Mosuc, Florez...et accessoirement Les Puritains

Représentations
Avatar du membre
louyano
Messages : 30
Enregistré le : 15 sept. 2004, 23:00
Contact :

Message par louyano » 01 avr. 2005, 12:04

tuano a écrit :Presque personne n'arrive à faire le contre-fa en poitrine voire en voix mixte sur scène mais produite la note en voix de tête, c'est faisable pour pas mal de monde.

Juan Diego Florez a développé une technique que j'admire beaucoup mais qui, je crois, ne correspond pas à l'usage de l'époque de Bellini.
Je regrette que les ténors n'utilisent plus leur voix de tête. J'avais adoré les aigus de Mark Padmore en Iopas dans les Troyens ! En revanche, Gregory Kunde n'avait pas osé faire son contre-ut autrement qu'en voix de poitrine, alors qu'il était précisé dans le programme qu'il utiliserait une voix mixte ou de tête !

En clair (j'essaie d'être plus clair en tout cas !) : je n'en veux pas à JDF de ne pas faire le contre-fa mais je trouve ça un peu vexant pour les autres ténors de dire que c'est JDF qui a la voix du rôle et pas les autres.

En règle générale, les ténors ne font pas le contre fa,
quand on vient de chanter un rôle comme Arturo, ut dieze danss le 1er air , 2 contre ré naturel ds le duo " vieni" et en suite il reste le ré bemol dans le duo "credea",il faut chanter le fa, le problème c'est que si tu as chanter Arturo avec la voix du rôle, c'est à dire avec une voix de ténor complète et homogène, tu n'a plus l'espace.pour attendre cette note, ou alors tu chantes tous les aigus en falsetto et tu peux faire un sur-contre ré bémol à la place :lol:
Arturo n'est pas un rôle léger, il comporte des sur aigus mais il n'est pas si légé que ça.
Pour moi, Alfredo Kraus est le type de voix qu' il faut pour Arturo.
Ceci dit JDF à Las Palmas était très bien en Arturo, mais je crois c'est son maximum.

tuano
Basse
Basse
Messages : 9361
Enregistré le : 30 mars 2003, 23:00
Localisation : France
Contact :

Message par tuano » 01 avr. 2005, 12:41

aroldo a écrit :C'est une insulte "troupière" ?
Cela dépend du contexte.

Marc
Soprano
Soprano
Messages : 63
Enregistré le : 21 déc. 2004, 00:00

Message par Marc » 06 avr. 2005, 16:33

Etonné de ne voir nul part citer Rockwell Blake.
Il avait la vaillance et les aigus d'Arturo. Cependant je serais bien incapable de me souvenir comment il abordait le contre-fa et même s'il le faisait.
Je me souviens seulement qu'avec Anderson ils formaient (à mon goût) un couple de rêve... de quoi en oublier la mise en scène de Serban qui a fait bien pire depuis.

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 14091
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Message par PlacidoCarrerotti » 06 avr. 2005, 16:38

Marc a écrit :Etonné de ne voir nul part citer Rockwell Blake.
Il avait la vaillance et les aiguës d'Arturo. Cependant je serais bien incapable de me souvenir comment il abordait le contre-fa et même s'il le faisait.
Je me souviens seulement qu'avec Anderson ils formaient (à mon goût) un couple de rêve... de quoi en oublier la mise en scène de Serban qui a fait bien pire depuis.
Pas de contre fa.
En fait, l'aigu de Blake était si facile qu'il manquait de spectaculaire.
Et en ce qui concerne le spectacle de Favart, la faiblesse de son medium l'amenait à graillonner : ce n'est pas son meilleur rôle à mon avis.

Marc
Soprano
Soprano
Messages : 63
Enregistré le : 21 déc. 2004, 00:00

Message par Marc » 06 avr. 2005, 16:52

Pas spectaculaires les aigus de Blake !
Je suis comme le loup de Tex Avery, avec le menton sur les genoux.

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 14091
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Message par PlacidoCarrerotti » 06 avr. 2005, 17:28

Marc a écrit :Pas spectaculaires les aigus de Blake !
Je suis comme le loup de Tex Avery, avec le menton sur les genoux.
Ben non : dans les "Puritains", il sortait ses "ré" plus ou moins bémol comme si c'était des "la" !
Quand d'autres ténors le font, avec bien plus de difficulté, leurs efforts ajoutent au côté spectaculaire.

Le plus impressionnant chez Blake, c'est plutôt la facilité des vocalises et un souffle qui parait inépuisable.

Suis-je plus clair ?

Marc
Soprano
Soprano
Messages : 63
Enregistré le : 21 déc. 2004, 00:00

Message par Marc » 06 avr. 2005, 18:32

Pas vraiment
Les aigus ne sont pas spectaculaires parce qu'ils sont faciles.
Les vocalises sont spectaculaires parce qu'elles sont ... faciles aussi.

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 31 invités