Verdi - Macbeth - Steinberg/Bélier-Garcia - Marseille - 06/2016

Représentations
Répondre
corinne
Baryton
Baryton
Messages : 1052
Enregistré le : 27 nov. 2005, 00:00

Verdi - Macbeth - Steinberg/Bélier-Garcia - Marseille - 06/2016

Message par corinne » 06 juin 2016, 07:49

Superbe générale hier après midi à l'Opéra de Marseille. Il y avait sur le plateau exactement les voix qu'il faut pour interpréter très correctement cet ouvrage et c'est loin d'être facile à réunir. Le changement de baryton est vraiment une bénédiction ; je ne connaissais pas du tout ce chanteur, pas plus que la soprano, et j'ai été très impressionné. Tous les chanteurs ont chanté à pleine voix et cela promet pour les représentations à venir. Chœurs superbes et orchestre tenu de main de maître. Que dire de la production ? Du bon et des ratés notamment concernant les interventions des sorcières. Bref j'ai hâte d'y retourner et conseille à chacun de faire de même, vous ne le regretterez pas.

muriel
Basse
Basse
Messages : 2730
Enregistré le : 17 nov. 2003, 00:00
Localisation : Arles

Re: Verdi - Macbeth - Steinberg/ Bélier-Garcia-Marseille-06/2016

Message par muriel » 06 juin 2016, 09:51

qui est le baryton ?

corinne
Baryton
Baryton
Messages : 1052
Enregistré le : 27 nov. 2005, 00:00

Re: Verdi - Macbeth - Steinberg/ Bélier-Garcia-Marseille-06/2016

Message par corinne » 06 juin 2016, 10:06

muriel a écrit :qui est le baryton ?
Juan Jésus RODRIGUEZ : bel homme et excellent interprète.

Avatar du membre
JdeB
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 19721
Enregistré le : 02 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Verdi - Macbeth - Steinberg/ Bélier-Garcia-Marseille-06/2016

Message par JdeB » 06 juin 2016, 10:12

Voici la note d'intention du metteur en scène :


MALÉDICTION DU DÉSIR

Macbeth est la pièce et l’opéra du désir. Non du désir de quelque chose, mais du désir d’être
quelqu’un d’autre que soi (plus grand, plus haut, ou simplement différent). Désir maudit, mais qui
nous hante pourtant tous. Comme si, en nous, une voix confuse, intérieure, insomniaque, ne
cessait de se proclamer insatisfaite de la place qui nous est assignée sur cette terre.
Nous sommes à la fois ce vœu d’être autre, et la peur, l’inquiétude affolante que cette envie nous
inspire. Comment en effet prétendre dépasser ce que nous sommes sans craindre la chute,
l’abandon et la calamité ?
Macbeth est l’opéra de cette voix venimeuse, sombre et terrifiante. C’est œuvre « fantastique » qui
creuse pourtant au plus intime de nous-même, comme s’il fallait des sorcières, des forêts qui
avancent, des meurtres, des fantômes et des apparitions pour pouvoir (nous) représenter notre
désir et notre effroi les plus confidentiels.
Shakespeare a écrit « la pièce maudite », comme la nomme la légende théâtrale, Verdi en a tiré
une tonalité d’une noirceur éblouissante. C’est cette voix que Verdi invente ici, pour la première
fois à l’opéra, lorsqu’il dit vouloir, contre tous les canons du bel canto, pour Lady Macbeth un
timbre « âpre, suffoqué, obscur ». Ici, l’opéra quitte la clarté merveilleuse du chant pour faire
résonner (aussi) les ténèbres qu’il y a en chacun de nous.
Cette voix, les époux Macbeth l’entendent comme nous. Elle est le chant des sorcières, leur
promesse insensée. Quand, à l’aube de l’ouvrage, elles saluent Macbeth, humble seigneur,
d’un « Salut Macbeth, Roi d’Ecosse ! », elles lui annoncent, la gloire, son inquiétude et sa fatalité.
Et pourtant, comme nous tous, il y succombe.
Sous la sophistication extrême de sa narration, cet opéra met en branle les sentiments les plus
archaïques, les plus enfantins du cœur humain, l’envie, la peur, la lâcheté ; ses personnages
sautillent de joie et grelottent d’angoisse, comme un enfant solitaire dans sa chambre obscure au
milieu de ses rêves et de ses effrois, guettant parmi les ombres changeantes de la nuit les clefs de
son destin.
Mettre en scène Macbeth, c’est tenter de mettre en images ce désir venimeux qui nous
empoisonne nous-mêmes, cette circularité hallucinée ; c’est essayer de faire humer, sous la fable
pleine de bruits et de fureur ce battement, ce martellement plein de terreur, fébrile et sourd de
l’enfance épouvantée en nous.
Frédéric BÉLIER-GARCIA

… Nous apprenons à vivre entre la vie que nous avons et celle que nous aimerions avoir. Il y aura toujours la
vie que nous avons menée, et la vie qui a accompagné la vie que nous avons menée, la vie parallèle ou les
vies parallèles qui n’ont jamais réellement eu lieu, que nous avons vécues en imagination, nos vies
souhaitées ».. La meilleure des vies, Adam Phillips
"Si tu travailles avec un marteau-piqueur pendant un tremblement de terre, désynchronise-toi, sinon tu travailles pour rien." J-C Van Damme.
Odb-opéra

Avatar du membre
micaela
Basse
Basse
Messages : 3560
Enregistré le : 16 juil. 2015, 17:24
Localisation : paris

Re: Verdi - Macbeth - Steinberg/ Bélier-Garcia-Marseille-06/2016

Message par micaela » 06 juin 2016, 10:20

La "légende -ou plutôt superstition- théâtrale" dont parle l'auteur de ce texte est me semble-t-il propre à la Grande-Bretagne. C'est la pièce "porte-poisse" dont il vaut mieux, si possible, ne pas prononcer le nom. On dit donc "la pièce écossaise"...
Le "désir d'être quelqu'un d'autre que soi", ça peut aussi (pour cette œuvre) s'appeler l'ambition, le goût du pouvoir (thèmes récurrents chez Shakeseare). Mais c'était sans doute une notion trop simple...
S'il n'y a pas de solutions, c'est qu'il n'y a pas de problème Proverbe shadok

Avatar du membre
HELENE ADAM
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 10904
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris
Contact :

Re: Verdi - Macbeth - Steinberg/ Bélier-Garcia-Marseille-06/2016

Message par HELENE ADAM » 06 juin 2016, 10:29

muriel a écrit :qui est le baryton ?
la distribution complète

Nouvelle production

Direction musicale Pinchas STEINBERG
Mise en scène Frédéric BÉLIER-GARCIA
Décors Jacques GABEL
Costumes Catherine et Sarah LETERRIER
Lumières Roberto VENTURI
DISTRIBUTION

Lady Macbeth Csilla BOROSS
Suivante de Lady Macbeth Vanessa LE CHARLÈS
Macbeth Juan Jesus RODRIGUEZ
Banquo Wojtek SMILEK
Macduff Stanislas DE BARBEYRAC
Malcolm Xin WANG

Un médecin Jean-Marie DELPAS

Un sicaire / Le serviteur de Macbeth / Une apparition Jean-Marie DELPAS

Orchestre et Chœur de l’Opéra de Marseille
Lui : Que sous mes pieds se déchire la terre ! que sur mon front éclate le tonnerre, je t'aime, Élisabeth ! Le monde est oublié !
Elle : Eh bien ! donc, frappez votre père ! venez, de son meurtre souillé, traîner à l'autel votre mère

Mon blog :
https://passionoperaheleneadam.blogspot.fr

corinne
Baryton
Baryton
Messages : 1052
Enregistré le : 27 nov. 2005, 00:00

Re: Verdi - Macbeth - Steinberg/ Bélier-Garcia-Marseille-06/2016

Message par corinne » 06 juin 2016, 10:30

micaela a écrit :La "légende -ou plutôt superstition- théâtrale" dont parle l'auteur de ce texte (qui semble ignorer) est me semble-t-il propre à la Grande-Bretagne. C'est la pièce "porte-poisse" dont il vaut mieux, si possible, ne pas prononcer le nom. On dit donc "la pièce écossaise"...
Le "désir d'être quelqu'un d'autre que soi", ça peut aussi (pour cette œuvre) s'appeler l'ambition, le goût du pouvoir. Mais c'était sans doute une notion trop simple...
Très franchement je ne lis jamais les "notes d'intention" des metteurs en scène qui devraient souvent arrêter de se regarder le nombril et s'intéresser surtout au texte et à la musique. Des sorcières très statiques sur une musique qui est du feu : cherchez l'erreur ! Et surtout ne cherchez pas non plus de marmite ou chaudron : trop ringard sans doute.

muriel
Basse
Basse
Messages : 2730
Enregistré le : 17 nov. 2003, 00:00
Localisation : Arles

Re: Verdi - Macbeth - Steinberg/Bélier-Garcia - Marseille - 06/2016

Message par muriel » 06 juin 2016, 12:36

Stéphane Grant en a parlé hier, peut-être une retransmission sur France musique ?

paco
Basse
Basse
Messages : 8017
Enregistré le : 23 mars 2006, 00:00

Re: Verdi - Macbeth - Steinberg/ Bélier-Garcia-Marseille-06/2016

Message par paco » 06 juin 2016, 14:30

HELENE ADAM a écrit : Lady Macbeth Csilla BOROSS
Suivante de Lady Macbeth Vanessa LE CHARLÈS
Macbeth Juan Jesus RODRIGUEZ
Banquo Wojtek SMILEK
Macduff Stanislas DE BARBEYRAC
Malcolm Xin WANG
Effectivement, c'est une distribution très acceptable aujourd'hui pour cette oeuvre, surtout à l'échelle du budget de Marseille. Bien des scènes "nationales" ne sont pas capables d'aligner un plateau comme celui-là

Avatar du membre
HELENE ADAM
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 10904
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris
Contact :

Re: Verdi - Macbeth - Steinberg/ Bélier-Garcia-Marseille-06/2016

Message par HELENE ADAM » 06 juin 2016, 14:48

paco a écrit :
HELENE ADAM a écrit : Lady Macbeth Csilla BOROSS
Suivante de Lady Macbeth Vanessa LE CHARLÈS
Macbeth Juan Jesus RODRIGUEZ
Banquo Wojtek SMILEK
Macduff Stanislas DE BARBEYRAC
Malcolm Xin WANG
Effectivement, c'est une distribution très acceptable aujourd'hui pour cette oeuvre, surtout à l'échelle du budget de Marseille. Bien des scènes "nationales" ne sont pas capables d'aligner un plateau comme celui-là
Espérons une retransmission en effet, c'est un fort joli plateau
Lui : Que sous mes pieds se déchire la terre ! que sur mon front éclate le tonnerre, je t'aime, Élisabeth ! Le monde est oublié !
Elle : Eh bien ! donc, frappez votre père ! venez, de son meurtre souillé, traîner à l'autel votre mère

Mon blog :
https://passionoperaheleneadam.blogspot.fr

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 83 invités