Recital Juan Diego Flórez/V.Scalera-Palais Garnier-12/03/17

Représentations
Avatar du membre
JdeB
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 19314
Enregistré le : 02 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Recital Juan Diego Flórez/V.Scalera-Palais Garnier-12/03/17

Message par JdeB » 15 mars 2017, 11:08

il donnera aussi un récital à Marseille le 16 juin
"Si tu travailles avec un marteau-piqueur pendant un tremblement de terre, désynchronise-toi, sinon tu travailles pour rien." J-C Van Damme.
Odb-opéra

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 11090
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Recital Juan Diego Flórez/V.Scalera-Palais Garnier-12/03/17

Message par PlacidoCarrerotti » 15 mars 2017, 11:11

Parmi mes petites déceptions de ce récital (pas sublime ni divin, ni historique, mais AMHA excellent ;-) ), il y a aussi des Verdi et je ne pense pas qu'il s'agisse d'un problème de santé mais peut-être de moyens et en tous cas de technique.
On est à des années-lumière de ce que pouvaient donner un Kraus en Alfredo ou un Bergonzi dans I Lombardi, des airs qu'ils chantaient la soixantaine passée.
I n'y a pas ce moelleux, ce clair-obscur, cette morbidezza qui y sont indispensables.
The business of life is the acquisition of memories. In the end that's all there is (Carson of Downton Abbey).

Avatar du membre
jerome
Basse
Basse
Messages : 7286
Enregistré le : 03 mars 2003, 00:00
Localisation : NANCY

Re: Recital Juan Diego Flórez/V.Scalera-Palais Garnier-12/03/17

Message par jerome » 15 mars 2017, 11:24

PlacidoCarrerotti a écrit :
15 mars 2017, 11:11
Parmi mes petites déceptions de ce récital (pas sublime ni divin, ni historique, mais AMHA excellent ;-) ), il y a aussi des Verdi et je ne pense pas qu'il s'agisse d'un problème de santé mais peut-être de moyens et en tous cas de technique.
On est à des années-lumière de ce que pouvaient donner un Kraus en Alfredo ou un Bergonzi dans I Lombardi, des airs qu'ils chantaient la soixantaine passée.
I n'y a pas ce moelleux, ce clair-obscur, cette morbidezza qui y sont indispensables.
Florez n'aura jamais les moyens vocaux nécessaires pour chanter Verdi! Jamais! :wink:

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 11090
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Recital Juan Diego Flórez/V.Scalera-Palais Garnier-12/03/17

Message par PlacidoCarrerotti » 15 mars 2017, 11:27

jerome a écrit :
15 mars 2017, 11:24
PlacidoCarrerotti a écrit :
15 mars 2017, 11:11
Parmi mes petites déceptions de ce récital (pas sublime ni divin, ni historique, mais AMHA excellent ;-) ), il y a aussi des Verdi et je ne pense pas qu'il s'agisse d'un problème de santé mais peut-être de moyens et en tous cas de technique.
On est à des années-lumière de ce que pouvaient donner un Kraus en Alfredo ou un Bergonzi dans I Lombardi, des airs qu'ils chantaient la soixantaine passée.
I n'y a pas ce moelleux, ce clair-obscur, cette morbidezza qui y sont indispensables.
Florez n'aura jamais les moyens vocaux nécessaires pour chanter Verdi! Jamais! :wink:
Certes ;-)
Mais un Spyres non plus. Mais s'il s'y risquait (ce qui serait une erreur : déjà Enée ...), il pourrait au moins y apporter ces demi-teintes, ces piani, ce mixe peu appuyé qu'un Florez ne sait pas produire. C'est donc aussi un problème de technique.
Après c'est l’œuf et la poule, à quoi bon développer une technique pour un répertoire dont on n'a pas les moyens !
The business of life is the acquisition of memories. In the end that's all there is (Carson of Downton Abbey).

muriel
Basse
Basse
Messages : 2527
Enregistré le : 17 nov. 2003, 00:00
Localisation : Arles

Re: Recital Juan Diego Flórez/V.Scalera-Palais Garnier-12/03/17

Message par muriel » 15 mars 2017, 11:35

spyres enee j'ai hate !

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 11090
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Recital Juan Diego Flórez/V.Scalera-Palais Garnier-12/03/17

Message par PlacidoCarrerotti » 15 mars 2017, 11:49

muriel a écrit :
15 mars 2017, 11:35
spyres enee j'ai hate !
Un rôle chanté à la scène par Vickers, Heppner et Gedda, que Kaufmann ne chantera sans doute jamais ? Une déception avec Domingo ?
Si l'acoustique est bonne, en concert, pour une ou deux représentations, pourquoi pas ... mais sinon ?
The business of life is the acquisition of memories. In the end that's all there is (Carson of Downton Abbey).

Avatar du membre
offenbach
Baryton
Baryton
Messages : 1094
Enregistré le : 10 août 2004, 23:00
Contact :

Re: Recital Juan Diego Flórez/V.Scalera-Palais Garnier-12/03/17

Message par offenbach » 15 mars 2017, 12:48

PlacidoCarrerotti a écrit :
15 mars 2017, 11:11
Parmi mes petites déceptions de ce récital (pas sublime ni divin, ni historique, mais AMHA excellent ;-) ), il y a aussi des Verdi et je ne pense pas qu'il s'agisse d'un problème de santé mais peut-être de moyens et en tous cas de technique.
On est à des années-lumière de ce que pouvaient donner un Kraus en Alfredo ou un Bergonzi dans I Lombardi, des airs qu'ils chantaient la soixantaine passée.
I n'y a pas ce moelleux, ce clair-obscur, cette morbidezza qui y sont indispensables.
D'autant plus qu'il a chanté la version italienne de l'air, qui ne présente aucune difficulté pour lui, ni aucun challenge.
La version française au moins lui permettait de sortir l'ut.
Ceci étant, son Alfredo était très beau. Ça change des ténors sans aigus qui s'approprient le rôle depuis un moment.
Même si avec orchestre ça sera une autre histoire.
(J'y pense, je n'ai encore jamais entendu en salle un Alfredo vraiment satisfaisant)
Mon coup de coeur inattendu, ça a été la Bohème. Evidemment qu'il ne se risquera jamais (j'espère) à chanter cet air avec orchestre, mais avec piano, il l'a chanté comme je ne l'avais encore jamais entendu en salle, avec ce legato parfait, ce sens du texte, ces nuances, cette délicatesse... Vraiment un air de drague, quoi. :D
Et surpris par son Roderigo, où il rajoute, par rapport à d'habitude, un ut pour la cadence finale.

Avatar du membre
offenbach
Baryton
Baryton
Messages : 1094
Enregistré le : 10 août 2004, 23:00
Contact :

Re: Recital Juan Diego Flórez/V.Scalera-Palais Garnier-12/03/17

Message par offenbach » 15 mars 2017, 12:50

PlacidoCarrerotti a écrit :
15 mars 2017, 11:49
muriel a écrit :
15 mars 2017, 11:35
spyres enee j'ai hate !
Un rôle chanté à la scène par Vickers, Heppner et Gedda, que Kaufmann ne chantera sans doute jamais ? Une déception avec Domingo ?
Si l'acoustique est bonne, en concert, pour une ou deux représentations, pourquoi pas ... mais sinon ?
Ces Troyens, autant au disque ça sera sûrement intéressant, autant en salle la distribution ne me tente pas du tout d'un point de vue vocal. Entre JDD qui n'arrive plus à monter et qui, à mon sens, n'a vraiment pas naturellement la largeur de Didon, Spyres qui, selon moi, n'a pas le métal d'Enée ni l'aigu vaillant, et Lemieux dont je n'aime décidément ni le timbre, ni le vibrato... :cry:

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 11090
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Recital Juan Diego Flórez/V.Scalera-Palais Garnier-12/03/17

Message par PlacidoCarrerotti » 15 mars 2017, 14:15

offenbach a écrit :
15 mars 2017, 12:48
Ceci étant, son Alfredo était très beau. Ça change des ténors sans aigus qui s'approprient le rôle depuis un moment.
Même si avec orchestre ça sera une autre histoire.
(J'y pense, je n'ai encore jamais entendu en salle un Alfredo vraiment satisfaisant)
En effet. A part Kraus (tellement au-dessus des autres que ce n’est même la peine d’en parler et ça remonte à 30 ans), les meilleurs que j’ai entendus pêchaient tous quelque part : Shicoff (excitant mais quasi vériste), Vargas (musical mais peu audible et rasoir), Alagna (brut de décoffrage et peu puissant à l’époque, avec Muti), Araiza (Florez avec plus de voix mais les mêmes limitations), Calleja (monochrome) … Et je passe sur quantité d’autres, dont Kaufmann, Hymel, Villazon …
Di Stefano disait que c'était un rôle sans intérêt pour le ténor car aucunement payant. Je ne sais plus si c'est lui qui disait que le seul bonheur à en attendre, c'était de ne pas chanter trop faux les pianissimi de "Parigi o cara" (à l'époque on ne faisait pas la cabalette ;-)) .
The business of life is the acquisition of memories. In the end that's all there is (Carson of Downton Abbey).

elisav
Baryton
Baryton
Messages : 1407
Enregistré le : 18 juin 2012, 23:00

Re: Recital Juan Diego Flórez/V.Scalera-Palais Garnier-12/03/17

Message par elisav » 15 mars 2017, 17:19

PlacidoCarrerotti a écrit :
15 mars 2017, 11:49
Un rôle chanté à la scène par Vickers, Heppner et Gedda, que Kaufmann ne chantera sans doute jamais ? Une déception avec Domingo ?
Il y a bien sûr d'autres artistes qui ont chanté le rôle à la scène: Kunde, Alagna, Hymel… Mais ils ne méritent peut-être pas d'être mentionnés. Ce qui a marqué indélébilement le rôle c'est le fait que Kaufmann ne l'a pas chanté et il ne le chantera sans doute jamais.

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 42 invités