Concert Rossini-J-M Zeitouni / M-N Lemieux- Avignon 15/3/2017

Représentations
Répondre
jpb30
Mezzo Soprano
Mezzo Soprano
Messages : 142
Enregistré le : 17 avr. 2009, 23:00
Contact :

Concert Rossini-J-M Zeitouni / M-N Lemieux- Avignon 15/3/2017

Message par jpb30 » 18 mars 2017, 15:00

Marie-Nicole Lemieux, contralto
Orchestre National Montpellier
Occitanie Pyrénées-Méditerranée
Jean-Marie Zeitouni, direction


Rossini Si Si Si Si

Première Partie :
Guillaume Tell
Ouverture
Mathilde di Shabran
Air d’Edoardo : « Ah perche la morte…un’altra volta »
Semiramide
Air d’Arsace : « In si barbara sciagura… »
Ouverture
Tancredi
Air de Tancredi : « Oh, patria (…) Di tanti palpiti… »

Deuxième Partie :
L’Italiana in Algeri
Ouverture
Air d’Isabella : « Cruda Sorte… »
Il Barbiere di Siviglia
Air de Rosina : « Una voce poco fa… »
Ouverture
L’Italiana in Algeri
Air d’Isabella : « Amici, in ogni evento… »

C’est en direct fin 2015 que Marie-Nicole Lemieux a enregistré pour Erato Warner classics avec l' Orchestre National Montpellier Occitanie Pyrénées-Méditerranée ce programme entièrement dédié à Rossini. Cet album est sorti début mars sous le titre : « Rossini Si Si Si Si » La tournée actuelle sur ce même thème est partie de Moscou, puis après un passage à Metz se retrouvait ce 15 mars à Avignon avant Albi le 19 et le Théâtre des Champs Elysées le 24 mars.
Ce concert à l'Opéra Grand Avignon nous a permis d’entendre les ouvertures de Guillaume Tell, Sémiramide, l’Italienne à Alger et du Barbier. Entre ces ouvertures dirigées de main de maître par le chef Jean-Marie Zeitouni à la tête de l’orchestre de Montpellier, notre mezzo-contralto a comme d’habitude fait preuve de son immense talent. Pour la première partie réservée aux rôles des travestis elle se présente en tailleur pantalon strict noir et blanc et interprète successivement : le rôle d’ Edoardo dans Matilde di Shabran (Ah perche la morte…) elle parait sombre et préoccupée à l’écoute du magnifique solo de cor puis elle s’anime pour chanter l’aria dont elle maitrise les larges intervalles d’octaves avec une voix qui transperce autant les graves que les aigus. Dans Sémiramide : (In si barbara sciagura…) elle exprime avec des sonorités d’airain et de ténèbres le désespoir du pauvre Arsace. Enfin dans le personnage de Tancrède « O patria… di tanti palpiti… » après un récitatif sobre elle développe la cabalette avec des graves de braise puis des aigus claironnants pour incarner ce héros victime de son destin. En seconde partie elle arrive sur scène vêtue d’une robe longue pour mieux entrer dans les personnages féminins qu’elle va interpréter. Deux airs d’Isabella de L’Italiana in Algeri: (Cruda sorte… et Amici, in ogni evento) ainsi que l’air de Rosine : (Une voce poco fa) vont chacun leur tour emballer le public. Sa joie, son naturel et sa gaité sur scène fascine le spectateur sur lequel elle exerce un tropisme. Sa virtuosité vocale est rayonnante et pyrotechnique, ses vibratos sont maîtrisés mais cependant on peut regretter que ses trilles soient trop linéaires. Parmi les nombreux bis qu’elle offre généreusement, il faut noter la Pieta del Paragone, duo d’amour auquel participe vocalement le chef, tous deux roucoulent en se faisant les yeux doux… succès garanti !
Merveilleux concert où Marie Nicole Lemieux en pleine maturité de son art s’amuse encore à nous faire croire que tout est facile !
Jpb30

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Bing [Bot] et 42 invités