Wagner - Tristan und Isolde - Chung - vc - Pleyel - 13/10/12

Représentations
Avatar du membre
Snobinart
Baryton
Baryton
Messages : 1981
Enregistré le : 29 août 2007, 23:00
Localisation : Paris 19
Contact :

Message par Snobinart » 15 oct. 2012, 12:40

La réécoute disponible pendant 5 jours :

http://sites.radiofrance.fr/francemusiq ... =515002764

Avatar du membre
Bernard C
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 10199
Enregistré le : 04 mai 2011, 23:00

Message par Bernard C » 15 oct. 2012, 13:04

Snobinart a écrit :La réécoute disponible pendant 5 jours :

http://sites.radiofrance.fr/francemusiq ... =515002764

Je viens de réécouter de Liebestod . Il est plus émouvant que directement sous les décibels de Nina . Et puis à distance , j'ai moins peur , je suis moins paralysé .

L'émotion remonte .

C'est vraiment , vraiment ...


---

Musanne
Baryton
Baryton
Messages : 1707
Enregistré le : 03 nov. 2011, 00:00
Contact :

Message par Musanne » 15 oct. 2012, 22:28

Verdiprati a écrit :Globalement c’était une excellente soirée.


Sur le disque, mon Isolde préférée est de loin Varnay, que je trouve à la fois puissante et svelte, nuancée, intelligente, et moderne.
Quelqu’un a-t-il l‘entendue sur la scène dans les rôles wagnériens sopranos?
Il paraît qu’elle a chanté Isolde à Paris et Nice...
Je n'ai entendu Astrid Varnay sur scène que dans Kundry, à Bayreuth, et plus tard dans des rôles de mezzo comme Hérodiade de Salomé et Begbick dans Mahagonny. Mais sur le disque c'est aussi mon Isolde préférée, du moins dans le 2e acte. Pour le 1er acte je trouve Nilsson inégalée dans les explosions de colère et dans l'ironie amère du duo avec Tristan.

Leyla
Ténor
Ténor
Messages : 598
Enregistré le : 08 juil. 2005, 23:00
Contact :

Message par Leyla » 15 oct. 2012, 22:34

Musanne a écrit :
Verdiprati a écrit :Globalement c’était une excellente soirée.


Sur le disque, mon Isolde préférée est de loin Varnay, que je trouve à la fois puissante et svelte, nuancée, intelligente, et moderne.
Quelqu’un a-t-il l‘entendue sur la scène dans les rôles wagnériens sopranos?
Il paraît qu’elle a chanté Isolde à Paris et Nice...
Je n'ai entendu Astrid Varnay sur scène que dans Kundry, à Bayreuth, et plus tard dans des rôles de mezzo comme Hérodiade de Salomé et Begbick dans Mahagonny. Mais sur le disque c'est aussi mon Isolde préférée, du moins dans le 2e acte. Pour le 1er acte je trouve Nilsson inégalée dans les explosions de colère et dans l'ironie amère du duo avec Tristan.
Pour moi Nilsson reste la meilleure Isolde de toutes, Flagstad ayant des problèmes d'aigus même dans les années 30. Varnay superbe, mais moins à l'aise vocalement. Mödl impossible pour mes oreilles. Stemme vient juste après Nilsson, ou peut-être à ses côtés...

Musanne
Baryton
Baryton
Messages : 1707
Enregistré le : 03 nov. 2011, 00:00
Contact :

Message par Musanne » 17 oct. 2012, 10:31

Leyla a écrit :
Musanne a écrit :
Verdiprati a écrit :Globalement c’était une excellente soirée.


Sur le disque, mon Isolde préférée est de loin Varnay, que je trouve à la fois puissante et svelte, nuancée, intelligente, et moderne.
Quelqu’un a-t-il l‘entendue sur la scène dans les rôles wagnériens sopranos?
Il paraît qu’elle a chanté Isolde à Paris et Nice...
Je n'ai entendu Astrid Varnay sur scène que dans Kundry, à Bayreuth, et plus tard dans des rôles de mezzo comme Hérodiade de Salomé et Begbick dans Mahagonny. Mais sur le disque c'est aussi mon Isolde préférée, du moins dans le 2e acte. Pour le 1er acte je trouve Nilsson inégalée dans les explosions de colère et dans l'ironie amère du duo avec Tristan.
Pour moi Nilsson reste la meilleure Isolde de toutes, Flagstad ayant des problèmes d'aigus même dans les années 30. Varnay superbe, mais moins à l'aise vocalement. Mödl impossible pour mes oreilles. Stemme vient juste après Nilsson, ou peut-être à ses côtés...
Je n'ai entendu le Tristan de Pleyel qu'à la radio, seulement les 2e et 3e actes. Stemme dominait évidemment la distribution mais comment juger une Isolde sans l'avoir entendue dans "son" acte. J'ai pu enfin écouter ce 1er acte sur le site de France Musique. Et là je suis totalement convaincue. Je crois que je la mettrais aussi au même niveau que Nilsson. La voix "claque" moins, le personnage est plus dans la douleur que dans le ressentiment. Mais elle n'a pas les difficultés que rencontre parfois Nilsson dans les notes graves. Quelle homogénéité ! J'ai aussi trouvé à sa voix plus de luminosité que dans son Elisabeth de Bastille, superbe mais un peu trop "mûre" et dans la Brunnhilde du TCE. Et quelle sensibilité ! Magnifique

Avatar du membre
Bernard C
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 10199
Enregistré le : 04 mai 2011, 23:00

Message par Bernard C » 17 oct. 2012, 12:22


Avatar du membre
Martine
Basse
Basse
Messages : 4085
Enregistré le : 03 mars 2003, 00:00
Contact :

Message par Martine » 18 oct. 2012, 08:58

Un rappel de cette grande soirée sur Resmusica :D

Avatar du membre
raph13
Basse
Basse
Messages : 2783
Enregistré le : 03 déc. 2005, 00:00
Localisation : Paris

Message par raph13 » 19 oct. 2012, 13:51

L'avis d'Altamusica
« L’opéra est comme l’amour : on s’y ennuie mais on y retourne » (Flaubert)

Avatar du membre
Bernard C
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 10199
Enregistré le : 04 mai 2011, 23:00

Boire de l'eau au goulot d'une bouteille plastique sur scène

Message par Bernard C » 31 mai 2019, 13:27

Bernard C a écrit :
14 oct. 2012, 12:44
Leyla a écrit :J'aimerais réentendre ce ténor en bonne santé, car je ne suis pas sûr qu'il chante vraiment bien en temps normal. Par ailleurs, fallait-il qu'il se présente aussi mal, tant sur le plan de l'attitude (Tristan est un héros, si écrasé qu'il soit) que sur le plan vestimentaire (pantalon tirebouchonnant, chaussures fatiguées...).
Quant à Nina Stemme, merveilleuse chanteuse, pourrait-elle penser qu'Isolde, même en concert, ne saurait boire au goulot d'une bouteille en plastique toutes les cinq minutes ? On est loin avec elle, en concert, de la présence dramatique, de la tenue de quelques divas du présent et surtout du passé, qui savent porter le théâtre sur la scène de concert.
ce sont des artistes ,pas des clowns mondains en noeud pap .
En plus Stemme est une suédoise moderne. D'abord la musique .
Le public est bien en jean !
J'exhume ce vieux fil sur l'Isolde de Stemme à Pleyel car il m'était toujours resté sur la patate.

Personne il y a deux jours ne s'est trouvé outré que Sonya Yoncheva qui chantait à la Philharmonie quelques parties du Stabat Mater ( œuvre courte s'il en est) buvait son eau plate face au public au goulot d'une bouteille plastique.

Affaire close.
:mrgreen:

Bernard
"nul être ne va au néant considérant la certitude de sa mort et l'incertitude de son heure" . Léonard au Clos-Lucé

juste pour vous :
https://youtu.be/BWBFzDENf08

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 73 invités