Monteverdi-Le retour d'Ulysse dans sa patrie-Haim/Clément-TCE-02/03 2017

Représentations
Avatar du membre
cosimus
Ténor
Ténor
Messages : 657
Enregistré le : 14 mai 2015, 13:39

Re: Monteverdi-Le retour d'Ulysse dans sa patrie-Haim/Clément-TCE-02/03 2017

Message par cosimus » 15 mars 2017, 10:05

HELENE ADAM a écrit :
15 mars 2017, 08:20
David-Opera a écrit :
13 mars 2017, 23:56
Adalbéron a écrit :
09 mars 2017, 19:14
..
Cast vocal globalement d'un très bon niveau. On est d'abord inquiet par l'entrée de Villazón, mais je n'ai rien entendu ensuite qui aurait pu me permettre de qualifier sa prestation de "naufrage" (ce n'est que la deuxième fois que je l'entendais ; et je ne l'ai jamais entendu in vivo lors de la "belle époque"). Il y a des défauts par-ci par-là, certes, mais c'est vécu, et ça n'est vraiment pas la catastrophe annoncée...

Je trouve sidérant, mais je m'y attendais par le côté 'moutonnier' des commentaires sur ODB, et, également, par le systématisme des critiques soit disant 'professionnelles', que Villazon ait été à ce point descendu.
Nous n'y étions pas le même soir (décidément :roll: ). Le soir de la Première Villazon était très limite (ce que j'ai écrit, très exactement) et même à la peine, très visiblement, à plusieurs reprises. Comme j'avais également assisté à une répétition, cela confirmait une certaine pauvreté du timbre et de vraies difficultés à assumer des aigus pourtant assez modérés dans la partition.
Adalbéron et toi n'avez pas eu la même impression le soir où vous y étiez, c'est sans doute qu'il allait vocalement beaucoup mieux. Cela ne retire rien à ce que nous avons entendus à la Première, non ?
Tout à fait d'accord avec Hélène sur ce point. J'étais également à la première et alors que je fais partie des auditeurs très modérés dans leurs critiques, j'ai vraiment été frappé par la méforme de Villazón, ensuite je m'y suis habitué... Mais je regarderai la captation sur Culturebox pour voir en quoi les divergences s'expliquent.
"Est modus in rebus", Horace

"La vérité luit de sa propre lumière;& on n'éclaire pas les esprits avec la flamme des bûchers." Marmontel, Bélisaire,

Avatar du membre
JdeB
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 20784
Enregistré le : 02 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Monteverdi-Le retour d'Ulysse dans sa patrie-Haim/Clément-TCE-02/03 2017

Message par JdeB » 15 mars 2017, 11:02

on peut vouloir ménager la chèvre et le chou, dire "tout le monde a raison" mais on peut noter aussi que nous n'avons pas tous les mêmes références ni la même indulgence et qu'il y a toujours eu sur les fora des gens avec l'esprit de contradiction tout heureux de rompre une certaine unanimité et de se démarquer. C'est une remarque d'ordre général qui ne vise personne sur ce fil.
"Si tu travailles avec un marteau-piqueur pendant un tremblement de terre, désynchronise-toi, sinon tu travailles pour rien." J-C Van Damme.
Odb-opéra

Avatar du membre
Stefano P
Basse
Basse
Messages : 3454
Enregistré le : 08 déc. 2013, 09:31
Contact :

Re: Monteverdi-Le retour d'Ulysse dans sa patrie-Haim/Clément-TCE-02/03 2017

Message par Stefano P » 15 mars 2017, 22:36

J'ai vu la captation et effectivement, pour Villazon, on est quand même loin du naufrage vocal évoqué dans les CR des premières représentations. Peut-être que le micro le flatte ou il était finalement plus en voix dans les dernières représentations, mais ce que j'ai entendu là n'est pas mal du tout. Certes, la voix est détimbrée et je ne le vois pas rechanter Donizetti ou Verdi, mais le style monteverdien était bien là et il y avait une grande force dans la déclamation ; un Ulysse loin d'être parfait mais plus que digne et dramatiquement très convaincant. Il a vraiment assuré dans la scène de l'arc qui est sans doute vocalement la plus exigeante... Le reste de la distribution était d'ailleurs très bon, avec Gillet et Spicer tout en haut. La direction d'Haïm était vraiment trop languissante, ça manquait singulièrement de punch et de rythme, et la mise en scène ressemblait à un patchwork incohérent avec tout de même de bonnes idées et quelques bons moments, mais je n'ai vraiment pas compris le sens de ces dieux de l'Olympe tirés du côté des huit salopards de Tarantino, avec déluge final d'hémoglobine... Ça vaut quand même largement le coup d'être vu, ce n'est pas du tout la cata qu'on aurait pu craindre...
"Bald, bald, Jüngling, oder nie !"

Avatar du membre
Piero1809
Ténor
Ténor
Messages : 729
Enregistré le : 14 avr. 2009, 23:00
Localisation : Strasbourg
Contact :

Re: Monteverdi-Le retour d'Ulysse dans sa patrie-Haim/Clément-TCE-02/03 2017

Message par Piero1809 » 16 mars 2017, 09:03

Merci, Hélène Adam, pour le compte rendu.
J'ai vu la captation et suis tout à fait d'accord avec vos conclusions.

Mise en scène. J'avoue n'avoir pas bien compris le parti-pris de Mariame Clément qui souvent m'avait enchanté dans d'autres créations. Parfois c'est hiératique, froid conforme à l'idée qu'on se fait du théâtre antique. Parfois ça part dans tous les sens et notamment dans un burlesque un peu gratuit sans qu'on puisse voir un plan d'ensemble. De temps en temps de très belles images toutefois. Dans une oeuvre de style voisin: l'Orfeo de Luigi Rossi, mis en scène par Jetske Mijnssen, le mélange de burlesque et de drame était parfaitement intégré et le spectacle passionnant de bout en bout. Ici on n'accroche pas vraiment et cela retentit sur les chanteuses et chanteurs qui m'ont semblé un peu gênés aux entournures.

Interprétation. Tout à fait d'accord avec ce qui a été dit. Je ne reviendrai pas sur les rôles féminins tous très bien chantés. Mention spéciale à Kresimir Spicer, un ténor que j'avais admiré dans La Didone de Cavalli (Christie/Hervieu Léger), spectacle remarquable par sa beauté musicale et plastique dont je me délecte encore. Emiliano Gonzales-Toro est ici à son meilleur. Rolando Villàzon m'a bien plu dans l'ensemble; visiblement fatigué à la fin, son dernier duo avec Kozena était approximatif. La prestation d'ensemble de Magdalena Kozena m'a convaincu, je l'ai trouvée vocalement excellente et sa vision du rôle m'a semblé très juste. La dignité de son statut d'épouse fidèle exigeait une certaine sobriété qu'on ne doit pas confondre avec un défaut d'engagement.

Bel orchestre bien dirigé. Dommage que la captation ne permette pas de voir certains instruments au timbre rare. Les cornets m'ont semblé un peu bruyants au début mais leur sonorité s'est affinée par la suite. Très belles saqueboutes. La sonorité du continuo m'a séduit.

Avatar du membre
Adalbéron
Baryton
Baryton
Messages : 1733
Enregistré le : 01 mars 2015, 20:51

Re: Monteverdi-Le retour d'Ulysse dans sa patrie-Haim/Clément-TCE-02/03 2017

Message par Adalbéron » 16 mars 2017, 11:58

Stefano P a écrit :
15 mars 2017, 22:36
J'ai vu la captation et effectivement, pour Villazon, on est quand même loin du naufrage vocal évoqué dans les CR des premières représentations. Peut-être que le micro le flatte ou il était finalement plus en voix dans les dernières représentations, mais ce que j'ai entendu là n'est pas mal du tout. Certes, la voix est détimbrée et je ne le vois pas rechanter Donizetti ou Verdi, mais le style monteverdien était bien là et il y avait une grande force dans la déclamation ; un Ulysse loin d'être parfait mais plus que digne et dramatiquement très convaincant. Il a vraiment assuré dans la scène de l'arc qui est sans doute vocalement la plus exigeante... Le reste de la distribution était d'ailleurs très bon, avec Gillet et Spicer tout en haut. La direction d'Haïm était vraiment trop languissante, ça manquait singulièrement de punch et de rythme, et la mise en scène ressemblait à un patchwork incohérent avec tout de même de bonnes idées et quelques bons moments, mais je n'ai vraiment pas compris le sens de ces dieux de l'Olympe tirés du côté des huit salopards de Tarantino, avec déluge final d'hémoglobine... Ça vaut quand même largement le coup d'être vu, ce n'est pas du tout la cata qu'on aurait pu craindre...
Complètement d'accord avec toi ! Simplement, ce patchwork de références m'a beaucoup plu moi, j'ai trouvé ça dynamique et assez esthétique (dans le genre, c'est beaucoup plus réussi que la Manon de Serreau ou l'Aida de Py... :wink:).
« Life’s but a walking shadow, a poor player / That struts and frets his hour upon the stage / And then is heard no more. It is a tale / Told by an idiot, full of sound and fury, / Signifying nothing.
»
— Shakespeare, Macbeth

Avatar du membre
JdeB
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 20784
Enregistré le : 02 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Monteverdi-Le retour d'Ulysse dans sa patrie-Haim/Clément-TCE-02/03 2017

Message par JdeB » 16 mars 2017, 12:01

Tu ranges donc cette production dans la catégorie des "accidents industriels" ?
Je me demande si la Manon selon Serreau n'est pas le pire spectacle de la décennie à Paris...

J'espère que Mariame retrouvera un peu d'inspiration pour Calisto à Strasbourg. Croisons les doigts !
"Si tu travailles avec un marteau-piqueur pendant un tremblement de terre, désynchronise-toi, sinon tu travailles pour rien." J-C Van Damme.
Odb-opéra

Avatar du membre
Adalbéron
Baryton
Baryton
Messages : 1733
Enregistré le : 01 mars 2015, 20:51

Re: Monteverdi-Le retour d'Ulysse dans sa patrie-Haim/Clément-TCE-02/03 2017

Message par Adalbéron » 16 mars 2017, 12:40

JdeB a écrit :
16 mars 2017, 12:01
Tu ranges donc cette production dans la catégorie des "accidents industriels" ?
Je me demande si la Manon selon Serreau n'est pas le pire spectacle de la décennie à Paris...

J'espère que Mariame retrouvera un peu d'inspiration pour Calisto à Strasbourg. Croisons les doigts !
Oui pour Manon, ça n'est pas loin de l'avoir été...
Mais je ne comprends pas ce que tu dis. Qu'appelles-tu la catégorie des "accidents industriels" ?
Je range cette production dans la catégorie des spectacles très réussis. Pétillant, frais, coloré, délicieux à regarder !
Il n'y a pas de lecture homogène, mais c'est cette créativité un peu foutraque je trouve qui fait la force de ce spectacle.
J'ai cité Py et Serreau, parce que leur spectacle était aussi foutraque, mais là ça fonctionne, parce qu'il y a une unité malgré tout et surtout du pétillant.
« Life’s but a walking shadow, a poor player / That struts and frets his hour upon the stage / And then is heard no more. It is a tale / Told by an idiot, full of sound and fury, / Signifying nothing.
»
— Shakespeare, Macbeth

Avatar du membre
JdeB
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 20784
Enregistré le : 02 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Monteverdi-Le retour d'Ulysse dans sa patrie-Haim/Clément-TCE-02/03 2017

Message par JdeB » 16 mars 2017, 12:47

oui, mais justement si tu le trouves "très réussi"(tu es le seul à le dire sur ODB mais bon...) pourquoi le comparer à l'Aïda selon Py et la Manon selon Serreau qui sont "des accidents industriels", expression que l'on emploie aujourd'hui pour signifier "très gros ratages" ?

je ne comprends pas non plus si tu trouves cela cohérent où pas puisque tu dis les deux (comme souvent)

Moi sans parler de naufrage comme MA Roux, car MC a fait pire, j'y vois (en video) un spectacle raté et assez moche, partant dans tous les sens et lassant. En rien pétillant.

Mais peut-être que ça plait aux jeunes puisque les références ciné de Mariame ont l'air de s’adresser surtout à eux...Je ne sais pas.
"Si tu travailles avec un marteau-piqueur pendant un tremblement de terre, désynchronise-toi, sinon tu travailles pour rien." J-C Van Damme.
Odb-opéra

Avatar du membre
Stefano P
Basse
Basse
Messages : 3454
Enregistré le : 08 déc. 2013, 09:31
Contact :

Re: Monteverdi-Le retour d'Ulysse dans sa patrie-Haim/Clément-TCE-02/03 2017

Message par Stefano P » 16 mars 2017, 12:54

Piero1809 a écrit :
16 mars 2017, 09:03
Mise en scène. J'avoue n'avoir pas bien compris le parti-pris de Mariame Clément qui souvent m'avait enchanté dans d'autres créations. Parfois c'est hiératique, froid conforme à l'idée qu'on se fait du théâtre antique. Parfois ça part dans tous les sens et notamment dans un burlesque un peu gratuit sans qu'on puisse voir un plan d'ensemble. De temps en temps de très belles images toutefois.
Oui, je te suis sur ce point ; il y a une incohérence dans la conception globale de la mise en scène : je comprends par exemple qu'elle choisisse de traiter de façon burlesque la partie des Proci / Porci (les prétendants), avec en particulier le personnage bouffon d'Iro, qui devient ici un obèse accro au McDo, mais elle choisit aussi ce parti-pris burlesque et parodique pour les dieux, qui sont représentés comme une bande d'abrutis sortis d'un film de Tarantino (ou d'une séquence de Pirates des Caraïbes). A côté de cela, comme tu le dis, elle adopte un style noble et une sorte de drapé antique pour les scènes entre Ulysse et Pénélope, ou les retrouvailles d'Ulysse avec Eumée et Télémaque, vraiment un très beau moment, fort émouvant et visuellement très beau. C'est ce que je voulais dire quand je parlais de patchwork : on ne voit pas vraiment où elle veut en venir et quelle vision elle a de l’œuvre ; c'est complètement décousu d'une scène à l'autre et ça donne une impression d'inabouti.
"Bald, bald, Jüngling, oder nie !"

Avatar du membre
JdeB
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 20784
Enregistré le : 02 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Monteverdi-Le retour d'Ulysse dans sa patrie-Haim/Clément-TCE-02/03 2017

Message par JdeB » 16 mars 2017, 12:54

oui, sur le décousu et le côté un peu bâclé.
"Si tu travailles avec un marteau-piqueur pendant un tremblement de terre, désynchronise-toi, sinon tu travailles pour rien." J-C Van Damme.
Odb-opéra

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Epsilon, MariaStuarda, Yahoo [Bot] et 41 invités