Rossini - Semiramide - Mariotti/Alden - Munich - 02/2017

Représentations
Avatar du membre
jerome
Basse
Basse
Messages : 7319
Enregistré le : 03 mars 2003, 00:00
Localisation : NANCY

Re: Rossini - Semiramide - Mariotti/Alden - Munich - 02/2017

Message par jerome » 05 mars 2017, 18:35

HELENE ADAM a écrit :
05 mars 2017, 15:10
l'ouverture de Sémiramide exécutée par Mariotti vaudrait à elle seule l'écoute, AMHA.
ça c'est vrai! Magnifique direction de cette ouverture que tous les grands chefs ont voulu diriger avec des bonheurs très divers (et souvent de manière trop lente dans la 2ème moitié, cassant du coup littéralement le fameux crescendo rossinien!). Mariotti, lui dirige avec un sens du relief, une nervosité, une tension incroyable comme j'ai dû l'entendre 3 ou 4 fois seulement dans la discographie abondante de cette ouverture.

Avatar du membre
Stefano P
Basse
Basse
Messages : 2884
Enregistré le : 08 déc. 2013, 09:31

Re: Rossini - Semiramide - Mariotti/Alden - Munich - 02/2017

Message par Stefano P » 05 mars 2017, 18:59

Ce qui est étonnant dans cette production, c'est que Mariotti qui maîtrise si bien le style rossinien, avec ce côté "bigger than life", accepte en même temps un cast qui aplatit complètement l’œuvre (avec peut-être l'exception d'Idreno), la tire du côté du réalisme revendiqué par la mise en scène, avec ses évocations de l'imagerie des totalitarismes du vingtième siècle. C'est tout à fait évident quand on entend la Sémiramis laborieuse de JDD, qui se réfugie dans une incarnation presque vériste parce qu'elle est vocalement incapable d'endosser le côté flamboyant et excessif du rôle, incapacité qu'elle compense par un recours à un expressionnisme dramatique qui n'est pas du tout ce que l'on attend chez Rossini...
"Bald, bald, Jüngling, oder nie !"

Avatar du membre
jerome
Basse
Basse
Messages : 7319
Enregistré le : 03 mars 2003, 00:00
Localisation : NANCY

Re: Rossini - Semiramide - Mariotti/Alden - Munich - 02/2017

Message par jerome » 05 mars 2017, 21:13

oui tout à fait!
cet apm je réécoutais l'intégrale studio qu'en a fait Gruberova en 1998 et je me disais que, bien que n'ayant pas, dans un autre genre, elle non plus, les moyens exacts du rôle (les graves sont assez étouffés ...), elle en avait au moins à cette époque la maîtrise technique la plus éblouissante qui soit et une santé vocale (pour ne pas dire une arrogance vocale) à toute épreuve par dessus un timbre de toute beauté, et sans aucun expressionisme. Et qu'en fait cette intégrale était vocalement d'assez haut vol et que c'est le chef (Marcello Panni) qui en était peut-être l'élément le moins convaincant. Comme quoi, cette musique est aussi une musique de chef!

Avatar du membre
zigfrid
Ténor
Ténor
Messages : 976
Enregistré le : 14 janv. 2009, 00:00
Contact :

Re: Rossini - Semiramide - Mariotti/Alden - Munich - 02/2017

Message par zigfrid » 05 mars 2017, 22:39

PlacidoCarrerotti a écrit :
17 févr. 2017, 19:10
Il manque quand même une chose à Radvanovsky pour être une vraie belcantiste : la capacité à colorer. Son chant est monochrome et de ce fait un tantinet ennuyeux dès lors qu'il n'y a pas d'effets spectaculaires.
Ceci dit je l'adore ;-)
une vraie belcantiste possède aussi une certaine "brillance" dans le timbre (sutherland, anderson) et surtout a des propentions à chanter juste. les défauts d'intonation de radvanovsky la disqualifient d'entrée de jeu pour prétendre briller ne serait ce quà un quart des chevilles de gencer, caballé, sutherland ou anderson..ajoutez à cela un timbre impavide et on a droit à tout, mais certes pas à une belcantiste.
(ce n'est pas la peine de lâcher les chiens, je suis vacciné contre la rage :blushing: )

Avatar du membre
Adalbéron
Ténor
Ténor
Messages : 629
Enregistré le : 01 mars 2015, 20:51
Localisation : Paris

Re: Rossini - Semiramide - Mariotti/Alden - Munich - 02/2017

Message par Adalbéron » 06 mars 2017, 00:05

zigfrid a écrit :
05 mars 2017, 22:39
PlacidoCarrerotti a écrit :
17 févr. 2017, 19:10
Il manque quand même une chose à Radvanovsky pour être une vraie belcantiste : la capacité à colorer. Son chant est monochrome et de ce fait un tantinet ennuyeux dès lors qu'il n'y a pas d'effets spectaculaires.
Ceci dit je l'adore ;-)
une vraie belcantiste possède aussi une certaine "brillance" dans le timbre (sutherland, anderson) et surtout a des propentions à chanter juste. les défauts d'intonation de radvanovsky la disqualifient d'entrée de jeu pour prétendre briller ne serait ce quà un quart des chevilles de gencer, caballé, sutherland ou anderson..ajoutez à cela un timbre impavide et on a droit à tout, mais certes pas à une belcantiste.
(ce n'est pas la peine de lâcher les chiens, je suis vacciné contre la rage :blushing: )
Donc Callas ne fut pas une belcantiste ?

Je ne dirais pas que la voix de Radvanovsky manque de brillance, et je n'ai jamais remarqué chez elle de défaut d'intonation majeur, mais nous n'avons certainement pas en mémoire les mêmes représentations. Tu as un exemple ?
Dire que le timbre de Radvanovky est "impavide" est tout à fait subjectif ; c'est une impression qui peut être due à ce que Placido mentionnait au-dessus.
Il reste malgré tout que Radvanovsky est sans doute la plus grande verdienne de notre époque :mrgreen:
"Songe bien, oui, songe en combattant qu'un oeil noir te regarde, et que l'amour t'attend."Carmen

Avatar du membre
zigfrid
Ténor
Ténor
Messages : 976
Enregistré le : 14 janv. 2009, 00:00
Contact :

Re: Rossini - Semiramide - Mariotti/Alden - Munich - 02/2017

Message par zigfrid » 06 mars 2017, 00:09

elle ne chantait pas faux. et puis je ne l'écoute pas, sa voix me hérisse.

Avatar du membre
Stefano P
Basse
Basse
Messages : 2884
Enregistré le : 08 déc. 2013, 09:31

Re: Rossini - Semiramide - Mariotti/Alden - Munich - 02/2017

Message par Stefano P » 17 mars 2017, 15:02

Signalons que Michele Mariotti vient de recevoir le prix Abbiati 2017 pour la meilleure direction d'orchestre ; le prix est décerné chaque année par l'Association des critiques musicaux italiens, il en est à sa trente-sixième édition. Cette récompense est tout à fait méritée, à mon avis !

Image
:clapping: (photo : Rocco Casaluci)
"Bald, bald, Jüngling, oder nie !"

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 37 invités