Bizet - Carmen - De Billy-Sagripanti-Elder/Bieito - ONP - 03-04-06/2017

Représentations
Avatar du membre
cosimus
Ténor
Ténor
Messages : 553
Enregistré le : 14 mai 2015, 13:39

Re: Bizet - Carmen - De Billy-Sagripanti-Elder/Bieito - ONP - 03-04-06/2017

Message par cosimus » 17 mars 2017, 18:52

micaela a écrit :
17 mars 2017, 18:00
C'est sûr que ça ne cherche pas à faire joli. Mais on n'est pas non plus dans la provocation gratuite, histoire de choquer le bourgeois...
Le strip-tease du pseudo-toréador ne te semble pas gratuit?
"La vérité luit de sa propre lumière;& on n'éclaire pas les esprits avec la flamme des bûchers." Marmontel, Bélisaire,

Avatar du membre
Stefano P
Basse
Basse
Messages : 2901
Enregistré le : 08 déc. 2013, 09:31

Re: Bizet - Carmen - De Billy-Sagripanti-Elder/Bieito - ONP - 03-04-06/2017

Message par Stefano P » 17 mars 2017, 18:56

Efemere a écrit :
17 mars 2017, 18:08
Bah, au BSO, il s'agissait d'une p'tit' fellation, « faite » avec sobriété et classe :wink:...
"Faite", disons plutôt esquissée, non esageriamo (c'est très dangereux ce genre de chose à la scène ou à l'écran ; ça a par exemple failli coûter sa carrière au cinéma à la malheureuse Maruschka Detmers)...
"Bald, bald, Jüngling, oder nie !"

Avatar du membre
micaela
Baryton
Baryton
Messages : 1842
Enregistré le : 16 juil. 2015, 17:24
Localisation : paris

Re: Bizet - Carmen - De Billy-Sagripanti-Elder/Bieito - ONP - 03-04-06/2017

Message par micaela » 17 mars 2017, 19:00

@ cosimus
Si tu veux une mise en scène où tout, même sur les passages orchestraux, colle à la virgule près au texte, c'est gratuit. Mais, dans une mise en scène plus traditionnelle, montrer des danseurs de flamenco au début de l'acte III, c'est un peu gratuit aussi (les personnages ne vont pas chez Lilas Pastia pour voir du flamenco pour touristes, mais pour boire un coup, et mettre au point leurs trafics -et danser autre chose que du flamenco...).
Si tu considères la mise en scène dans son ensemble, pas du tout (en tout cas pas plus que le soldat qui court en rond à l'acte I), : c'est là pour installer l'ambiance très "sexe" de ce spectacle.
S'il n'y a pas de solutions, c'est qu'il n'y a pas de problème Proverbe shadok

Avatar du membre
cosimus
Ténor
Ténor
Messages : 553
Enregistré le : 14 mai 2015, 13:39

Re: Bizet - Carmen - De Billy-Sagripanti-Elder/Bieito - ONP - 03-04-06/2017

Message par cosimus » 17 mars 2017, 19:10

micaela a écrit :
17 mars 2017, 19:00
Si tu veux une mise en scène où tout, même sur les passages orchestraux, colle à la virgule près au texte, c'est gratuit. Mais, dans une mise en scène plus traditionnelle, montrer des danseurs de flamenco au début de l'acte III, c'est un peu gratuit aussi (les personnages ne vont pas chez Lilas Pastia pour voir du flamenco pour touristes, mais pour boire un coup, et mettre au point leurs trafics -et danser autre chose que du flamenco...).
Si tu considères la mise en scène dans son ensemble, pas du tout (en tout cas pas plus que le soldat qui court en rond à l'acte I), : c'est là pour installer l'ambiance très "sexe" de ce spectacle.
Soit. Ton argumentation se tient (et je suis plutôt d'accord avec toi sur ta critique du flamenco "traditionnel") :)
"La vérité luit de sa propre lumière;& on n'éclaire pas les esprits avec la flamme des bûchers." Marmontel, Bélisaire,

Avatar du membre
David-Opera
Basse
Basse
Messages : 3257
Enregistré le : 06 févr. 2004, 00:00
Localisation : Boulogne Billancourt
Contact :

Re: Bizet - Carmen - De Billy-Sagripanti-Elder/Bieito - ONP - 03-04-06/2017

Message par David-Opera » 17 mars 2017, 19:38

cosimus a écrit :
17 mars 2017, 18:52
Le strip-tease du pseudo-toréador ne te semble pas gratuit?
Un moment de poésie, rien de plus...

Ernesto
Alto
Alto
Messages : 391
Enregistré le : 15 nov. 2011, 00:00
Localisation : Paris
Contact :

Re: Bizet - Carmen - De Billy-Sagripanti-Elder/Bieito - ONP - 03-04-06/2017

Message par Ernesto » 17 mars 2017, 23:31

C'est la violence des rapports humains qui marquent cette mise en scène. Elle commence par cette punition sadique du soldat qui court en cercle jusqu' à l'épuisement.Violences envers les femmes. Violences des contrebandiers contre Escamillo passé à tabac.Violences de Don José contre Carmen, tirée par les cheveux.
Le reste me semble accessoire par rapport au choix central de cette mise en scène.

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 11256
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Bizet - Carmen - De Billy-Sagripanti-Elder/Bieito - ONP - 03-04-06/2017

Message par PlacidoCarrerotti » 18 mars 2017, 00:14

Ernesto a écrit :
17 mars 2017, 23:31
C'est la violence des rapports humains qui marquent cette mise en scène. Elle commence par cette punition sadique du soldat qui court en cercle jusqu' à l'épuisement.Violences envers les femmes. Violences des contrebandiers contre Escamillo passé à tabac.Violences de Don José contre Carmen, tirée par les cheveux.
Le reste me semble accessoire par rapport au choix central de cette mise en scène.
Ok mais que "la chaîne qui les lie" soit accessoire me pose problème.
Et ramener tout à la violence interpersonnelle ça n'a plus rien d'original. Même parti dans la Favorite de Venise l'année dernière par exemple.
The business of life is the acquisition of memories. In the end that's all there is (Carson of Downton Abbey).

Avatar du membre
HELENE ADAM
Basse
Basse
Messages : 7795
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris

Re: Bizet - Carmen - De Billy-Sagripanti-Elder/Bieito - ONP - 03-04-06/2017

Message par HELENE ADAM » 18 mars 2017, 08:27

Efemere a écrit :
17 mars 2017, 18:08
H.S.
HELENE ADAM a écrit :
17 mars 2017, 17:02
muriel a écrit :
17 mars 2017, 16:21
j'ai du mal à imaginer la si belle Garanca dans des postures si vulgaires .
Elle ne le sera pas. Il suffit de regarder la Favorite où ce qui lui est demandée est du même acabit (voire pire...) [...]
Bah, au BSO, il s'agissait d'une p'tit' fellation, « faite » avec sobriété et classe :wink:...
Parce que tout ce que fait Garança est forcément fait avec sobriété et classe :wink: . Elle ne peut pas faire autrement... (mais elle le fait très bien). Encore que je n'ai jamais trouvé qu'elle soit supérieure à Antonacci en Carmen au contraire. Cette dernière a tout pour elle de ce point de vue : la physique autrement adéquat, la présence scénique chaude sans être vulgaire et le sens du théâtre. Je préfère mille fois....
Regarde spectateur, remontée à bloc, de telle sorte que le ressort se déroule avec lenteur tout le long d’une vie humaine, une des plus parfaites machines construites par les dieux infernaux pour l’anéantissement mathématique d’un mortel.

Avatar du membre
micaela
Baryton
Baryton
Messages : 1842
Enregistré le : 16 juil. 2015, 17:24
Localisation : paris

Re: Bizet - Carmen - De Billy-Sagripanti-Elder/Bieito - ONP - 03-04-06/2017

Message par micaela » 18 mars 2017, 09:35

J'aime bien Garanca, mais elle est plus (AMHA) à son affaire en Santuzza qu'en Carmen ... Et elle sera encore mieux à son affaire , sans doute, en Princesse Eboli.
S'il n'y a pas de solutions, c'est qu'il n'y a pas de problème Proverbe shadok

Ernesto
Alto
Alto
Messages : 391
Enregistré le : 15 nov. 2011, 00:00
Localisation : Paris
Contact :

Re: Bizet - Carmen - De Billy-Sagripanti-Elder/Bieito - ONP - 03-04-06/2017

Message par Ernesto » 18 mars 2017, 10:10

Je suis d'accord avec Placido. Choisir de mettre en valeur cette violence n'a rien d'original. En assistant à cette représentation,c'est cette violence qui m'a marqué. Cet opéra est bien plus riche. Cette "chaîne qui les lie"est centrale.Par ailleurs, Bizet montre,vis à vis du "petit peuple" moins de critique. Il n'est pas aussi vulgaire et bas que le metteur en scène le montre.C'est un opéra à multiples facettes, et cette mise en scène qui fait le choix de partir dans un seul sens l'amoindrit. Sans "coller au livret" on peut en montrer la variété et la richesse,

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 37 invités