Rimski-Korsakov - La Fille de Neige - Tatarnikov/Tcherniakov - ONP - 04-05/2017

Représentations
Avatar du membre
David-Opera
Basse
Basse
Messages : 3331
Enregistré le : 06 févr. 2004, 00:00
Localisation : Boulogne Billancourt
Contact :

Re: Rimski-Korsakov - La Fille de Neige - Tatarnikov/Tcherniakov - ONP - 04-05/2017

Message par David-Opera » 21 avr. 2017, 09:40

Il faut rajouter qu'il y a beaucoup d'humour dans cette production, car, quelque part, Tcherniakov décrit un petit monde attachant, drôle et très humain, alors qu'un autre metteur en scène aurait plus probablement donné une image de sérieux et de premier degré moins intéressant, à mon avis.

Avatar du membre
Lucas
Baryton
Baryton
Messages : 1646
Enregistré le : 07 janv. 2005, 00:00
Contact :

Re: Rimski-Korsakov - La Fille de Neige - Tatarnikov/Tcherniakov - ONP - 04-05/2017

Message par Lucas » 21 avr. 2017, 09:41

MariaStuarda a écrit :
20 avr. 2017, 22:19
Bon, cette charmante bluette et la fièvre m'ont plongé dans une douce torpeur. Après Wagner, j'espère ne pas faire une allergie à Rimski-Korsakov 8O
Ouf, Rimski-Korsakov est en bonne compagnie : celle de Wagner qui reste l'un des plus grands compositeurs d'opéra du XIXème siècle.

Avatar du membre
lionrougeetblanc
Mezzo Soprano
Mezzo Soprano
Messages : 178
Enregistré le : 05 janv. 2017, 12:18

Re: Rimski-Korsakov - La Fille de Neige - Tatarnikov/Tcherniakov - ONP - 04-05/2017

Message par lionrougeetblanc » 21 avr. 2017, 09:53

Je suis sortie très partagée de la représentation d'hier soir. Je me faisais une fête de la découverte de cet opéra car :
- j'aime généralement beaucoup la musique russe, et j'attendais une oeuvre colorée, vibrante, chaleureuse ;
- j'avais lu le livret et, sans avoir la puissance d'autres oeuvres que je préfère, il ne m'était pas apparu aussi fade que le rendu d'hier soir;
- j'étais séduite par la poésie potentielle de cette Fille de neige (j'adore ce titre), mixant à la fois un regard sur la nature et les saisons (ce qui est toujours important dans la culture russe) et les grandes catégories des émotions humaines - l'amour, la trahison, la finitude, le bien-être ou la malheur, le pouvoir ...;
- la distribution me paraissait sans maillon faible rédhibitoire.

Au final, je suis sortie plutôt déçue, même si je sais que je garderai quelques images sonores et visuelles en mémoire. J'ai d'emblée été rebutée par le premier décor, que j'ai trouvé froid (mais c'était sans doute cela l'effet voulu :cold: ?? ) d'une esthétique sommaire, pauvre dans sa capacité d'évocation, agacée par les allers-retours de Printemps la Belle qui arpentait son espace comme un trottoir (voulu en écho à son inconstance passée ?), alors que j'avais du mal à l'entendre (pourtant rang 26 plein centre) tant sa projection était insuffisante. Les oiseaux enfants ? Amusant pour certains, mais le choix de m-e-s ne m'a pas frappé par sa pertinence.
Pour la suite je rejoins des commentaires déjà faits, de Bernard notamment ; Lel m'a sidérée par le choix de Tcherniakov (j'ai immédiatement pensé à Brice de Nice par le look et l'attitude et j'ai eu du mal à prendre au sérieux ce personnage même si sa voix est assez belle, tout en ne collant pas au rôle); le décor de forêt est très beau, la scène des arbres est magnifique, les danses et mouvements collectifs sont bons, ... mais je ne suis pas vraiment entrée dans l'oeuvre, trouvant les personnages et leur mise en action trop décalés par rapport à ce que j'en avais compris à la lecture du livret. Je vais essayer de revoir cette Fille de neige dans une autre m-e-s car l'oeuvre mérite d'avoir une seconde chance. Reste, heureusement, la musique, qui m'a donné l'envie de replonger dans mes vinyles ... Rien que pour cela ma soirée n'a pas été perdue.

paco
Basse
Basse
Messages : 7415
Enregistré le : 23 mars 2006, 00:00

Re: Rimski-Korsakov - La Fille de Neige - Tatarnikov/Tcherniakov - ONP - 04-05/2017

Message par paco » 21 avr. 2017, 09:57

David-Opera a écrit :
21 avr. 2017, 09:40
Il faut rajouter qu'il y a beaucoup d'humour dans cette production, car, quelque part, Tcherniakov décrit un petit monde attachant, drôle et très humain, alors qu'un autre metteur en scène aurait plus probablement donner une image de sérieux et de premier degré moins intéressant, à mon avis.
Oui j'ai bien aimé cet humour. Pendant toute la représentation j'ai imaginé le même spectacle au ROH : je pense que la salle se serait bidonnée assez souvent, là où les parisiens ont réagi avec le silence religieux d'une représentation de Parsifal... :roll:

paco
Basse
Basse
Messages : 7415
Enregistré le : 23 mars 2006, 00:00

Re: Rimski-Korsakov - La Fille de Neige - Tatarnikov/Tcherniakov - ONP - 04-05/2017

Message par paco » 21 avr. 2017, 10:03

lionrougeetblanc a écrit :
21 avr. 2017, 09:53
J'ai d'emblée été rebutée par le premier décor, que j'ai trouvé froid (mais c'était sans doute cela l'effet voulu :cold: ?? ) d'une esthétique sommaire, pauvre dans sa capacité d'évocation, agacée par les allers-retours de Printemps la Belle qui arpentait son espace comme un trottoir (voulu en écho à son inconstance passée ?), alors que j'avais du mal à l'entendre (pourtant rang 26 plein centre) tant sa projection était insuffisante. Les oiseaux enfants ? Amusant pour certains, mais le choix de m-e-s ne m'a pas frappé par sa pertinence.
Je pense que le Prologue est le grand raté de ce spectacle : Manistina insuffisante en termes d'impact (puissance, charisme, diction, etc.), direction d'acteurs quasiment absente, livret d'une grande faiblesse (ou alors peut-être était-ce l'absence de féérie voulue par Tcherniakov qui aurait retiré la force du livret à ce moment-là ?).
Le problème est que ce Prologue est interminable, du coup après il est très difficile de réussir à "entrer" dans le reste de la Première partie. En ce qui me concerne j'ai décroché et il a fallu l'entracte pour que je me remette en selle...
lionrougeetblanc a écrit :
21 avr. 2017, 09:53
Lel m'a sidérée par le choix de Tcherniakov (j'ai immédiatement pensé à Brice de Nice par le look et l'attitude et j'ai eu du mal à prendre au sérieux ce personnage même si sa voix est assez belle, tout en ne collant pas au rôle);
oui, très bon chanteur (une découverte !) mais absolument pas glamour dans l'accoutrement choisi par Tcherniakov, à aucun moment on ne croit au personnage

Avatar du membre
David-Opera
Basse
Basse
Messages : 3331
Enregistré le : 06 févr. 2004, 00:00
Localisation : Boulogne Billancourt
Contact :

Re: Rimski-Korsakov - La Fille de Neige - Tatarnikov/Tcherniakov - ONP - 04-05/2017

Message par David-Opera » 21 avr. 2017, 10:18

paco a écrit :
21 avr. 2017, 10:03
oui, très bon chanteur (une découverte !) mais absolument pas glamour dans l'accoutrement choisi par Tcherniakov, à aucun moment on ne croit au personnage
Pour moi c'est voulu. Ce berger est à rapprocher du berger vu par Krzysztof Warlikowski pourLe Roi Roger. Il est présenté comme un reste de l'idéologie 68, c'est à dire un fumiste...

Avatar du membre
MariaStuarda
Basse
Basse
Messages : 5759
Enregistré le : 13 févr. 2013, 14:33
Localisation : Paris

Re: Rimski-Korsakov - La Fille de Neige - Tatarnikov/Tcherniakov - ONP - 04-05/2017

Message par MariaStuarda » 21 avr. 2017, 10:21

Lucas a écrit :
21 avr. 2017, 09:41
MariaStuarda a écrit :
20 avr. 2017, 22:19
Bon, cette charmante bluette et la fièvre m'ont plongé dans une douce torpeur. Après Wagner, j'espère ne pas faire une allergie à Rimski-Korsakov 8O
Ouf, Rimski-Korsakov est en bonne compagnie : celle de Wagner qui reste l'un des plus grands compositeurs d'opéra du XIXème siècle.
Personne ne doute de cette affirmation; mais chacun sait ici qu'en matière de "l'un des plus grands compositeurs d'opéra du XIXème siècle", mon cœur est plutôt à papa Verdi. On ne se refait pas. Fin du HS.
paco a écrit :
21 avr. 2017, 09:57
David-Opera a écrit :
21 avr. 2017, 09:40
Il faut rajouter qu'il y a beaucoup d'humour dans cette production, car, quelque part, Tcherniakov décrit un petit monde attachant, drôle et très humain, alors qu'un autre metteur en scène aurait plus probablement donner une image de sérieux et de premier degré moins intéressant, à mon avis.
Oui j'ai bien aimé cet humour. Pendant toute la représentation j'ai imaginé le même spectacle au ROH : je pense que la salle se serait bidonnée assez souvent, là où les parisiens ont réagi avec le silence religieux d'une représentation de Parsifal... :roll:
Oui, m e s très (trop) tourné vers l'humour, ce qui m'a presque amené à penser que Tcherniakov m'aimait pas finalement le livret et les messages de cet opéra tant il le traite au second degré (voire avec désinvolture). Cela tranche singulièrement avec le sérieux avec lequel il avait traité son Oneguine.
Considère t'il que ce livret presque benêt s’accommode mieux d'une bande de hippie surement enfumés ayant pour chef un "tsar" qui cueille des fleurs pendant que Kupava lui raconte ses malheurs ?
David-Opera a écrit :
21 avr. 2017, 10:18
paco a écrit :
21 avr. 2017, 10:03
oui, très bon chanteur (une découverte !) mais absolument pas glamour dans l'accoutrement choisi par Tcherniakov, à aucun moment on ne croit au personnage
Pour moi c'est voulu. Ce berger est à rapprocher du berger vu par Krzysztof Warlikowski pourLe Roi Roger. Il est présenté comme un reste de l'idéologie 68, c'est à dire un fumiste...
Rappelons nous aussi que ses admirateurs ne sont que des (jeunes ?) admiratrices.
Au contraire (n'est ce que la transcription de DT ou cela apparaît il, par ailleurs, dans le livret), les hommes (et les couples conservateurs) semblent le mépriser.
Serait ce un transfert finalement contemporain sur des filles qui "kiffent" les mecs androgynes. Perso, ça m'a fait penser à l’expression des "filles à pédés" qui sont follement amoureuses de leurs copains dont on voit à 10 kms qu'ils ne sont pas fait pour elles.
Transcrit, cela en fait forcément un personnage singulier, éthéré, et surtout éloigné de la brutalité incarné par Mizguir.

paco
Basse
Basse
Messages : 7415
Enregistré le : 23 mars 2006, 00:00

Re: Rimski-Korsakov - La Fille de Neige - Tatarnikov/Tcherniakov - ONP - 04-05/2017

Message par paco » 21 avr. 2017, 10:44

MariaStuarda a écrit :
21 avr. 2017, 10:21
Oui, m e s très (trop) tourné vers l'humour, ce qui m'a presque amené à penser que Tcherniakov m'aimait pas finalement le livret et les messages de cet opéra tant il le traite au second degré (voire avec désinvolture). Cela tranche singulièrement avec le sérieux avec lequel il avait traité son Oneguine.
Considère t'il que ce livret presque benêt s’accommode mieux d'une bande de hippie surement enfumés ayant pour chef un "tsar" qui cueille des fleurs pendant que Kupava lui raconte ses malheurs ?
Une amie russe qui en est quasiment à sa 100e représentation de cet opéra, qu'elle voit plusieurs fois par saison, m'a dit que c'était trop difficile pour un mes "moderniste" genre Tcherniakov ou Warli de s'attaquer à cet opéra, car il est tellement ancré dans l'univers féérique des contes russes que toute actualisation ou interprétation "occidentale" est quasiment impossible. De fait elle comprend parfaitement le parti-pris de Tcherniakov et elle pense que c'est ce qu'il avait de mieux à faire, car elle est convaincue qu'une approche plus "respectueuse" du livret, plus dans la tradition Korsakovienne, serait hermétique au public parisien tant nous ignorons les codes de cet univers. Nous le trouverions ridicule.

Autolycus
Mezzo Soprano
Mezzo Soprano
Messages : 233
Enregistré le : 31 mars 2013, 10:28

Re: Rimski-Korsakov - La Fille de Neige - Tatarnikov/Tcherniakov - ONP - 04-05/2017

Message par Autolycus » 21 avr. 2017, 10:54

David-Opera a écrit :
21 avr. 2017, 10:18
Pour moi c'est voulu. Ce berger est à rapprocher du berger vu par Krzysztof Warlikowski pourLe Roi Roger. Il est présenté comme un reste de l'idéologie 68, c'est à dire un fumiste...
Intéressante analogie. Ne croyez-vous pas que, lorsqu'on met en scène pour la première fois dans un grand théâtre une oeuvre pratiquement inconnue du public (c'est le cas des deux oeuvres invoquées), la déontologie (l'éthique professionnelle) exige qu'on la serve avec humilité et modestie, en s'efforçant de la représenter aussi fidèlement que possible?

Avatar du membre
David-Opera
Basse
Basse
Messages : 3331
Enregistré le : 06 févr. 2004, 00:00
Localisation : Boulogne Billancourt
Contact :

Re: Rimski-Korsakov - La Fille de Neige - Tatarnikov/Tcherniakov - ONP - 04-05/2017

Message par David-Opera » 21 avr. 2017, 10:56

paco a écrit :
21 avr. 2017, 10:44
... De fait elle comprend parfaitement le parti-pris de Tcherniakov et elle pense que c'est ce qu'il avait de mieux à faire, car elle est convaincue qu'une approche plus "respectueuse" du livret, plus dans la tradition Korsakovienne, serait hermétique au public parisien tant nous ignorons les codes de cet univers. Nous le trouverions ridicule.
Je suis d'accord, et si je devais voir cet opéra dans une mis en scène plus proche de la culture russe, je préfèrerais aller le voir à Moscou ou St-Petersburg, parmi un public autochtone.

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 36 invités