Verdi - La Traviata - Santi/Cavani - Milan - 03/2017

Représentations
Avatar du membre
HELENE ADAM
Basse
Basse
Messages : 8359
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris

Re: Verdi - La Traviata - Santi/Cavani - Milan - 9/3 2017

Message par HELENE ADAM » 20 mars 2017, 22:42

Regarde spectateur, remontée à bloc, de telle sorte que le ressort se déroule avec lenteur tout le long d’une vie humaine, une des plus parfaites machines construites par les dieux infernaux pour l’anéantissement mathématique d’un mortel.

muriel
Basse
Basse
Messages : 2639
Enregistré le : 17 nov. 2003, 00:00
Localisation : Arles

Re: Verdi - La Traviata - Santi/Cavani - Milan - 9/3 2017

Message par muriel » 21 mars 2017, 11:57

je trouve inouï qu'on puisse huer Leo Nucci, même s'il connait une méforme passagère

Avatar du membre
Stefano P
Basse
Basse
Messages : 3468
Enregistré le : 08 déc. 2013, 09:31

Re: Verdi - La Traviata - Santi/Cavani - Milan - 9/3 2017

Message par Stefano P » 21 mars 2017, 13:04

HELENE ADAM a écrit :
20 mars 2017, 22:42
Voilà son papier sur la Traviata à la Scala avec Netrebko, amusant et intéressant aussi...

(il souligne que ce pauvre Meli s'est fait écrabouiller sous la voix torrentielle de Madame Netrebko et l'auteur craint le pire pour leur futur Aida cet été à Salzbourg).
Non, l'article ne dit pas cela : il constate plutôt que, pour se mettre au niveau du volume impressionnant de la voix de Netrebko, Meli a dû aussi pousser au maximum sa voix, ce qui a pu parfois le mettre en difficulté. L'auteur de l'article en conclut que ce duel basé sur la puissance était en fait inutile, d'autant plus que les deux interprètes ont naturellement l'un et l'autre une grande voix. En tout cas, il ne parle pas d' "écrabouillement" de l'un par l'autre...

On pourrait certes discuter sur la notion de "grande voix" utilisée ici ; Meli a une voix bien projetée et il n'a pas de mal à se faire entendre, mais je ne qualifierais pas sa voix de "grande" (on voit bien ses limites quand il outrepasse son répertoire "naturel" et se risque dans Manrico, Cavaradossi et bientôt Radamès)...
"Bald, bald, Jüngling, oder nie !"

Avatar du membre
HELENE ADAM
Basse
Basse
Messages : 8359
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris

Re: Verdi - La Traviata - Santi/Cavani - Milan - 9/3 2017

Message par HELENE ADAM » 21 mars 2017, 13:32

Stefano P a écrit :
21 mars 2017, 13:04
l'article ne dit pas cela : il constate plutôt que, pour se mettre au niveau du volume impressionnant de la voix de Netrebko, Meli a dû aussi pousser au maximum sa voix, ce qui a pu parfois le mettre en difficulté. L'auteur de l'article en conclut que ce duel basé sur la puissance était en fait inutile, d'autant plus que les deux interprètes ont naturellement l'un et l'autre une grande voix. En tout cas, il ne parle pas d' "écrabouillement" de l'un par l'autre...

On pourrait certes discuter sur la notion de "grande voix" utilisée ici ; Meli a une voix bien projetée et il n'a pas de mal à se faire entendre, mais je ne qualifierais pas sa voix de "grande" (on voit bien ses limites quand il outrepasse son répertoire "naturel" et se risque dans Manrico, Cavaradossi et bientôt Radamès)...
Merci Stefano ! Effectivement, je pense que Meli atteint ses limites dans certains rôles que tu cites, que sa voix est assez étroite et très lyrique et que les évolutions de Netrebko ne facilitent pas leurs duos (pourtant, outre Ysif, c'est son partenaire le plus fréquent).
Regarde spectateur, remontée à bloc, de telle sorte que le ressort se déroule avec lenteur tout le long d’une vie humaine, une des plus parfaites machines construites par les dieux infernaux pour l’anéantissement mathématique d’un mortel.

Avatar du membre
HELENE ADAM
Basse
Basse
Messages : 8359
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris

Re: Verdi - La Traviata - Santi/Cavani - Milan - 9/3 2017

Message par HELENE ADAM » 21 mars 2017, 13:47

muriel a écrit :
21 mars 2017, 11:57
je trouve inouï qu'on puisse huer Leo Nucci, même s'il connait une méforme passagère
Il a été hué ? :roll:
Regarde spectateur, remontée à bloc, de telle sorte que le ressort se déroule avec lenteur tout le long d’une vie humaine, une des plus parfaites machines construites par les dieux infernaux pour l’anéantissement mathématique d’un mortel.

muriel
Basse
Basse
Messages : 2639
Enregistré le : 17 nov. 2003, 00:00
Localisation : Arles

Re: Verdi - La Traviata - Santi/Cavani - Milan - 9/3 2017

Message par muriel » 21 mars 2017, 14:06

HELENE ADAM a écrit :
21 mars 2017, 13:47
muriel a écrit :
21 mars 2017, 11:57
je trouve inouï qu'on puisse huer Leo Nucci, même s'il connait une méforme passagère
Il a été hué ? :roll:
romance a écrit :
12 mars 2017, 18:16
Leo Nucci. Mon petit mot d’hier rappelle le difficile début de Leo Nucci, en début de saison à Monaco. Début où l’on souffrait avec lui. Jeudi 9 mars, à la Scala, Leo Nucci a été ovationné. De là où j’étais, (balcon 3° étage, côté), je n’ai pas entendu les « loggioni » le huer, ce que j’ai entendu c’est vraiment une ovation. Cris, applaudissements, tout y était... y compris durant la représentation ! S’il est vrai qu’au début de ses interventions, il donnait l’impression de veiller à poser sa voix, il ne s’est pas économisé ; il a été un Germont vrai, impliqué.

Avatar du membre
Stefano P
Basse
Basse
Messages : 3468
Enregistré le : 08 déc. 2013, 09:31

Re: Verdi - La Traviata - Santi/Cavani - Milan - 9/3 2017

Message par Stefano P » 21 mars 2017, 14:21

muriel a écrit :
21 mars 2017, 11:57
je trouve inouï qu'on puisse huer Leo Nucci, même s'il connait une méforme passagère


Sur YT, on entend quelques huées sporadiques pour la soirée du 9 mars, vite recouvertes par les applaudissements ; ce n'est vraiment pas très significatif, on est loin de la bronca ! 8)
"Bald, bald, Jüngling, oder nie !"

romance
Ténor
Ténor
Messages : 588
Enregistré le : 25 mars 2010, 00:00
Contact :

Re: Verdi - La Traviata - Santi/Cavani - Milan - 9/3 2017

Message par romance » 21 mars 2017, 15:38

Massacrée à ce point-là, la Traviata ? Le Monsieur me donne l'impression de vouloir occuper une surface qu'il jalouse à Netrebko.
Oui, pour une malade de la tuberculose, Anna Netrebko "dépotait", c'est juste. Mais elle n'a pas fait que ça et mm si j'espérais plus nuancé, je ne peux évidemment pas aller ds le sens de ce Monsieur qui s'écoute écrire.
Comme il est aussi manifeste que les perceptions ne sont pas les mêmes, selon l'endroit occupé, (abfab a ainsi été témoin de huées que je n'ai pas entendues et je n’ai pas de raison de douter de ses perceptions) ; j'ai aussi le souvenir d’un Meli qui s'est fort bien « défendu » de l’avalanche de dB évoquée et dont la projection n'avait rien de fragile.
Quant à Leo Nucci, pour moi, s'il a connu, en effet, une méforme ponctuelle (au début) ds Nabucco en début de saison (je me répète), il a évité cet écueil ce soir-là. Alors qu’il y ait eu des très mécontents au point de huer… de toute manière, mm s’il n’avait pas donné ce qu’il a donné en étant un très bon Germont, je me demande si les hueurs n’auraient pas trouvé une autre « raison » de huer.
Il va de soi que je ne cherche pas à défendre une représentation parce qu’elle a été autre que ce que j’attendais ; et que cette Netrebko pour moi « première fois » en Violetta, si elle ne m’a pas fait pleurer (quoique..), m’a peut-être un peu agacée, mais surtout beaucoup fascinée !
J’ai pu visionner (d’autres peut-être ?) une courte video d’ « Amami Alfredo », depuis supprimée pour cause d’atteinte aux droits d’auteur de la Fondation Teatro della Scala.
Je ne sais si je peux poster celles-ci :

non, non, contenu illégal...

sinon, taper : Amami… Netrebko, scala, mars 2017 ou
Anna Netrebko -"Teneste la promessa... Addio del passato"- La Traviata -Teatro alla Scala 14/03/2017

Avatar du membre
Stefano P
Basse
Basse
Messages : 3468
Enregistré le : 08 déc. 2013, 09:31

Re: Verdi - La Traviata - Santi/Cavani - Milan - 9/3 2017

Message par Stefano P » 21 mars 2017, 16:36

C'est sûr que lorsqu'on entend le volume de cet Addio del passato monumental et torrentiel (et sur un tempo que plus lent tu meurs), on peut se demander si le médecin ne s'est pas trompé dans son diagnostic (La tisi non le accorda che poche ore)... :wink:
"Bald, bald, Jüngling, oder nie !"

romance
Ténor
Ténor
Messages : 588
Enregistré le : 25 mars 2010, 00:00
Contact :

Re: Verdi - La Traviata - Santi/Cavani - Milan - 9/3 2017

Message par romance » 21 mars 2017, 17:03

:D Cette lenteur est encore plus évidente sur ces supports. Je me rappelle avoir trouvé le brindisi assez lent, sans que ce soit réellement préjudiciable, mais - me suis-je habituée ? - il ne m'a pas gênée à ce moment-là.
Finalement, le plus perturbant ;-), c'était de réajuster inconsciemment la santé insolente de cette voix avec la faiblesse de notre malheureuse héroïne.
(Tout en ayant le souvenir d'une Sonya Y. qui s'éteignait en pleine santé il y a qqs années).

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 34 invités