Rimski-Korsakov - La Fille de Neige - Tatarnikov/Tcherniakov - ONP - 04-05/2017

Représentations
Avatar du membre
micaela
Basse
Basse
Messages : 2658
Enregistré le : 16 juil. 2015, 17:24
Localisation : paris

Re: Rimski-Korsakov - La Fille de Neige - Tatarnikov/Tcherniakov - ONP - 04-05/2017

Message par micaela » 22 avr. 2017, 11:37

A signaler quand même que cet opéra était resté un des préférés, sinon le préféré, de son compositeur.
Je pense que certains ont été peu sensibles à l'aspect conte du livret (très bien commenté par Hélène quelques messages plus haut) -la symbolique de l'histoire semble caractéristique des pays aux hivers longs et rigoureux) . Moi, j'ai adoré et ça m'a donné envie de découvrir d'autres œuvres basées sur des contes russes, telles que Sadko , le Tsar Saltan ou Kitège.
Reste le problème des mises en scène et du casting...
S'il n'y a pas de solutions, c'est qu'il n'y a pas de problème Proverbe shadok

Ange_de_feu
Alto
Alto
Messages : 356
Enregistré le : 24 mars 2009, 00:00

Re: Rimski-Korsakov - La Fille de Neige - Tatarnikov/Tcherniakov - ONP - 04-05/2017

Message par Ange_de_feu » 22 avr. 2017, 11:46

Le vol du bourdon appartient au Conte tu tsar Saltan.

Avatar du membre
Lucas
Baryton
Baryton
Messages : 1827
Enregistré le : 07 janv. 2005, 00:00
Contact :

Re: Rimski-Korsakov - La Fille de Neige - Tatarnikov/Tcherniakov - ONP - 04-05/2017

Message par Lucas » 22 avr. 2017, 11:49

micaela a écrit :
22 avr. 2017, 11:37
A signaler quand même que cet opéra était resté un des préférés, sinon le préféré, de son compositeur.
Je pense que certains ont été peu sensibles à l'aspect conte du livret (très bien commenté par Hélène quelques messages plus haut) -la symbolique de l'histoire semble caractéristique des pays aux hivers longs et rigoureux) . Moi, j'ai adoré et ça m'a donné envie de découvrir des œuvres telles que Kitège ou Sadko (qui contient un morceau connu de tous -Le vol du bourdon...).
Cela fait plaisir de lire un tel message. Si tu as un peu de temps, Micaela, clique sur les extraits que j'ai donnés, en page 6, dans le guide d'écoute. Cela te permettra de découvrir en plus les meilleurs chanteurs russes des 60 dernières années.

Sinon, le vol du bourdon, c'est dans Les contes du tsar Saltan que tu l'entendras (cf pochette de la version de référence ci-dessous). Mais cet opéra est plus difficile d'accès que Sadko qui contient davantage de grands airs. Quant à Kitège, c'est splendide mais assez statique et mystique au point qu'on l'a surnommé le Parsifal russe.

Image

Je pense, enfin, que pour apprécier pleinement l'opéra russe, il faut se rappeler que Glinka en a jeté les fondements en le subdivisant en deux grands courants :

1- Le conte merveilleux (Rousslan et Lydmila)
2- Le drame historique (La vie pour le tsar) auquel Tchaïkovski (Eugène Onéguine) et Chosta (Lady Macbeth) rajouteront un troisième courant dépeignant un réalisme plus contemporain.

Si on n'a pas gardé son âme d'enfant ou si on n'est pas capable d'identifier la profondeur d'un livret derrière le merveilleux de façade qui n'est souvent qu'une parabole, on passe à côté de ce répertoire tant de nombreux compositeurs russes se sont inscrits dans la lignée de Glinka (la grande majorité des opéras de Rimski-Korsakov mais aussi Iolanta ou l'Enchanteresse de Tchaïkovski, le Rossignol de Stravinsky ...)

C'est peut-être la raison pour laquelle de nombreux mélomanes, qui jugent un opéra à travers le prisme déformant de la musique occidentale, passent à côté de cette musique un peu comme un voyageur européen qui n'apprécierait ni l'Inde, ni la Birmanie au prétexte qu'il n'y trouverait pas les valeurs chrétiennes auxquelles il est habitué.

Avatar du membre
MariaStuarda
Basse
Basse
Messages : 6887
Enregistré le : 13 févr. 2013, 14:33
Localisation : Paris
Contact :

Re: Rimski-Korsakov - La Fille de Neige - Tatarnikov/Tcherniakov - ONP - 04-05/2017

Message par MariaStuarda » 22 avr. 2017, 13:18

Lucas a écrit :
22 avr. 2017, 11:25
MariaStuarda a écrit :
21 avr. 2017, 15:13
Autant j'ai été enthousiasmé par Prince Igor (aussi grâce à la musique et certes dans une très grande distribution (au MET)), autant, je n'ai pas l'impression qu'on joue là dans la même cour avec cette fille des neiges qui est , certes, une belle partition mais sans plus.
J'ai écouté les extraits de Lucas, c'est effectivement beau et de qualité superieure à ce que j'ai entendu hier à Bastille mais ça ne change pas mon avis sur l'oeuvre.
De surcroît, j'ai donné, en page 6, un guide d'écoute musicale avec une vingtaine d'extraits chantés par les plus grands chanteurs russes (Arkhipova, Vichnevskaïa, Lemeshev, Kozlovsky, Netrebko, Vedernikov ...). Or manifestement personne n'a fait l'effort de cliquer dessus un peu comme si, sans le support de l'image ou du sacro-saint spectacle vivant, certains amateurs d'opéras étaient incapables d'apprécier une musique à sa juste valeur.
Mon cher Lucas (commençons par celà avec toi avec ta propension à partir en vrille facilement)

Avant d'écrire, il n'est pas vain de lire (j'ai surligné puisque sans surlignage, tu sembles perdu)
j'ai écouté hier la quasi totalité du premier lien que tu donnes (à savoir tout l'opéra).
C'est très beau.
Je ne sais pas si c'est une oeuvre majeure du répertoire russe (que je connais mal) mais je préfere, ô combien, Oneguine, la dame de Pique, Jeanne d'Arc et le Prince Igor. J'espère que, formulé ainsi, tu comprendras que je n'émets là que mon avis personnel (comme tout un chacun ici, toi inclus)
Sur le reste de tes provocations, tu me permettras de faire preuve de grande noblesse et de faire comme si je n'avais rien lu.

Bonne journée à toi.
Très respectueusement.
Me courbant très bas, le nez dans la poussière face aux maitres en savoir de ces lieux.
et Avec tout la défeérence d'un ODBien qui s'éclate avec des bouses belcantistes (quel poète quand même ce Lucas)

Avatar du membre
micaela
Basse
Basse
Messages : 2658
Enregistré le : 16 juil. 2015, 17:24
Localisation : paris

Re: Rimski-Korsakov - La Fille de Neige - Tatarnikov/Tcherniakov - ONP - 04-05/2017

Message par micaela » 22 avr. 2017, 15:37

J'ai modifié mon message en enlevant mon erreur sur Sadko et le Vol du bourdon (une...bourde :wink: ).
sI Kitège est le Parsifal russe, ça me convient, j'aime Parsifal.
En dehors du fait que les thèmes ne nous sont pas familiers , ces histoires féériques ne sont pas faciles à mettre en scène.
S'il n'y a pas de solutions, c'est qu'il n'y a pas de problème Proverbe shadok

Avatar du membre
Lucas
Baryton
Baryton
Messages : 1827
Enregistré le : 07 janv. 2005, 00:00
Contact :

Re: Rimski-Korsakov - La Fille de Neige - Tatarnikov/Tcherniakov - ONP - 04-05/2017

Message par Lucas » 22 avr. 2017, 19:29

MariaStuarda a écrit :
22 avr. 2017, 13:18
j'ai écouté hier la quasi totalité du premier lien que tu donnes (à savoir tout l'opéra).
Mais non, l'objectif n'est pas d'écouter tout l'opéra car je sais que cela risque d'en décourager plus d'un pour une première approche. J'ai, au contraire, indiqué dans chaque lien le minutage (souligné de surcroît) sur lequel il fallait poser sa souris pour écouter l'extrait sélectionné. Et dans certains cas (Lemeshev, Vichnevskaïa ou Netrebko), j'ai trouvé des liens courts où je n'ai pas eu besoin de donner de minutages. A l'arrivée ce sont trois intégrales et un récital dont sont issus ces extraits.

Bref, cela permet à chacun d'écouter le "best of de Snegourotchka" avec les plus belles voix russes en 1h15 environ tout en suivant l'action grâce à un guide d'écoute où chaque air ou duo est remis dans son contexte (cf page 6). Bon, c'est sûr, cela m'aurait pris moins de temps de faire un simple copier-coller d'une intégrale ... mais justement, c'est ce que j'ai voulu éviter.

2- Extraits musicaux :

1- Air de la fée Printemps : /watch?v=vl28XbMKhSY à 4'57
2- Air du bonhomme de neige : /watch?v=vl28XbMKhSY à 15'06
3- Air d'entrée de Snégourotchka : /watch?v=vl28XbMKhSY de 21'30 à 29'50
4- Première et seconde chanson de Lel : /watch?v=vl28XbMKhSY à 48'30
5- Second air de Snégourotchka : /watch?v=vl28XbMKhSY à 55'13
6- Air de Koupava : /watch?v=Chy-KikX2dc
7- Trio entre Koupava, Mizguir et Lel : /watch?v=vl28XbMKhSY à 1'08'57
8- Duo entre Berendeï et Koupava : /watch?v=Ro9xVpvryFo
9- Première cavatine du tsar Berendeï : /watch?v=fUCG_G4XcV8 à 1'44'50. Ecouter aussi Lemeshev : /watch?v=Zf1t4haKxj0
10- Seconde cavatine du tsar Berendeï : /watch?v=fUCG_G4XcV8 à 2'02'50. Ecouter aussi Lemeshev : /watch?v=Tx1p0hlvn48
11- Troisième chanson de Lel : /watch?v=vl28XbMKhSY à 2'06'05
12- Troisième air de Snégourotchka : /watch?v=vl28XbMKhSY à 2'14'30
13- Air de Mizguir : /watch?v=vl28XbMKhSY à 2'19'58
14- Scène de l'enchantement : /watch?v=vl28XbMKhSY à 2'23'45
15- Trio entre Lel, Koupava et Snégourotchka : /watch?v=vl28XbMKhSY à 2'26'38
16- Second air de la fée Printemps avec chœurs : /watch?v=vl28XbMKhSY à 2'39'55
17- Duo entre Mizguir et Snégourotchka : /watch?v=vl28XbMKhSY à 2'46'04
18- Air final de Snégourotchka : /watch?v=vl28XbMKhSY à 2'57'42. Ecouter aussi Netrebko : /watch?v=nFRHHo1rQV4

Avatar du membre
Hiero von Stierkopf
Baryton
Baryton
Messages : 1301
Enregistré le : 10 avr. 2016, 16:47
Localisation : Gross-Paris

Re: Rimski-Korsakov - La Fille de Neige - Tatarnikov/Tcherniakov - ONP - 04-05/2017

Message par Hiero von Stierkopf » 23 avr. 2017, 08:19

J’ai passé une belle soirée à la représentation d’hier.
Ne connaissant pas l’œuvre (mais j’avais préalablement potassé le livret) et ayant de fait peu de référentiels sur le plan musical, mon appréciation est probablement portée par la naïveté et une relative tolérance face à la découverte d’une merveilleuse musique.

J’ai beaucoup apprécié la Snégourotchka de Garifullina dont la voix est belle et l’interprétation très réussie.
Elle est par ailleurs très jolie et physiquement crédible dans le rôle.

Serafin m’a semblé faire le job mais là encore j’ai peu de référentiels sur le rôle.
J’aime plutôt bien cette chanteuse en règle générale.

Déception pour moi avec TJ Mayer qui est un chanteur que j’apprécie beaucoup dans le répertoire wagnérien.
Son Amfortas de Berlin il y a à peine quelques mois était excellent.
Hier soir, j’ai trouvé son timbre laid et sa projection difficile. Vraiment étonnant, je ne comprends toujours pas ce qui explique un tel décalage.

Comme d’autres, je n’ai pas aimé le jeu du contre-ténor avec ses manières mais son chant m’a semblé relativement bon.
Effectivement, un look à la Brice de Nice et un tsar qui ressemblait furieusement à Carlos.

Côté mise en scène, je dois avouer avoir apprécié si on fait abstraction de la trahison finale du livret.
Je ne dis pas que la mise en scène génère une quelconque réflexion mais mon tropisme pour le paganisme m’a fait adhérer largement aux choix esthétiques.
Il y avait un côté Summersile sans le soleil, avec d’ailleurs un Wicker man, les danses, la nudité et une superbe roue solaire en feu au final.

Garifullina a été très applaudie.
Mayer a été un peu hué (pas massivement, ça venait du balcon a priori).
Comment ça, merde alors ?! But alors you are French ?

Avatar du membre
Adalbéron
Basse
Basse
Messages : 2060
Enregistré le : 01 mars 2015, 20:51

Re: Rimski-Korsakov - La Fille de Neige - Tatarnikov/Tcherniakov - ONP - 04-05/2017

Message par Adalbéron » 23 avr. 2017, 10:43

Ah oui Mayer est celui qui avait été un très mauvais Thoas dans Iphigénie en décembre, mais j'imaginais qu'il pouvait être meilleur ailleurs.

Merci Lucas pour ton guide d'écoute.
Je connais mal l'opéra russe, je vais écouter l'œuvre avant, ça me semble préférable pour l'apprécier.
Je vais à la dernière.
« Life’s but a walking shadow, a poor player / That struts and frets his hour upon the stage / And then is heard no more. It is a tale / Told by an idiot, full of sound and fury, / Signifying nothing. »
— Shakespeare, Macbeth

Avatar du membre
micaela
Basse
Basse
Messages : 2658
Enregistré le : 16 juil. 2015, 17:24
Localisation : paris

Re: Rimski-Korsakov - La Fille de Neige - Tatarnikov/Tcherniakov - ONP - 04-05/2017

Message par micaela » 23 avr. 2017, 11:27

j'ai écouté les extraits proposés par Lucas. C'est effectivement superbe . Je conseille d'écouter l'intégrale parce que, là, on n'en n'a pas assez côté passages orchestraux et chœurs...
S'il n'y a pas de solutions, c'est qu'il n'y a pas de problème Proverbe shadok

Avatar du membre
Bernard C
Basse
Basse
Messages : 8865
Enregistré le : 04 mai 2011, 23:00
Localisation : Grand-Ouest

Re: Rimski-Korsakov - La Fille de Neige - Tatarnikov/Tcherniakov - ONP - 04-05/2017

Message par Bernard C » 23 avr. 2017, 14:06

Adalbéron a écrit :
23 avr. 2017, 10:43
Ah oui Mayer est celui qui avait été un très mauvais Thoas dans Iphigénie en décembre, mais j'imaginais qu'il pouvait être meilleur ailleurs.

Merci Lucas pour ton guide d'écoute.
Je connais mal l'opéra russe, je vais écouter l'œuvre avant, ça me semble préférable pour l'apprécier.
Je vais à la dernière.
J'aimerais avoir le temps de parler ici beaucoup plus précisément de la question de l'allégorie/mythe . Beaucoup de choses très approximatives ont été dites ici qui ne rendent pas compte du tout de la profondeur de cet opéra .
Je te conseille de travailler la question en creusant le Prologue qui dit l'essentiel qui va venir .

Le désir de Snégourotchka ne se porte pas sur Lél , contrairement à ce qu'on a pu lire ici , de façon tellement superficielle et rapide .

Non ,ce que dit Rimski c'est que c'est la chanson des humains / le chant des oiseaux qui fait séduction "laisse moi partir père ! La vie n'a pas d'attrait sans ces chansons ....je chanterai pour toi ..une chanson joyeuse que j'apprendrai bientôt de Lél " . C'est cette liberté là qu'elle réclame : "reprendre avec les autres filles les refrains des chansons printanières "

Voilà la matrice , qui n'est pas un sentiment amoureux pour Lél . le sentiment passionnel , je l'ai déjà dit ne surgira comme une révélation que de l'intervention magique de la mère au dernier acte pour Mizguir .

Il faut faire attention au baragouin rapide . Cet opéra est très complexe .
Par exemple le premier air de Printemps-La Belle est extra ordinaire de nuances psychologiques et de couleurs dramatiques variées .
Il y a une première partie dramatique et avec une mélancolie sous -jacente poignante ...puis des nostalgies qui s'éclairent d'évocations qui s'illuminent dans des variations thématiques magnifiquement riches avant de changer totalement de registre dans le "récitatif " illuminé des chants d'oiseaux ...bref , je ne peux pas le chanter en mots et je ne peux pas même le fredonner .

On raconte que l'amour qui réchauffe le cœur de Snégourotchka le fait fondre . Non ,on est bien plus dans quelque chose proche du conte et du cycle de la nature : le soleil fait fondre le cœur de Snégourotchka , comme il fait monter la sève dans les veines du désir au printemps . La disparition de la créature ( qui n'est pas une mort ) signe la possibilité de la réalisation du couple fécond et idéalement amoureux ( qui est Koupava/Lél) K.: "mon amour à moi est éternel, mon bien aimé, ! Il durera jusqu'à mon trépas ." L.-" Je t'ai longtemps cherchée , mes yeux admirent enfin les tiens , mon cœur a trouvé son refuge "
Donc on n'a nullement une histoire d'enfant accédant à l'age adulte ...blablabla ...
Snégourotchka est avant tout une allégorie du triomphe du printemps .

Je trouve que l'absence des saisons et du froid dans la mise en scène qui nous est montrée à l'Opéra Bastille est très grave ( quelque soit la façon dont ça aurait pu être fait ) .
bref j'en reste là pour l'instant .
Mais s'il te plait , va voir ça de beaucoup plus près , c'est un chef d' œuvre ( qui peut comprendre , je l'ai déjà dit , Pelleas sans comprendre la mer et l'obscurité ? ...si on se contentait de l'histoire en surface , on en resterait à un vague sourire naïf )

Bernard
"L'amour infini, sans autre aliment qu'un objet à peine entrevu dont mon âme était remplie , je le trouvais exprimé par ce long ruban d'eau qui ruisselle au soleil entre deux rives vertes, par ces lignes de peupliers qui parent de leurs dentelles mobiles ce val d'amour..."

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 23 invités