Rossini - Armida - Gamba/Clément - Montpellier - 02-03/2017

Représentations
Répondre
Avatar du membre
JdeB
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 20025
Enregistré le : 02 mars 2003, 00:00
Contact :

Rossini - Armida - Gamba/Clément - Montpellier - 02-03/2017

Message par JdeB » 24 févr. 2017, 07:55

Armida de Rossini (1817)
Michele Gamba / Mariame Clément

Armida Karine Deshayes
Rinaldo Enea Scala
Gernando/ Ubaldo Edoardo Milletti
Goffredo/ Carlo Dario Schmunck
Idraote/ Astarotte Daniel Grice
Eustazio Giuseppe Tommaso

Image

Montpellier, le 5 mars 2017

Je rappelle mon dossier sur cet opéra qui n'a pas été donné en France depuis l'été 1988

joomfinal/index.php/les-dossiers/50-oeu ... aples-1817
dossier dont le programme de salle de Montpellier se fait un large écho sans me citer...

Image

Après avoir applaudi chaleureusement plusieurs productions de Mariame Clément en France et ailleurs, et pour la connaître un peu, je n'aurais jamais cru possible, même en manque d'inspiration, ce qui peut naturellement arriver à tout artiste, qu'elle tombe aussi bas et surtout dans la vulgarité. La scène introductive avec la sodomisation de la poupée gonflable, pitié ! Comme elle a lu le mot "champion" dans le livret, elle a pensé au monde du sport et par association d'idée à Zidane, parfait !
si elle avait eu à mettre en scène un autre avatar de la Jérusalem délivrée, Renaud de Sacchini, elle aurait donc songé selon la même méthode au chanteur et transposé l'action dans un magasin de bonbons à cause des "vrais roudoudous et des mistrals gagnants" ?
Sauvons de ce naufrage le dernier acte qui, malgré quelques scories, se laisse regarder sans déplaisir.

La scénographie quant à elle emprunte aux esthétiques des émissions de TV reality, de Pierre & Gilles et des séries Z.
Décidément, cette Armida, après l'indigente et risible production de JC Fall à Aix en juillet 1988, n'a pas de chance dans nos contrées...

Image

Heureusement la partie vocale et musicale ne méritent que des éloges !

Karine Deshayes impressionne vraiment par l'opulence, la richesse et la rondeur du timbre, le brio de ses vocalises malgré un léger manque de netteté parfois, l'éclat de ses aigus forte, sa musicalité et son engagement scénique. Elle nous a livré une scène finale de haute intensité, dessinant à merveille le portrait de l'enchanteresse humiliée par l'abandon de Rinaldo, prête à tout pour le retenir puis libérant sa rage (auto)destructrice. Elle semblait comme possédée par le rôle ! On se réjouit dans la retrouver au prochain Festival de Radio-France pour une autre prise de rôle sous forme de défi, l'Elvira des Puritains, explorant ainsi sa nouvelle et naturelle vocalité.

Enea Scala que j'avais découvert à Vienne dans le sublime Castor et Pollux mis en scène par la même M. Clément, campe un Rinaldo de noble lignage, viril et preux, à la virtuosité étincelante, fascinant dans sa descente vertigineuse de l'ut au la bémol grave, comme en se jouant. Il se montre ici le digne hériter de R. Blake avec un timbre et un physique supérieurs !

Tous les autres solistes sont à féliciter ou à encourager avec mention spéciale pour l'excellent Dario Schmunck

Il y a longtemps qu'on avait entendu les chœurs et l'orchestre de Montpellier à ce niveau sous la baguette énergique et inspirée de Michele Gamba, d'une probité stylistique irréprochable.

Jérôme Pesqué.

Image

Image

Image
Photos Marc Ginot
"Si tu travailles avec un marteau-piqueur pendant un tremblement de terre, désynchronise-toi, sinon tu travailles pour rien." J-C Van Damme.
Odb-opéra

Avatar du membre
Piero1809
Ténor
Ténor
Messages : 697
Enregistré le : 14 avr. 2009, 23:00
Localisation : Strasbourg
Contact :

Re: Rossini-Armida-Gamba / Clément-Montpellier-02 et 03/2017

Message par Piero1809 » 24 févr. 2017, 08:30

Voilà une Armida a priori bien séduisante!

Merci pour le dossier passionnant, lecture sans doute indispensable pour profiter à fond du spectacle concocté par Mariame Clément.

philipppe
Ténor
Ténor
Messages : 854
Enregistré le : 17 févr. 2005, 00:00

Re: Rossini-Armida-Gamba / Clément-Montpellier-02 et 03/2017

Message par philipppe » 24 févr. 2017, 08:39

Est ce que les experts du chant rossinien considèrent que Deshayes peut succéder dignement à une June Anderson dans ce role ? Y a-t-il les mêmes appréhensions que lors de la prise de role de JJD en Semiramide ?

Avatar du membre
JdeB
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 20025
Enregistré le : 02 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Rossini-Armida-Gamba / Clément-Montpellier-02 et 03/2017

Message par JdeB » 24 févr. 2017, 08:51

Nous avons amorcé le débat sur cette prise de rôle ici
viewtopic.php?f=2&t=18218&hilit=Deshayes&start=10

on parle même de KD en Elvira des Puritani au festival de Montpellier 2017. Qui confirme ?
"Si tu travailles avec un marteau-piqueur pendant un tremblement de terre, désynchronise-toi, sinon tu travailles pour rien." J-C Van Damme.
Odb-opéra

Avatar du membre
offenbach
Baryton
Baryton
Messages : 1214
Enregistré le : 10 août 2004, 23:00
Contact :

Re: Rossini-Armida-Gamba / Clément-Montpellier-02 et 03/2017

Message par offenbach » 24 févr. 2017, 09:02

Pour ma part, j'ai toujours considéré Deshayes comme un soprano.
Je me souviendrai toujours de son Spectre de la rose sur son ancien site, dans la tonalité de soprano. En fermant les yeux, on aurait dit Véronique Gens.
J'ai même lu que dans un Urbain à Strasbourg, elle aurait interpolé un contre-mi bémol.
L'ayant entendue dans des duos, en Gretel et en Comtesse, sa voix est parfaite en haut, avec des piani dans l'aigu assez surprenants.
Par rapport à JDD, je trouve la voix beaucoup mieux focalisée, et je pense que la voix monte vraiment vers sa véritable tessiture. Le grave devient vraiment compliqué chez Deshayes (il a toujours été son point faible, un comble pour une mezzo), alors que chez JDD, c'est l'aigu qui se raccourcit de plus en plus.

Avatar du membre
JdeB
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 20025
Enregistré le : 02 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Rossini-Armida-Gamba / Clément-Montpellier-02 et 03/2017

Message par JdeB » 24 févr. 2017, 09:14

Tout à fait d'accord.
C'était très net dans Maria Stuarda à Avignon il y a un an.
"Si tu travailles avec un marteau-piqueur pendant un tremblement de terre, désynchronise-toi, sinon tu travailles pour rien." J-C Van Damme.
Odb-opéra

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 11766
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Rossini-Armida-Gamba / Clément-Montpellier-02 et 03/2017

Message par PlacidoCarrerotti » 24 févr. 2017, 09:53

offenbach a écrit :
24 févr. 2017, 09:02
Pour ma part, j'ai toujours considéré Deshayes comme un soprano.
Je me souviendrai toujours de son Spectre de la rose sur son ancien site, dans la tonalité de soprano. En fermant les yeux, on aurait dit Véronique Gens.
J'ai même lu que dans un Urbain à Strasbourg, elle aurait interpolé un contre-mi bémol.
L'ayant entendue dans des duos, en Gretel et en Comtesse, sa voix est parfaite en haut, avec des piani dans l'aigu assez surprenants.
Par rapport à JDD, je trouve la voix beaucoup mieux focalisée, et je pense que la voix monte vraiment vers sa véritable tessiture. Le grave devient vraiment compliqué chez Deshayes (il a toujours été son point faible, un comble pour une mezzo), alors que chez JDD, c'est l'aigu qui se raccourcit de plus en plus.
+ 1. Je l'ai toujours dit également mais, comme on dit dans ces cas là "elle sait mieux que toi ce qui est bon pour sa voix" :mrgreen:

Pour prendre un exemple inverse, dans Cenerentola, tessiture de mezzo plutôt grave (Lucia Valentini-Terrani ...), la voix était le plus souvent difficile à entendre. Et dès que les cadences lui permettaient de partir dans l'aigu, ça allait mieux, mais sans être exceptionnel car le centre de gravité de la voix avait été placé trop bas.
Normalement, plus elle chantera de rôles de soprano, plus elle se libérera dans l'aigu.
“Plus on ira, moins il y aura de centenaires qui auront connu Napoléon 1er.” Alphonse Allais.

muriel
Basse
Basse
Messages : 2659
Enregistré le : 17 nov. 2003, 00:00
Localisation : Arles

Re: Rossini-Armida-Gamba / Clément-Montpellier-02 et 03/2017

Message par muriel » 24 févr. 2017, 11:05

la vidéo de présentation n'est guère enthousiasmante :cry:
https://www.youtube.com/watch?v=NTBcGTqX0xc

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 11766
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Rossini-Armida-Gamba / Clément-Montpellier-02 et 03/2017

Message par PlacidoCarrerotti » 24 févr. 2017, 11:13

On m'avait dit que Mariame Clément avait forgé son concept sur une confusion entre Rinaldo et Ronaldo : je pensais à une plaisanterie mais ...
“Plus on ira, moins il y aura de centenaires qui auront connu Napoléon 1er.” Alphonse Allais.

muriel
Basse
Basse
Messages : 2659
Enregistré le : 17 nov. 2003, 00:00
Localisation : Arles

Re: Rossini-Armida-Gamba / Clément-Montpellier-02 et 03/2017

Message par muriel » 24 févr. 2017, 19:24

Image
on va bien rigoler...

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Majestic-12 [Bot] et 18 invités