Monteverdi-Le retour d'Ulysse dans sa patrie-Haim/Clément-TCE-02/03 2017

Représentations
Répondre
Avatar du membre
HELENE ADAM
Basse
Basse
Messages : 8832
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris
Contact :

Monteverdi-Le retour d'Ulysse dans sa patrie-Haim/Clément-TCE-02/03 2017

Message par HELENE ADAM » 26 févr. 2017, 09:37

Le Retour d’Ulysse dans sa patrie

Claudio Monteverdi

Emmanuelle Haïm direction
Mariame Clément mise en scène
Julia Hansen scénographie et costumes
Bernd Purkrabek lumières

Rolando Villazón Ulysse
Magdalena Kožená Pénélope
Katherine Watson Junon
Kresimir Spicer Eumée
Anne-Catherine Gillet L’Amour / Minerve
Isabelle Druet La Fortune / Mélantho
Maarten Engeltjes La Fragilité humaine / Pisandre
Callum Thorpe Le Temps / Antinoüs
Lothar Odinius Jupiter / Amphinome
Jean Teitgen Neptune
Mathias Vidal Télémaque
Emiliano Gonzalez Toro Eurymaque
Jörg Schneider Irus
Elodie Méchain Euryclée (Mary-Ellen Nesi le 28 février)

Le concert d'Astre


Théâtre des Champs Elysées
MARDI 28 FEVRIER 19H 30
VENDREDI 03 MARS 19H 30
LUNDI 06 MARS 19H 30
JEUDI 09 MARS 19H 30
LUNDI 13 MARS 19H 30


Diffusion prévue sur France Musique le 26 mars à 20H
Lui : Que sous mes pieds se déchire la terre ! que sur mon front éclate le tonnerre,je t'aime, Élisabeth ! Le monde est oublié !
Elle : Eh bien ! donc, frappez votre père ! venez, de son meurtre souillé, traîner à l'autel votre mère

Mon blog :
https://passionoperaheleneadam.blogspot.fr

Avatar du membre
Asvo
Ténor
Ténor
Messages : 863
Enregistré le : 05 févr. 2011, 00:00
Contact :

Re: Monteverdi-Le retour d'Ulysse dans sa patrie-Haim/Clément-TCE-02/03 2017

Message par Asvo » 27 févr. 2017, 12:25

Reçu ce matin

"Chers spectateurs,

Afin de vous permettre d’organiser au mieux votre venue au Théâtre des Champs-Elysées pour assister à l’une des représentations de l’opéra Le Retour d’Ulysse dans sa patrie de Monteverdi, sous la direction d’Emmanuelle Haïm du Concert d’Astrée, dans la mise en scène de Mariame Clément, nous avons le plaisir de vous communiquer le minutage :

1ère partie : 1h55

Entracte : 25 mn

2ème partie : 1h10.

AUSSI. Avant la représentation et lors de l’entracte, baladez-vous dans les pourtours pour découvrir les dispositifs Transmedia de L’Odyssée de Pénélope réalisés par des étudiants en partenariat avec le Théâtre.
Vous verrez ainsi des livrets en réalité augmentée, des affiches animées, des sérigraphies, une histoire dessinée, vous sentirez Le parfum de l’Attente, L’onguent de Pénélope et enfin vous pourrez déguster au Bar L’Élixir des Dieux…
"

Avatar du membre
HELENE ADAM
Basse
Basse
Messages : 8832
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris
Contact :

Re: Monteverdi-Le retour d'Ulysse dans sa patrie-Haim/Clément-TCE-02/03 2017

Message par HELENE ADAM » 28 févr. 2017, 10:11

Et quelques photos du théâtre des champs Elysées

Image

Image

Image
Lui : Que sous mes pieds se déchire la terre ! que sur mon front éclate le tonnerre,je t'aime, Élisabeth ! Le monde est oublié !
Elle : Eh bien ! donc, frappez votre père ! venez, de son meurtre souillé, traîner à l'autel votre mère

Mon blog :
https://passionoperaheleneadam.blogspot.fr

Avatar du membre
HELENE ADAM
Basse
Basse
Messages : 8832
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris
Contact :

Re: Monteverdi-Le retour d'Ulysse dans sa patrie-Haim/Clément-TCE-02/03 2017

Message par HELENE ADAM » 28 févr. 2017, 17:58

Interview croisées de Emmanuelle Haim et Mariame Clément qui commence ainsi

"Aucune "affaire Penelope Fillon" ne se profilait à l'horizon lorsque le Théâtre des Champs-Elysées a programmé il y a trois ans "Le retour d'Ulysse", mais impossible aujourd'hui de ne pas y penser alors que le chef d'oeuvre de Monteverdi est à l'affiche (du 28 février au 13 mars).

"Je vous mentirais si je vous disais qu'on n'a pas fait le parallèle en répétition", reconnaît la metteuse en scène Mariame Clément. "Pénélope, c'est l'épouse et la mère, il y a là quelque chose d'assez troublant"
.

On y lit également
"C'est à la fois un monument de la littérature et un opéra fondateur de l'histoire lyrique, c'est intimidant", reconnaît Mariame Clément.

La metteuse en scène a voulu "incarner les personnages pour qu'ils nous touchent, sans transformer cette histoire comme s'il s'agissait de monsieur et madame Tout-le-Monde: c'est quand même Ulysse et Pénélope
".

http://www.la-croix.com/Culture/Penelop ... 1300827873
Lui : Que sous mes pieds se déchire la terre ! que sur mon front éclate le tonnerre,je t'aime, Élisabeth ! Le monde est oublié !
Elle : Eh bien ! donc, frappez votre père ! venez, de son meurtre souillé, traîner à l'autel votre mère

Mon blog :
https://passionoperaheleneadam.blogspot.fr

Avatar du membre
Stefano P
Basse
Basse
Messages : 3454
Enregistré le : 08 déc. 2013, 09:31
Contact :

Re: Monteverdi-Le retour d'Ulysse dans sa patrie-Haim/Clément-TCE-02/03 2017

Message par Stefano P » 28 févr. 2017, 19:00

HELENE ADAM a écrit :
28 févr. 2017, 17:58
"Je vous mentirais si je vous disais qu'on n'a pas fait le parallèle en répétition", reconnaît la metteuse en scène Mariame Clément. "Pénélope, c'est l'épouse et la mère, il y a là quelque chose d'assez troublant"[/color][/i].
Et elle aussi, avec cette histoire de tapisserie faite et défaite en permanence, on n'a jamais pu attester qu'elle avait vraiment travaillé... 8)
"Bald, bald, Jüngling, oder nie !"

Avatar du membre
HELENE ADAM
Basse
Basse
Messages : 8832
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris
Contact :

Re: Monteverdi-Le retour d'Ulysse dans sa patrie-Haim/Clément-TCE-02/03 2017

Message par HELENE ADAM » 01 mars 2017, 09:58

Impressions très mitigées de la soirée d'hier soir.

L'orchestre baroque "Le concert d'Astrée" sous la direction de son chef Emmanuelle Haim, est sans doute ce qu'il y a de plus réussi, dans une formation minimale aux superbes instruments anciens, avec les petits défauts habituels de ces instruments qui se désaccordent facilement et souvent, mais, bon, cela fait partie du charme et de l'authenticité. Petite formation donc, précise et harmonieuse, en dialogue ou en accompagnement de chanteurs parfaitement calibrés pour la salle (depuis le parterre en tous cas), et pour une fosse minimale.

La mise en scène de Mariame Clément donne un peu de vie à un opéra qui est long et parfois fastidieux musicalement, mais son parti pris atemporel dérape souvent donnant dans la facilité et le bling-bling qui fait rire les spectateurs à des moments tragiques ou solennels. Et sa lecture n'apporte pas grand-chose à l'oeuvre à part quelques beaux moments esthétisant comme les retrouvailles entre Ulysse et Télémaque sur fond de paysages méditerranéens montagneux.

Pénélope est habillée à l'antique, de même qu'Ulysse (rendu chauve et affublé le plus souvent d'un horrible barbe blanche), mais Télémaque est en jean-blouson-baskets. Une partie des personnages arbore plutôt le style début 20ème tandis que d'autres sont de l'époque de Télémaque, d'aujourd'hui. On alterne donc des scènes que je qualifierai de burlesque voire de grotesque, avec des scènes très réussies un peu au hasard du déroulement de l'opéra.

Question chant, c'est également inégal et plutôt décevant :
J'ai beaucoup aimé Anne-Catherine Gillet (L’Amour / Minerve) qui, décidément, fait pas mal parler d'elle en bien sur ODB ces derniers temps, et je ne peux que confirmer un grand talent musical et scénique, belles vocalises, voix bien projetée. Très bon Eumée de Kresimir Spicer qu'on a souvent entendu au TCE et qui déploie toujours une très belle voix (peut-être un peu fatiguée dans les aigus mais je chipote) et donne à son Eumée une noblesse et un générosité touchantes.
Le couple Isabelle Druet ( La Fortune / Mélantho) et Emiliano Gonzalez Toro ( Eurymaque) fonctionne lui aussi très bien, excellents duos très truculents et belles voix pour les deux.
Les trois prétendants de Pénélope, Maarten Engeltjes (La Fragilité humaine / Pisandre), Callum Thorpe (Le Temps / Antinoüs), Lothar Odinius (Jupiter / Amphinome), qui chantent également d'autres rôles réussissent bien également leurs ensemble, leurs dialogue, le mariage de leurs trois voix très contrastées (un contre ténor, un ténor et une vraie basse) qui est l'un des grands moments musicaux de cet oeuvre AMHA.
Mary-Ellen Nesi qui remplaçait quasiment au pied levé Elodie Méchain, malade, en Euryclée, s'en est très bien sortie également malgré son arrivée impromptue dans une mise en scène qu'elle ne connaissait pas.
Mais mes compliments s'arrêtent là et, même ces rôles, importants dans le déroulé de l'opéra, ne sont jamais transcendants et ne suscitent jamais une forte émotion devant l'exploit vocal. Tout reste assez plat à mon sens.
Ensuite je suis moins convaincue de la qualité du chant et de l'interprétation.
Jörg Schneider en Irus a été apprécié pour ses capacités à faire le clown tout en chantant mais j'ai trouvé cela outré et gâchant un peu la beauté et la qualité de son timbre.
Matthias Vidal (qu'on entend très bien avec un tout petit orchestre comme celui-ci, allusion à une discussion le concernant sur ODB...), est un peu décevant, la voix parait parfois à la peine, comme s'il avait des difficultés de gorge, il campe un Télémaque sorte de "Villazon" en miniature (le chanteur est de très petite taille, brun, bouclé), qui n'est pas mal mais je l'ai connu plus éclatant vocalement.
Magdalena Kožená (Pénélope) est très belle et très touchante mais je ne l'ai pas trouvé non plus vocalement très en forme, quelques très beaux aigus délicats mais un médium assez pauvre et rien, là non plus, de suffisamment beau lyriquement parlant pour être totalement satisfaisant.
Quant à Rolando Villazon, il joue plutôt bien (quoique de manière parfois très caricaturale, mise en scène oblige) son Ulysse mais la voix ne suit pas. Dans la première partie, il s'en sort pas trop mal (mais on sent sa crainte des aigus, pourtant fort modérés, qu'il aborde avec précaution et sans donner la gomme) mais la dernière partie le voit vraiment à la peine et la voix s'amenuise beaucoup, son charisme et sa présence sur scène ne masquant pas certaines limites évidentes.
Impressions mitigées donc, car il y a de beaux moments, y compris pour le couple central, mais sans qu'on décolle jamais vraiment.

PS : le public avait l'air en grande partie "invité" (multiples cocktails privés à l'entracte) et n'a pas hué la mise en scène ni applaudi pendant le déroulé de l'opéra. Bref, pas le public habituel du TCE.
Lui : Que sous mes pieds se déchire la terre ! que sur mon front éclate le tonnerre,je t'aime, Élisabeth ! Le monde est oublié !
Elle : Eh bien ! donc, frappez votre père ! venez, de son meurtre souillé, traîner à l'autel votre mère

Mon blog :
https://passionoperaheleneadam.blogspot.fr

Avatar du membre
HELENE ADAM
Basse
Basse
Messages : 8832
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris
Contact :

Re: Monteverdi-Le retour d'Ulysse dans sa patrie-Haim/Clément-TCE-02/03 2017

Message par HELENE ADAM » 01 mars 2017, 10:37

Pour ceux qui se perdent dans les personnages et leurs tessitures respectives :

Dieux
Jupiter - ténor
Neptune - basse
Minerve - soprano
Junon - soprano
Esprits célestes - chœur de femmes

Mortels
Ulysse - ténor
Pénélope, son épouse - alto
Télémaque, son fils- ténor
Mélantho, suivante de Pénélope - soprano
Eumée, un berger - ténor
Eurymaque, amant de Mélantho - ténor
Euryclée, nourrice d'Ulysse - soprano
Les prétendants de Pénélope
Pisandre - contre-ténor
Amphinome - ténor
Antinoüs - basse
Irus, serviteur des prétendants - ténor
Marins, Phéniciens - chœur d'hommes

Dans le prologue
La Fragilité humaine - soprano
Le Temps - basse
La Fortune - soprano
L'Amour - soprano
Lui : Que sous mes pieds se déchire la terre ! que sur mon front éclate le tonnerre,je t'aime, Élisabeth ! Le monde est oublié !
Elle : Eh bien ! donc, frappez votre père ! venez, de son meurtre souillé, traîner à l'autel votre mère

Mon blog :
https://passionoperaheleneadam.blogspot.fr

paco
Basse
Basse
Messages : 7730
Enregistré le : 23 mars 2006, 00:00

Re: Monteverdi-Le retour d'Ulysse dans sa patrie-Haim/Clément-TCE-02/03 2017

Message par paco » 01 mars 2017, 10:40

Merci pour le CR. A te lire, je suis content de ne pas avoir acheté de place. La lecture des premières "idées" de Marianne Clément çà et là m'avait fait craindre exactement ce que tu décris...

Avatar du membre
cosimus
Ténor
Ténor
Messages : 637
Enregistré le : 14 mai 2015, 13:39

Re: Monteverdi-Le retour d'Ulysse dans sa patrie-Haim/Clément-TCE-02/03 2017

Message par cosimus » 01 mars 2017, 10:58

paco a écrit :
01 mars 2017, 10:40
Merci pour le CR. A te lire, je suis content de ne pas avoir acheté de place. La lecture des premières "idées" de Marianne Clément çà et là m'avait fait craindre exactement ce que tu décris...
J'avais les mêmes préventions que toi et j'y allais à reculons mais j'ai trouvé la mise en scène discutable mais acceptable tout en partageant les critiques d'Hélène à propos des moments burlesques outrés et plus ou moins à propos.
J'ai été satisfait de ce que j'ai entendu et tout de suite séduit par la Pénélope de Magdalena Kozena splendide à tout point de vue dans son premier grand "air" Di misera Regina mais inégale au fil des actes; en revanche j'ai beaucoup craint pour Rolando Villazón au début de Dormo encora (il avait du mal à émerger :wink: ) mais il s'est plutôt rattrapé par la suite. Beaucoup aimé les prétendants, en particulier Callum Thorpe...

A noter que, contrairement à ce qui était indiqué dans le fascicule de la saison, le spectacle ne dure pas 2h50 mais 3h30 (entracte compris) mais il est vrai que le mail reçu allait dans ce sens.
"Est modus in rebus", Horace

"La vérité luit de sa propre lumière;& on n'éclaire pas les esprits avec la flamme des bûchers." Marmontel, Bélisaire,

Thelxinoe
Mezzo Soprano
Mezzo Soprano
Messages : 235
Enregistré le : 27 mars 2009, 00:00
Localisation : paris
Contact :

Re: Monteverdi-Le retour d'Ulysse dans sa patrie-Haim/Clément-TCE-02/03 2017

Message par Thelxinoe » 01 mars 2017, 15:51

Et bien moi, j'en suis sorti plus tôt que prévu et triste.
Triste principalement parce que je n'avais pas écouté (voulu écouter) Rolando Villazon depuis plusieurs années (depuis son retour post opératoire à Munich) et que hier soir, j'ai imaginé l'immense peine que pouvait ressentir cet artiste qui fut un temps en tête d'affiche. Ca doit être terrible à vivre. Pas de commentaire donc sur sa performance, ça serait indécent.

Plus tôt que prévu pour une production dont la mes est minimaliste, les décors/costumes surannés pour rester courtois et l'éclairage qui a du avoir des ratés hier soir (ou je ne comprends pas), bref très bien résumé par le pitch du TCE pour présenter Marianne Clément : "elle a suivi les cursus lettres et histoire de l’art à l’Ecole Normale Supérieure" - nettement en dessous de ce qu'elle avait fait à Garnier avec Hänsel et Gretel (recyclage de boite suspendue).
Plus tôt que prévu aussi par la prestation de Magdalena Kozena que j'ai trouvée relativement peu expressive (mais j'en attendais beaucoup aussi).

A noter Anne-Catherine Gillet qui sort du lot avec une vraie interprétation d'actrice et une voix fruitée ornementée de beaux aigus et vocalises affirmées.

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 42 invités