Concert A.Harteros/V.Gergiev/Münchner Philharmoniker - Philharmonie - 22/01/2018

Représentations
Avatar du membre
HELENE ADAM
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 10065
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris
Contact :

Concert A.Harteros/V.Gergiev/Münchner Philharmoniker - Philharmonie - 22/01/2018

Message par HELENE ADAM » 22 janv. 2018, 12:55

Concert du Münchner Philharmoniker sous la direction de Valery Gergiev

Avec Anja Harteros


Philharmonie de Paris, lundi 22 janvier 2018


Programme :

Piotr Ilitch Tchaïkovski
Francesca da Rimini

Richard Wagner
Wesendonck Lieder

Richard Strauss
Ein Heldenleben, Une vie de héros, poème symphonique Op.40

Accès à la note accompagnant le programme par ce lien
https://philharmoniedeparis.fr/sites/de ... ner_bd.pdf


Image

Valery Gergiev est le chef de l'orchestre philharmonique de Munich depuis 2015, date à laquelle il a succédé à Lorin Maazel.
Lui : Que sous mes pieds se déchire la terre ! que sur mon front éclate le tonnerre, je t'aime, Élisabeth ! Le monde est oublié !
Elle : Eh bien ! donc, frappez votre père ! venez, de son meurtre souillé, traîner à l'autel votre mère

Mon blog :
https://passionoperaheleneadam.blogspot.fr

philipppe
Baryton
Baryton
Messages : 1024
Enregistré le : 17 févr. 2005, 00:00

Re: Concert A.Harteros/V.Gergiev/Münchner Philharmoniker - Philharmonie - 22/01/2018

Message par philipppe » 22 janv. 2018, 18:59

Trés beau concert à Munich samedi soir, j ai beaucoup apprécié cette lecture lumineuse de ces lieder. J’étais encore dans l’emotion de cette immense Walkyrie la veille, il me semble cependant que je ne suis pas vraiment “rentré “ dans le concert. Je ne trouve pas Harteros si cruche que ça, notamment dans ces lieder, mais peut être Mathilde Wesendonck l’était elle aussi !

Avatar du membre
lionrougeetblanc
Ténor
Ténor
Messages : 564
Enregistré le : 05 janv. 2017, 12:18
Localisation : Paris - Savoie

Re: Concert A.Harteros/V.Gergiev/Münchner Philharmoniker - Philharmonie - 22/01/2018

Message par lionrougeetblanc » 22 janv. 2018, 21:47

C'est l'entracte à la Philar.
Triomphe pour Harteros à l'issue des lieder. Nombreux rappels...

philipppe
Baryton
Baryton
Messages : 1024
Enregistré le : 17 févr. 2005, 00:00

Re: Concert A.Harteros/V.Gergiev/Münchner Philharmoniker - Philharmonie - 22/01/2018

Message par philipppe » 22 janv. 2018, 22:38

Samedi elle avait pris la partition mais ne l’a pas tellement regardée . Était ce le cas encore ce soir ?

Avatar du membre
lionrougeetblanc
Ténor
Ténor
Messages : 564
Enregistré le : 05 janv. 2017, 12:18
Localisation : Paris - Savoie

Re: Concert A.Harteros/V.Gergiev/Münchner Philharmoniker - Philharmonie - 22/01/2018

Message par lionrougeetblanc » 22 janv. 2018, 23:37

Oui. Elle avait la partition sur pupitre mais en a peu fait usage.

Avatar du membre
Il prezzo
Alto
Alto
Messages : 309
Enregistré le : 17 mars 2013, 08:12

Re: Concert A.Harteros/V.Gergiev/Münchner Philharmoniker - Philharmonie - 22/01/2018

Message par Il prezzo » 23 janv. 2018, 00:43

Rentrée lyrique en beauté, après une pause hivernale tropicale, d'où j'ai néanmoins suivi les échanges passionnés sur le Ballo dont je me ferai ma propre idée la semaine prochaine.
Très impressionné ce soir par la direction de Gergiev, dans les trois pièces du programme, au tempo pourtant très différent pour chacune.
Le Francesca da Rimini, passé les 5 premières minutes très wagnériennes, nous offre du pur Tchaïkovski, mais sans la trivialité qu'il commet souvent. Les effets "infernaux" sont admirablement rendus par les cordes des Münchner Philharmoniker, tout comme les passages élégiaques de Francesca.
Des Wesendonck qui valaient surtout pour moi pour la direction très ciselée de Gergiev, qui interdisait toute respiration au public en apesanteur évidente..., mais pas à Harteros, très investie, même si je trouve que sa voix n'y sonne pas assez "allemande" (c'est pourtant bien sa nationalité et sa langue maternelle, non?).
Et une Heldenleben, dont le chef et les munichois montrent qu'ils maîtrisent toutes les difficultés (yc les 8 cornistes, à parité parfaite). Gergiev y met un immense souffle, qu'on attend avec impatience de vérifier dans les deux volets wagnériens à venir avec le Mariinsky.
Heureux donc d'en avoir (bien) fini avec mon sevrage lyrique de ces dernières semaines :D

philipppe
Baryton
Baryton
Messages : 1024
Enregistré le : 17 févr. 2005, 00:00

Re: Concert A.Harteros/V.Gergiev/Münchner Philharmoniker - Philharmonie - 22/01/2018

Message par philipppe » 23 janv. 2018, 01:01

Il prezzo a écrit :
23 janv. 2018, 00:43
Rentrée lyrique en beauté, après une pause hivernale tropicale, d'où j'ai néanmoins suivi les échanges passionnés sur le Ballo dont je me ferai ma propre idée la semaine prochaine.
Très impressionné ce soir par la direction de Gergiev, dans les trois pièces du programme, au tempo pourtant très différent pour chacune.
Le Francesca da Rimini, passé les 5 premières minutes très wagnériennes, nous offre du pur Tchaïkovski, mais sans la trivialité qu'il commet souvent. Les effets "infernaux" sont admirablement rendus par les cordes des Münchner Philharmoniker, tout comme les passages élégiaques de Francesca.
Des Wesendonck qui valaient surtout pour moi pour la direction très ciselée de Gergiev, qui interdisait toute respiration au public en apesanteur évidente..., mais pas à Harteros, très investie, même si je trouve que sa voix n'y sonne pas assez "allemande" (c'est pourtant bien sa nationalité et sa langue maternelle, non?).
Et une Heldenleben, dont le chef et les munichois montrent qu'ils maîtrisent toutes les difficultés (yc les 6 cornistes, à parité parfaite). Gergiev y met un immense souffle, qu'on attend avec impatience de vérifier dans les deux volets wagnériens à venir avec le Mariinsky.
Heureux donc d'en avoir (bien) fini avec mon sevrage lyrique de ces dernières semaines :D
Ça serait intéressent que tu définisses ce qu’est une voix allemande ou pas assez allemande

Avatar du membre
HELENE ADAM
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 10065
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris
Contact :

Re: Concert A.Harteros/V.Gergiev/Münchner Philharmoniker - Philharmonie - 22/01/2018

Message par HELENE ADAM » 23 janv. 2018, 07:30

Ce n'est pas l'interprétation la plus classique de ces Lieder mais celle d'Anja Harteros est d'une douceur, d'une luminosité, d'une délicatesse extrêmement séduisante. Gergiev et l'orchestre philharmonique de Munich lui ont fait un doux tapis de notes sans jamais enfler inutilement les décibels, l'accompagnant comme il se doit dans la musique que Wagner composa amoureusement sur les textes de Mathilde Wesendonck.
C'est ce dialogue amoureux que le concert d'hier soir nous a proposé avec bonheur malgré de toutes petites difficultés vocales de la belle soprano dans le troisième Lied (le plus difficile...). L'ensemble de la salle était sous le charme dans ce silence un peu planant de l'atmosphère créée par l'ensemble des musiciens. Anja Harteros est une solide adepte de l'art du Lied qu'elle maitrise parfaitement sans jamais confondre interprétation du Lied (même avec orchestre comme dans Wagner et Strauss) et art de l'opéra. La pureté de sa voix en donne une lecture particulièrement aérienne que j'aime bien dans Wagner ou plus exactement qu'elle interprète très bien (même si on peut préférer des voix plus lourdes ou des timbres plus graves).

Détails des Wesendonck
Der Engel (L'Ange)
Stehe still ! (Arrête-toi !)
Im Treibhaus - Studie zu Tristan und Isolde (Dans la serre)
Schmerzen (Douleurs)
Träume - Studie zu Tristan und Isolde (Rêves)


Je reviendrai sur le reste du concert et la direction excellente de Gergiev du Francesca de Tchaikovski et excitante d'"une Vie de héros" de Strauss.

Détail du poème symphonique (dont on pouvait suivre la progression pas à pas....)
Le héros ;
Les adversaires du héros ;
La compagne du héros ;
Certitude de la victoire ;
Le champ de bataille ;
Fanfares de guerre ;
Les œuvres de paix du héros ;
Retrait du héros et accomplissement.

NB : la disposition de l'orchestre tenait très astucieusement compte des oeuvres en répartissant les cuivres (fort nombreux dans Strauss et assez nombreux dans Tchaikovski) à droite et au fond, les violons et altos en part égale à droite et à gauche, et les 10 violoncelles et 8 contrebasses à l'opposé des cuivres.
Lui : Que sous mes pieds se déchire la terre ! que sur mon front éclate le tonnerre, je t'aime, Élisabeth ! Le monde est oublié !
Elle : Eh bien ! donc, frappez votre père ! venez, de son meurtre souillé, traîner à l'autel votre mère

Mon blog :
https://passionoperaheleneadam.blogspot.fr

Avatar du membre
lionrougeetblanc
Ténor
Ténor
Messages : 564
Enregistré le : 05 janv. 2017, 12:18
Localisation : Paris - Savoie

Re: Concert A.Harteros/V.Gergiev/Münchner Philharmoniker - Philharmonie - 22/01/2018

Message par lionrougeetblanc » 23 janv. 2018, 08:23

Idem pour la judicieuse répartition des caisses claires.

J'ai été emballée par la direction de Gergiev, par la qualité de l'orchestre (magnifique premier violon, tous les pupitres de très bon niveau, sans maillon faible) et par le choix du programme, qui m'a emmené très loin hier soir dans le cadre attentif, voire recueilli par moments, de la Philharmonie (pleine à quelques sièges près sur les hauteurs).
Très belle soirée.

Avatar du membre
MariaStuarda
Basse
Basse
Messages : 7225
Enregistré le : 13 févr. 2013, 14:33
Localisation : Paris
Contact :

Re: Concert A.Harteros/V.Gergiev/Münchner Philharmoniker - Philharmonie - 22/01/2018

Message par MariaStuarda » 23 janv. 2018, 16:36

Concert somptueux de bout en bout hier soir.
Mes petits camarades ont tout dit. Je rajoute juste l’extraordinaire prestation du violoniste Sreten Krstič dans le Heldenleben.

Image

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 42 invités