Verdi - Macbeth - Steinberg/Bélier-Garcia - Marseille - 06/2016

Représentations
Avatar du membre
Dapertutto
Baryton
Baryton
Messages : 1306
Enregistré le : 08 janv. 2006, 00:00
Localisation : Paris, 18
Contact :

Re: Verdi - Macbeth - Steinberg/Bélier-Garcia - Marseille - 06/2016

Message par Dapertutto » 13 juin 2016, 14:35

muriel a écrit :Face à eux, une Lady poissonnière (du Vieux Port) qui me rappelle la remplaçante d'Urmana à Bastille. Elle hurle pendant tout le 1é acte, c'est absolument insupportable.
Par la suite, ça s'arrange un peu. La "Macchia" plutôt bonne, gâchée par un aigu final hurlé et non tenu.
Toute en décibels, aucune nuance, aucune classe.
(Elle est la femme du chef parait-il.)
Tiens je n'avais pas fait attention en première lecture à cette phrase particulièrement abjecte quand on y rajoute le "paraît-il".
"Dis papa! Tu peux mettre la poupée qui chante?"

amelita
Ténor
Ténor
Messages : 737
Enregistré le : 28 févr. 2010, 00:00
Contact :

Re: Verdi - Macbeth - Steinberg/Bélier-Garcia - Marseille - 06/2016

Message par amelita » 13 juin 2016, 14:35

Quand aux saluts, petit à petit au poulailler tout le monde se lève en applaudissant à tout rompre pour ovationner le plateau,je crois que c'est un signe d'accomplissement pour le plateau et ce public 'd'en haut' ne s'y trompe pas, il est constitué de vieux afficionados et de jeunes en devenir, hier c'était pratiquement plein. J'irai bien à la dernière mercredi et me demande pourquoi il n'y a pas au moins une captation audio... cela serait la moindre des choses quand on voit la publicité faite à des productions qui n'ont pas l'once de cette qualité entendue hier.,

amelita
Ténor
Ténor
Messages : 737
Enregistré le : 28 févr. 2010, 00:00
Contact :

Re: Verdi - Macbeth - Steinberg/Bélier-Garcia - Marseille - 06/2016

Message par amelita » 13 juin 2016, 14:51

On pourrait essayer de comparer cette Lady Macbeth avec la Lady Macbeth du moment que personnellement je n'ai pas vu chanter en vrai dans ce rôle et aussi écrire des "horreurs" et '' louanges "'comparatifs sur l'une comme sur l'autre! Hier j'ai remarqué la précision du chant de Csilla Boross dans les airs de 'acte I sc 1, j'ai tout de suite entendu plus de nuances, aimerais d'ailleurs trouver la partition pour suivre ce que chante Anna Netrebko et ce qu'a chanté hier Csilla Boross: comparaison impossible à faire sans l'audio de cette dernière... alors on voit bien que ce jeu est inégal ! Pour mes oreilles, au 5è rang centre du poulailler, très bonne place pour le son, elle était très bien dans son rôle sans aucune vulgarité. (ne pas insulter une profession qui fait vivre Marseille... plutôt faisait, car maintenant la Criée comme chacun sait est fermée depuis longtemps, on peut voir comment elle était sur un tableau de Dufy d'ailleurs. Petit souvenir d'après -guerre, les deux premiers rangs du poulailler étaient alors presque toujours réservés à une famille de poissonniers de la rue Fortia, d'origine italienne...)

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 12547
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Verdi - Macbeth - Steinberg/Bélier-Garcia - Marseille - 06/2016

Message par PlacidoCarrerotti » 13 juin 2016, 15:19

amelita a écrit :Petit souvenir d'après -guerre, les deux premiers rangs du poulailler étaient alors presque toujours réservés à une famille de poissonniers de la rue Fortia, d'origine italienne...)
Elle n'avait pas besoin de réserver les places avoisinantes, si ça se trouve ...
« L’essentiel est d’être bien avec soi-même et de regarder le public comme des chiens qui tantôt nous mordent et tantôt nous lèchent » Voltaire, lettre au duc de Richelieu.

amelita
Ténor
Ténor
Messages : 737
Enregistré le : 28 févr. 2010, 00:00
Contact :

Re: Verdi - Macbeth - Steinberg/Bélier-Garcia - Marseille - 06/2016

Message par amelita » 13 juin 2016, 15:36

PlacidoCarrerotti a écrit :
amelita a écrit :Petit souvenir d'après -guerre, les deux premiers rangs du poulailler étaient alors presque toujours réservés à une famille de poissonniers de la rue Fortia, d'origine italienne...)
Elle n'avait pas besoin de réserver les places avoisinantes, si ça se trouve ...
Elle en réservait pour ma Mère et moi parfois... et alors... allusion fétide Sir Placido!!!(et facile en plus!) c'est sûr que cela fait mieux de parler de sorties plus chic que l'amphi de Marseille à l'époque. le public de l'opéra ici c'est encore tout cela et combien je suis heureuse de croiser des personnes plus âgées que moi et qui ont connu cette époque parcequ'ils étaientt fou de passion à l'adolescence pour cet art lyroque et sont la mémoire vivante de notre opéra; En connaissez-vous beaucoup à Bastille, Garnier ou au Met?

Cimbasso
Messages : 8
Enregistré le : 06 juin 2010, 23:00

Re: Verdi - Macbeth - Steinberg/Bélier-Garcia - Marseille - 06/2016

Message par Cimbasso » 13 juin 2016, 15:49

Dapertutto a écrit :
muriel a écrit :Face à eux, une Lady poissonnière (du Vieux Port) qui me rappelle la remplaçante d'Urmana à Bastille. Elle hurle pendant tout le 1é acte, c'est absolument insupportable.
Par la suite, ça s'arrange un peu. La "Macchia" plutôt bonne, gâchée par un aigu final hurlé et non tenu.
Toute en décibels, aucune nuance, aucune classe.
(Elle est la femme du chef parait-il.)
Tiens je n'avais pas fait attention en première lecture à cette phrase particulièrement abjecte quand on y rajoute le "paraît-il".
Abject, c'est le mot... Muriel, on a compris que tu n'as pas aimé, pour autant tu n'es pas obligée de lâcher sournoisement des calomnies pestilentielles.
J'ai encore en mémoire Ghena Dimitrova dans ce même rôle en 1988, au coté de Léo Nucci. Une lady Macbeth d'anthologie, inoubliable, que tu n'aurais sans doute pas aimée tant le volume était énorme. Cette production 2016 est une vraie réussite, avec plateau vocal de très haut niveau et une direction d'orchestre tranchante comme une lame. un régal!

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 12547
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Verdi - Macbeth - Steinberg/Bélier-Garcia - Marseille - 06/2016

Message par PlacidoCarrerotti » 13 juin 2016, 15:55

amelita a écrit :
PlacidoCarrerotti a écrit :
amelita a écrit :Petit souvenir d'après -guerre, les deux premiers rangs du poulailler étaient alors presque toujours réservés à une famille de poissonniers de la rue Fortia, d'origine italienne...)
Elle n'avait pas besoin de réserver les places avoisinantes, si ça se trouve ...
Elle en réservait pour ma Mère et moi parfois... et alors... allusion fétide Sir Placido!!!(et facile en plus!) c'est sûr que cela fait mieux de parler de sorties plus chic que l'amphi de Marseille à l'époque. le public de l'opéra ici c'est encore tout cela et combien je suis heureuse de croiser des personnes plus âgées que moi et qui ont connu cette époque parcequ'ils étaientt fou de passion à l'adolescence pour cet art lyroque et sont la mémoire vivante de notre opéra; En connaissez-vous beaucoup à Bastille, Garnier ou au Met?
Pas la peine de monter sur ses grands chevaux pour une vanne facile dont je m'excuse si elle t'a blessée ... Mon père fréquentait le poulailler de l'opéra de Marseille dans les années 40 et il avait quinze ans: j'ai donc eu quelques échos sur ce sujet ...
Pour répondre sur le fond, au Met, j'ai longtemps croisé des quasi-clochards qui récupéraient les places de ceux qui partaient à l'entracte (voire avant le début). Ils ont totalement disparu à partir des années 2000. Pareil avec les places debout (sans doute ce qui s'apparentait le mieux aux poulaillers du midi).
Paris n'a jamais été une ville où le lyrique était un genre "populaire" (il n'y a qu'à voir la taille de l'amphi de Garnier).
Quant à l'Italie, c'est un peu comme le Met : le public très populaire a largement disparu, même si le genre reste davantage grand public.

Et autant ce public est sympathique par son enthousiasme, autant il n'est pas toujours justifié de le déifier : le public italien populaire s'auto proclamait facilement connaisseur mais il aimait bien les braillards (Bergonzi hué à Parme pour avoir trop nuancé son Radames, bisse "Celeste Aida" forte et se fait applaudir), chauvin (ils ont hué Callas et applaudissaient Aliberti "qui était du pays"), régionaliste (pas question à Reggio Emilia d'applaudir à tout rompre le Rigoletto avec Nucci, Serra et Kraus qui avait triomphé à Parme, à 30 km de là. Au contraire : il y eu des huées envers l'orchestre), susceptible (Domingo a annulé son 7 décembre l'année dernière ? On le huera l'année prochaine pour le punir de cet affront !), etc.
« L’essentiel est d’être bien avec soi-même et de regarder le public comme des chiens qui tantôt nous mordent et tantôt nous lèchent » Voltaire, lettre au duc de Richelieu.

muriel
Basse
Basse
Messages : 2707
Enregistré le : 17 nov. 2003, 00:00
Localisation : Arles

Re: Verdi - Macbeth - Steinberg/Bélier-Garcia - Marseille - 06/2016

Message par muriel » 13 juin 2016, 16:44

pourquoi calomnie ?
elle n'est pas l'épouse ?
moi je n'en sais rien, c'est ce que m'a dit le monsieur derrière moi.
peut-être est-ce une rumeur alors ?
( il a ajouté qu'elle n'avait pas fait la reprise, pas tenu le mi bémol... quant aux graves....)

Omega

Re: Verdi - Macbeth - Steinberg/Bélier-Garcia - Marseille - 06/2016

Message par Omega » 13 juin 2016, 16:46

Dapertutto a écrit :Je suis bien d'accord avec monsieur Tuboeuf mêmes si je n'ai pu entendre les "moindres luminaire" qui avaient bluffé les Marseillais dans ce rôle (Dimitrova par exemple), j'ai été impressionné par Csilla Boross. Quelle voix et quelle hargne! J'ai rarement entendu une telle voix et surtout un tel investissement. Clairement une très très grande dame. Quand on entend une telle violence dans le chant on en vient à se demander si c'est pas elle qui a harangué les abrutis qui se sont mis dessus samedi soir!

A ses côtés Rodriguez fatigue mais ne démérite pas surtout qu'il n'est clairement pas évident de se défendre en Macbeth avec le démon qui lui servait de femme. Il chante clair beau et c'est plus la partie veule et lâche de Macbeth qui ressort que sa part sombre et manipulatrice.

Les second rôles soutiennent assez bien ce couple infernal, même si je ne partage toujours pas l'enthousiasme autour de Barbeyrac.
Assez d'accord, Csilla Boross est impressionnante, par sa voix et son incarnation: Son "una macchia" en mode halluciné, sans aucune note forcée (pas entendu d ''aigu final hurlé et non tenu") émeut tout autant que le "Perfidi" de son partenaire. Celui-ci privilégie, c'est vrai, le côté faible et manipulé de son personnage, et ses regrets tardifs n'en sont que plus prenants.
D'accord aussi sur de Barbeyrac, légèrement décevant dans "Ah paterna mano", qu'il a chanté de façon un peu maniérée, avec des allègements de voix bizarres: le chanteur est très sympathique, mais n'est pas tout à fait à la même hauteur que ses partenaires)
Comme les choeurs sont parfaitement tenus (ils ont perdu cette fichue ancienne habitude du hurlement en lieu et place du chant!),l'orchestre et la mise en scène à l'avenant, on peut dire que c'est une représentation mémorable! (et moins "barnum" que celle de Dimitrova et Nucci, qui, elle tirait une sacrée tête aux saluts, car lui avait trissé "Perfidi", sourire dévastateur en prime, donc pas bien dans son rôle tout de même...)


Avatar du membre
micaela
Basse
Basse
Messages : 3384
Enregistré le : 16 juil. 2015, 17:24
Localisation : paris

Re: Verdi - Macbeth - Steinberg/Bélier-Garcia - Marseille - 06/2016

Message par micaela » 13 juin 2016, 17:28

muriel a écrit :pourquoi calomnie ?
elle n'est pas l'épouse ?
moi je n'en sais rien, c'est ce que m'a dit le monsieur derrière moi.
peut-être est-ce une rumeur alors ?
( il a ajouté qu'elle n'avait pas fait la reprise, pas tenu le mi bémol... quant aux graves....)
La calomnie, c'est que ton commentaire insinue de façon perfide qu'elle n'a eu le rôle qu'à cause de ça.
Si en plus tu n'en n'étais pas sûre, la meilleure chose à faire était de s'abstenir d'un tel commentaire.
S'il n'y a pas de solutions, c'est qu'il n'y a pas de problème Proverbe shadok

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Google [Bot] et 32 invités