Reprise d'Arabella au Châtelet

Représentations
abaris
Basse
Basse
Messages : 2897
Enregistré le : 08 févr. 2005, 00:00
Localisation : Paris
Contact :

Reprise d'Arabella au Châtelet

Message par abaris » 19 mai 2005, 15:53

J'ouvre le fil de discussion consacré à cette reprise et j'en profite pour annoncer que selon le site du théâtre, c'est Günter Neuhold qui dirigera la représentation de ce soir (il mentionnait Andrew Davis ce matin).

Avatar du membre
Friedmund
Baryton
Baryton
Messages : 1124
Enregistré le : 20 nov. 2004, 00:00
Localisation : Paris
Contact :

Message par Friedmund » 19 mai 2005, 16:00

Par contre, le site annonce Andrew Davis pour le concert Sibelius-Strauss-Beethoven du 24.

Avatar du membre
Ruggero
Basse
Basse
Messages : 4634
Enregistré le : 02 sept. 2004, 23:00
Contact :

Message par Ruggero » 19 mai 2005, 16:01

Davis est déjà en concert demain soir au TCE, il doit être surmené... un ami m'a fait la fausse foie de m'annoncer Colin Davis pour Arabella, hier :(
L'opéra semble voué à être le dernier refuge du besoin de la beauté artistique en toc.
(Bernard Shaw, 1898)

Avatar du membre
Friedmund
Baryton
Baryton
Messages : 1124
Enregistré le : 20 nov. 2004, 00:00
Localisation : Paris
Contact :

Message par Friedmund » 19 mai 2005, 16:03

RuggeroRaimondi a écrit :un ami m'a fait la fausse foie de m'annoncer Colin Davis pour Arabella, hier :(
Visiblement cela t'est resté sur l'estomac :lol:

tuano
Basse
Basse
Messages : 9361
Enregistré le : 30 mars 2003, 23:00
Localisation : France
Contact :

Message par tuano » 19 mai 2005, 17:34

Andrew Davis a dirigé une version des Quatre derniers Lieder avec Kiri Te Kanawa qui était supérieure, d'après une critique que j'avais lue, à la version dirigée par Solti avec l'Orchestre Philharmonique de Vienne et la même chanteuse.

Il n'y a donc peut-être pas de quoi pleurer.

Avatar du membre
Friedmund
Baryton
Baryton
Messages : 1124
Enregistré le : 20 nov. 2004, 00:00
Localisation : Paris
Contact :

Message par Friedmund » 19 mai 2005, 23:25

De retour de la première. Une bien belle soirée, acceuillie très chaleureusement par le public. La mise en scène de Mussbach est toujours aussi efficace et belle, bénéficiant en plus d'un trio de chanteurs comédiens dans l'âme.

Bonney, qui avait été sublime lors de la première série de représentations, a perdu de la clarté, de la facilité et de la splendeur dans l'aigu devenu un peu raide, particulièrement dans le duo du I. Pourtant, la voix reste superbe, et arrache les larmes au III (les miennes en tout cas).
Hampson est naturellement superbe vocalement, quoique parfois sans la plénitude de timbre et d'émission des grands Mandryka dans les passages plus couverts par l'orchestre. La composition scénique est par contre extraordinaire de vérité et de vie.
Mattila est vocalement parfaite, actrice en diable, et à tout l'esprit qui sied à Arabella. Quelle voix, mais quelle voix!
Bonne famille Waldner (Rosalind Plowright en bonus), trois prétendants de comtes d'une bonne qualité (même si on a perdu Wottrich, Elemer de la première saison), Milli convenable.

Gunther Neuhold a rejoint donc in extremis la production, se partageant entre les répétitions de Lulu à l'opéra du Rhin et les représentations d'Arabella au Châtelet. Direction très naturelle et sans emphase, très vivante, sans les raffinements que l'on pouvait attendre du Philarmonia Orchestra; mais étant donné les incertitudes ayant pesé sur les répétitions et l'arrivée d'un chef de dernière minute, on ne saurait leur en vouloir.

ps: il a été annoncé que Donhany malade avait du rentrer à Hambourg... espèrons que cela ne soit pas trop grave.

Avatar du membre
philopera
Baryton
Baryton
Messages : 1172
Enregistré le : 12 mars 2005, 00:00
Localisation : Paris
Contact :

Message par philopera » 20 mai 2005, 07:18

Friedmund a écrit :
Hampson est naturellement superbe vocalement, quoique parfois sans la plénitude de timbre et d'émission des grands Mandryka dans les passages plus couverts par l'orchestre. La composition scénique est par contre extraordinaire de vérité et de vie.

.
Je vois avec plaisir que tuas changé d'avis sur Hampson ! cela me fait bien plaisir.

abaris
Basse
Basse
Messages : 2897
Enregistré le : 08 févr. 2005, 00:00
Localisation : Paris
Contact :

Message par abaris » 20 mai 2005, 08:39

Je suis globalement d'accord avec Friedmund sur la qualité de cette soirée, avec deux ou trois réserves cependant.
On aura retrouvé avec plaisir la superbe mise en scène de P. Mussbach, transposant l'action d'Arabella dans le hall de l'hôtel où la famille Waldner a trouvé refuge pour fuir ses créanciers.
J'ai trouvé K. Mattila en légère méforme par rapport à son niveau habituel, la chanteuse accusant certains problèmes de souffle et de justesse, surtout au II ('Der Richtige so hab' ilch still' déçoit notamment...).
Hampson, qui a survolé ce spectacle de sa classe scénique et vocale, est un Mandryka admirable. Bonney est superbe également. Superbes seconds rôles, notamment R. Plowright (Adélaïde Waldner) et Will Hartmann (Elemer).

Même s'il faut remercier G. Neuhold d'avoir repris cette production in extremis, c'est la fosse qui déçoit beaucoup, et il est impossible d'en faire abstraction dans cet ouvrage. C'est bruyant, très lourd, sans l'abandon et la poésie inhérentes à l'oeuvre (comme dans la coda de 'Du wirst mein Gebieter sein' ) et l'orchestre n'aura pas réussi à étirer les tempi pour créer ces effets de suspension hors du temps propres au compositeur
Le chef allemand ne pouvait de toute façon s'en remettre à un Philarmonia en petite forme, dont les cuivres détonnent constamment (on n'entend qu'eux dans 'Aber der Richtige':evil: ).

Malgré ces réserves (qu'on espère provisoires), une belle soirée straussienne.

violetta
Mezzo Soprano
Mezzo Soprano
Messages : 247
Enregistré le : 10 juin 2004, 23:00

Message par violetta » 20 mai 2005, 09:28

J'ai passé une magnifique soirée, dans laquelle tous les ingrédients étaient à l'unisson : superbe orchestre, distribution homogène et excellente, mise en scène très réussie et mettant en valeur l'oeuvre sans distanciation excessive. Le trio Mattila - Hampson - Bonney foctionne admirablement, que ce soit sur le plan scénique ou vocal. S'il devait y avoir pour moi un triomphateur de la soirée, ce serait T. Hampson, qui est constamment juste et dose parfaitement son jeu scènique, sans excès et est en superbe voix. Sa diction en allemand me semble parfaite, et il maîtrise parfaitement le rôle, en différenciant chacun des moments de l'opéra. Mattila a toujours une superbe présence. Parfois elle a le visage un tantinet crispé mais c'est vraiment pour chipoter. J'aimerais bien voir cet opéra avec une chanteuse plus proche de l'âge du rôle, ce doit être intéressant :mais en lisant l'Avant-scène je vois que le rôle a souvent été interprété par des chanteuses au faîte de leur carrière, qui avaient dépassé la quarantaine.
B. Bonney est très émouvante mais j'ai trouvé qu'à certains moments elle "en faisait "un peu trop (style film muet à la Charlot).
L'ensemble est une superbe réussite, la première a été à juste titre très applaudie.
Une bonne intro à Strauss pour ceux qui ne l'aiment pas trop !

violetta
Mezzo Soprano
Mezzo Soprano
Messages : 247
Enregistré le : 10 juin 2004, 23:00

Message par violetta » 20 mai 2005, 10:09

Bon bah, c'était pas la foule des ODBiens ?? Qu'est-ce qui se passe ? Cette production ne remue pas les foules ? Je pense que vous serez nombreux à y aller aux autres dates. Je me demande si le spectacle s'est bien vendu, la salle n'avait pas l'air archicomble (trop de Strauss à Paris, ça lasse ???).

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 79 invités