Die Zauberflöte - Summers-Keil/Poutney - Bregenz 07-08/2013

Représentations
Luc ROGER
Basse
Basse
Messages : 2119
Enregistré le : 04 mai 2011, 23:00
Localisation : Munich
Contact :

Die Zauberflöte - Summers-Keil/Poutney - Bregenz 07-08/2013

Message par Luc ROGER » 23 juin 2013, 15:10

La Flûte enchantée de Mozart au Festival d'opéra de Bregenz

Image

Cette année, le Festival de Bregenz propose deux nouvelles mises en scène: la Flûte enchantée de Mozart sur la grande scène sur le lac de Constance et la création mondiale du Marchand de Venise d'André Tchaikowsky dans la grande salle de la Maison du festival. David Poutney, le directeur artistique du festival, assure également la mise en scène de la Flûte enchantée.

La conception du metteur en scène

Die Zauberflöte réalise la fusion entre l'humour, la fantaisie et la profondeur philosophique. David Poutney (photo ci-contre) conçoit cette oeuvre de Mozart comme une comédie qui met à la fois en scène le parcours d'un citoyen ordinaire, l'histoire d'amour d'un jeune couple et une bataille idéologique dont les armes sont la magie et la superstition, la prière et la malédiction, l'eau et le feu. Le jeune couple sortira vainqueur de cette bataille au seuil d'un parcours difficile semé d'embûches qui peuvent mettre la vie en péril: l'humanisme rationnel triomphe des prêtres et des reines et de leurs pouvoirs faits de mythes et d'une solennité pompeuse et vaine.

Pour David Poutney, l'opéra illustre l'idéal humaniste des Lunières, en fin de compte ce seront un homme et une femme des plus normaux qui porteront la responsabilité de la société à venir, alors que la machinerie du pouvoir au service des prêtres et des reines se révèle n'être que superfluité et grandiloquence. Sarastro le sait bien: alors qu'un des prêtres s'inquiète de savoir si le prince Tamino parviendra à surmonter toutes les épreuves, il lui répond que bien plus qu'un prince, Tamino est un être humain. Et à la fin de l'opéra, Tamino et Pamina ne sont plus perçus comme un prince et comme une princesse, mais davantage comme un homme et une femme, deux humains. Aux yeux du metteur en scène, c'est là l'essence de l'oeuvre et de cette période des Lumières qui a placé sa foi dans la raison humaine et questionné l'autorité et le pouvoir d'institutions séculaires, l'aristocratie et la religion.

Bien sûr, la Flûte enchantée, au-delà de son contenu philosophique, est aussi un merveilleux conte de fées charmant et divertissant, ensorcelant et drôle, romantique et débordant d'imagination.

La distribution

L'opéra se jouera pour une trentaine de représentations le temps du Festival, entre le 17 juillet et le 18 août 2013, et le grand amphithéâtre à ciel ouvert qui donne sur le lac comporte 7000 places. Il s'agit d'un grand spectacle qui mobilise un nombre impressionnant de personnes: les décors ont été confiés à Johan Engels, le design sonore et l'acoustique à Wolfgang Fitz, les costumes et les marionnettes sont de Marie-Jeanne Lecca. Deux chefs d'orchestre, Patrick Summers et Hartmut Keil, se partagent la direction musicale del'orchestre symphonique de Vienne. Les choeurs philarmoniques de Prague sont placés sous la direction de Lukáš Vasilek.

La distribution des chanteurs est doublée ou triplée selon les rôles:

Sarastro
Albert Pesendorfer
Alfred Reiter

Tamino
Norman Reinhardt
Maximilian Schmitt
Rainer Trost

Reine de la Nuit
Laura Claycomb
Ana Durlovski
Kathryn Lewek

Pamina
Anja-Nina Bahrmann
Bernarda Bobro
Gisela Stille

Papageno
Paul Armin Edelmann
Klaus Kuttler
Daniel Schmutzhard

Papagena
Dénise Beck
Susanne Grosssteiner

Monostatos
Alexander Kaimbacher
Martin Koch

Qui plus est, des acteurs doublent également les chanteurs, de nombreux acrobates, des cascadeurs et des marionnettes viennent compléter la très importante distribution de cet opéra qui est à la fois un grand spectacle populaire. La grande scène sur le lac, le décor naturel somptueux du lac de Constance, les décors gigantesques, les performances de l'ingénierie acoustique et l'animation acrobatique font partie des spécificités du Festival de Bregenz qui vise aussi à vulgariser l'opéra en attirant le plus grand nombre par la magie et l'enchantement du spectacle.

Plus d'infos et réservations sur http://www.bregenzerfestspiele.com/de/

Avatar du membre
Christopher
Baryton
Baryton
Messages : 1997
Enregistré le : 10 janv. 2004, 00:00
Localisation : sud

Re: Flûte enchantée-Summers, Keil/Poutney-Bregenz 17-07 à 18

Message par Christopher » 23 juin 2013, 15:39

certes des moyens conséquents grandioses mais qui attribuent au final une dimension très éloignée de ce que doit être véritablement un opéra joué en salle. ce genre de représentations surdimensionnées ne m'attirent pas du tout.
que voient les spectateurs des derniers rangs : uniquement le décor mais certainement pas les chanteurs, rapportées à des tailles de liliputiens.

Luc ROGER
Basse
Basse
Messages : 2119
Enregistré le : 04 mai 2011, 23:00
Localisation : Munich
Contact :

Re: Flûte enchantée-Summers, Keil/Poutney-Bregenz 17-07 à 18

Message par Luc ROGER » 18 juil. 2013, 11:27

La Flûte enchantée au Festival de Bregenz: éléments du superlatif

Image

Sur la tortue primordiale pousse l'arbre du monde constitué des quatre éléments.
Trois dragons-chiens symbolisent la Nature, l'Intelligencen et la Sagesse. Un
serpent d'eau maléfique rôde autour de la Tortue-Monde.
Projet pour la scène sur le lac


Le Festival de Bregenz a donné hier soir sa grande première avec la Flûte enchantée mise en scène par David Pountney, qui est également le directeur général du festival. Le grand amphithéâtre de la scène sur le lac affichait complet pour cette première qui a lieu tous les deux ans, 7000 personnes y avaient trouvé place et étaient venues s'émerveiller de la féerie mise en place par le metteur en scène britannique.

David Pountney a relié l'opéra de Mozart aux mythologies anciennes qui de la Chine ou du subcontinent indien aux Iroquois amérindiens placent le monde sur la carapace d'une immense tortue. Diverses cultures ont fait de la tortue, ronde sur le dessus et plate en dessous, la représentation vivante de l'univers: la tortue nageant dans l'océan primordial a contribué à la formation de la terre; cosmogonique, elle se fait cosmophore. L'histoire mozartienne de la lutte entre les forces obscures et magiques de la nature et les forces solaires et transformatrices des épreuves initiatiques et de l'avancée vers une humanité nouvelle prend ici place dans les eaux primordiales du lac de Constance et conduit à la création d'un nouvel Adam et d'une nouvelle Eve qui à la fin du spectacle viendront rejoindre les spectacles et en renouveler l'humanité. Pountney inclut ainsi les spectateurs dans sa vision du monde: chacun de nous peut être un Tamino ou une Pamina et parcourir un trajet initiatique de développement personnel.

David Pountney est sans doute un génial rêveur ludique et inventif dans le processus créatif, un créateur qui s'amuse et veut donner du plaisir, mais c'est à la fois un excellent gestionnaire qui a su s'entourer d'une équipe de créateurs et de techniciens extrêmement performants. Sous le rêve se trouvent un montage financier d'envergure et une ingénierie technique audacieuse.

Quelques chiffres, éléments du superlatif


-L'estimation du coût des décors: plus de 7 millions d'euros sur un budget total de 20 millions
Les organisateurs espèrent dépasser les 75 pour cent d'occupation, c'est-à-dire plus de 300.000 spectateurs
-Le décor doit rester en place le temps de deux festivals, il doit résister à l'hiver comme à l'été: les matériaux utilisés doivent supporter des températures allant de moins vingt à plus quarante degrés C.
-La scène sur le lac est construite sur pilotis: 119 pieux de bois et d'acier sont enfoncés dans le sol du lac.
-80 hauts-parleurs sont dissimulés sur scène et 800 autres dans l'amphithéâtre. Le fameux système BOA (Bregenz Open Acoustics) permet aux spectateurs de localiser l'origine du son sur scène.
Un carrousel sous-marin constitué de rails entoure la scène centrale et permet de convoyer toute une série d'objets mobiles en donnant l'illusion qu'ils naviguent: la main sur laquelle Tamino fait son entrée en scène, la barque funéraire du père de Pamina, la tortue qui porte une cage de verre où est enfermée Pamina, l'oeuf qui convoie Papagena vers son bien aimé,...
-Les dragons-chiens ont une hauteur de 27 mètres et dissimulent toute une technique et des escaliers qui permettent aux chanteurs et aux acrobates d'accéder aux passerelles supérieures qui les relient entre eux. Les passserelles ont respectivement 19 et 25 mètres de longueur et sont situées à 17 mètres au-dessus de la surface du lac.
-La scène centrale, la carapace de la tortue, peut pivoter sur elle-même de 180 degrés en 40 secondes et permet les changements de décor: on passe du monde vert de la nature avec sa gigantesque forêt de graminées qui peuvent se dresser au s'affaisser (par gonflage et dégonflage) au monde minéral et doré de Sarastro, avec ses poings symboliques. 125 énormes brins constituent la forêt. Ils sont recouverts de toile spéciale pour ballons et ont été confectionnés par les ateliers du festival. Le plus haut des 'brins' atteint 6 mètres 30.
-16 containers de 6 mètres de longueur se trouvent dissimulés en arrière scène et servent d'entrepôts et de garde-robes. La superficie totale de rangement de l'arrière-scène est de 828 mètres-carrés .
-Le spectacle a été réduit pour des raisons organisationnelles (il commence à la tombée de la nuit et doit se terminer à temps pour que les spectateurs aient accès aux derniers trains). Il dure 2 heures 15 minutes, soient une vingtaine de minutes de moins que lorsque l'opéra est joué dans son intégralité. les coupures concernent essentiellement les dialogues parlés et un tercet au deuxième acte. Le spectacle se déroule sans entracte.
-Tout est à vendre après les deux saisons festivalières, des costumes aux chiens dragons, s'ils trouvent des acquéreurs qui s'occupent de les transporter, tâche peut-être impossible.

Luc ROGER
Basse
Basse
Messages : 2119
Enregistré le : 04 mai 2011, 23:00
Localisation : Munich
Contact :

Re: Flûte enchantée-Summers, Keil/Poutney-Bregenz 17-07 à 18

Message par Luc ROGER » 19 juil. 2013, 08:40

Image

Image

Image

Image

Photos personnelles. Plus de photos sur demande

Avatar du membre
Renard
Ténor
Ténor
Messages : 636
Enregistré le : 27 juin 2005, 23:00

Re: Flûte enchantée-Summers, Keil/Poutney-Bregenz 17-07 à 18

Message par Renard » 19 juil. 2013, 09:09

Ça a l'air magnifique, merci pour les infos. Après m'être émerveillé à Tosca et Andrea Chenier je suis triste de devoir me passer de cette Flûte, autant qu'un grand ami de long date est à la baguette. Peut-être l'année prochaine…

mat1510
Messages : 36
Enregistré le : 17 juin 2012, 23:00
Localisation : Paris
Contact :

Re: Flûte enchantée-Summers, Keil/Poutney-Bregenz 17-07 à 18

Message par mat1510 » 30 juil. 2013, 20:34

La représentation du 25 juillet est visible sur Arte Live Web

Avatar du membre
jerome
Basse
Basse
Messages : 8916
Enregistré le : 03 mars 2003, 00:00
Localisation : NANCY

Re: Flûte enchantée-Summers, Keil/Poutney-Bregenz 17-07 à 18

Message par jerome » 30 juil. 2013, 21:16

très jolie production!!

Avatar du membre
Renard
Ténor
Ténor
Messages : 636
Enregistré le : 27 juin 2005, 23:00

Re: Flûte enchantée-Summers, Keil/Poutney-Bregenz 17-07 à 18

Message par Renard » 31 juil. 2013, 14:43

J'ai trouvé des entrées après tout. On y sera le 6.8.

Avatar du membre
Piem67
Basse
Basse
Messages : 2144
Enregistré le : 28 févr. 2005, 00:00
Localisation : Strasbourg

Re: Flûte enchantée-Summers, Keil/Poutney-Bregenz 17-07 à 18

Message par Piem67 » 01 août 2013, 00:07

jerome a écrit :très jolie production!!
ça, c'est ironique non ? ^^

Avatar du membre
Piem67
Basse
Basse
Messages : 2144
Enregistré le : 28 févr. 2005, 00:00
Localisation : Strasbourg

Re: Flûte enchantée-Summers, Keil/Poutney-Bregenz 17-07 à 18

Message par Piem67 » 01 août 2013, 00:08

Renard a écrit :Ça a l'air magnifique, merci pour les infos. Après m'être émerveillé à Tosca et Andrea Chenier je suis triste de devoir me passer de cette Flûte, autant qu'un grand ami de long date est à la baguette. Peut-être l'année prochaine…
La Tosca de Bregenz reste un souvenir absolument exceptionnel pour moi. Une mise en scène d'une grande intelligence et absolument impressionnante.

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Google [Bot] et 105 invités