Verdi - Aida - Muti/Neshat - Salzbourg - 08/2017

Représentations
Répondre
Avatar du membre
zigfrid
Baryton
Baryton
Messages : 1142
Enregistré le : 14 janv. 2009, 00:00
Contact :

Re: Verdi - Aida - Muti/Neshat - Salzbourg - 08/2017

Message par zigfrid » 12 août 2017, 23:04

dire que Meli force trop alors qu'il a chanté mezza voce je ne sais combien de fois...Muti était au pupitre et cela s'entend: il a même réussi à faire nuancer le chant de Salsi; pour moi une très belle représentation. j'ai juste trouvé la mezzo avare de graves.

Macbetto
Mezzo Soprano
Mezzo Soprano
Messages : 148
Enregistré le : 14 juil. 2006, 23:00
Contact :

Re: Verdi - Aida - Muti/Neshat - Salzbourg - 08/2017

Message par Macbetto » 12 août 2017, 23:08

zigfrid a écrit :
12 août 2017, 22:55
Macbetto a écrit :
12 août 2017, 22:25
zigfrid a écrit :
12 août 2017, 21:33
je n'ai pas entendu d'aida aussi somptueuse depuis Millo pour ma part...
Lire cela est inquiétant....non, désespérant!

Comme d'hab, je la trouve particulièrement inintéressante, molle du genou quoi.

En outre Muti donne le sentiment de tout alanguir et de s'endormir sur son pupitre, il vit sur sa réputation ou quoi?
désespérant en quoi? j'entends une voix magnifique brillante, à l'aise aussi bien dans le grave, le médium et l'aigu, qui respecte les nuances, avec des sonorités moirées; certes elle ne maitrise pas (et sans doute jamais) le véritable pianissimo, mais je persiste: depuis Millo, je n'avais pas entendu une pareille Aida. Je ne vois pas ce qu'il y a d'inquiétant ou desespérant. Mais bien évidemment, sans doute qu'avec Pirozzi ou Siri on aurait touché au sublime n'est ce pas?
Désespérant quand à l'état du chant verdien. Je ne connais pas Siri, Pirozzi j'en ai entendu 10 minutes dans le Trovatore qui vient de sortir et je n'irai pas plus loin.

Quant Netrebko, tu lui prêtes des avantages que je ne mets pas au dessus de ses -absentes- qualités interprétatives. A la réflexion j'ai préféré la pauvre O'Connor que tu as bien démolie mais qui s'investissait dans quelque chose avec ardeur...mais clairement les moyens ne suivaient pas, nous sommes d'accord!

Ce sera mon dernier point sur cette Aida. :D

Avatar du membre
HELENE ADAM
Basse
Basse
Messages : 8644
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris
Contact :

Re: Verdi - Aida - Muti/Neshat - Salzbourg - 08/2017

Message par HELENE ADAM » 12 août 2017, 23:09

Il prezzo a écrit :
12 août 2017, 23:00
Je vous trouve sacrément difficiles...
Si l'on se borne à comparer à la vulgarité et l'à peu près d'Orange, y a pur tant pas photo.
Sementchuk est largement aussi bonne que Raschev.xxx, Melli 10 fois meilleur qu'Alvarez, et Netrebko 100 fois mieux que O Connor. Tous / voix et jeu.
La mes est d'une élégance et d'une poésie (le Nil), un peu froide peut être, à des années lumière de la vulgarité d'Orange.
Et le son de Mutti à la Festspiel infiniment plus prégnant que la bouillie de l'autre soir.
Pour moi, qui comme d'hab, m'enthousiasme toujours trop ou pas assez, une soirée de rêve en tout cas. Que je compte bien me refaire en replay😉
Oui mais ce n'était nullement ma comparaison (sinon tu as mille fois raison), car la représentation des Chorégies avec l'annulation de Radvanovsky (et même sans d'ailleurs) ne prétendait absolument pas se situer au niveau de cette Aida, "clou" du spectacle à Salzburg,billets hors de prix etc etc
C'est la prise de rôle de Netrebko (la plus grande soprano actuelle... :wink: ) en Aida, je réagis donc en fonction de cet événement de portée mondiale.
Et je suis déçue. J"ai préféré son "patria mia" entendu à Munich il y a deux ans en concert-gala, j'ai préféré l'Aida de Radvanovsky à Paris, son "patria mia" au concert de la bastille l'an dernier, l'Aida de Harteros à Rome (qui n'était pourtant pas parfait) et peut-être même d'autres Aida récentes mais bon, là il faut que je pèse le pour et le contre.
Je l'ai trouvée précautionneuse et peu engagée, ne prenant aucun risque et ne nous faisant pas partager la moindre émotion. C'est mon ressenti.
Méli est meilleur qu'Alvarez, bien sûr : il chante juste par exemple et c'est un bon acteur, un chanteur racé et élégant. Mais bon, on est loin de la splendeur vocale presque héroïque exigée pour un Radamès et parfois il force beaucoup même s'il reste dans le ton. L'éternel problème de Méli : c'est pas mal et puis, hop, on l'oublie, trop lisse, trop discret, pas assez "rentre dedans"... c'était pourtant sa prise de rôle à lui aussi...
Le final révèle la faible entente entre les deux protagonistes (ils chantent souvent ensemble mais ne s'accordent pas vraiment à mon avis), pas de vraie alchimie, je n'ai pas été touchée comme je l'avais été à Rome par exemple.
Salsi et Semenchuck sont bien davantage dans ce qu'il faut faire d'Aida (un investissement qui ne chipote pas) et une fois encore finalement, après son Ford dans un Falstaff génial à Verbier, après son Claude par trois fois dans Andrea Chenier, c'est Luca Salsi qui emporte la palme pour moi (avec Semenchuck mais je l'ai déjà entendue plus en forme dans Amnéris...)

PS : Mutti est beaucoup moins subtil que Pappano dans la direction d'Aida et pourtant, c'est un de mes maestro préférés mais là, je ne sais pas, j'ai trouvé ça très mou....
On n'a quand même pas pris la Bastille pour en faire un opéra (Desproges).

Mon blog :
https://passionoperaheleneadam.blogspot.fr

romance
Ténor
Ténor
Messages : 646
Enregistré le : 25 mars 2010, 00:00
Contact :

Re: Verdi - Aida - Muti/Neshat - Salzbourg - 08/2017

Message par romance » 12 août 2017, 23:33

Pour moi aussi, une belle représentation, sans pouvoir éviter des rapprochements avec celle d'Orange. Un plateau largement supérieur. J'ai adoré Patria mia, l'interprétation de Netrebko, apprécié Meli, Salsi, Semenchuk, tout en lui préférant Anita R.
Me suis posé des questions sur la mise en scène dont l'esthétique a fini par me faire oublier des costumes décalés ds le temps ou géographiquement, en me demandant s'ils étaient sensés apporter des éléments sur peuples ou époques ou servir l'esthétique épurée de cette m e s. Et mm si j'ai été Infiniment plus emportée par l'Aïda de Rome, comme j'ai raté le début, je vais m'empresser de la regarder et écouter à nouveau.
"Se non appaga l'orecchio, il cuore et i sensi, la musica non raggiunge il suo obiettivo" Maria Callas

valery
Ténor
Ténor
Messages : 774
Enregistré le : 13 mars 2003, 00:00

Re: Verdi - Aida - Muti/Neshat - Salzbourg - 08/2017

Message par valery » 13 août 2017, 07:05

J'ai aussi trouvé Mutti parfois mou, allargando, maestoso and co. Bref, ça manquait de feu à mon goût.
La palme revient au monteur d'Arte. Il s'est endormi ou c'était le stagiaire de l'été. En effet, nous avons eu droit à un long noir entre deux tableaux. J'imagine la scène : le monteur saisi de torpeur dans sa cabine par les tempi de Mutti se fait brutalement réveiller par son chef : "Alors, c'est quoi ce noir à l'écran ? Tu pouvais pas couper ?"
Du coup, à la fin du triomphe, le monteur accélère : alors que l'orchestre plaque ses derniers accords, on voit Mutti en train de quitter la fosse. :lol:

Avatar du membre
Adalbéron
Baryton
Baryton
Messages : 1455
Enregistré le : 01 mars 2015, 20:51

Re: Verdi - Aida - Muti/Neshat - Salzbourg - 08/2017

Message par Adalbéron » 13 août 2017, 07:38

C'est Muti mes amis : "muet" en italien, sinon ça fait "môman" en allemand avec deux t ;)
« Dans l'édifice de la pensée, je n'ai trouvé aucune catégorie sur laquelle reposer mon front. En revanche, quel oreiller que le Chaos ! » — Cioran

enrico75
Alto
Alto
Messages : 447
Enregistré le : 30 janv. 2012, 00:00

Re: Verdi - Aida - Muti/Neshat - Salzbourg - 08/2017

Message par enrico75 » 13 août 2017, 07:43

je n'ai pas vu la captation video hier soir, mais suis assez surpris des avis sur la direction de Muti qui en salle était tout sauf molle;
s'il es vrai qu'il a considérablement ralenti se tempis depuis plusieurs années ça reste trés dynamique et lyrique et surtout il laisse "respirer les chanteurs"
ce qui est sur et je n ai constaté à chaque fois,c est que la captation micro ne peut pas rendre véritablement la dynamique réelle en salle et je peux vous dire qu'il n'y avait pas photo entre Papanno -'orchestre de covent garden et Muti-wiener philharmoniker

Avatar du membre
Lucas
Baryton
Baryton
Messages : 1784
Enregistré le : 07 janv. 2005, 00:00
Contact :

Re: Verdi - Aida - Muti/Neshat - Salzbourg - 08/2017

Message par Lucas » 13 août 2017, 07:46

Globalement très déçu par cette représentation assez soporifique en raison de la battue beaucoup trop lente de Muti qui évoque la direction d'Harnoncourt dans la même œuvre. Cela n'avance pas et le chef se regarde le nombril : on se situe à des années-lumière de ses lectures volcaniques des années 80.

Quant au cast ? Netrebko, bien chantante, n'exprime pas grand chose et démontre une fois de plus qu'elle n'est en rien l'immense soprano qu'on nous présente. Pour ma part, je lui préfère cent fois Harteros ou Yoncheva qui, certes, sont des sopranos lyriques (et non un spinto comme la chanteuse russe) mais qui font passer un tout autre frisson. Le choix de Semenchuk me parait aussi discutable, moins pour sa prestation que pour sa couleur vocale de mezzo aigu qui ne tranche pas assez avec les couleurs sombres de celle de Netrebko et je l'aurais bien troqué contre Garanca. Bon Salsi et Meli qui chante plutôt bien mais dont on ne retient rien.

Rien à dire sur le dernier acte : je suis allé me coucher ...
enrico75 a écrit :
13 août 2017, 07:43
il n'y avait pas photo entre Papanno -'orchestre de covent garden et Muti-wiener philharmoniker
Effectivement, il n'y a pas photo : Pappano l'emporte de la tête et des épaules avec un vrai sens du timing verdien et un rebond rythmique qui évoquent ... Muti dans les années 80.

altini
Ténor
Ténor
Messages : 724
Enregistré le : 31 janv. 2006, 00:00
Localisation : avignon

Re: Verdi - Aida - Muti/Neshat - Salzbourg - 08/2017

Message par altini » 13 août 2017, 08:06

Très belle mise en scène. Les choeurs bien placés à droite et à gauche en nombre égal. Les prêtres superbes avec la même barbe, les nonnes (?) avec une robe très seyante.. La scène du défilé de la victoire réalisée dans le genre "version concert". Les choristes bien rangés sur des gradins, répartis par groupe social. Les solistes bien devant face au chef. Excellent.
Les Ethiopiens bien propres sur eux avec femmes et enfants . La lutte a dû être terrible car ils ont encore de la peinture sur le visage , genre indiens chez les scouts. Magnifique robe (de chez quel grand couturier ?) de l'esclave. Il doit y avoir de bonnes couturières chez les Ethiopens. Une allure à la Sophia Loren de la grande époque . Avec une coiffure qu'elle refait tous les matins dans sa chambrette avant d'apporter le bol de lait de chamelle à sa maîtresse. Le pauvre Radamès un peu miteux ( c'est ça un général égyptien qui fout la pâtée aux Ethiopiens?) entre les deux plantureuses tigresses. Un décor bien lisse, bien propre, sans aspérités. Bref, que du chic.
Et le chant ? C'est mieux qu'à Orange, lis-je. Encore heureux au prix des places. J'ai quand même préféré Anita R. Meli n'a pas dû déranger ceux qui trouvent Corelli "braillard". De belles basses. J'ai presque trouvé le roi meilleur. Quant à Anna , au chant opulent, actrice accomplie qui fait tout passer sur son beau visage: Anna a peur, Anna est amoureuse, Anna est étonnée, Anna est colère.
Le chef , Ricardo Muti, a le même nom qu'un chef des années 70-80 connu alors pour sa fougue et son dynamisme.

altini
Ténor
Ténor
Messages : 724
Enregistré le : 31 janv. 2006, 00:00
Localisation : avignon

Re: Verdi - Aida - Muti/Neshat - Salzbourg - 08/2017

Message par altini » 13 août 2017, 08:50

altini a écrit :
12 août 2017, 16:59
Lucas a écrit :
10 août 2017, 09:38
Savez-vous si cette représentation diffusée sur Arte le 12 août, sera disponible sur le site de la chaine après sa diffusion?
Il n'y a ni rediffusion, ni replay ( source Télérama).
Donc, soit direct soit à vos magnétos.
Contrairement à ce que j'avais lu dans Télérama, il y a un replay d'Aida. Désolé pour cette fausse info. Et tant mieux pour ceux qui veulent voir ou revoir le spectacle. :D

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Yahoo [Bot] et 32 invités