on peut parfois être pleinement d'accord :-D

Bernard
L'axe normal de la rêverie cosmique est celui le long duquel l'univers sensible est transformé en un univers de beauté.
Gaston Bachelard

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 39 invités