Puccini - La Bohème - Dudamel/Guth - ONP - 11-12/2017

Représentations

Après avoir vu cette Bohème à l'Opéra Bastille, vous pouvez dire que...

Le sondage s’est terminé le 31 déc. 2017, 07:36

vous avez aimé voire adoré
29
36%
vous n'avez pas aimé voire détesté
41
51%
autre réponse
10
13%
 
Nombre total de votes : 80

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 12932
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Puccini - La Bohème - Dudamel/Guth - ONP - 11-12/2017

Message par PlacidoCarrerotti » 13 déc. 2017, 17:15

David-Opera a écrit :
13 déc. 2017, 16:16
J'ai remarqué, pour revenir à ton propos, que tu prends toujours un cas particulier pour en tirer un principe général, ce qui, pour un esprit comme le mien, ne rime à rien. Je ne vois pas où est l'appropriation, je ne vois qu'une interprétation qui, parfois, ne plait pas.
Il m'arrive de procéder par induction en effet.
De plus, je suis de formation scientifique. Et, comme la lumineusement exposé Karl Popper, l'observation d'un seul fait ne corroborant pas la théorie, réfute celle-ci.

Exemple d'application :
  • Le scientifique constate que la mise en scène de Tristan était géniale.
  • Il approfondit sa recherche et constate par lui-même ou par des témoignages divers, que ce n'est pas un fait isolé.
  • Théorie induite : Guth est un metteur en scène génial.
  • Fait invalidant la théorie : La Bohème est une paresseuse resucée de Rigoletto, avec quelques ingrédients pour choquer le bourgeois et faire du buzz.
  • Conséquence cocasse éventuelle : le non scientifique, insatisfait d'un résultat qui ne correspond pas à ses préjugés, rejette la science en général et se bricole une ceinture d'explosifs pour détruire ce monde en contradiction avec ses représentations.
"Quant à Madame Sonya Netrebkheros, je tiens à vous rassurer, chers mécènes : elle est à Paris et elle a commencé les répétitions !". Liz Nerves.

Autolycus
Alto
Alto
Messages : 308
Enregistré le : 31 mars 2013, 10:28

Re: Puccini - La Bohème - Dudamel/Guth - ONP - 11-12/2017

Message par Autolycus » 13 déc. 2017, 17:17

Igguk a écrit :
13 déc. 2017, 16:53

Là où tu te trompes, c'est que les musiciens ne sont pas des machines à écrire qui se contentent de jouer les notes écrites dans l'ordre indiqué. Une oeuvre n'est pas qu'un enchaînement ordonné de notes. «l'identité» d'une oeuvre est également contenue dans les indications de dynamique, phrasé, articulation, que le compositeur note. Ou ne note pas d'ailleurs car supposé comme acquis et su par l'interprète. Un exemple : il n'y a quasiment aucune nuance écrite dans Bach. C'est à l'interprète d'intégrer sa notation et de la comprendre pour en proposer son interprétation, d'où l'infinité des solutions possibles.
D'ailleurs je pourrais très bien vous jouer les premières mesures de l'appassionata avec toutes les notes écrites par Beethoven, et pourtant d'une manière qui en pervertirait tout le sens.
Puisque je n'ai jamais rien écrit de ce que vous m'imputez - je ne vois pas avec quoi je pourrais débattre.
P. S. Esprit d'escalier : je suis certain que vous pourriez la jouer comme ça. Et moi donc. Mais si vous essayiez de le vendre au public sous l'appellation "Appassionata", je ne crois pas que la réaction serait très favorable et qu'ils seraient nombreux, ceux qui salueraient votre "relecture novatrice".

Avatar du membre
HELENE ADAM
Basse
Basse
Messages : 9859
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris
Contact :

Re: Puccini - La Bohème - Dudamel/Guth - ONP - 11-12/2017

Message par HELENE ADAM » 13 déc. 2017, 17:36

PlacidoCarrerotti a écrit :
13 déc. 2017, 17:15
  • Fait invalidant la théorie : La Bohème est une paresseuse resucée de Rigoletto, avec quelques ingrédients pour choquer le bourgeois et faire du buzz.
J'ai bien compris que tu te situais dans la catégorie qui déteste la mise en scène de Guth :wink:
Il arrive que nous partagions les mêmes goûts pour une mise en scène (celle de Stolzl pour André Chénier par exemple) ou que nous soyons en radical désaccord comme c'est le cas pour cette Bohème.
Mais dire que sa mise en scène est une paresseuse resucée de Rigoletto qui vise à faire le buzz et choquer le bourgeois, là je trouve ça vraiment excessif.
QU'un metteur en scène ait son style (je l'ai déjà écris à propos de Py), c'est signe qu'il a de la personnalité comme tout artiste, musicien, peintre, compositeur ou écrivain. C'est même à cela qu'on le reconnait en général. Guth a donc son style et aime chercher derrière le livret, l'histoire dont il est éventuellement tiré et la musique (qu'il explique écouter d'abord en boucle pendant des heures avant de poser ses première idées de mise en scène), des approfondissements qui relèvent généralement du rêve, de l'imaginaire, de la folie.
En gros il cherche à créer l'effet dramatique d'une situation que les habitués de l'opéra connaissent si bien qu'ils n'y prêtent même plus attention : la mort par phtisie et pauvreté de Mimi, l'échec de Lohengrin dans son étrange mission du Graal, la folie d'un Florestan enfermé dans un noir cachot avec peu de nourriture et aucune compagnie depuis des années, le désespoir d'un père qui tue involontairement sa propre fille en croyant la sauver.
Tous ces faits sont dans le livret.
Il s'agit pour un metteur en scène comme Guth de les mettre en valeur en leur donnant un éclairage cru. Pour le jeune spectateur la lecture n'en sera pas moins facile que pour n'importe qui voyant un opéra pour la première fois. Pour celui qui a déjà vu trente Bohème, dix-huit Rigoletto etc, c'est -quand ça marche- une véritable redécouverte de l'oeuvre.
Comme d'autres ici, ce que le metteur en scène a à dire m'intéresse, je constate que des mises en scène audacieuses qui ont été huées, notamment outre Rhin, son devenues finalement des classiques, je comprends très bien qu'on ne "marche pas" dans telle ou telle proposition d'un metteur en scène qui peut très bien se planter une fois, mais je ne partage pas l'idée qu'il s'agit de buzz, de gros sous, de paresse et de facilité.
Sur un autre fil sur le buzz, je rappelais d'ailleurs que Munich remplit toutes ses salles et ses mises en scène sont tout sauf classiques. Ce qui ne plait pas à tout le monde comme ici. Mais s'impose finalement assez souvent.... :wink:
J'avais noté avec un certain amusement d'ailleurs que la mise en scène de Stolzl (Andrea Chénier) avait été présentée par un site que tu connais bien, comme ayant violemment divisé le public de la Première à Munich. Plus fidèle qu'elle au livret, c'était pourtant dur à trouver. Mais finalement il lui avait été reproché d'être trop fidèle et de montrer le résultat de la guillotine... :roll: la tête de Chénier...

PS : je ne sais plus dans quel fil (on s'y perd), quelqu'un a parlé de la mise en scène de Marthaler pour la Traviata. Personnellement j'ai énormément apprécié cette mise en scène (et pas seulement parce que j'entendais un ténor pas encore célèbre pour la première fois) mais parce qu'elle renouvelait le tragique de la situation et que la mort de Violetta au milieu des fleurs, des jouets cassés, tandis qu'Alfredo et son père restaient bloqués sur l'estrade ne pouvant plus la rejoindre, m'avaient arraché des larmes ce qui ne m'était pas arrivé depuis longtemps avec la Traviata.
Et pourtant la mise en scène avait été horriblement huée, je me rappelle de mon voisin hurlant :" c'est un scandale, faire mourir Violetta au milieu des ordures "... elle n'a, hélas, jamais été reprise (à cause d'un accueil glacial de toute la presse et du public de Garnier) même si on peut intégralement la voir sur Voldemort essentiellement grâce aux fans du ténor qui l'ont exhumée pour mon plus grand plaisir. :D
Lui : Que sous mes pieds se déchire la terre ! que sur mon front éclate le tonnerre, je t'aime, Élisabeth ! Le monde est oublié !
Elle : Eh bien ! donc, frappez votre père ! venez, de son meurtre souillé, traîner à l'autel votre mère

Mon blog :
https://passionoperaheleneadam.blogspot.fr

Avatar du membre
lionrougeetblanc
Ténor
Ténor
Messages : 561
Enregistré le : 05 janv. 2017, 12:18
Localisation : Paris - Savoie

Re: Puccini - La Bohème - Dudamel/Guth - ONP - 11-12/2017

Message par lionrougeetblanc » 13 déc. 2017, 20:51

HELENE ADAM a écrit :
13 déc. 2017, 17:36

QU'un metteur en scène ait son style (je l'ai déjà écris à propos de Py), c'est signe qu'il a de la personnalité comme tout artiste, musicien, peintre, compositeur ou écrivain. C'est même à cela qu'on le reconnait en général. Guth a donc son style et aime chercher derrière le livret, l'histoire dont il est éventuellement tiré et la musique (qu'il explique écouter d'abord en boucle pendant des heures avant de poser ses première idées de mise en scène), des approfondissements qui relèvent généralement du rêve, de l'imaginaire, de la folie.
En gros il cherche à créer l'effet dramatique d'une situation que les habitués de l'opéra connaissent si bien qu'ils n'y prêtent même plus attention : la mort par phtisie et pauvreté de Mimi, l'échec de Lohengrin dans son étrange mission du Graal, la folie d'un Florestan enfermé dans un noir cachot avec peu de nourriture et aucune compagnie depuis des années, le désespoir d'un père qui tue involontairement sa propre fille en croyant la sauver.
Tous ces faits sont dans le livret.
Il s'agit pour un metteur en scène comme Guth de les mettre en valeur en leur donnant un éclairage cru. Pour le jeune spectateur la lecture n'en sera pas moins facile que pour n'importe qui voyant un opéra pour la première fois. Pour celui qui a déjà vu trente Bohème, dix-huit Rigoletto etc, c'est -quand ça marche- une véritable redécouverte de l'oeuvre.
Comme d'autres ici, ce que le metteur en scène a à dire m'intéresse, je constate que des mises en scène audacieuses qui ont été huées, notamment outre Rhin, son devenues finalement des classiques, je comprends très bien qu'on ne "marche pas" dans telle ou telle proposition d'un metteur en scène qui peut très bien se planter une fois, mais je ne partage pas l'idée qu'il s'agit de buzz, de gros sous, de paresse et de facilité.
+ 1

Bernard C
Basse
Basse
Messages : 9163
Enregistré le : 04 mai 2011, 23:00

Re: Puccini - La Bohème - Dudamel/Guth - ONP - 11-12/2017

Message par Bernard C » 13 déc. 2017, 21:44

Oulala... n'a pas un style qui veut !
Rappelons nous :

"Ils ont des mots en abondance, point d’idées ; ils travaillent donc sur les mots, et s’imaginent avoir combiné des idées, parce qu’ils ont arrangé des phrases, et avoir épuré le langage quand ils l’ont corrompu en détournant les acceptions. (...)
le style doit graver des pensées, ils ne savent que tracer des paroles. "


Alors Guth là dedans comme dirait le grand Buffon " ce n'est même pas l'ombre d'un style"

:mrgreen:
"L'amour infini, sans autre aliment qu'un objet à peine entrevu dont mon âme était remplie , je le trouvais exprimé par ce long ruban d'eau qui ruisselle au soleil entre deux rives vertes, par ces lignes de peupliers qui parent de leurs dentelles mobiles ce val d'amour..."

Avatar du membre
David-Opera
Basse
Basse
Messages : 4115
Enregistré le : 06 févr. 2004, 00:00
Localisation : Boulogne Billancourt
Contact :

Re: Puccini - La Bohème - Dudamel/Guth - ONP - 11-12/2017

Message par David-Opera » 13 déc. 2017, 22:07

Sur France Culture, La Bohème de l'Opéra Bastille fait 100% de satisfaction dans l’émission La Dispute.
Guillaume Tion parle de la revanche de Mimi, Anna Sigalevitch dit qu'elle a cru à cette histoire, et que rarement dans cet opéra on a senti ces personnages autant au présent, et Marie-Aude Roux est, elle, saisie par la beauté de l'image dès le départ, et voit apparaître ainsi la vie de bohème réelle car il y a un refus du monde dans ce vaisseau spatial.

Tous également disent qu'ils ont entendu un autre orchestre sous la direction de Gustavo Dudamel.

A partir de la minute 24.45.
https://www.franceculture.fr/emissions/ ... -de-mozart

Avatar du membre
Adalbéron
Basse
Basse
Messages : 2434
Enregistré le : 01 mars 2015, 20:51

Re: Puccini - La Bohème - Dudamel/Guth - ONP - 11-12/2017

Message par Adalbéron » 13 déc. 2017, 22:12

Bernard C a écrit :
13 déc. 2017, 21:44
Oulala... n'a pas un style qui veut !
Rappelons nous :

"Ils ont des mots en abondance, point d’idées ; ils travaillent donc sur les mots, et s’imaginent avoir combiné des idées, parce qu’ils ont arrangé des phrases, et avoir épuré le langage quand ils l’ont corrompu en détournant les acceptions. (...)
le style doit graver des pensées, ils ne savent que tracer des paroles. "


Alors Guth là dedans comme dirait le grand Buffon " ce n'est même pas l'ombre d'un style"

:mrgreen:
Ainsi Buffon parlait des "esprits cultivés" :mrgreen:
« Life’s but a walking shadow, a poor player / That struts and frets his hour upon the stage / And then is heard no more. It is a tale / Told by an idiot, full of sound and fury, / Signifying nothing. »
— Shakespeare, Macbeth

Avatar du membre
micaela
Basse
Basse
Messages : 3036
Enregistré le : 16 juil. 2015, 17:24
Localisation : paris

Re: Puccini - La Bohème - Dudamel/Guth - ONP - 11-12/2017

Message par micaela » 13 déc. 2017, 22:17

David-Opera a écrit :
13 déc. 2017, 22:07
Sur France Culture, La Bohème de l'Opéra Bastille fait 100% de satisfaction dans l’émission La Dispute.
Guillaume Tion parle de la revanche de Mimi, Anna Sigalevitch dit qu'elle a cru à cette histoire, et que rarement dans cet opéra on a senti ces personnages autant au présent, et Marie-Aude Roux est, elle, saisie par la beauté de l'image dès le départ, et voit apparaître ainsi la vie de bohème réelle car il y a un refus du monde dans ce vaisseau spatial.

Tous également disent qu'ils ont entendu un autre orchestre sous la direction de Gustavo Dudamel.

A partir de la minute 24.45.
https://www.franceculture.fr/emissions/ ... -de-mozart
100 % sur combien de personnes ? Sur une demi-douzaine (voire moins), ça ne prouve pas grand chose...
C'est aussi valable que si, après être allée voir une production avec trois amis, et que nous l'ayons aimée tous les 4; je disais "100 % des personnes de mon groupe ont aimé cette production".
Ou alors c'est comme la pub du Loto ; "100 % des gagnants ont tenté leur chance...
S'il n'y a pas de solutions, c'est qu'il n'y a pas de problème Proverbe shadok

Avatar du membre
David-Opera
Basse
Basse
Messages : 4115
Enregistré le : 06 févr. 2004, 00:00
Localisation : Boulogne Billancourt
Contact :

Re: Puccini - La Bohème - Dudamel/Guth - ONP - 11-12/2017

Message par David-Opera » 13 déc. 2017, 22:22

micaela a écrit :
13 déc. 2017, 22:17
Ou alors c'est comme la pub du Loto ; "100 % des gagnants ont tenté leur chance...
Vous êtes mauvaise joueuse! :wink:

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 12932
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Puccini - La Bohème - Dudamel/Guth - ONP - 11-12/2017

Message par PlacidoCarrerotti » 13 déc. 2017, 22:23

micaela a écrit :
13 déc. 2017, 22:17
David-Opera a écrit :
13 déc. 2017, 22:07
Sur France Culture, La Bohème de l'Opéra Bastille fait 100% de satisfaction dans l’émission La Dispute.
Guillaume Tion parle de la revanche de Mimi, Anna Sigalevitch dit qu'elle a cru à cette histoire, et que rarement dans cet opéra on a senti ces personnages autant au présent, et Marie-Aude Roux est, elle, saisie par la beauté de l'image dès le départ, et voit apparaître ainsi la vie de bohème réelle car il y a un refus du monde dans ce vaisseau spatial.

Tous également disent qu'ils ont entendu un autre orchestre sous la direction de Gustavo Dudamel.

A partir de la minute 24.45.
https://www.franceculture.fr/emissions/ ... -de-mozart
100 % sur combien de personnes ? Sur une demi-douzaine (voire moins), ça ne prouve pas grand chose...
C'est aussi valable que si, après être allée voir une production avec trois amis, et que nous l'ayons aimée tous les 4; je disais "100 % des personnes de mon groupe ont aimé cette production".
Ou alors c'est comme la pub du Loto ; "100 % des gagnants ont tenté leur chance...
Ca me rappelle une blague soviétique. La Pravda rend compte d'un match de boxe entre les Etats-unis et l'URSS. "Le nôtre a terminé deuxième, le leur, avant-dernier".
"Quant à Madame Sonya Netrebkheros, je tiens à vous rassurer, chers mécènes : elle est à Paris et elle a commencé les répétitions !". Liz Nerves.

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 84 invités