Verdi - Un Ballo in maschera - Billy/Deflo - Bastille - 01-02/2018

Représentations
Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 12741
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Verdi - Un Ballo in maschera - Billy/Deflo - Bastille - 01-02/2018

Message par PlacidoCarrerotti » 20 janv. 2018, 00:43

lionrougeetblanc a écrit :
19 janv. 2018, 18:09
Et à côté de Placido, c'est qui ? :lol:
Jérôme.
"Passer pour un idiot aux yeux d'un imbécile est une volupté de fin gourmet".Georges Courteline.

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 12741
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Verdi - Un Ballo in maschera - Billy/Deflo - Bastille - 01-02/2018

Message par PlacidoCarrerotti » 20 janv. 2018, 00:45

enrico75 a écrit :
19 janv. 2018, 17:11
faut dire que Placido a tout vu et tout entendu depuis plus d'un demi- siècle :wink:
Et notamment des merdes, en GRANDES quantités.
enrico75 a écrit :
19 janv. 2018, 17:11
on se demande qui pourrait l'étonner à l'heure actuelle :?: :yikes:
Qu'il y en ait moins !
"Passer pour un idiot aux yeux d'un imbécile est une volupté de fin gourmet".Georges Courteline.

Avatar du membre
Adalbéron
Basse
Basse
Messages : 2266
Enregistré le : 01 mars 2015, 20:51

Re: Verdi - Un Ballo in maschera - Billy/Deflo - Bastille - 01-02/2018

Message par Adalbéron » 20 janv. 2018, 00:47

paco a écrit :
19 janv. 2018, 18:55
David-Opera a écrit :
19 janv. 2018, 17:15
Et comme il est prouvé que le cerveau modifie et idéalise les perceptions du passé, Placido vit un conflit perpétuel entre ce que son cerveau reconstitue de ses souvenirs passés et ce qu'il lui restitue de la captation du présent.
Juste un bref HS - sérieux-, si tu veux tu peux me répondre par MP pour ne pas polluer le fil : j'ai un doute sur cette "preuve" que nous idéalisons le passé. Est-ce prouvé par les neurosciences ou est-ce juste un "on dit que nous idéalisons" ?
Car par exemple je doute que ceux qui ont vécu les tranchées ou ceux qui ont été torturés sous l'Occupation aient idéalisé cette époque 30 ou 40 ans après. C'est ce contre-exemple qui me fait douter que l'on ait jamais prouvé que le cerveau idéalise le passé.
J'ignore si c'est prouvé, mais les contre-exemples que tu cites ne me semblent pas très adéquats dans la mesure où il serait plus question ici de l'amélioration/idéalisation des souvenirs « positifs » (je suppose qu'il doit y avoir une sélection inconsciente, le souvenir imaginé/idéalisé du plaisir pouvant être plus fort que le plaisir vécu, car non perturbé par le réel, qui peut malgré nous amener du déplaisir dans l'affaire). J'imagine que sans avoir à faire appel aux sciences cognitives, Bernard pourrait nous en parler.
« Life’s but a walking shadow, a poor player / That struts and frets his hour upon the stage / And then is heard no more. It is a tale / Told by an idiot, full of sound and fury, / Signifying nothing. »
— Shakespeare, Macbeth

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 12741
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Verdi - Un Ballo in maschera - Billy/Deflo - Bastille - 01-02/2018

Message par PlacidoCarrerotti » 20 janv. 2018, 00:53

Adalbéron a écrit :
20 janv. 2018, 00:47
paco a écrit :
19 janv. 2018, 18:55
David-Opera a écrit :
19 janv. 2018, 17:15
Et comme il est prouvé que le cerveau modifie et idéalise les perceptions du passé, Placido vit un conflit perpétuel entre ce que son cerveau reconstitue de ses souvenirs passés et ce qu'il lui restitue de la captation du présent.
Juste un bref HS - sérieux-, si tu veux tu peux me répondre par MP pour ne pas polluer le fil : j'ai un doute sur cette "preuve" que nous idéalisons le passé. Est-ce prouvé par les neurosciences ou est-ce juste un "on dit que nous idéalisons" ?
Car par exemple je doute que ceux qui ont vécu les tranchées ou ceux qui ont été torturés sous l'Occupation aient idéalisé cette époque 30 ou 40 ans après. C'est ce contre-exemple qui me fait douter que l'on ait jamais prouvé que le cerveau idéalise le passé.
J'ignore si c'est prouvé, mais les contre-exemples que tu cites ne me semblent pas très adéquats dans la mesure où il s'agirait plus de l'amélioration/idéalisation des souvenirs « positifs » (je suppose qu'il doit y avoir une sélection inconsciente, le souvenir imaginé/idéalisé du plaisir pouvant être plus fort que le plaisir vécu, car non perturbé par le réel, qui peut malgré nous amener du déplaisir dans l'affaire). J'imagine que sans avoir à faire appel aux sciences cognitives, Bernard pourrait nous en parler.
Quand ma mère me parle de sa jeunesse, j'espère rétrospectivement pour elle que ce n'est pas idéalisé !
Le phénomène existe, je pense : quand tu fais une super ballade avec un putain de caillou dans la chaussure, tu ne te rappelles plus que des paysages des années après.
Le bon sens, c'est de ne pas généraliser...
"Passer pour un idiot aux yeux d'un imbécile est une volupté de fin gourmet".Georges Courteline.

Avatar du membre
Bernard C
Basse
Basse
Messages : 8997
Enregistré le : 04 mai 2011, 23:00
Localisation : Grand-Ouest

Re: Verdi - Un Ballo in maschera - Billy/Deflo - Bastille - 01-02/2018

Message par Bernard C » 20 janv. 2018, 01:04

PlacidoCarrerotti a écrit :
20 janv. 2018, 00:53
Adalbéron a écrit :
20 janv. 2018, 00:47
paco a écrit :
19 janv. 2018, 18:55
David-Opera a écrit :
19 janv. 2018, 17:15
Et comme il est prouvé que le cerveau modifie et idéalise les perceptions du passé, Placido vit un conflit perpétuel entre ce que son cerveau reconstitue de ses souvenirs passés et ce qu'il lui restitue de la captation du présent.
Juste un bref HS - sérieux-, si tu veux tu peux me répondre par MP pour ne pas polluer le fil : j'ai un doute sur cette "preuve" que nous idéalisons le passé. Est-ce prouvé par les neurosciences ou est-ce juste un "on dit que nous idéalisons" ?
Car par exemple je doute que ceux qui ont vécu les tranchées ou ceux qui ont été torturés sous l'Occupation aient idéalisé cette époque 30 ou 40 ans après. C'est ce contre-exemple qui me fait douter que l'on ait jamais prouvé que le cerveau idéalise le passé.
J'ignore si c'est prouvé, mais les contre-exemples que tu cites ne me semblent pas très adéquats dans la mesure où il s'agirait plus de l'amélioration/idéalisation des souvenirs « positifs » (je suppose qu'il doit y avoir une sélection inconsciente, le souvenir imaginé/idéalisé du plaisir pouvant être plus fort que le plaisir vécu, car non perturbé par le réel, qui peut malgré nous amener du déplaisir dans l'affaire). J'imagine que sans avoir à faire appel aux sciences cognitives, Bernard pourrait nous en parler.
Quand ma mère me parle de sa jeunesse, j'espère rétrospectivement pour elle que ce n'est pas idéalisé !
Le phénomène existe, je pense : quand tu fais une super ballade avec un putain de caillou dans la chaussure, tu ne te rappelles plus que des paysage des années après.
Le bon sens, c'est de ne pas généraliser...
J'adore ta science, Placido.
Merci.

Bernard
"L'amour infini, sans autre aliment qu'un objet à peine entrevu dont mon âme était remplie , je le trouvais exprimé par ce long ruban d'eau qui ruisselle au soleil entre deux rives vertes, par ces lignes de peupliers qui parent de leurs dentelles mobiles ce val d'amour..."

Avatar du membre
Adalbéron
Basse
Basse
Messages : 2266
Enregistré le : 01 mars 2015, 20:51

Re: Verdi - Un Ballo in maschera - Billy/Deflo - Bastille - 01-02/2018

Message par Adalbéron » 20 janv. 2018, 01:10

PlacidoCarrerotti a écrit :
20 janv. 2018, 00:53
Adalbéron a écrit :
20 janv. 2018, 00:47
paco a écrit :
19 janv. 2018, 18:55
David-Opera a écrit :
19 janv. 2018, 17:15
Et comme il est prouvé que le cerveau modifie et idéalise les perceptions du passé, Placido vit un conflit perpétuel entre ce que son cerveau reconstitue de ses souvenirs passés et ce qu'il lui restitue de la captation du présent.
Juste un bref HS - sérieux-, si tu veux tu peux me répondre par MP pour ne pas polluer le fil : j'ai un doute sur cette "preuve" que nous idéalisons le passé. Est-ce prouvé par les neurosciences ou est-ce juste un "on dit que nous idéalisons" ?
Car par exemple je doute que ceux qui ont vécu les tranchées ou ceux qui ont été torturés sous l'Occupation aient idéalisé cette époque 30 ou 40 ans après. C'est ce contre-exemple qui me fait douter que l'on ait jamais prouvé que le cerveau idéalise le passé.
J'ignore si c'est prouvé, mais les contre-exemples que tu cites ne me semblent pas très adéquats dans la mesure où il s'agirait plus de l'amélioration/idéalisation des souvenirs « positifs » (je suppose qu'il doit y avoir une sélection inconsciente, le souvenir imaginé/idéalisé du plaisir pouvant être plus fort que le plaisir vécu, car non perturbé par le réel, qui peut malgré nous amener du déplaisir dans l'affaire). J'imagine que sans avoir à faire appel aux sciences cognitives, Bernard pourrait nous en parler.
Quand ma mère me parle de sa jeunesse, j'espère rétrospectivement pour elle que ce n'est pas idéalisé !
Le phénomène existe, je pense : quand tu fais une super ballade avec un putain de caillou dans la chaussure, tu ne te rappelles plus que des paysage des années après.
Le bon sens, c'est de ne pas généraliser...
Oui, mais on ne parle là que de souvenirs liés à une représentions d'opéra et qui auraient une tendance plutôt « positive ». Je ne crois pas que ce soit comparable à des souvenirs rattachés à la guerre, à l'angoisse, au désespoir, à la misère... (je fais référence à ta première phrase et à ce que disait paco, pas à celle de la super ballade qui devait être, globalement, plutôt une bonne expérience malgré la présence obsédante — mais pas suffisante pour tout altérer — de la douleur causée par le caillou) . Ce que je veux dire, c'est qu'on peut très bien oublier les souvenirs de telle représentation ou prestation pour n'en distiller dans la mémoire que les différents aspects les plus positifs, en minimisant ou oubliant ce qui nous avait fait possiblement être plus tempéré à l'époque.
« Life’s but a walking shadow, a poor player / That struts and frets his hour upon the stage / And then is heard no more. It is a tale / Told by an idiot, full of sound and fury, / Signifying nothing. »
— Shakespeare, Macbeth

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 12741
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Verdi - Un Ballo in maschera - Billy/Deflo - Bastille - 01-02/2018

Message par PlacidoCarrerotti » 20 janv. 2018, 01:20

Adalbéron a écrit :
20 janv. 2018, 01:10
PlacidoCarrerotti a écrit :
20 janv. 2018, 00:53
Adalbéron a écrit :
20 janv. 2018, 00:47
paco a écrit :
19 janv. 2018, 18:55
David-Opera a écrit :
19 janv. 2018, 17:15
Et comme il est prouvé que le cerveau modifie et idéalise les perceptions du passé, Placido vit un conflit perpétuel entre ce que son cerveau reconstitue de ses souvenirs passés et ce qu'il lui restitue de la captation du présent.
Juste un bref HS - sérieux-, si tu veux tu peux me répondre par MP pour ne pas polluer le fil : j'ai un doute sur cette "preuve" que nous idéalisons le passé. Est-ce prouvé par les neurosciences ou est-ce juste un "on dit que nous idéalisons" ?
Car par exemple je doute que ceux qui ont vécu les tranchées ou ceux qui ont été torturés sous l'Occupation aient idéalisé cette époque 30 ou 40 ans après. C'est ce contre-exemple qui me fait douter que l'on ait jamais prouvé que le cerveau idéalise le passé.
J'ignore si c'est prouvé, mais les contre-exemples que tu cites ne me semblent pas très adéquats dans la mesure où il s'agirait plus de l'amélioration/idéalisation des souvenirs « positifs » (je suppose qu'il doit y avoir une sélection inconsciente, le souvenir imaginé/idéalisé du plaisir pouvant être plus fort que le plaisir vécu, car non perturbé par le réel, qui peut malgré nous amener du déplaisir dans l'affaire). J'imagine que sans avoir à faire appel aux sciences cognitives, Bernard pourrait nous en parler.
Quand ma mère me parle de sa jeunesse, j'espère rétrospectivement pour elle que ce n'est pas idéalisé !
Le phénomène existe, je pense : quand tu fais une super ballade avec un putain de caillou dans la chaussure, tu ne te rappelles plus que des paysage des années après.
Le bon sens, c'est de ne pas généraliser...
Oui, mais on ne parle là que de souvenirs liés à une représentions d'opéra et qui aurait une tendance plutôt « positive ». Je ne crois pas que ce soit comparable à des souvenirs rattachés à la guerre, à l'angoisse, au désespoir, à la misère... (je fais référence à ta première phrase et à ce que disait paco, pas à celle de la super ballade qui devait être, globalement, plutôt une bonne expérience malgré la présence obsédante — mais pas suffisante pour tout altérer — de la douleur causée par le caillou) . Ce que je veux dire, c'est qu'on peut très bien oublier les souvenirs de telle représentation ou prestation pour n'en distiller dans la mémoire que les différents aspects les plus positifs, en minimisant ou oubliant ce qui nous avait fait possiblement être plus tempéré à l'époque.
Possible. Mais l'inverse l'est également. J'ai des souvenirs de représentations médiocres et, quand je les réécoute je me dis que ma mémoire noircissait les choses.
Je ne dis plus rien, Bernard va encore se payer ma fiole (ou bien suis-je encore en train de noircir un souvenir : arrgh ! Pourquoi un Y à abymes?).
"Passer pour un idiot aux yeux d'un imbécile est une volupté de fin gourmet".Georges Courteline.

enrico75
Ténor
Ténor
Messages : 533
Enregistré le : 30 janv. 2012, 00:00

Re: Verdi - Un Ballo in maschera - Billy/Deflo - Bastille - 01-02/2018

Message par enrico75 » 20 janv. 2018, 08:00

suis ravi :j'ai réussi à raviver ce fil qui commençait à péricliter en attendant une hypothétique Harteros !!!!

Avatar du membre
lionrougeetblanc
Ténor
Ténor
Messages : 538
Enregistré le : 05 janv. 2017, 12:18
Localisation : Paris - Savoie

Re: Verdi - Un Ballo in maschera - Billy/Deflo - Bastille - 01-02/2018

Message par lionrougeetblanc » 20 janv. 2018, 08:13

PlacidoCarrerotti a écrit :
20 janv. 2018, 00:45
enrico75 a écrit :
19 janv. 2018, 17:11
faut dire que Placido a tout vu et tout entendu depuis plus d'un demi- siècle :wink:
Et notamment des merdes, en GRANDES quantités.
enrico75 a écrit :
19 janv. 2018, 17:11
on se demande qui pourrait l'étonner à l'heure actuelle :?: :yikes:
Qu'il y en ait moins !
:lol: :lol:

Avatar du membre
jerome
Basse
Basse
Messages : 8143
Enregistré le : 03 mars 2003, 00:00
Localisation : NANCY

Re: Verdi - Un Ballo in maschera - Billy/Deflo - Bastille - 01-02/2018

Message par jerome » 20 janv. 2018, 08:20

PlacidoCarrerotti a écrit :
20 janv. 2018, 00:43
lionrougeetblanc a écrit :
19 janv. 2018, 18:09
Et à côté de Placido, c'est qui ? :lol:
Jérôme.
lequel ? lol

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 37 invités