Mozart- Don Giovanni- Jordan/Van Hove-ONP-06-07/2019

Représentations
Avatar du membre
JdeB
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 20818
Enregistré le : 02 mars 2003, 00:00
Contact :

Mozart- Don Giovanni- Jordan/Van Hove-ONP-06-07/2019

Message par JdeB » 09 juin 2019, 08:27

Direction musicale : Philippe Jordan / Guillermo Garcia Calvo(13 juillet)
Mise en scène : Ivo Van Hove
Décors et lumières : Jan Versweyveld
Costumes : An D'Huys
Vidéos : Christopher Ash
Dramaturgie: Jan Vandenhouve
Chef des choeurs : Alessandro Di Stefano


Don Giovanni : Étienne Dupuis
Il Commendatore : Ain Anger
Donna Anna : Jacquelyn Wagner
Don Ottavio : Stanislas de Barbeyrac
Donna Elvira : Nicole Car
Leporello : Philippe Sly
Masetto : Mikhail Timoshenko
Zerlina : Elsa Dreisig
"Si tu travailles avec un marteau-piqueur pendant un tremblement de terre, désynchronise-toi, sinon tu travailles pour rien." J-C Van Damme.
Odb-opéra

Avatar du membre
David-Opera
Basse
Basse
Messages : 5209
Enregistré le : 06 févr. 2004, 00:00
Localisation : Boulogne Billancourt
Contact :

Re: Mozart- Don Giovanni- Jordan/Van Hove-ONP-06-07/2019

Message par David-Opera » 09 juin 2019, 12:45

Spectacle en coproduction avec le Metropolitan Opera, New York (saison 2020/2021), qui sera retransmis à l'occasion de la Fête de la Musique, en direct sur Culturebox le 21 juin 2019 à 19h30, et dans les cinémas UGC, dans le cadre de leur saison « Viva l’Opéra ! », dans les cinémas CGR et dans des cinémas indépendants en France et dans le monde entier, et également radio diffusé en direct sur Radio Classique.

Il sera retransmis ultérieurement sur France 2.

Image
Etienne Dupuis (Don Giovanni) et Elsa Dreisig (Zerlina) - répétition générale du 06 juin 2019, Palais Garnier

Piersen
Soprano
Soprano
Messages : 93
Enregistré le : 10 oct. 2017, 09:04
Localisation : Paris

Re: Mozart- Don Giovanni- Jordan/Van Hove-ONP-06-07/2019

Message par Piersen » 10 juin 2019, 17:45

Aucun écho de l'avant-première en dehors de cet aperçu scénique ?

Piersen
Soprano
Soprano
Messages : 93
Enregistré le : 10 oct. 2017, 09:04
Localisation : Paris

Re: Mozart- Don Giovanni- Jordan/Van Hove-ONP-06-07/2019

Message par Piersen » 11 juin 2019, 22:03

Rendez-nous Haneke !!!

Piersen
Soprano
Soprano
Messages : 93
Enregistré le : 10 oct. 2017, 09:04
Localisation : Paris

Re: Mozart- Don Giovanni- Jordan/Van Hove-ONP-06-07/2019

Message par Piersen » 12 juin 2019, 18:59

Quelques impressions plus développées sur la mise en scène.

La mise en scène, le décor et les costumes sont les gros points faibles de cette production (qui a cependant semblé recueillir un accueil clément, voire favorable, difficilement compréhensible).
Le décor est monumental, massif, imposant, d’aspect plaques de béton brut, aménagé de multiples escaliers et balcons (dont certains doivent être bien hauts pour les spectateurs situés au-dessus des premières loges pour voir certaines interventions en hauteur, et/ou pour les spectateurs situés de côté où se situent également de nombreuses scènes). Tout cela est gris donc, très uniformément gris, désespérément gris, et quasi statique (à part un déplacement très lent au fur et à mesure de chaque acte, et (attention spoiler) une brusque animation dans la scène finale avec le commandeur.
Ajoutez au gris du décor les camaïeux de gris des costumes (genre années 50-60), et c’est une production très (très) terne qui nous est présentée.

Le choix pourrait se défendre si la direction d’acteur était à la hauteur, et surtout si la vision n’était pas aussi simpliste et didactique (sans avoir lu les éventuelles notes d’intention de l’équipe de mise en scène). Car les seules notes de couleurs qui apparaissent sont à la fin du I avec des mannequins masqués et en costumes d’époque installés aux balcons (inutile et incongru), et surtout dans l’ultime scène où, (attention spoiler) après la mort de Don Giovanni, le décor (qui s’était fermé sur DG et le Commandeur) s’ouvre et montre les rues de béton colorées car parées de magnifiques fausses plantes vertes, des stores colorés, un vélo, un panier… : moralité, le « héros » est mort, la vie la vraie, simple, légère et insouciante, reprend ses droits, colorée, libérée (délivrée), et l’optimisme aussi… Quelle puérilité, surtout dans le manque de finesse de sa représentation.

D’autant que, de la part d’un metteur en scène de théâtre comme van Hove, on se serait attendu à une direction d’acteurs vive, affûtée, tranchante…, ce qui arrive parfois, mais trop rarement, et trop souvent les chanteurs sont dans des postures convenues et caricaturales, avec leurs visages à 5cm, collés, de face ou de dos, stéréotypés…
Bref, on se dit tout ça pour ça… Et on s’ennuie, parfois fermement. Et on regrette Haneke !
Van Hove fait bien une tentative gentiment radicale au moment du dîner Leporello/DG, mais qui arrive comme un cheveux sur la soupe, fait tache, et tombe à plat, semblant plaquée (et s’inspirant en moins bien de ce que faisait Haneke (les burgers étant des pâtes, il ne faudrait pas être trop trash non plus quand même)). C’est un entre-deux, fade, et terne que propose la mise en scène.

L’équipe musicale est pourtant d’un bon niveau, mais manque un peu de cohésion, de complicité, d’âme. Effet de la première peut-être, mais on ne peut surtout s’empêcher de penser que la mise en scène refroidit le jeu et les intentions, les annihile, et rend l’ensemble froid.
Si tout le (seul) propos est de nous montrer que sans DG la vie est plus belle et sans syndrome de Stockholm, on se serait bien passé de la lourdeur du message et de la torpeur de nombreux passages pendant 3h.

(l’avantage, c’est que ce type de décor aurait pu servir pour la prise de Troie des Troyens, (mais Tcherniakov c’était quand même autre chose, c’est dire) et va pouvoir resservir pour plein d’autres opéras ! Elektra…)

wababelooba
Baryton
Baryton
Messages : 1001
Enregistré le : 30 déc. 2009, 00:00
Contact :

Re: Mozart- Don Giovanni- Jordan/Van Hove-ONP-06-07/2019

Message par wababelooba » 12 juin 2019, 19:05

Piersen m'a piqué mon texte ! Oui , c'est parfaitement l'impression que j'ai eue hier soir à l'entracte "Rendez nous Haneke !!!"
Il faut dire que la soirée avait débutée de façon pathétique, avec une des pires ouvertures de Don G que j'ai entendues dans ma chienne de vie .
Jordan ayant décidé d'avoir le tranchant d'un baroqueux façon Harnoncourt avec dans la fosse un orchestre aussi précis et concerné que les Bleus face à la Corée. Avec sur le plateau un Van Hove, certainement drivé par Lissner ( "Mon petit Ivo , faites nous quelque chose qui DURE ... Pas un de ces petits trucs post modernes qu'il faut ranger au placard après une saison"), qui nous concocte un grand décor spectaculaire plus
"Carceri " que Chirico, finalement super encombrant et passe partout , que l'on pourrait , tous comptes faits , réutiliser dans 80% des productions à venir ( Lucia , Puritains ,et pourquoi pas Aïda??). Les protagonistes apparaissent dans des petites fenêtres style Calendrier de l'Avent , et doivent retrouver leur chemin dans le dédale pour sortir, ce qui crée un sentiment d'intimité à peu près aussi grand qu'aux Arènes de Vérone.
Le cast est sympathique , mais Jordan s'applique bien à les couvrir.
Bon ... Il faut attendre le trio des masques et la scène du bal pour que la fosse regagne un peu de cohérence et que l'on retrouve des éclats du Van Hove qui nous avait ébloui avec les Damnés au Français .C'est vrai que dans cette scène, confuse dans la plupart des productions , il fait des choix radicaux qui rendent l'action hyper lisible. On a quand même l'impression de faire un grand bond en arrière. Même si la direction des comédiens-chanteurs est impeccable, je ne ressens aucune émotion . Surtout que sur le plateau , tout est bon , mais rien n'est transcendant .
Pour cette oeuvre , on a connu des interprètes tellement grands , qu'il faudrait des
parti-pris plus tranchés de la part du chef et /ou du metteur en scène pour éviter que ne s'installe cette impression de grisaille, qu'annonçait d'ailleurs le décor.
( Au fait , j’avais vu , il y a fort longtemps à Florence une mise en scène de Don G avec un décor tout semblablement d’un gris uniforme. C’était signé Jonathan Miller , mais surtout , le rôle titre était chanté par Samuel Ramey . Ça vous rend sans peine une soirée inoubliable …)
A l'entracte , je sors prendre une coupe , le moral en berne .
Dès le début de la deuxième mi-temps , après ce qu’on imagine aisément avoir été une sévère remontée de bretelles au vestiaire , ça s’arrange un peu dans la fosse .
La direction reste discutable , mais l’équilibre au sein de l’orchestre et celui entre la fosse et le plateau sont bien meilleurs. Le DG d’Etienne Dupuis existe , le Leporello de Sly fonctionne lui aussi , même si on aimerait un peu plus de volume, et Van Hove fait un beau cadeau à Nicole Car en la dirigeant fière et revancharde , post Weinstein donc .
La Zerlina d’Elsa Dreisig est délicieuse et l’Anna de Jacquelyn Wagner , sans atteindre le niveau de ses plus illustres devancières , fait quand même passer le petit frisson d’émotion qui manque cruellement à l’ensemble. Et Van Hove se réveille , montrant
( sans excès tout de même) à quel point il sait régler une action, et réussissant un très très beau final , ce qui assure à tout le monde des applaudissements nourris aux saluts, alors que les grands airs au cours de la soirée n’ont recueilli que quelques claps polis.
Jordan a quand même droit à quelques « bouh » épars, alors que le Commandeur sonore d’Ain Anger et l’Ottavio de Stanislas de Barbeyrac ( que j’ai en fait moyennement aimé) recueillent un petit plus à l’applaudimètre.
Si j’étais à Marseille , je crierais à la représentation exceptionnelle .
A Garnier , j’ai vu mieux .Et j'ai autrement été secoué , emporté.
En résumé , monsieur Lissner ( ou celui qui suivra) RENDEZ NOUS HANEKE !
(Et à Garnier, bien sûr, où le décalage avec l’univers de la Défense jouait à plein).

wababelooba
Baryton
Baryton
Messages : 1001
Enregistré le : 30 déc. 2009, 00:00
Contact :

Re: Mozart- Don Giovanni- Jordan/Van Hove-ONP-06-07/2019

Message par wababelooba » 12 juin 2019, 19:07

Cher Piersen , nos impressions se recoupent complètement !!

Markossipovitch
Alto
Alto
Messages : 392
Enregistré le : 05 août 2011, 23:00

Re: Mozart- Don Giovanni- Jordan/Van Hove-ONP-06-07/2019

Message par Markossipovitch » 12 juin 2019, 22:22

Merci beaucoup pour ces avis approfondis, précis et éclairés!
Par contre, de mon côté j'avais détesté Haneke, qui m'avait fait perdre totalement le contact avec l'oeuvre.Le remède à Van Hove est à trouver ailleurs...

Piersen
Soprano
Soprano
Messages : 93
Enregistré le : 10 oct. 2017, 09:04
Localisation : Paris

Re: Mozart- Don Giovanni- Jordan/Van Hove-ONP-06-07/2019

Message par Piersen » 13 juin 2019, 06:41

wababelooba a écrit :
12 juin 2019, 19:07
Cher Piersen , nos impressions se recoupent complètement !!
Belle convergence effectivement ! 😁
Y compris globalement sur les aspects musicaux

Avatar du membre
JdeB
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 20818
Enregistré le : 02 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Mozart- Don Giovanni- Jordan/Van Hove-ONP-06-07/2019

Message par JdeB » 13 juin 2019, 07:28

j'ai entendu P. Jordan exécuter les Nozze il y a 7 ans et je me suis juré de ne plus jamais me déplacer pour un Mozart par ce chef quelque soit la distribution. Je m'y suis tenu
"Si tu travailles avec un marteau-piqueur pendant un tremblement de terre, désynchronise-toi, sinon tu travailles pour rien." J-C Van Damme.
Odb-opéra

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 55 invités